Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • moulin à farine, à foulon, à huile et à ressence, actuellement logement et atelier de potier
    moulin à farine, à foulon, à huile et à ressence, actuellement logement et atelier de potier Grasse - quartier des Moulins - 6 avenue Jean XXIII - en ville - Cadastre : 1809 E 305 à 307 2006 BI 146 à 149
    Historique :
    attenante appartient successivement à Vincent Latil puis à François Luce. À partir de 1722, le site est vendu en deux parts inégales : 1/3 à Alexis Trestour et 2/3 à François Raymond. D'autres mutations Muraour, parfumeurs et fabricants d'huile. Il se compose de deux moulins à huile, d'une ressence et d'un moulin à farine, de logements, d'écuries, d'un grenier à foin et d'une jarrerie (stockage de l'huile). En 1890, le site ne comprend plus que les unités de production d'huile. L'activité se maintient jusqu'aux années 1950. Une partie des bâtiments a été convertie en logements et atelier de poterie. Le reste est en
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel parfumeries de Grasse
    Parties constituantes non étudiées :
    bief de dérivation atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    Fol. 532 : cote de Vincent Latil Moulin blé et à huile et terre arrosable attenant à Font-Laugière . Cadastre de l’année 1714 (1). [Commune de Grasse]. Archives communales, Grasse : CC57. Fol. 1070 : cote de François Luce Moulin à blé et à huile et terre arrosable attenant à Font -Laugière. Cadastre de la commune de Grasse 1720 [2]. Archives communales, Grasse : CC60. Fol. 1701 : entrée en 1722 sur la cote François Raymond 2/3 du moulin à blé et huile et terre arrosable attenant à Font-Laugière Tiré su fol. 1070 Cadastre de la commune de Grasse 1720 [3]. Archives . Cadastre de la commune de Grasse 1720 [4]. Archives communales, Grasse : CC62. Acquisition par François Raymond et Alexis Trestour d'un moulin à blé et à huile et terre arrosable attenant à Font-Laugière Acte de vente. 08/04/1722. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice. Acquisition par Alexandre Camatte et Marc Antoine Jaume d'une partie de moulin à huile et à blé au
    Description :
    Cet édifice est formé de trois corps de bâtiments attenants, parallèles à la pente du terrain. Ces constructions sont hétérogènes et ont été édifiées progressivement d'’est en ouest. Chaque corps de bâtiment entre 4 et 6 mètres de diamètre. Deux d'entre elles sont encore en place. Un canal d'amenée d'eau , commun à ces trois roues, longe la face sud de l'édifice. Le moulin le plus ancien se trouve dans le à l'extérieur, contre le mur pignon du bâtiment. Elle est précédée d'un bassin de mise en pression confronte (au nord) deux bancs en pierres, vestiges de presses. Le deuxième moulin se trouve dans le corps toit à long pans, également effondré, était recouvert de tuiles creuses reposant sur une charpente en bois. Les vestiges du moulin se trouvent au rez-de-chaussée, dans une pièce divisée en deux, par un arc central. A l'est de l'arc se trouvent les restes d'un chaudron. De l'autre côté, deux bacs, restes des broyeurs à meules, occupent l'angle nord et confrontent, au sud, un banc de presse. La roue hydraulique
    Titre courant :
    moulin à farine, à foulon, à huile et à ressence, actuellement logement et atelier de potier
    Illustration :
    D'après le plan cadastral de 2016, section BI, parcelles 146 à 149. Echelle d'origine 1/1000e Plan cadastral de la commune de Grasse, 1809, section E, parcelles 305 à 307. Echelle d'origine 1 Vue de la face principale. IVR93_20120600070NUC2A Vue de la face latérale est. IVR93_20120600071NUC2A Vue du bassin en amont de la première roue hydraulique. IVR93_20120600072NUC2A Chambre hydraulique de la première roue, à l'ouest. IVR93_20120600074NUC2A Espace de pressurage du moulin à huile. IVR93_20120600073NUC2A Second espace de broyage, probablement du moulin à ressence. IVR93_20120600076NUC2A Vestige d'une presse dépendant sans doute de la ressence. IVR93_20120600077NUC2A Vue du canal de fuite des deux roues accolées. IVR93_20120600078NUC2A
  • église Notre-Dame-du-Plan, puis moulin à foulon et à farine, puis usine textile dite usine de drap Barneaud, actuellement maison
    église Notre-Dame-du-Plan, puis moulin à foulon et à farine, puis usine textile dite usine de drap Barneaud, actuellement maison Castellane - Notre-Dame-du-Plan - - isolé - Cadastre : 1834 D 1501 2008 D 486
    Historique :
    Elevée à l'emplacement de la ville antique, l'ancienne église Sainte-Marie puis Notre-Dame-du-Plan aurait succédé, d'après Jacques Thirion, à la cathédrale paléochrétienne du lieu de Cimiran. Castellane ). Entre 993 et 1032, les églises de Castellane Notre-Dame, Saint-Jean et Saint-Laurent sont données à l'évêque de Senez par un nommé Dodon et sa femme Vauburge. Dans le 1er tiers du 11e siècle (entre 1005 et 1020), l'église Sainte-Marie est cette fois donnée à l'abbaye de Saint-Victor de Marseille par Audibert (ou Eldebert) de Castellane et sa femme Ermengarde, toujours "avec les églises Saint-Jean, Saint -Pierre et Saint-Laurent construites autour de la basilique Sainte-Marie" qui sont, toujours selon Thirion , les traces et preuves de l'existence d'un groupe épiscopal ; donation confirmée par les évêques de Senez à plusieurs reprises au cours du 12e siècle. Les églises qui se trouvaient autour de Notre-Dame-du -Plan ont aujourd'hui disparu. L'autre prieuré victorin de Castellane, l'église Saint-Victor (référence
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    Mention de chartes non publiées dans le cartulaire de Guérard conservées aux archives du fonds de Saint-Victor de Marseille, XIe siècle. Thèse de troisième cycle sous la direction de Plan relatif au réglement de la fabrique de draps ou foulon du Sieur Barneaud. / Dessin à l'encre sur papier réalisé apr Castagnol, 30 juin 1854. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence Plan des fontaines de la ville de Castellane [détail de l'usine Barneaud]. / Dessin à l'encre sur papier de Bourdallon, 25 mars 1862.Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains Chartes n°768, 769, 770, 771, 772, 774, 776, 843, 844, 848. GUERARD, Benjamin, DELISLE Léopold, De WAILLY Natalis. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Victor de Marseille. Collection des cartulaires de France , t. VIII, éditeur B. Guérard, Paris : Typographie de Ch. Lahure, 1857, 2 volumes, CLVI-651-945 p. Mention de l'ecclesia Beate Marie de Planon vers 1300 dans le compte de décimes et en 1376 dans le
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice se compose de l'ancienne église et de son prolongement vers l'est, ce qui lui donne une pierre de taille de petit appareil réglé et allongé, a ses deux chaînes d'angles côté ouest harpées. Elle gravé un simple motif géométrique constitué de trois traits rectilignes en forme de flèche. De larges baies ont été percées lors de la transformation du foulon en draperie. Le toit à longs pans est couvert de tuiles creuses. Il présente une brisure dans le faîtage à la jonction des deux parties et s'appuie côté église sur une mince corniche composée d'un simple larmier rampant en quart-de-rond aplati et côté prolongement sur une génoise à deux rangs. La pente des deux versants est légèrement plus raide du côté de l'église. Cette dernière, orientée, était à l'origine constituée d'un plan à nef unique de trois travées voûtées en berceau brisé. Elle se terminait par une abside en cul-de-four. Le portail roman, percé dans le mur sud de la nef, existe encore. Il est aujourd'hui dénaturé mais présente encore des éléments
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    église Notre-Dame-du-Plan, puis moulin à foulon et à farine, puis usine textile dite usine de drap
    Appellations :
    usine de drap Barneaud
    Annexe :
    -Plan, avec l’approbation de Raymond, évêque de Senez [non reproduite dans l’ouvrage]. Chartes publiées Inventaire des chartes de l'abbaye Saint-Victor de Marseille concernant son prieuré de Notre-Dame des Bouches-du-Rhône Chartes inédites, Amargier - 1 H 7 (n°23) : donation de terres à l’église Sainte -Marie de Castellane par Stravulus en oct 1005 ou 1006. - 1 H 13 (n°100) : Donation à l’évêque de Senez , et à son église-cathédrale Sainte-Marie, des églises de Castellane, Notre-Dame, Saint-Jean et Saint par Audibert et sa femme Ermengarde de l’église Sainte-Marie-du Plan à Castellane et des terres alentour, 1052. - 1 H 75 (n°365) : donation par Laugier et sa mère de tout ce qu’ils possèdent dans le territoire du monastère de Castellane, après 1089. - 1 H 140 (n°687-688) : échange des églises Saint-Pierre de Bagarry et Notre-Dame de Puiromant, remises par Saint-Victor au prieur de Saint-André de Castellane, en retour des églises Saint-Victor et Saint-Michel, qu’il unit à son prieuré de Notre-Dame-du
    Illustration :
    Plan des fontaines de la ville de Castellane [détail de l'usine Barneaud]. IVR93_20090400597NUC1A Plan relatif au réglement de la fabrique de draps ou foulon du Sieur Barneaud Vue d'ensemble prise de l'est. IVR93_20070401386NUC1A Vue d'ensemble prise de l'ouest. IVR93_20070401868XE Elévation ouest avec l'ancien emplacement de la roue. IVR93_20080401831XE Elévation sud et intérieure de l'ancienne nef. IVR93_20080401829XE Vue du piedroit du portail avec les traces de bichromie. IVR93_20080401828XE Vue de l'escalier accolé à l'arc triomphal à double rouleau. IVR93_20080401867XE Le pillier sud-est au niveau du rez-de-chaussée surélevé. IVR93_20070401865XE Le pillier sud-ouest au niveau du rez-de-chaussée surélevé. IVR93_20070401866XE
1