Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 42 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • meubles de sacristie pour le rangement des objets liturgiques (2, paire, en pendant)
    meubles de sacristie pour le rangement des objets liturgiques (2, paire, en pendant) Ristolas - en village
    Représentations :
    battants ; frise de denticules sous la corniche, frise en dents de scie sur le pourtour. rinceau
    Titre courant :
    meubles de sacristie pour le rangement des objets liturgiques (2, paire, en pendant)
  • meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques
    meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques La Grave - les Hyères - en écart
    Représentations :
    tiroirs losanges inscrits dans un rectangle ; sur le battant central table rentrante à bord supérieur
    Description :
    l'armoire centrale ; le dessus de l'armoire centrale en bâtière est couronné par une tablette destinée à
    États conservations :
    Le corps inférieur manque
  • meuble de sacristie (au sol) : armoire (N° 5)
    meuble de sacristie (au sol) : armoire (N° 5) La Grave - les Hyères - en écart
    Description :
    sur la face antérieure ; le reste du bâti est cloué ; moulures sur le bord interne de la porte et sur
    États conservations :
    Manque le verrou de fermeture
  • meuble de sacristie
    meuble de sacristie Villar-d'Arêne - le Villar - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire gravé
    Historique :
    Meuble de fabrication locale réalisé en 1881 par Félix Juge ; ce patronyme est très répandu dans le
    Description :
    devait être un meuble indépendant ; le dessus du chasublier forme table ; des placards ont été construits 8 tiroirs ; cette partie s'appuie sur le dessus du chasublier par le prolongement des 2 montants latéraux dont la base est tournée ; le bord supérieur des placards épouse la forme de la voûte de la sacristie ; les battants sont à panneaux rentrants ; le chasublier est aménagé en tiroirs, les armoires latérales en penderie, les armoires supérieures en étagères. Le chasublier est en noyer ; la face visible des placards en mélèze ; la base des montants latéraux de l'armoire supérieure qui appuient sur le
    Localisation :
    Villar-d'Arêne - le Villar - en village
  • meuble de sacristie
    meuble de sacristie Puy-Saint-Pierre - en village
    Description :
    clouée sur les côtés ; façade et côtés posés sur le fond. Corniche et baguette superposée clouées
    États conservations :
    Le meuble est remployé dans le meuble de sacristie. Partie gauche de la corniche rapportée ; la baguette superposée aux battants ne recouvre pas le montant droit du bâti. La baguette qui masque le
  • meuble de sacristie (placard de sacristie, réserve à huile ?)
    meuble de sacristie (placard de sacristie, réserve à huile ?) Saint-Crépin
    Description :
    le mur. La façade du placard est en noyer avec battant entrant à vif. La cuve sphérique en faux
    Illustration :
    Le couvercle et la serrure, détail. IVR93_19940500576X
  • ensemble du mobilier de la sacristie : meuble de sacristie avec chasublier et 2 prie-Dieu de sacristie, lambris de revêtement et 9 placards
    ensemble du mobilier de la sacristie : meuble de sacristie avec chasublier et 2 prie-Dieu de sacristie, lambris de revêtement et 9 placards Entrevaux
    Historique :
    réalisation du meuble de sacristie, du lambris de revêtement et des placards. Le meuble de sacristie a été
    Représentations :
    carreaux (deux autres battants). Meuble de sacristie, corps supérieur : une étoile orne le panneau central
    Description :
    . Platines des entrées de serrure en fer forgé découpé. Le meuble de sacristie est symétrique et occupe la plus grande partie d'un des murs. Il est surmonté d'une corniche moulurée et comporte deux corps. Le supérieure suit le dessin de la traverse supérieure : deux battants au centre et deux battants légèrement
    États conservations :
    plus saillante, décor essentiellement géométrique, présence de gonds). Le chasublier a été restauré en
  • ensemble de la petite sacristie : meuble de sacristie, sept placards et une niche
    ensemble de la petite sacristie : meuble de sacristie, sept placards et une niche Hyères - 14 place de la République - en ville
    Description :
    Partie centrale : le corps inférieur est formé d'un placard à 2 battants juxtaposés au-dessus duquel se trouve un tiroir. Le corps supérieur à 3 compartiments est composé d'une niche centrale de plan
    Illustration :
    Vue générale du meuble situé contre le mur ouest de la petite sacristie. IVR93_20048300687XE
  • meuble de sacristie ; chasublier
    meuble de sacristie ; chasublier Barrême - place François-Béraud
    Historique :
    Le 7 janvier 1877, le conseil de fabrique reconnaît la nécessité d'une "crédence" pour la nouvelle sacristie, approuve le plan, les conditions et le prix débattu avec l'ouvrier Constantin, soit 360 F, sous réserve que le meuble soit réalisé avant la fin du mois de mars. Le contrat fut respecté et la corne d'abondance fut ajoutée en décembre de la même année, pour le prix de 10 F.
    Représentations :
    Corps supérieur : corne d'abondance, contenant également du blé et des pampres, sur le battant central inférieur, Christ en croix sur le battant central supérieur.
    Description :
    Le corps inférieur est constitué par deux chasubliers séparés par un bâti central. Chaque partie comporte deux tiroirs juxtaposés surmontés par dix tiroirs de faible hauteur. Le corps supérieur, en retrait comporte deux niveaux de cinq placards dont le second est légèrement en retrait sur le premier . Seul le placard central de la partie inférieure repose sur le chasublier, un espace étant ménagé sous taille égale. Une corniche débordante, galbée, les couronne. Le bâti, les battants et les façades des tiroirs sont en noyer, les autres parties sont en mélèze. Assemblages : coupes chevillées, carrées sur le un décor rapporté en haut relief. Un décor méplat, découpé et ajouré est collé sur le battant central
  • Meuble de sacristie - chasublier
    Meuble de sacristie - chasublier Roussillon
    Historique :
    Le meuble de sacristie peut être daté du 19e siècle.
    Description :
    Meuble de sacristie cintré et mouluré à deux corps superposés et quatre travées. Le corps inférieur centraux ferment le chasublier à quatre tiroirs. Le corps supérieur cintré est en retrait. Il est fermé par
  • meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques
    meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques Château-Ville-Vieille - Meyries - en écart
    Représentations :
    Losanges et triangles saillants moulurés sur les tiroirs et le battant. losange ; triangle
    Description :
    Absence de pied ; façade à coupes carrées chevillées clouée sur les faces latérales ; sur le plateau, tabernacle en planches clouées, fixé sur le meuble par des vis et des charnières ; anneaux de
  • meuble de sacristie
    meuble de sacristie Saint-Crépin - la Chapelle
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur en relief
    Représentations :
    Sur le battant central du corps supérieur est sculpté un calice surmonté d'une hostie entourée de
    Description :
    Corps inférieur à 2 battants surmontés de 2 tiroirs ; corps supérieur s'appuyant sur le corps
  • meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques (au sol)
    meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques (au sol) Champoléon - les Gondouins - en écart
    Représentations :
    Le battant est orné d'un losange saillant mouluré inscrit dans un carré. ornementation (losange
    Description :
    Piétement constitué par les montants de façade et le prolongement des faces latérales ; un battant à un panneau recouvrant le bâti ; aménagement intérieur en étagères. Face antérieure assemblée à
  • buffet, meuble de sacristie
    buffet, meuble de sacristie Puy-Saint-André - en village
    Historique :
    Le buffet date probablement du début du 19e siècle.
    Description :
    chevillées ; battants : coupes mixtes ; plateau : deux planches embrevées, chevillées sur le bâti ; pieds
  • meubles de sacristie
    meubles de sacristie Soleilhas
    Inscriptions & marques :
    Sur des étiquettes collées ou clouées l'intérieur du corps supérieur, sur le battant de la niche
    Historique :
    ancienne est le chasublier encadré par ses deux commodes, auxquels furent ajoutés le chapier, puis le corps
    Description :
    L'ensemble occupe toute la longueur du mur ouest et est encastré sous le plafond. Le corps surmonté par un grand tiroir, une commode à quatre tiroirs, symétrique de la première. Le corps supérieur carrées chevillées pour le bâti, coupes mixtes chevillées, moulures petit cadre et panneaux arasés pour les battants (mise au mollet à l'intérieur pour le chapier) ; les battants du corps inférieur, à demi . Le dessus du chapier est monoxyle et cloué sur le bâti. Les trois autres parties du corps inférieur possèdent un dessus commun, composé d'une grande planche vers l'avant (clouée sur le bâti) et de deux petites à l'arrière ; les trois planches sont assemblées avec deux traverses latérales chevillées sur le
  • Meuble de sacristie
    Meuble de sacristie Crestet
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire Inscription concernant le commanditaire (sculptée à l'intérieur du battant gauche au centre du
    Historique :
    Le meuble de sacristie date de 1869. Il fut exécuté aux frais de la Congrégation de la sainte -Vierge dont la présidente était à cette date une certaine Marie Clément comme le prouve l'inscription à
    Description :
    Le meuble de sacristie est en noyer à deux corps superposés avec le corps supérieur deux fois plus haut que le corps inférieur, en retrait, surmonté par une corniche légèrement débordante, galbée. Le corps supérieur et le corps inférieur se composent chacun de trois parties : une partie centrale large et deux parties latérales plus étroites. Le corps inférieur comporte au centre un chasublier à sept deux double-battants en haut et quatre battants en bas. Le corps supérieur comporte deux tiroirs au
  • Meuble de sacristie (chasublier)
    Meuble de sacristie (chasublier) Viens
    Historique :
    Le grand meuble de sacristie pourrait dater du 4e quart du 19e siècle. Dans l'inventaire de 1906 , une "crédence en bois renfermant les ornements sacerdotaux" est citée sous le n°47 estimée 600 francs . Selon les notes d'E. Esménard, le meuble aurait été acheté par M. Luc, curé de Viens, avec l'argent de
    Description :
    Le meuble de sacristie est en noyer. Il s'agit d'un meuble avec estrade, à deux corps superposés avec le corps supérieur en retrait d'une largeur inférieure. Le corps supérieur surmonté d'une corniche comporte quatre travées et est fermé par quatre battants et quatre tiroirs dans la partie inférieure. Le
    États conservations :
    Le meuble a été restauré (traitement de conservation) par la SAS Hazaël-Massieux Philippe
  • meuble de sacristie
    meuble de sacristie Vallouise - Ville-Vallouise - en village
    Description :
    . Quatre panneaux par côté. Sur la façade et les côtés, couvre-joint mouluré sous le plateau. Plateau : deux planches assemblées à joint vif, clouées sur le bâti ; échancrure rectangulaire au droit du bâti montants. Fond : trois planches embrevées. Battants : feuillure sur le bâti et le battant. Aménagement , occupant toute la largeur des battants ; serrure sur le battant inférieur gauche ; serrures (étudiées) sur , crochet en fer forgé torse sur le dessus du plateau, échancré à cet endroit. h = 121 ; la = 126 ; pr = 68 ; dimensions totales. Bâti : la = 117, pr = 64. Distance entre le dessus des deux coulisseaux = 18.
    États conservations :
    fentes sur le dessus ; battant principal gauche légèrement voilé ; le plateau (destiné à supporter une
  • meuble de sacristie (?)
    meuble de sacristie (?) Puy-Saint-André - Puy-Chalvin - en écart
    Représentations :
    Corps inférieur : table saillante rectangulaire sur le battant ; une table portant un carré éclaté : table saillante en losange dans un rectangle éclaté sur le battant et sur les panneaux fixes ; rectangle portant un rectangle à angles concaves sur le faux tiroir. table saillante : rectangle, losange
    Description :
    chevillées sur le bâti ; coupes mixtes chevillées sur le battant ; moulures petit cadre et plate-bande inclinée sur le battant ; une étagère posée sur tasseaux cloués à l'intérieur.
  • ensemble de 12 meubles de sacristie (placards)
    ensemble de 12 meubles de sacristie (placards) Barrême - place François-Béraud
    Représentations :
    Croix surmontant l'Agneau mystique, entourés de feuillages stylisés, sur le panneau fixe du second
    Description :
    , masqué par une baguette en quart-de-rond clouée ; des verrous extérieurs assurent le maintien. Bâti arêtes vives. Un décor en relief méplat, découpé et ajouré est collé sur le panneau fixe du second niveau
1 2 3 Suivant