Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 133 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • hôtel de voyageurs Le Provençal
    hôtel de voyageurs Le Provençal Hyères - Presqu'île de Giens hameau de Giens - place Saint-Pierre - en écart - Cadastre : 1983 G8 1106, 1107
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs Le Provençal
    Appellations :
    Le Provençal
  • maison puis hôtel de voyageurs Le Manoir
    maison puis hôtel de voyageurs Le Manoir Hyères - Ile de Port-Cros le Manoir - en écart - Cadastre : 1983 J4 372
    Historique :
    Le Manoir est l'une des demeures les plus anciennes de Port-Cros. Elle a été édifiée vers 1830 par le duc de Vicence alors propriétaire de l'île. L'architecture s'inspire de celle des bastides . L'escalier d'origine a été détruit. Le vestibule et le salon d'entrée avec leur décor de colonnes ont étés
    Représentations :
    Le vestibule et le salon d'entrée sont rythmés par des colonnes toscanes. Dans le vestibule, une
    Description :
    Le parc d'eucalyptus, de lauriers-roses, de phoenix et de prairies alentour couvre deux hectares en bordure de mer au creux de la rade de Port-Cros. Parmi les communs, se trouvait le logement du garde -forestier. Le plan de masse et les volumes de la maison sont réguliers ; il s'agit d'un parallélépipède . Elles sont couronnées de trois rangs de génoise. Le porche hors-oeuvre a été rajouté lors de la
    Localisation :
    Hyères - Ile de Port-Cros le Manoir - en écart - Cadastre : 1983 J4 372
    Titre courant :
    maison puis hôtel de voyageurs Le Manoir
    Appellations :
    Le Manoir
  • hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel
    hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel Aiguilles - en village
    Référence documentaire :
    Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-ouest]. Carte postale Vallée du Queyras. Aiguilles. Le Grand Hôtel. Station estivale. [Façade sud et portail]. Carte
    Description :
    Le grand hôtel était construit au sud du bourg, à proximité du Guil.
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel
    Appellations :
    le Grand Hôtel
    Illustration :
    Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-est]. IVR93_19930502173XB Vallée du Queyras. Aiguilles. Le Grand Hôtel. Station estivale. [Façade sud et portail La Vallée du Queyras (1472 m). Aiguilles. Le Grand Hôtel avec sa superbe terrasse. [Façade sud Aiguilles (1469 m). Station estivale. Le Grand Hôtel. [Façade sud]. IVR93_19930502187XB Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-ouest Aiguilles (1469 m). Station estivale. Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-ouest]. IVR93_19930502186XB
  • hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel
    hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel Abriès - l' Adroit - en village - Cadastre : 1983 AC 478
    Historique :
    Queyras se forma une société par actions qui fit construire le grand hôtel, établissement luxueux géré par un maître d'hôtel de la Côte d'Azur et comportant tout le confort moderne
    Référence documentaire :
    Le Grand Hôtel, à l'entrée ouest du bourg. Vue de situation. Carte postale ancienne. Mlle Joubert
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel
    Appellations :
    le Grand Hôtel
    Illustration :
    Le Grand Hôtel, à l'entrée ouest du bourg. Vue de situation. IVR93_19930502167XB
  • hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel
    hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel Cannes - 45, 47 boulevard de la Croisette - en ville - Cadastre : 1981 BX 94 à101 184 185
    Historique :
    Hôtel construit en 1863 par l'architecte Blond et inauguré le 1er octobre 1864. Vers 1870 il est équipé d'un établissement de bains construit sur le rivage. On ajoute en 1901 à l'angle sud-est du jardin acollée au sud-est de l'hôtel avant 1930. Les architectes cannois Arthur J. Charvoz et A. Triou et le cannoise Maurice Debenedetti la salle à manger qu'elle abrite et le salon dans le style Louis XVI, le bar dans le goût rustique et l'appartement de la propriétaire, Mme Bérioux, en Louis XVI et néo-provençal . Augier et Veyrac. Le jardin est réaménagé.
    Description :
    brisés en ardoise, percé de lucarnes. Le jardin, clos d'une balustrade sur un muret, avec un grand avec des rochers et un lawn-tennis. D'abord assez dégagé dans sa partie centrale, le jardin fut planté de nombreux phoenix canariensis. A l'extrémité ouest s'élevait le portique aux arcs en plein-cintre reposant sur des colonnes à chapiteaux composites sur ses 4 faces. Le nouvel édifice de plan en L abrite un
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel
    Appellations :
    Le Grand Hôtel
  • hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel, actuellement maison de retraite dite Le Home Arménien
    hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel, actuellement maison de retraite dite Le Home Arménien Saint-Raphaël - Notre-Dame - 107 avenue du Maréchal-Lyautey - en ville - Cadastre : 1981 AV 257
    Historique :
    Le Grand Hôtel a été inauguré le 11 mars 1880. Il a été construit sur des plans de l'architecte Pierre Aublé pour le compte de la Société Anonyme du Grand Hôtel, dont le maire de Saint-Raphaël, Félix Martin, était l'un des actionnaires. C'est le premier des palaces construits à Saint-Raphaël. Il se travée en avancée et une aile de quatre travées, l'ensemble dans le même style que ce qui existait. En amateurs de photographies et un auto-garage. L'hôtel contient alors 50 chambres. Vers 1925, il a le même ) est construite en 1978. L'étage de comble était à l'origine occupé par des logements pour le personnel
    Représentations :
    Le plafond du grand salon est orné d'un décor peint en trompe l’œil. A chaque angle est figuré un découpé ou de feuillages. Le cadre du plafond est donné par des rinceaux et des guirlandes de fruits et de fleurs. Le vestibule est orné de 4 colonnes engagées composites. A l'extérieur, les travées en ressaut
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel, actuellement maison de retraite dite Le Home Arménien
    Appellations :
    Le Grand Hôtel Le Home Arménien
  • hôtel de voyageurs dit Le Chalet-Hôtel du P.L.M.
    hôtel de voyageurs dit Le Chalet-Hôtel du P.L.M. Le Monêtier-les-Bains - col du Lautaret - en écart
    Référence documentaire :
    Le Lautaret. Hôtel du P. L. M. (2110 m) et le Massif de la Meije. [Vue prise du nord-est]. E. R Le Lautaret. Chalet-Hôtel et la Meije (3987 m). [Vue prise du nord-est]. Cl. A. V. Carte postale
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - col du Lautaret - en écart
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit Le Chalet-Hôtel du P.L.M.
    Appellations :
    Le Chalet-Hôtel du P.L.M.
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
    Illustration :
    Le Lautaret. Hôtel du P. L. M. (2110 m) et le Massif de la Meije. [Vue prise du nord-est Le Lautaret. Chalet-Hôtel et la Meije (3987 m). [Vue prise du nord-est]. IVR93_19850500579XB
  • Maison puis hôtel de voyageurs : Le Clair Logis
    Maison puis hôtel de voyageurs : Le Clair Logis Saint-André-les-Alpes - Les Souquets - route de Moriez - en village - Cadastre : 2014 AC 33
    Historique :
    Le bâtiment a été construit dans les années 1940, achevé en 1943 d'après les matrices cadastrales , au nord, dans le 3e quart du 20e siècle. L'intérieur a été très remanié mais conserve sa distribution
    Référence documentaire :
    [Saint-André-les-Alpes, Hôtel Le Clair Logis : vue générale depuis l'ouest]. / Carte postale, 3e [Saint-André-les-Alpes, Hôtel Le Clair Logis : vue générale depuis l'est]. / Carte postale, 2e [Saint-André-les-Alpes, Hôtel Le Clair Logis : vue générale depuis l'ouest]. / Carte postale, 3e
    Description :
    le village, ce qui lui permet d'avoir un point de vue surélevé sur la vallée. L'hôtel est un bâtiment surélevé, dans le hall et les pièces de réception ouvrant sur un grand balcon ; en étage de soubassement se principal (en rez-de-chaussée et comble à surcroît) mais l'essentiel des 19 chambres sont dans le bâtiment
    Titre courant :
    Maison puis hôtel de voyageurs : Le Clair Logis
    Appellations :
    Le Clair Logis
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le cadastre moderne de 2014, section AC, parcelle 33 [Carte postale] Vue générale depuis le sud-est, milieu 20e siècle. IVR93_20060401239NUCAB [Carte postale] Vue générale depuis le sud, 3e quart 20e siècle. IVR93_20060401256NUCAB Vue générale depuis le nord-est, en 2016. IVR93_20160400027NUC1A
  • Hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel, actuellement immeuble
    Hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel, actuellement immeuble Sainte-Maxime - la Batterie orientale - 34 boulevard Berthie-Albrecht 25, 27 avenue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 2012 AD 973, 294, 537, 724, 1300 2012 AB 204
    Historique :
    Le Grand Hôtel a été construit dans les années 1880 par la Société des Terrains du Littoral rajoutées : remises, écuries, greniers à foin. En 1910, le bâtiment est à nouveau agrandi à l'est. Pour voitures et un garage de réparation automobile. Il emploie une vingtaine d'employés. C'est le seul hôtel mentionné sur le guide Michelin de 1913. Dans les années 1930, la clientèle britannique décline et les bord de mer, Le Yacht, dont il demande les plans à l'architecte René Darde. On observe que les plans fournis en 1930, d'inspiration moderne ne sont pas tout à fait ceux qui ont été réalisés. C'est le choix . L'hôtel est transformé en immeuble et la propriété achève d'être lotie en 1948. Le Yacht est transformé en réaménagé en 1990. C'est à présent une copropriété d'une dizaine d'appartements, le Domaine du Grand Hôtel.
    Représentations :
    , surmonte l'arc. Les consoles supportant le balcon sont ornées de motifs marins : coquilles Saint-Jacques , filets de pêche, araignées de mer... On retrouve un décor en ciment sur le fronton. Des ornements végétaux encadrent les armes de la ville et le fronton est couronné d'un acrotère constitué d'une palmette
    Titre courant :
    Hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel, actuellement immeuble
    Appellations :
    Le Grand Hôtel
    Illustration :
    Plan-masse et de situation. D'après le plan cadastral 2012, sections AD et AB. Restitution du Elévation sud. Entrée principale. Consoles supportant le balcon ornées d'un décor sculpté de motifs Propriété de Mr Saudan à Ste Maxime, restaurant (vue de la façade sur route). [Projet pour le restaurant de l'hôtel Le Yacht, dessiné en 1930, par l'architecte René Darde]. IVR93_20128300719NUC1A Propriété de Mr Saudan à Ste Maxime, restaurant au bord de la mer. [Projet pour le restaurant de l'hôtel Le Yacht, dessiné en 1930, par l'architecte René Darde]. IVR93_20128300718NUC1A -chaussée, sous-sol. [Projet pour le restaurant de l'hôtel Le Yacht, dessiné en 1930, par l'architecte René Ancien restaurant de l'hôtel, Le Yacht, construit en bord de mer. IVR93_20128300470NUC2A Ancien restaurant de l'hôtel, Le Yacht, construit en bord de mer en 1931. IVR93_20128300202NUC2A
  • hôtel de voyageurs dit Le Petit Hôtel de la Rade
    hôtel de voyageurs dit Le Petit Hôtel de la Rade Villefranche-sur-Mer - la Ville - 17 avenue Sadi-Carnot - en ville - Cadastre : 1980 AP 427
    Représentations :
    L'essentiel du décor est porté sur le premier étage de la façade ouest. Les trumeaux sont ornés de
    Description :
    en anse de panier, équipées de persiennes à rabat. Le rez-de-chaussée, jadis enduit, a été décroûté
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit Le Petit Hôtel de la Rade
    Appellations :
    Le Petit Hôtel de la Rade
  • Restaurant puis hôtel de voyageurs : Buffet-Hôtel de la Gare puis Le Grand Hôtel
    Restaurant puis hôtel de voyageurs : Buffet-Hôtel de la Gare puis Le Grand Hôtel Saint-André-les-Alpes - La Gare - en village - Cadastre : 2014 AB 57
    Historique :
    Lors de l'inauguration de la gare de Saint-André, le 15 mai 1892, il n'existe pas encore de buffet comportant que quelques pièces en rez-de-chaussée dédiées au café. En 1912, le concessionnaire Zéphirin Gibert entreprend de surélever le bâtiment et double ainsi sa surface, se créant un logement au premier salle à manger du restaurant ; il ne reste rien aujourd’hui de cette structure. Entre 1912 et 1927, le importantes du bâtiment qui devient alors le Grand Hôtel. A quelques modifications près, il prend l’aspect
    Référence documentaire :
    , exploitant le buffet hôtel de la gare, prévoit la mise à sa disposition de la remise des machines. La Compagnie a par la suite réutilisé partiellement la remise pour le service de la voie. Le buffet de la gare Le Grand Hôtel / La broche 89 / Rôtisserie - Grill - Brochetterie. / Carte postale, après 1989 Route d'Hiver des Alpes / Saint-André-les-Alpes (B.A.), alt. 900 m. / Le Grand-Hôtel. Son salon et / Recommandé par le Touring-Club de France. / Carte postale, Edit. Louis Gibert, avant 1927. Collection Les Alpes / 1216. - St ANDRE-les-ALPES (892 m). - La Gare et le Grand Hôtel. Carte postale, Edit Route d'Hiver des Alpes / SAINT-ANDRE-les-ALPES (B -A.), alt. 900 m. / Le Grand-Hôtel possède réellement tout le confort moderne. - Louis Gibert, Propriétaire - Téléphone : 5. Carte postale, après 1927
    Description :
    La gare se trouve au nord-ouest du village de Saint-André, dans le prolongement de la route de Digne avant que celle-ci ne bifurque vers l'est et le vieux village. L'hôtel est dans l'enceinte de la d'un bâtiment de taille imposante, de plan en U, deux corps de bâtiment enserrant le buffet d’origine
    Titre courant :
    Restaurant puis hôtel de voyageurs : Buffet-Hôtel de la Gare puis Le Grand Hôtel
    Appellations :
    Le Grand Hôtel
    Texte libre :
    Lors de l'inauguration de la gare de Saint-André, le 15 mai 1892, il n'existe pas encore de buffet comporte alors qu'un rez-de-chaussée. Le statut juridique du buffet de la gare est celui de tous les ferroviaire), les travaux sont en revanche financés par le concessionnaire. Ainsi, le bâtiment été réalisé à devient officiellement, et rétroactivement, le concessionnaire par convention avec la Compagnie des chemins de fer du sud de la France en 1896. Le ministère des Travaux publics, propriétaire du terrain d'agrandissement : il s'agit d'exhausser le bâtiment d'un niveau pour y créer, à l'étage, un logement personnel. Ce verrerie par M. Philip, tous deux artisans à Saint-André. Il ne reste rien de cette structure. Le 1er mars nouvelle convention est passée le 23 mai 1922, cette fois avec Louis Gibert, fils de Zéphirin Gibert qui devient le nouveau concessionnaire. Entre 1922 et 1927, Louis Gibert lance et fait réaliser un nouveau transformation sont évaluées dans un rapport de l'inspecteur de la voie, à 155 000 francs. En 1937, le buffet
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le cadastre moderne de 2014, section AB, parcelle 57 [carte postale] Vue du buffet-hôtel depuis le sud avant 1927. IVR93_20060401156NUCB [Carte postale] Vue de l'Hôtel de la Gare depuis le sud-est entre 1922 et 1927 [Carte postale] Vue générale du Grand Hôtel depuis le sud-est, entre 1927 et 1937 [Carte postale] Vue générale depuis le sud, après 1927. IVR93_20060401229NUCB [Carte postale] Vue générale depuis le sud-est, après 1927. IVR93_20060442374NUCB [Carte postale] Vue générale depuis le sud, après 1927. IVR93_20060442375NUCB [Carte postale] Vue de la place entre le Grand Hôtel et la Gare depuis le sud, entre 1927 et 1935 [Carte postale] Vue du Grand Hôtel depuis le sud en 1989. IVR93_20060400683NUCAB [Carte postale] Le Grand-Hôtel. Son salon et son hall. IVR93_20060401225NUCA
  • hôtel de voyageurs dit Hôtel Gray et d'Albion, actuellement immeuble Le Gray d'Albion
    hôtel de voyageurs dit Hôtel Gray et d'Albion, actuellement immeuble Le Gray d'Albion Cannes - 12, 18 boulevard de la Croisette 62 rue d' Antibes - en ville - Cadastre : 1981 BT 262, 265
    Historique :
    et Marcel Dalmas sur le jardin des galeries marchandes. Un pavillon avec salons et salles de Jougleux remplacent tout par un ensemble immobilier pour le promoteur SETRI CIME.
    Référence documentaire :
    Les Galeries Fleuries du côté ouest. Vue partielle prise vers le nord. / D'après carte postale n
    Description :
    Le 1er hôtel se composait d'un long corps de bâtiment de 4 étages carrés et un étage de comble entre 2 pavillons, le tout couvert de toits brisés avec ardoise. Il a été complété à l'ouest par la surélévation à 5 étages d'un corps de bâtiment attenant de 2 étages. Le pavillon ouest fut dès lors assorti à la nouvelle construction. Un portique sud bordait le pavillon en rez-de-chaussée en béton armé ajouté entre les retours des 2 galeries. Le jardin paysager parsemé de phoenix canariensis s'étendait jusqu'à façade nord sur la rue d'Antibes forme un portique. Des boutiques s'alignent sur tout le côté est. Des
    Titre courant :
    hôtel de voyageurs dit Hôtel Gray et d'Albion, actuellement immeuble Le Gray d'Albion
    Appellations :
    Le Gray d'Albion
    Illustration :
    Les Galeries Fleuries du côté ouest. Vue partielle prise vers le nord. IVR93_19970600113XB Les Galeries Fleuries du côté ouest. Vue partielle prise vers le nord. IVR93_19970601334XB
  • maison dite Villa Clairmont ou Villa de Lorière, puis hôtel de voyageurs dit Hôtel Balmoral, actuellement immeuble Le Balmoral
    maison dite Villa Clairmont ou Villa de Lorière, puis hôtel de voyageurs dit Hôtel Balmoral, actuellement immeuble Le Balmoral Cannes - 13 bis chemin Saint-Nicolas - en ville - Cadastre : 1981 CS 182
    Description :
    réception plus étroit que le corps postérieur qui contient l'escalier et la salle à manger. Entrée latérale chambres. Le jardin de 900 m2 s'étend au sud de la maison. Son tracé irrégulier est axé sur une succession est un agrandissement de la maison. L'entrée se trouve au sud sur le jardin, sous un porche en béton façade sud différencie le corps principal de 4 travées de l'aile droite à 2 travées avec pignon cintré découvert. Après transformation chaque étage abrite 2 appartements. Le jardin aujourd'hui largement couvert
    Titre courant :
    , actuellement immeuble Le Balmoral
    Appellations :
    Hôtel Balmoral, puis immeuble Le Balmoral
  • hôtel de voyageurs dit Grand hôtel du Mont Boron, actuellement immeuble en copropriété dit Palais Le Mont Boron
    hôtel de voyageurs dit Grand hôtel du Mont Boron, actuellement immeuble en copropriété dit Palais Le Mont Boron Nice - Mont-Boron - 11 route forestière du Mont Boron - Cadastre : 2016 KH 0264
    Historique :
    ). L'architecte en serait un certain Thomès. En 1894, le propriétaire M. Delpont demande, en lien avec des
    Description :
    Le bâtiment originel en "L" a sans doute reçu des extensions sur son flanc Est. Le bâtiment dans un second temps et se tenait au premier plan en tant qu'élément de modernité. Sur le bâtiment 1943, le bâtiment se présente comme un édifice revêtu d'un enduit clair dont la façade antérieure a : nouvelles entrées, nouveaux corridors de distribution. Le parc conserve son portail en ferronnerie art
    Titre courant :
    Le Mont Boron
    Illustration :
    constituait le perron d'entrée de l'hôtel IVR93_20190600844NUC1A
  • usine textile dite draperie Giraud puis hôtel de voyageurs Alp-Hôtel
    usine textile dite draperie Giraud puis hôtel de voyageurs Alp-Hôtel Beauvezer - le Coulet - en village - Cadastre : 1983 C2 722, 723, 726, 1112, 1315, 1316, 1317, 1318
    Historique :
    Le 12 avril 1838, André Giraud, tisserand à Beauvezer, achète avec son fils Dominique pour la somme draps ordinaires de Beauvezer, d'une longueur d'environ 20 m, et que de son côté, le vendeur s'engage à 8 à 16 ouvriers. Aux début du 20e siècle, elle est transformée en hôtel, sous le nom d'Alp-Hôtel (voir dossier IA04002365), établissement de prestige pour le tourisme en développement. Le bâtiment est agrandi vers l'est, ce qui double son emprise au sol. Le foulon, qui avait été transformé en garage, a été
    Hydrographies :
    le Verdon
    Description :
    pied du relief sur lequel s'appuie le mur-pignon de la draperie, les ruines de l'ancien foulon sont
    Localisation :
    Beauvezer - le Coulet - en village - Cadastre : 1983 C2 722, 723, 726, 1112, 1315, 1316, 1317
    Illustration :
    Le premier étage de l'ancienne draperie réaménagée en annexe de l'hôtel. IVR93_20110400289NUC2A Le deuxième étage de l'ancienne draperie réaménagée en annexe de l'hôtel. IVR93_20110400290NUC2A Le deuxième étage de l'ancienne draperie réaménagée en annexe de l'hôtel. IVR93_20110400291NUC2A Le deuxième étage de l'ancienne draperie réaménagée en annexe de l'hôtel. IVR93_20110400292NUC2A Le deuxième étage de l'ancienne draperie réaménagée en annexe de l'hôtel. IVR93_20110400293NUC2A Vue de détail d'une date portée inscrite sur le pilier ouest du portail nord
  • hôtel de voyageurs dit l'hôtel des Glaciers
    hôtel de voyageurs dit l'hôtel des Glaciers Le Monêtier-les-Bains - col du Lautaret - en écart - Cadastre : 1980 ZA 459
    Historique :
    -d'Oisans par le Lautaret et entre Briançon et Saint-Michel-de-Maurienne par le Galibier. Le premier , qui dut être démoli rapidement pour vice de forme. Le bâtiment en maçonnerie rajouté ensuite semble
    Référence documentaire :
    Route de Grenoble à Briançon. Le Grand Galibier (3242 m) vu du Lautaret. [Vue prise du sud-ouest
    Description :
    Le plus ancien chalet comporte un soubassement en moellons surmonté d'un bâtiment en bois à un ardoise aujourd'hui en tôle ondulée. Le second bâtiment, à un étage carré et toit en terrasse, semble en
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - col du Lautaret - en écart - Cadastre : 1980 ZA 459
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
    Illustration :
    Route de Grenoble à Briançon. Le Grand Galibier (3242 m) vu du Lautaret. [Vue prise du sud-ouest
  • hôtel de voyageurs dit Hôtel Montfleuri et Villa Germania, actuellement immeuble dit Résidence Montfleuri
    hôtel de voyageurs dit Hôtel Montfleuri et Villa Germania, actuellement immeuble dit Résidence Montfleuri Cannes - 48 boulevard Montfleury - en ville - Cadastre : 1981 CV 266, 272, 273
    Historique :
    Hôtel construit en 1877. Les architectes James Warnery (Cannes) et Léon Le Bel (Grasse) y ont Société Fermière du Casino. Le jardin est loti.
    Description :
    3 étages carrés et étage dans le comble brisé, entre 2 ailes saillantes de 4 étages couvertes en pavillon. Entrée axiale sous un porche. Le plan est devenu composite après l'agrandissement à l'est et à aires de jeu, l'une sans doute pour le croquet, étaient réparties dans tout le jardin de 2 ha buis. La villa Germania fonctionnait comme une maison indépendante. Le nouvel immeuble a un plan
    Auteur :
    [architecte] Le Bel Léon
  • Hôtels de voyageurs
    Hôtels de voyageurs Saint-André-les-Alpes
    Historique :
    à l'existence corrélative d'auberges, attestée dès le 18e siècle. Ainsi, à cette période, le village de l'actuel Hôtel-Restaurant Le France, place Charles-Bron (anciennement place du Castel), près de la rue de la Gare), au bout de l'ancienne rue de l'Anouië, où se trouvait, au 19e siècle le Café de Gare ou du Buffet de la Gare (Référence IA04002113). Le village est en effet, jusqu'en 1911, tête de moins fréquents à Saint-André. Le renouveau de l'activité hôtelière va se produire à partir du 2e quart villégiature de montagne dans le village avec de nombreuses activités touristiques, nautiques et balnéaires . Dans le 2e quart du 20e siècle de nombreux hôtels sont ainsi ouverts sur la commune de Saint-André Lac et Forêt (Référence IA04002581), dont le nom indique clairement la vocation, le Clair Logis (Référence IA04002569), ou l'Hôtel Closeraie Bagatelle (Référence IA04002552). L'Hôtel Bel-Air est ouvert le
    Référence documentaire :
    / Recommandé par le Touring-Club de France. / Carte postale, Edit. Louis Gibert, avant 1927. Collection [Saint-André-les-Alpes, Hôtel Le Clair Logis : vue générale depuis le sud-est]. / Carte postale, 3e
    Illustration :
    [carte postale] Vue du buffet-hôtel depuis le sud avant 1927. IVR93_20060401156NUCB [Carte postale] Hôtel de voyageurs Bel Air, vue générale depuis le sud, 1er quart 20e siècle [Carte postale] Hôtel de voyageurs Bel Air, vue générale depuis le sud-ouest, 4e quart 20e siècle Hôtel Monge, vue générale depuis le sud. IVR93_20060401642XE [Carte postale] Hôtel Le Clair Logis : vue générale depuis le sud-est, milieu 20e siècle
  • hôtel de voyageurs San Salvadour, actuellement hôpital
    hôtel de voyageurs San Salvadour, actuellement hôpital Hyères - San-Salvadour - 4312 route de l' Almanarre - isolé - Cadastre : 1997 H2 193
    Historique :
    Mis en vente en 1896, le château est racheté en 1902 par Jeanne Forestie, soeur Candide en religion , dans le but d'y créer un sanatorium. Pour financer les soins elle crée une station thermale où la réel succès favorisé par le passage de la ligne de chemin de fer du littoral Toulon-Hyères-Saint
    Observation :
    La composition et le décor des façades sont dans l'esprit des grands hôtels des années 1900.
    Représentations :
    Le vestibule d'entrée ouvre sur un vaste espace structuré par des jeux de colonnes jumelées.
    Description :
    L'hôtel est un bâtiment de quatre étages construit dans le prolongement du château et qui se latéraux sont un rappel de l'architecture du château. L'entrée se fait par le corps de bâtiment oriental surélevé qui ouvre sur une terrasse. L'articulation entre le château et l'hôtel est réalisée par le biais
  • hôtel de voyageurs dit Hôtel Panorama Palace, puis Hôtel Bedford, actuellement Hôtel Royal Riviéra, hôtel de voyageurs dit Hôtel Suisse puis Hôtel Savoye
    hôtel de voyageurs dit Hôtel Panorama Palace, puis Hôtel Bedford, actuellement Hôtel Royal Riviéra, hôtel de voyageurs dit Hôtel Suisse puis Hôtel Savoye Saint-Jean-Cap-Ferrat - Barratier - 4 avenue Blundel-Maple - en ville - Cadastre : 1986 AA 110, 117
    Historique :
    Dans le 4e quart du 19e siècle, le financier Samama acquière une parcelle d'environ 12000 m appartements dans le 3e quart du 20e siècle et réaménagé en hôtel de luxe sous le nom d'Hôtel Royal Riviéra
    Référence documentaire :
    l'hôtel Suisse à l'arrière-plan, depuis le sud-est, vers 1905.] / Dessin non daté par Charles Legresle . Dans : "Villefranche-sur-Mer, Beaulieu-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat. Le temps retrouvé" / Didier : "Villefranche-sur-Mer, Beaulieu-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat. Le temps retrouvé" / Didier Gayraud, Barbentane façade est de l'hôtel Panorama-Palace, depuis le nord-est.] / Carte postale ancienne. Non datée [vers Beaulieu-sur-Mer - Le Casino et la Baie des Fourmis. l'Hôtel Bedford. [Vue d'ensemble de la façade est de l'hôtel Panorama-Palace, avec la véranda, depuis le nord-est.] / Carte postale ancienne. Non , Beaulieu-sur-Mer, Saint-Jean-Cap-Ferrat. Le temps retrouvé" / Didier Gayraud, Barbentane : Edition Equinoxe
    Description :
    en retour n'a pas été construite. Il est couvert par des toits à longs pans à croupes. Dans le projet services, le rez-de-chaussée surélevé, la salle de restaurant (ouest) et le grand salon (est) articulés par . L'hôtel est équipé du chauffage central et de l'électricité. L'accès aux étages s'effectue depuis le vestibule par un ascenseur ou par un escalier tournant. Un tennis avec vestiaire est construit dans le jardin. Six remises à bateaux desservies par un escalier isolé sont aménagées dans le soubassement d'une promenade située à l'est de l'hôtel. Le jardin, constitué de plates-bandes fleuries et de parterres en gazon
    Annexe :
    A Saint-Jean-sur-Mer - Le Panorama-Palace. A Saint-Jean-sur-Mer - Le Panorama-Palace. / Article de
    Illustration :
    Vue de situation de l'hôtel Royal Riviera, depuis le sud. IVR93_19980600777XA Vue partielle de l'aile nord-est de l'Hôtel Royal-Riviera, depuis le nord-ouest Vue partielle de la façade nord de l'Hôtel Royal-Riviera, depuis le nord-est. IVR93_19990600098XA
1 2 3 4 7 Suivant