Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • bac à traille de Limas
    bac à traille de Limas Sorgues - île d' Oiselet Saint-Marc Islon Saint-Luc - isolé
    Historique :
    du 20e, l'île de l'Oiselet (commune de Sorgues), sise entre le bras navigable du Rhône et le bras bras principal du Rhône, qui relie l'île à Sauveterre en rive droite ; le bac de l'Oiselet (Référence . Le troisième bac est situé au nord de l'île, la reliant à Châteauneuf-du-Pape. Il s'agit certainement . 2), nommé bac à traille de Limas. Ce dernier a peut-être été créé le 9 décembre 1846, date à se rendre sur sa propriété de l'île d'Oiselet et l'exploiter. A t-il été interrompu par la suite ? Le 8 juillet 1930, le marquis de Bimard, propriétaire du domaine de Saint-Marc sur l’île d’Oiselet, est Arméniers (Référence : IA84000947) aux environs de la normale kilométrique 227,140. Son établissement avait
    Référence documentaire :
    p. 45 CHABERT, Raymond. Le bac de l´île d´Oiselay et le pont des Arméniens. Dans : Études Bacs de l´Ile d´Oiselet et du Rocher des Doms sur le Rhône. Archives nationales, Paris : F14 16639 Chemise Sorgues Création et suppression de bacs sur le Rhône, Sorgues (1823-1930), Avignon (an IX -1933). Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 3S 35. livre 1, p. 55 ; livre 2, p. 125 (plan de situation) Cogoluenhe, Henri. Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de Recherche et d'Enseignement Philosophiques, Département Sociologie. Lyon : Facultés catholiques de Lyon, 1980. 3 volumes
    Description :
    Selon le plan des lieux d'Armand cité (Fig. 2), la traille de Limas permettait de franchir le bras des Arméniers (Référence : IA84000947) en amont de la pointe nord de l'islon Saint-Luc, sur la commune de Châteauneuf-du-Pape. Elle reliait cette dernière commune, depuis la rive gauche, en aval du lieu -dit les Arméniens, à celle de Sorgues, en rive droite, où elle desservait un chemin menant au lieu-dit Saint-Marc, au nord de l'île d'Oiselet. Aucun vestige du bac de Limas n'a été repéré sur le terrain.
    Auteur :
    [propriétaire] Bimard marquis de
    Titre courant :
    bac à traille de Limas
    Appellations :
    bac de Limas
    Illustration :
    Plan de situation sur fond de SCAN25®. IVR93_20128400168NUC1A
1