Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 31 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • école
    école Moriez - Hyèges - route de Moriez aux Chaillans - en écart - Cadastre : 1983 A4 852
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Historique :
    Le 13 juillet 1882, le conseil adopte les plans et devis de la construction d'une maison d'école dressés par Guirand, architecte et maçon de Castellane. Le 3 août 1886, l'ingénieur Tourniaire dresse le 35 élèves dont voici la description : "le rez-de-chaussée comprend la salle de classe, deux vestiaires et deux préaux, un pour chaque sexe, de part et d'autre du corps de bâtiment. l'étage, affecté au logement de l'instituteur, comprend une chambre à coucher avec cheminée, un seconde chambre avec cuisine cloisons sont construites en briques, tout comme les encadrements de fenêtres (arceaux, piédroits, plates -bandes). Les plafonds sont traités au plâtre. La charpente est en bois de sapin". Marché approuvé le 29 décembre 1886 au bénéfice de l'entrepreneur Auguste Roustan, de Barrême. Travaux réceptionnés le 20 juin devant la façade principale accueille le monument aux morts de Hyèges. Dans le courant du 20e siècle , l'école est utilisée comme annexe de la mairie.
    Référence documentaire :
    départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 301. Moriez. 23 juin 1884. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 300. scolaire mixte pour trente-cinq enfants. 1890/06/20. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence . Devis et cahier des charges à exécuter. 3 août 1886. Archives départementales des Alpes-de-Haute des délibérations du conseil de préfecture du département des Basses-Alpes concernant la commune de Le 13 juillet 1882, le conseil adopte les plan et devis de la construction d'une maison d'école au hameau d'Hyèges, dressé par Guirand, architecte et maître maçon de Castellane et approuve le projet . Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Moriez. 1875-1936. Archives Le 23 juin 1884, le conseil de préfecture oblige la commune de Moriez à payer au sieur Guirand , maître maçon de Castellane, la somme de 248,96 francs, montant du tiers des honoraires auxquels il a
    Canton :
    Saint-André-les-Alpes
    Statut :
    propriété de la commune []
    Description :
    Aujourd'hui les deux accès est et ouest ont été conservés mais une seule grande salle de classe se trouve au rez-de-chaussée avec un grand vestibule précédé d'un préau, côté ouest. A l'étage l'aménagement de l'appartement de l'instituteur n'a pas changé.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Moriez - Hyèges - route de Moriez aux Chaillans - en écart - Cadastre : 1983 A4 852
    Illustration :
    Vue intérieure : escalier, depuis le rez-de-chaussée. IVR93_20060401411NUCA
  • couvent de grands augustins puis école (Institution Notre-Dame-du-Roc), actuellement collège du Verdon
    couvent de grands augustins puis école (Institution Notre-Dame-du-Roc), actuellement collège du Verdon Castellane - le Bourg - rue du 11 novembre - en village - Cadastre : 1834 Fu 316 à 322 ; 2008 AB 430
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Genre :
    de grands augustins
    Historique :
    Le 15 février 1281, Charles II, comte de Provence, fait don d'un pré aux Augustins de Castellane 13e siècle, mais peu d'éléments de cette époque ont survécu jusqu'à nos jours. On sait par exemple que le couvent souffrit énormément des guerres de religion, et qu'il fut notamment incendié en 1559 par les hommes d'Antoine de Mauvans, gentilhomme local acquis aux idées de la Réforme. L'église et le cloître furent reconstruits à la fin du 16e siècle par Jean Féraud, qui joua à la fois le rôle de l'architecte et de l'entrepreneur. Mgr Mouchy, évêque de Senez, y fit construire sa chapelle privée. C'est à la Révolution. Les procès-verbaux de la vente des biens nationaux le décrivent en janvier 1790 1878, la commune décide d'accorder à bail aux Frères de Saint-Gabriel le bâtiment du collège, à charge pour eux de réaliser les travaux d'aménagement conçus par l'ingénieur Tourniaire. Une école primaire de , sur plainte de parents d'élèves, la commune décide la laïcisation de l'enseignement au collège qui
    Référence documentaire :
    verbal d'encadastrement et d'alivrement. 1790/01/17. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence . Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 94. départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 39-92 municipal de la commune de Castellane. 1878 - 1937. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence des Augustins en maison d'éducation. 1882/09/11. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence . 1878 - 1937. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 91. de la commune de Castellane. 1878 - 1937. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne . 1912/07/07. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 91 départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 91. des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 91
    Statut :
    propriété de la commune []
    Description :
    Le couvent avait à l'origine un plan presque carré. La destruction de l'église n'a pas apporté de nouveau réfectoire, se compose donc de l'ancien cloître, dont le plan trapézoïdal confine lui aussi au carré, avec ses étages de galeries, et des constructions qui le bordent à l'est, à l'ouest et au sud, y compris la tour d'angle ronde située au sud-ouest de l'édifice. C'est dans cette tour que se trouve le pigeonnier. La galerie nord du cloître a été aménagée pour recevoir le nouveau centre de documentation. Sa rez-de-chaussée, les quatre galeries du cloître ne sont pas identiques. Les galeries est, ouest, et légèrement différents. Les piliers de la galerie sud sont les plus soignés : leurs angles sont brisés en forme de canelure. Un des chapiteaux, en forme de tour à mâchicoulis, reprend les armes des Castellane . Tous les arcs portés par ces piliers, composés d'un rang unique de claveaux, sont légèrement surbaissés marquées au deuxième étage. Les élévations est et sud, ainsi qu'une petite partie de l'élévation ouest
    Auteur :
    [architecte, entrepreneur de maçonnerie] Féraud Jean
    Titre courant :
    couvent de grands augustins puis école (Institution Notre-Dame-du-Roc), actuellement collège du
    Illustration :
    Ermites de St-Augustins, fondée en 1281 par Charles II, comte de Provence, appartenant aujourd'hui à Plan du rez-de-chaussée. IVR93_20090402335NUDA Plan : Utilisation des bâtiments de l'ancien couvent des Augustins, d'après les états de section du cadastre de 1834. IVR93_20090402341NUDA Plan de l'ancien collège communal ou institution de Notre Dame du Roc avec attenances et dépendances, situé dans l'enceinte de la ville de Castellane, au lieu-dit ""Place des Augustins Vallée du verdon - CASTELLANE (alt. 723 m) / Station Estivale / Intérieur de l'Ancien Monastère des Le cloître pris de l'angle sud-ouest. IVR93_20090400524NUC2A Une inscription latine scellée dans le centre de documentation. IVR93_20090400527NUC2A Trace de reprises sur le pilier d'angle sud-ouest. IVR93_20090403703NUC1A
  • école actuellement maison
    école actuellement maison Moriez - le Bourg - en village - Cadastre : 1838 B4 10 1983 B5 832
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Historique :
    figuré sur le cadastre napoléonien de 1838 : édifice communal, il est désigné non comme école mais comme maison avec jardin. En 1878, l'agent-voyer architecte Cavaillon présente un projet de réhabilitation de est en mallons de Salernes, la toiture en tuiles creuses, d'une manière générale les matériaux nécessaires proviennent de la commune même de Moriez ou des environs proches. Le projet de Cavaillon est bien rez-de-chaussée où se trouve la salle de classe (mesurant 7m40 sur 5m40) avec cheminée, la cour de récréation et le jardin de l'instituteur sont attenants, à l'ouest, et d'un étage carré occupé par le logement de l'instituteur. Le lieu est aujourd'hui à nouveau une maison.
    Référence documentaire :
    l'inspecteur d'académie. 1879/01/08. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 municipal de la commune de Moriez. 1875-1936. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne et estimatif et métré des travaux. 1878/09/21. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence . Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 301. , Nicolas, Rougier, 1838. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 133 papier par Cavaillon, 1878/09/21 ; échelle de 1/1000, 31 x 41,5 cm. Archives départementales des Alpes-de -Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 301. Par courrier, l'inspecteur de l'école primaire donne son avis à son supérieur sur le projet de "réparations à faire la maison d'école de garçons au hameau chef-lieu de Moriez". Son avis est favorable : les une cour de récréation à prendre sur le jardin de l'instituteur que l'architecte avait prévu au nord
    Canton :
    Saint-André-les-Alpes
    Représentations :
    identitaires de la commune de Moriez sont représentés. Aux écoinçons, l'amande, l'olivier, le trésor de Moriez , dans le cartouche, l'alambic avec plans de lavande de part et d'autre domine la composition où le
    Statut :
    propriété de la commune []
    Description :
    La maison est composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré ; le toit à longs pans est précédé de 2 rangs de génoise et couvert de ciment amiante. La façade donnant sur la route de Digne comporte
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le cadastre napoléonien de 1838, section B4, parcelle 10 [Plan de situation] Projet de réparations à faire à la maison d'école de garçons du hameau de Détail de la façade est : cadran solaire. IVR93_20100402321NUC2A
  • école
    école Entrecasteaux - 9 chemin du Collet - en village - Cadastre : 1986 AB non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    . Elle fait appel aux architectes Gastinel et Pétetin à qui elle confie également le projet de l'école du hameau de Saint-Antonin. Seule l'école de Saint-Antonin sera finalement construite. Dans les années 1950
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Référence documentaire :
    Projet d'école de 1937, dessins. Papier, imprimé, 27,5 x 61 cm, 1937. Archives départementales du Projet d'école de 1931, dessin de la façade principale. Papier, imprimé, 36 x 52 cm, 1931. Archives
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Projet de 1931, dessin de la façade principale. IVR93_20138300552NUC2A Projet de 1937, dessin de la façade principale. IVR93_20138300553NUC2A
  • école des Censiés
    école des Censiés Brignoles - hameau les Censiés - en écart - Cadastre : 2012 AE 109
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    En 1881, le conseil municipal de Brignoles vote la construction de trois édifices d'enseignement . Ce dernier bâtiment est prévu pour un effectif de 40 élèves. Deux parcelles de terrain appartenant à Verlaque, architecte communal. L'adjudication des travaux de l'école mixte a lieu en décembre 1883 : elle bâtiment est presque achevé en janvier 1885. Cette même année, Verlaque doit démissionner en raison de difficultés rencontrées sur le projet du cours Liberté. Les locaux de l'école des Censiés sont officiellement
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'école se compose de deux corps de bâtiment accolés et de plan rectangulaire. Le premier, destiné à l'accueil des élèves et au logement de l'instituteur, possède un étage ; le second, prévu pour la classe, est en rez-de-chaussée et est éclairé par quatre grandes baies doubles. Les encadrements des . L'inscription ECOLE COMMUNALE est gravée sur un bandeau de pierre apposé sur la façade principale. La cour de l'école est ceinte par un mur de clôture en pierre.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Élévation principale, encadrement d'une fenêtre du rez-de-chaussée. IVR93_20148300622NUC2A Mur de clôture. IVR93_20148300628NUC2A
  • mairie-école, actuellement mairie
    mairie-école, actuellement mairie Seillons-Source-d'Argens - Gabriel-Péri - en village - Cadastre : 2014 F 26
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    réalisation d'un projet de mairie-école. Ce dernier prend pour modèle un plan-type de l'architecte César sont modifiés le 15 janvier 1878 pour se conformer à l'avis de la Commission des Bâtiments Civils. Le devis prévoit l'emploi de matériaux locaux : moellon calcaire et pierre de taille issus des carrières de la commune, pierre de taille tendre extraite des carrières de la Tour à Brue-Auriac, briques , carrelage et tuiles pris dans les usines Pichou à Aubagne, tomettes de Salernes... Les travaux sont adjugés
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Observation :
    Cette mairie-école, construite d'après un plan-modèle de César Pompée déposé en Préfecture, est
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bâtiment principal s'élève sur un étage carré, les ailes sont en rez-de-chaussée. Le rez-de -chaussée est légèrement exhaussé. Les murs sont construits en maçonnerie ordinaire, composée de moellons ) sont en pierre de taille. La façade du bâtiment principal comporte trois travées soulignées par des pilastres. Elle est couronnée par une corniche. L'étage est séparé du rez-de-chaussée par un bandeau en sommet de la façade, dans une lucarne-fronton encadrée par deux ailerons ; elle est surmontée par un campanile. Les avancées de toit des élévations latérales et postérieures sont masquées par une génoise . Autrefois, la salle du conseil et le secrétariat étaient installés au rez-de-chaussée, sur la façade avec les deux salles de classe, à l'arrière du bâtiment principal. L'étage était réservé aux logements
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Projet, plan du rez-de-chaussée. IVR93_20158301606NUC2A Projet, plan de Seillons avec indication de l'emplacement projeté. IVR93_20158301608NUC2A Projet, plan de détail des abords de l'édifice. IVR93_20158301609NUC2A
  • mairie-école, actuellement mairie et bureau de poste
    mairie-école, actuellement mairie et bureau de poste Montmeyan - Verdon - en village - Cadastre : 2014 I 80
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    En 1880, l'école de filles est installée dans un bâtiment en location, décrit comme une maison délabrée où il n'y a ni cour ni cabinet d'aisance. Le conseil municipal de Montmeyan projette alors de la faire construire sur un terrain attenant à l'école des garçons et d'y adjoindre les locaux de la mairie . Ce projet permet ainsi à la commune de disposer d'un équipement fonctionnel, salubre et conforme aux prescriptions du Ministère de l'Instruction publique. La commune, en conservant le bâtiment de l'école des plans et devis de la mairie école sont réalisés en 1882 par l'architecte Honoré Antelme. Pour donner une unité au monument, ce dernier choisi de répéter le décor architectural (fenêtres plein-cintre, cordons , corniches) et la distribution des pièces pour les deux écoles : salle de classe au rez-de-chaussée, logement de l'instituteur à l'étage, combles. Les travaux sont terminés en 1885. AUTEUR : Antelme Honoré
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Référence documentaire :
    Projet de construction d'une maison d'école des filles et d'une maison commune annexée à la maison
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice se compose d'un avant-corps de trois travées couronné d'un fronton avec horloge et de deux ailes latérales de quatre travées. Les fenêtres des ailes sont plein-cintre, celles de l'avant
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    mairie-école, actuellement mairie et bureau de poste
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Destinations :
    bureau de poste
    Illustration :
    Projet de construction d'une maison d'école des filles et d'une maison commune annexée à la maison Élévation principale, avant-corps central, balcon de la salle du conseil. IVR93_20158300117NUC2A Projet de construction d'une maison d'école des filles et d'une maison commune annexée à la maison Projet de construction d'une maison d'école des filles et d'une maison commune annexée à la maison d'école des garçons existante, dessin de l'élévation principale. IVR93_20158300122NUC2A
  • mairie-école, actuellement mairie de Saint-Martin-de-Pallières
    mairie-école, actuellement mairie de Saint-Martin-de-Pallières Saint-Martin - Majourale - en village - Cadastre : 1840 B 227, 228 2012 B 724
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    chapelle de Pénitents, appartenant à la fabrique de l'église de Saint-Martin, afin de construire un hôtel de ville et une maison d'école. Pour financer cette opération, la commune vend trois terrains ainsi qu'une masure. Le devis des travaux est dressé par Aubert, architecte de la ville de Rians. Le bâtiment est construit à l'emplacement de l'ancienne chapelle (dont une porte a été conservée au sud du bâtiment) ainsi que sur une partie du cimetière qui lui était attenant. Le rez-de-chaussée est occupé par la maison d'école, le bûcher et la prison. La salle de classe est divisée par une cloison d'1,25 m de haut afin de séparer les filles des garçons. Le premier étage accueille la salle du conseil, le cabinet Hyppolite Pelissier, de Varages, remporte l'adjudication au prix de 3790 francs ; les travaux sont achevés commune à entreprendre des travaux de rénovation. Les plans et devis sont dressés en 1882 par Ganteaume creusé et les ossements en sont extraits afin d'y aménager la cour de l'école. La nouvelle classe prévoit
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Statut :
    propriété de la commune
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    mairie-école, actuellement mairie de Saint-Martin-de-Pallières
    Appellations :
    mairie de Saint-Martin-de-Pallières
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Élévation postérieure (ouest) et mur de soutènement de la cour. IVR93_20158300003NUC2A Élévation sud, ancienne porte de la chapelle ? IVR93_20158300006NUC2A
  • mairie-école
    mairie-école Rocbaron - Mairie - en village - Cadastre : 2014 D 2767
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    Les plans et devis de la mairie-école de Rocbaron sont dressés par Edouard Angeli en 1881. A cette la nouvelle mairie-école est terminée en 1885. L'école déménage dans de nouveaux locaux en 1983
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La mairie-école se compose d'un corps de bâtiment rectangulaire élevé d'un étage flanqué d'une aile en rez-de-chaussée. Le corps de bâtiment principal était destiné au logement de l'instituteur et à la mairie (installée à l'étage). L'aile accueillait la salle de classe, précédée de deux vestiaires et derrière laquelle était construit le gymnase. De part et d'autre de l'édifice étaient aménagés des cours , préaux couverts, jardin et cabinets d'aisance pour les deux sexes. Le corps de bâtiment principal possède
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Corps de bâtiment principal. IVR93_20158301439NUC2A
  • maison, puis mairie-école
    maison, puis mairie-école Pourcieux - Grand Rue - en village - Cadastre : 2014 AH 56
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    Les ouvertures de forme segmentaire, la porte d'entrée ainsi que la génoise suggèrent que l'édifice , auparavant située à quelques mètres, au numéro 6, et l'école de garçons. La maison est alors composée d'un salon, d'une cuisine et d'une salle à manger au rez-de-chaussée, de chambres aux étages, d'une remise afin de dresser le projet d'aménagement. Les plans, dessinés le 30 octobre 1869, sont approuvés par le ministère de l'Instruction publique le 29 juin 1870. Les travaux, peu coûteux, sont réalisés en régie. Des lieux d'aisance pour les élèves sont construits dans le jardin entre 1885 et 1887. L'école de garçons déménage dans le groupe scolaire lors de son achèvement en 1920, permettant l'installation du bureau de Poste, Téléphone et Télégraphe au rez-de-chaussée. La mairie est transférée dans l'ancien presbytère
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Représentations :
    de gypserie : moulures et dessus de porte présentant les lettres RF au centre d'un ornement végétal
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Bâtiment traversant construit en maçonnerie de moellons, à 2 étages carrés. L'élévation principale présente trois travées de fenêtres segmentaires, avec encadrement en pierre de taille. La porte d'entrée , en pierre de taille également, est couronnée par une corniche. Une génoise à trois rangs règne sur
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    1er étage, ancienne salle du conseil, dessus de porte, sigle RF. IVR93_20158301015NUC2A
  • mairie-école, actuellement mairie
    mairie-école, actuellement mairie Ollières - Rians - en village - Cadastre : 1986 B 146
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    Besse, de dresser le projet de construction d'une école avec mairie. Les plans et devis sont réalisés le affectée à l'école (18 000 frs), le conseil municipal sollicite l'aide de l'Etat (15 000 frs) et du être financée par la vente d'un appartement et de l'ancienne mairie, attenante au presbytère. Le nouveau bâtiment est construit sur un terrain situé à la sortie du village, sur la route de Rians , appartenant au marquis de Felix du Muy (parcelle 192 de la section B). Le projet d'Angeli comprend un petit corps de bâtiment élevé d'un étage sur rez-de-chaussée, destiné au logement de l'instituteur et à la mairie, un deuxième corps de bâtiment en rez-de-chaussée, adjacent au corps principal, où sera installée la salle de classe mixte, enfin des cours, des préaux, des cabinets d'aisance, des vestiaires, un 1954-1955, l'école est équipée d'une fosse septique. Les murs font l'objet de diverses réparations dans les années 1960. Après la fermeture de l'école en 1968, les locaux de la mairie sont réaménagés
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Représentations :
    La corniche est ornée de motifs de denticules et dents de scie.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier symétrique
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice est construit à l'ouest du village, sur un terrain en pente. Il est de plan rectangulaire d'Ollières, et mortier de chaux hydraulique. La pierre de taille utilisée pour le soubassement provient de la carrière ouverte dans la propriété Bliou Probace (section D du plan cadastral de la commune d'Ollières ). Les encadrements de fenêtre et les moulures sont en brique polie. Depuis la route de Rians, un escalier double permet d'accéder au corps de bâtiment principal. L'élévation est rythmée par trois travées . Le rez-de-chaussée est percé par deux portes latérales ; à l'étage, la fenêtre centrale ouvre sur un balcon. L'ensemble est couronné par un fronton triangulaire. Un second corps de bâtiment prolonge
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Façade de la mairie-école. IVR93_20148300144NUC2A Construction d'une école mixte avec mairie, plan du rez-de-chaussée. IVR93_20148300151NUC2A Construction d'une école mixte avec mairie, plan du rez-de-chaussée, détail. IVR93_20148300152NUC2A
  • école, actuellement mairie
    école, actuellement mairie Rougiers - 15 avenue de Brignoles - en village - Cadastre : 2014 E 665
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    estimatif des travaux de construction d'une école. Le futur bâtiment doit comporter un étage de soubassement , une salle de classe au rez-de-chaussée éclairée par quatre fenêtres (deux au nord et deux au sud) et un logement de fonction à l'étage. Il sera construit dans l'alignement du presbytère dont il reprendra la forme et la dimension des ouvertures. Le terrain visé par le devis est la propriété de M -Baptiste Garnier, maçon entrepreneur à Saint-Zacharie, sous la surveillance de M. Giraud, ingénieur civil à probablement peu de temps après dans le bâtiment ou le presbytère mitoyen : un document daté de 1858 indique que la porte d'entrée de l'école est également celle de l'hôtel de ville. En 1866, les cloisons du garçons du rez-de-chaussée. A cette occasion, les murs sont exhaussés de 80 cm et le toit est refait avec -Baptiste (entrepreneur de maçonnerie) ; JATT : attribution par source
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Référence documentaire :
    Plan figuré d'une partie de la propriété à acquérir par la commune de Rougiers, pour la
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Les murs sont en construits en moellons et sont enduits. Les élévations sud et nord sont percées de fenêtres segmentaires au rez-de-chaussée, rectangulaires à l'étage. Elles sont couronnées par une génoise à
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Rougiers - 15 avenue de Brignoles - en village - Cadastre : 2014 E 665
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Plan figuré d'une partie de la propriété à acquérir par la commune de Rougiers, pour la
  • école de garçons, actuellement bureau de poste
    école de garçons, actuellement bureau de poste Montmeyan - Verdon - en village - Cadastre : 2014 I 80
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Genre :
    de garçons
    Historique :
    L'école de garçons est construite entre 1862 et 1865. Le projet est dressé par Joseph-Louis Just , ingénieur civil de Brignoles. L'emplacement choisi par la commune se situe à l'entrée du village, du côté du lac de Quinson, sur une parcelle appartenant au maire, Monsieur Dol. La classe est au rez-de-chaussée et l'appartement de l'instituteur est à l'étage. La superficie de la salle de cours est conforme aux 1882, la commune décide de faire construire une mairie et une école de filles sur le terrain attenant . L'école de garçons est alors modifiée pour être intégrée à l'ensemble de manière harmonieuse. Le bureau de postes de Montmeyan est installé dans l'ancienne école des garçons en 1931. AUTEUR : Just Joseph-Louis
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Référence documentaire :
    Projet de construction d'une Maison d'Ecole dans la commune de Montmeyan, plan d'une partie du
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'ancienne école de garçons constitue le corps de bâtiment sud de la mairie actuelle (partie où est actuellement installée la poste). Le rez-de-chaussée et l'étage sont percés de baies plein-cintre. L'élévation de la façade principale est surmontée par une corniche et des cordons courent à la naissance des arcs
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    école de garçons, actuellement bureau de poste
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Destinations :
    bureau de poste
    Illustration :
    Projet de construction d'une Maison d'Ecole dans la commune de Montmeyan, plan d'une partie du
  • mairie-école
    mairie-école Nans-les-Pins - 18-juin-1940 - en village
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    Quelques années après la loi Guizot du 28 juin 1833, portant obligation aux communes de plus de 500 habitants d'entretenir une école primaire, le maire baron Bruny de Saint-Georges monte le projet de construction d'une école avec hôtel de ville. Les plans sont dressés par l'architecte du département M. Lantoin , le 22 juin 1840. Le bâtiment, qui doit être construit dans le prolongement de l'actuelle place de Verdun, comporte une classe pour chaque sexe au rez-de-chaussée, les bureaux de la mairie et les appartements des instituteurs répartis sur les deux étages. Le projet n'a pas été réalisé faute de financements
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Description :
    Bâtiment de plan rectangulaire à 2 étages desservis par un escalier central tournant. L'entrée principale, au centre de la façade, ouvre sur un vestibule accueillant un escalier menant aux bureaux de la mairie situés à l'étage. Les deux classes sont de part et d'autre du vestibule ; leur porte d'entrée est percée sur les élévations latérales. A l'arrière du bâtiment est aménagée une cour équipée de latrines . Un grand jardin fruitier et potager, au centre duquel est prévu un bassin, occupe le reste de la
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Projet de construction d'une école avec hôtel de ville, plan des fondations, de la charpente, du rez-de-chaussée et des étages. IVR93_20148300104NUC2A Projet de construction d'une école avec hôtel de ville, détail, plan du rez-de-chaussée Projet de construction d'une école avec hôtel de ville, détail, signature. IVR93_20148300106NUC2A
  • mairie-école, actuellement école
    mairie-école, actuellement école Forcalqueiret - République - en village - Cadastre : 2014 C 129
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    En 1880, le conseil municipal de Forcalqueiret décide de faire construire une école mixte avec Angeli. Le terrain choisi, situé place de l'Eglise, appartient à François Sauzède. La mairie ne parvenant 1950 (construction de WC, réfection des sols, des peintures...). La mairie a déménagé dans un bâtiment
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice se compose d'un corps de bâtiment central à 1 étage carré et trois ailes en rez-de -chaussée. Le corps de bâtiment central accueillait le logement de l'instituteur au rez-de-chaussée et la servaient de préaux couverts et d'entrée pour les élèves de chaque sexe. La façade principale était ornée de bandeaux et encadrements de fenêtres moulurés. Elle était également couronnée par une corniche dont des (extrait de la commune de Forcalqueiret) et pierre de taille (carrière de Camps-la-Source).
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Corps de bâtiment principal. IVR93_20158301447NUC2A Corps de bâtiment principal, fragment de la corniche. IVR93_20158301450NUC2A Plan de Forcalqueiret. IVR93_20158301451NUC2A Plan du rez-de-chaussée. IVR93_20158301453NUC2A Plans de la classe et du 1er étage. IVR93_20158301454NUC2A
  • immeuble, puis hospice, école de filles et salle d'asile, actuellement EHPAD Xavier-Marin
    immeuble, puis hospice, école de filles et salle d'asile, actuellement EHPAD Xavier-Marin Cotignac - Gabriel-Philis Xavier-Marin - en village - Cadastre : 1836 H 639 2012 H01 78
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Genre :
    de filles
    Historique :
    En 1865, Xavien Marin cède ses immeubles situé rue des Maréchaux à la commune de Cotignac pour l'établissement d'un nouvel hospice, d'une école de filles et d'une salle d'asile. Un premier projet est dressé par l'ingénieur Daniel en 1867. Suite aux remarques de l'Inspecteur des établissements charitables du Var, l'architecte Mesure conçoit un nouveau projet. Le dessin de la façade de l'école présente l'inscription SINITE PARVULOS VENERE AD ME, tout comme le dessin de la façade de l'école de filles de Vins-sur commission administrative de l'hospice et par la municipalité. Ils sont réceptionnés le 29 juin 1869. L'école de filles est transférée lorsque le groupe scolaire est terminé, en 1885 ; la salle d'asile l'est en 1920 après la construction de l'école maternelle. Le personnel laïc remplace les religieuses en 1904 . L'hospice est transformé en maison de retraite le 29 avril 1981, puis en EHPAD le 14 mai 2001. L'édifice a , contrairement aux façades sur cour, largement dénaturées. De nouvelles extensions ont été construites dans les
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Référence documentaire :
    immeuble, puis hospice, école de filles et salle d'asile, actuellement EHPAD Xavier Marin, plans
    Représentations :
    La porte d'entrée de l'hospice, place Xavier-Marin, est surmontée d'un fronton cintré avec corniche à denticules. L'intérieur du fronton est sculpté de palmes et d'une fleur. La porte est également
    Description :
    L'édifice se compose de plusieurs corps de bâtiments articulés entre la place Xavier-Marin et la cour située à l'est de la parcelle. L'ancien préau de l'école, dans la cour est ouvert par quatre
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    immeuble, puis hospice, école de filles et salle d'asile, actuellement EHPAD Xavier-Marin
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Élévations sud, extensions de la maison de retraite. IVR93_20148300027NUC2A Plan de situation des bâtiments. IVR93_20148300028NUC2A Plan du rez-de-chaussée. IVR93_20148300029NUC2A Façade ouest (côté de la place, bâtiment ancien) IVR93_20148300034NUC2A
  • école, actuellement immeuble
    école, actuellement immeuble Entrecasteaux - 21 cours Gabriel-Péri - en village - Cadastre : 1986 AB 336
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    Le 21 avril 1840, le Sous-préfet du Var envoie un courrier au Maire d'Entrecasteaux l'enjoignant de devis pour la construction d'une maison d'école. Le projet prévoit de bâtir une maison au bout du cours , dans l'alignement des maisons existantes. Elle doit être composée d'un rez-de-chaussée (cuisine, salle à manger) d'un étage (salle de classe et chambre de l'instituteur) et d'un galetas. Le projet est accepté par le Comité supérieur de l'Instruction primaire dans sa séance du 15 février 1841. En 1844, le conseil municipal d'Entrecasteaux demande à l'architecte de modifier le projet par suite des observations faites par le conseil des bâtiments civils : un deuxième étage est créé de niveau avec la rue à l'arrière du cours avec une entrée indépendante. Cet étage est destiné aux salles de classes (une grande pour l'appartement de l'instituteur. L'adjudication des travaux a lieu le 13 septembre 1846 : Honoré Antelme et 1847. La commune se trouve alors dans l'impossibilité de lever les fonds nécessaires à l'achèvement des
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    . Il possède deux étages carrés percés de fenêtres rectangulaires organisées selon un rythme ternaire . Le second étage est de niveau avec la rue Sainte-Anne, à l'arrière du bâtiment ; il est accessible
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
  • mairie-école
    mairie-école Châteauvert - Barjols - en village - Cadastre : 1987 B2 45
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    M. Antelme, conducteur des Ponts et Chaussées, dresse les plans de la future mairie-école de Châteauvert en 1876. M. Barbier, ingénieur civil à Brignoles, supervise le projet de construction à partir de terminés le 18 mai 1884. Le mur de soutènement ainsi que l’escalier d’accès depuis la route départementale sont construits la même année. Le bâtiment, organisé autrefois entre locaux de la mairie, de l’école et logement de l’instituteur, n’accueille plus aujourd’hui que la mairie de la commune. AUTEUR : Antelme
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Murs :
    pierre de taille
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Bâtiment de plan rectangulaire à un étage carré. L’élévation principale, divisée en quatre travées  : soubassement en pierre de taille de trois assises de bossages rustiques, pilastres corniers, chaine horizontale , corniche moulurée et crossettes. Sur la clé de la porte d'entrée sont gravées les lettres RF. Deux plaques indiquent la fonction de l'édifice : ECOLE LAiQUE surmontée de MAIRIE. L'accès depuis la route de Barjols se fait par un escalier symétrique percé dans le mur de soutènement.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    élévation principale, détail de la porte d'entrée IVR93_20138300029NUC2A élévation principale, détail de la clé de la porte d'entrée, inscription RF IVR93_20138300028NUC2A
  • mairie-école, actuellement centre multi-générationnel, dit Espace Jean-Bertin
    mairie-école, actuellement centre multi-générationnel, dit Espace Jean-Bertin Plan-d'Aups-Sainte-Baume - Eglise - en village - Cadastre : 2012 A04 313
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    La construction de la mairie-école en 1880 comble un vide pour la commune de Plan-d'Aups Sainte -Baume qui ne compte alors de local ni pour l'école, ni pour la mairie. La commune, composée de quelques archives de la mairie étant installés à Saint-Zacharie. Ne parvenant pas à trouver un instituteur public , le conseil municipal fait appel au recteur de la commune. Deux projets de construction vont être à canton M. Jouanis dix ans plus tard. Aucun n'aboutit faute de parvenir à réunir les fonds nécessaires à , une cour et des lieux d'aisance. La salle de classe, au rez-de-chaussée, doit être divisée en deux garçons. Le logement de l'instituteur est également au rez-de-chaussée, à cheval entre le corps de première année de leur mise en service : l'institutrice se plaint du froid et de l'humidité. Des travaux de la seconde moitié du 20e siècle. L'école devenant trop petite, un bâtiment est construit au nord de
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bâtiment se compose d'un corps de bâtiment principal à 1 étage augmenté à l'est d'un pavillon en rez-de-chaussée. La pierre de taille est réservée à l'encadrement des baies et au chaînage d'angle
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Construction d'une maison d'école avec mairie, plan du rez-de-chaussée. IVR93_20148300083NUC2A Construction d'une maison d'école avec mairie, plan de l'étage. IVR93_20148300084NUC2A
  • mairie-école, actuellement école
    mairie-école, actuellement école Brue-Auriac - 2 chemin du Gavelier - en village - Cadastre : 2014 D 338
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général (c) Pays de la Provence Verte
    Historique :
    La mairie-école de Brue-Auriac est édifiée par l'agent voyer cantonal Lucien Verlaque, qui en dessine les plans et élévations en 1876. Ce dernier s'inspire des plans-modèles de César Pompée , consultables en préfecture. Il réalise également en 1877 la mairie-école de Seillons-Source-d'Argens sur un plan parfaitement identique. La mairie occupe la moitié du rez-de-chaussée, du côté de la façade travaux de la mairie-école de Brue-Auriac sont réalisés par les frères Jauffret, entrepreneurs à Marseille , et sont reçus le 11 juin 1882. En 1985, l'ouverture de nouvelles classes nécessite la suppression des logements de fonction des instituteurs. Trois ans plus tard, la municipalité fait l'acquisition d'une maison située à proximité afin d'agrandir le groupe scolaire. Un nouveau bâtiment, à l'ouest de la parcelle, a
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale patrimoine de la République du Pays de la Provence Verte
    Observation :
    intérieure sont également très proches des mairies-écoles de La Celle (construite par l'ingénieur Daniel entre 1880 et 1883) et de Forcalqueiret (Angely, 1880-1887). Ces quatre édifices ont pour dénominateur commun les plans-modèles de César Pompée, mis à disposition des architectes, maires et inspecteurs primaires dans les bureaux de la Préfecture.
    Référence documentaire :
    Projet de construction d'une mairie avec maison d'école, plans. Papier entoilé, encres noire et Projet de construction d'une mairie avec maison d'école, plan de la commune. Papier entoilé, encres
    Représentations :
    La façade du bâtiment principal comporte trois travées soulignées par des pilastres en pierre de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bâtiment s'élève sur un étage carré. Le rez-de-chaussée est légèrement exhaussé. Les murs sont construits en maçonnerie ordinaire, composée de moellons calcaires et chaux hydraulique. Le soubassement et les éléments décoratifs (corniche, bandeaux, pilastres, pilastres corniers, encadrements de fenêtres et de portes) sont en pierre de taille. La façade du bâtiment principal comporte trois travées soulignées par des pilastres en pierre de taille. Elle est couronnée par une corniche. L'étage est séparé du rez-de-chaussée par un bandeau en saillie. Les ouvertures, rectangulaires, présentent un encadrement avec garde-corps en fer forgé. Une horloge est installée au sommet de la façade sur ce même axe, dans une lucarne-pignon. Elle est surmontée par un campanile. Les avancées de toit des élévations latérales
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Pays de la Provence Verte
    Illustration :
    Projet de construction d'une mairie avec maison d'école, façade principale. IVR93_20158300161NUC2A Projet de construction d'une mairie avec maison d'école, plan du rez-de-chaussée Projet de construction d'une mairie avec maison d'école, plan du 1er étage. IVR93_20158300163NUC2A Projet de construction d'une mairie avec maison d'école, coupe transversale suivant AB Projet de construction d'une mairie avec maison d'école, plan de la commune. IVR93_20158300165NUC2A