Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise paroissiale Saint-Laurent
    Eglise paroissiale Saint-Laurent Arvieux - la Ville - en village - Cadastre : 1825 C2 1023 1969 C2 82
    Historique :
    La paroisse d'Arvieux est attestée en 1212, mais l'église actuelle date de la fin du 15e siècle ou ; le portail 16e a été remonté en 1683, date portée au-dessus ; en 1685, date gravée sur un chapiteau 1822 à 1832, la chapelle Saint-Joseph destinée à la confrérie des pénitents a été construite ; en 1854 , un certain Scalle repeint la voûte du chœur ; la toiture a été refaite en bardeaux de mélèze en 1931.
    Référence documentaire :
    ; Aix-en-Provence : Culture et Patrimoine en Provence, Edisud, 1987. Cahiers de l'Inventaire ; 7. T. 1, p. 148-149 ; t. 2, p. 350-355. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes
    Toit :
    bardeau pierre en couverture
    Description :
    également voûte d'arêtes ; le clocher est couvert d'une flèche en pierre
    Typologies :
    clocher tour en façade
    Localisation :
    Arvieux - la Ville - en village - Cadastre : 1825 C2 1023 1969 C2 82
    Texte libre :
    HISTORIQUE Selon J. Tivollier et P. Isnel (Le Queyras, ll, p. 149) citant P. Guillaume (Inventaire d'Embrun en 1212. Toujours selon ces auteurs, en 1260, les habitants d'Arvieux payaient les décimes à leur représentation des vertus, des vices et de leurs châtiments. En 1993, des sondages dans le chœur et sur les écoinçons de l'arc triomphal ont mis en évidence la présence de peintures murales de la même époque, qu'il portail XVIe a été remonté en 1683. A la clé est gravée l'inscription EMC qui selon la tradition locale d'ogives de la nef, détruite par les protestants, a été remplacée par une voûte d'arêtes, sans doute en 1685, date gravée sur le chapiteau de la colonne engagée, à droite en entrant. La nef, qui au XVIe -Baptiste, fondée en 1508 par Pancrace Eymard. La troisième chapelle latérale, épargnée à la fin du XVIIe siècle, a été détruite ultérieurement, sans doute à la fin du XVIIIe siècle ou au début du XIXe. En 1783 étaient dédiées à saint Vincent, saint Antoine, saint Claude et saint Jean-Baptiste. En 1819 une confrérie
    Couvertures :
    flèche en maçonnerie
1