Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 16 sur 16 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • parfumerie J. Méro, puis école d'agriculture dite ferme école de la Paoute, puis hospice, puis centre équestre, actuellement golf de Saint-Donat
    parfumerie J. Méro, puis école d'agriculture dite ferme école de la Paoute, puis hospice, puis centre équestre, actuellement golf de Saint-Donat Grasse - quartier de la Paoute quartier du Plan - 270 route de Cannes - en ville - Cadastre : 2006 EH 341
    Historique :
    J. D. Méro, installé à son compte depuis le début des années 1830, achète en 1851 une vaste important aqueduc que J. D. Méro a fait édifier. Cet ouvrage alimentait également directement les ateliers de parfumerie de l'exploitation. En 1862, J. Méro transforme, avec l'aide de l'Etat, son domaine en survit pas à son fondateur et directeur, J. D. Méro. En effet, à la difficulté croissante de trouver de de J. D. Méro, mort en 1874, et qui avait envisagé cette fermeture, la fabrique est transformée en
    Référence documentaire :
    Méro. [Parfumerie J. Méro, puis golf de Saint-Donat. Transcription du bail]. 20/06/1836. Archives Acte de vente de la propriété de la Paoute avec description sommaire du site acquise par J. D Etat actuel de la première usine J. Méro, construite en 1832, au domaine de "La Paoute", à 8km de Plan de l'acqueduc que J. D. Méro fait construire pour irriguer sa propriété de la Paoute . [Parfumerie J. Méro, puis golf de Saint-Donat]. Plan et profils. Demande d'autorisation de M. Méro de Contient entre autre des informations sur la fin de vie de J. D. Méro. Renoir, Nicole. Donat-Joseph
    Titre courant :
    parfumerie J. Méro, puis école d'agriculture dite ferme école de la Paoute, puis hospice, puis
    Appellations :
    parfumerie J. Méro, puis école d'agriculture de la Paoute, puis centre équestre
    Illustration :
    Etat actuel de la première usine J. Méro, construite en 1832, au domaine de ""La Paoute"", à 8 km
  • ferme, dite bastide du Bouquet, actuellement entrepôt agricole et bergerie
    ferme, dite bastide du Bouquet, actuellement entrepôt agricole et bergerie Barrême - Bouquet Bas - isolé - Cadastre : 1838 B 6 ; 1980 B 239
    Référence documentaire :
    p. 70. CRUVELLIER, J.-F. Histoire de Barrême. Société scientifique et littéraire des Basses-Alpes,1
  • couvent d'oratoriens, puis tannerie, puis usine de chapellerie, puis parfumerie Méro, puis confiserie Keunig et parfumerie Audibert, puis Isnard Maubert, puis cinéma, actuellement immeuble à logements et entrepôt public
    couvent d'oratoriens, puis tannerie, puis usine de chapellerie, puis parfumerie Méro, puis confiserie Keunig et parfumerie Audibert, puis Isnard Maubert, puis cinéma, actuellement immeuble à logements et entrepôt public Grasse - 22 rue Oratoire - en ville - Cadastre : 1809 E 16, 17 2006 BE 163, 199
    Historique :
    J. Méro dépendait à l'origine du couvent des frères oratoriens, situé dans le centre de Grasse. La changement de site de production. En 1860, J. D. Méro fait bâtir une nouvelle usine (IA06001589). La petite
    Référence documentaire :
    [couvent d'Oratoriens, puis tannerie. Partage de la succession de J. Templier]. 12/11/1815. Archives Transcription d'un bail de location passé entre J. D. Méro et sa société Méro : location de la
    Description :
    -ci se trouvent à l'emplacement des anciens bâtiments industriels construits par J. Méro, au sud de
  • village de Barrême
    village de Barrême Barrême - en village
    Référence documentaire :
    CRUVELLIER, J.-F. Histoire de Barrême. Société scientifique et littéraire des Basses-Alpes,1 vol
    Illustration :
    Borne-fontaine en fonte près de la parcelle H229. Elle porte la marque de fabricant J. Bayard fils
  • petit séminaire, puis parfumerie Warrick Frères, actuellement immeuble à logements, entrepôt public
    petit séminaire, puis parfumerie Warrick Frères, actuellement immeuble à logements, entrepôt public Grasse - 23 rue Tracastel - en ville - Cadastre : 1809 E 70, 71, 72 2006 BH 454, 455
    Historique :
    rachetée par le parfumeur grassois J. B. Selin et l'immeuble vendu à la commune en 1926. Le bâtiment a
  • couvent d'ursulines puis de visitandines, puis parfumerie Bérard, puis Jean Niel
    couvent d'ursulines puis de visitandines, puis parfumerie Bérard, puis Jean Niel Grasse - 4 rue Tracastel - en ville - Cadastre : 1809 E 80, 81, 82 bis 2006 BH 317
    Référence documentaire :
    J. courtois demande à son commanditaire de choisir les rideaux pour qu'ils soient livrés en même
  • Moulin à huile, scierie à bois puis moulin à huile et ressence, actuellement logement
    Moulin à huile, scierie à bois puis moulin à huile et ressence, actuellement logement Grasse - quartier Sainte-Anne - 9 chemin des Prés - Cadastre : 1809 D3 481à 491, 494, 498 à 503 2006 HI 4, 5
    Référence documentaire :
    Acte 326, folio 740, mariage du 26/07/1812 : dot se montant à 3500 frnacs. J. J. Lions la reconnaît
  • ferme dite Montagne
    ferme dite Montagne La Grave - le Rivet - Rivet du Pied - en écart - Cadastre : 1974 B7 1853
    Texte libre :
    villages habités en permanence, avec mangeoires (j), rigole pour l'évacuation du purin (i) et abat-foin(h
  • pont d'Ondres dit du Moulin ou de Serpège
    pont d'Ondres dit du Moulin ou de Serpège Thorame-Haute - Saint-Antoine - isolé - Cadastre : 1827 non cadastré ; domaine public ; 1987 A non cadastré ; domaine public
    Annexe :
    (...)(signé) A. Saurin consul, Esperyt Gautyer, Claudou Feraud, (...), J. Bauchier.
  • moulin à foulon et à farine puis scierie
    moulin à foulon et à farine puis scierie Thorame-Haute - près de Saint-Antoine - isolé - Cadastre : 1827 A 443, 444 2007 A 247
    Annexe :
    (...)(signé) A. Saurin consul, Esperyt Gautyer, Claudou Feraud, (...), J. Bauchier.
  • village, puis écart de Pomet
    village, puis écart de Pomet Val Buëch-Méouge - Pomet - Cadastre : 1824 B 1984 F 2016 034F
    Texte libre :
    sud l'adret des gorges de la Méouge, et au nord l'ubac du torrent du Rif. D'après J. Roman (1887 chapelain de Pomet à l'évêque de Gap. D'après J. Roman (1887), en 1338, Guillaume de Mévouillon-la-Chaup description romancée présentée par J.-C. Ladoucette (1834), conduit le lecteur sur le chemin d'Antonaves au
  • village de Castellane
    village de Castellane Castellane
    Référence documentaire :
    Berger, J.-L, Hervé, J.-C., Thébert, Y. Les cadastres anciens des villes et leur traitement par
  • maisons
    maisons Cavaillon
    Texte libre :
    parcelle peut être divisée en plusieurs unités de façades (ex. parcelle 93 îlot 35 côté rue J.-J. Rousseau dans les cas où cela a pu être observé (ex. maison place J. d'Arbaud, mai­son rue du Four Neuf). On a constructions à usage commercial (ate­liers de la rue J.-J. Rousseau et de l'impasse de la Glacière). Ces , la niche de la maison étudiée rue J.-J. Rousseau est placée en hauteur sur la façade
  • village de La Rochette
    village de La Rochette La Rochette
    Texte libre :
    élevé du roc, on voit les traces d'une tour carrée ». Des photos des ruines de ce château, prises par J
  • village de La Palud-sur-Verdon
    village de La Palud-sur-Verdon La Palud-sur-Verdon - - en village
    Texte libre :
    famille des Moustiers. D'après J. Cru, la construction d'un premier château seigneurial sur ce site n'est
  • ville de Cavaillon
    ville de Cavaillon Cavaillon - en ville
    Texte libre :
    générale des rues nord-sud convergeant à la place J. Bastide et des rues transversales vers la place
1