Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 80 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de villégiature (villa balnéaire) dite Villa Mauresque, actuellement Gaïla
    maison de villégiature (villa balnéaire) dite Villa Mauresque, actuellement Gaïla Saint-Raphaël - Arène grosse - 1792 R.N. 98 de Toulon à Cannes - en ville - Cadastre : 1981 AX 518
    Référence documentaire :
    P. 321-323. JEANNIN-MICHAUD, Emilie. Saint-Raphaël, naissance d'une station. Étude architecturale
    Canton :
    Saint-Raphaël
    Localisation :
    Saint-Raphaël - Arène grosse - 1792 R.N. 98 de Toulon à Cannes - en ville - Cadastre : 1981 AX 518
    Aires d'études :
    Saint-Raphaël
  • chapelle Saint-Laurent
    chapelle Saint-Laurent Champcella - Rame - en écart - Cadastre : 1956 A2 548
    Historique :
    La chapelle Saint-Laurent se trouve sur l'emplacement d'un ancien site gallo-romain. Saint Pelade , archevêque d'Embrun, y consacre une église au 6e siècle en l'honneur de saint Laurent. A la suite d'une
    Titre courant :
    chapelle Saint-Laurent
    Vocables :
    Saint-Laurent
  • église paroissiale Saint-Laurent
    église paroissiale Saint-Laurent Les Vigneaux - en village - Cadastre : 1938 B1 180
    Référence documentaire :
    , Chantemerle et Saint-Chaffrey. Gap : Imprimerie Louis-Jean, 1972, 87 p.
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Laurent
    Vocables :
    Saint-Laurent
    Texte libre :
    -dire affleurant l'enduit rustique ; comme à Saint-Apollinaire de l'Argentière, les joints sont feuille sous les coussinets dont les extrémités des rouleaux s'ornent, comme à Saint-Apollinaire de . - Vitraux du XIXe siècle : - Annonciation, l'oculus de la nef. - Saint Laurent, fenêtre
  • village de Saint-Benoît
    village de Saint-Benoît Saint-Benoît - en village
    Historique :
    La première mention écrite de la communauté de Saint-Benoît semble apparaître en 1248, lorsque les seigneurs de Garac attachés au monastère de Saint-Dalmas-de-Valdeblore (Alpes Maritimes), filiale de l’abbaye piémontaise Saint-Dalmas de Pedona en Italie, octroient des donations sur le territoire des une église en l’honneur de Saint-Benoît, sur ce territoire jusqu’alors difficilement contrôlable. Elle
    Référence documentaire :
    Projet non abouti. Village de Saint-Benoît. Projet de construction d'une école. Plan et devis d'école. Village de Saint-Benoit. Achat d'une maison pour servir d'école. Délibération du conseil village est endommagée. Depuis 2 ans, un projet d'adduction d'eau potable n'aboutit pas. Village de Saint reconstruction du four communal. Village de Saint-Benoît. Travaux communaux : four communal 1924-1927. Archives travaux de reconstruction des classes et transformation des logements d'instituteurs de l'école de Saint -Benoît. Le vote du conseil municipal date de 1932, les travaux sont achevés en 1934. Village de Saint [Vue de situation du village de Saint-Benoît]. / Vue photographique stéréoscopique sur plaque de [Vue d'ensemble du village de Saint-Benoît prise de l'est.] Vue photographique stéréoscopique sur [Vue générale du village de Saint-Benoît]. / Carte postale, vers 1960-1970, Cim éditeur. [Vue rapprochée du village de Saint-Benoît depuis le sud-est.]. / Carte postale, vers 1960-1970
    Description :
    Saint-Benoît s’appuie sur un réseau de caves taillées dans le grès - transformées pour certaines en
    Localisation :
    Saint-Benoît - en village
    Titre courant :
    village de Saint-Benoît
    Illustration :
    [Scène de lessive au lavoir du village de Saint-Benoît.] IVR93_20090403878NUC2A
  • chapelle Saint-Jean-du-Désert
    chapelle Saint-Jean-du-Désert Entrevaux - Saint-Jean-du-Désert - isolé - Cadastre : 1816 F2 731, 732, 733 2016 F2 313
    Historique :
    Certains historiens datent la chapelle Saint-Jean-du-Désert du 10e siècle. C’est un lieu de dès le Moyen Age guérir des écrouelles. La confrérie entrevalaisienne des saints Jeannistes, qui a
    Référence documentaire :
    Pape Paul V. Bulle accordant une indulgence plénière aux membres de la confrérie de Saint-Jean Pape Urbain VIII. Bulle accordant une indulgence plénière aux membres de la confrérie de Saint-Jean Pape Innocent X. Bulles accordant une indulgence plénière aux membres de la confrérie de Saint-Jean nativité de saint Jean-Baptiste qui se célèbre d'une manière toute particulière. La solennité commence le . Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197. Pèlerinage de Saint-Jean-du-Désert - Entrevaux. / Carte postale, par P. Sue, 1910. Archives
    Description :
    La chapelle Saint-Jean-du-Désert est très isolée. Elle est située à 12 kilomètres d'Entrevaux. On y
    Localisation :
    Entrevaux - Saint-Jean-du-Désert - isolé - Cadastre : 1816 F2 731, 732, 733 2016 F2 313
    Titre courant :
    chapelle Saint-Jean-du-Désert
    Vocables :
    Saint-Jean-du-Désert
    Texte libre :
    La procession : La confrérie entrevallaise des Saint-Jeannistes a pour principale vocation de conduire le buste de saint Jean Baptiste en procession le jour de la Nativité du saint. Son existence est capitaine des Saint-Jeannistes chante en effet au début de la procession vingt-neuf couplets, au fur et à buste reliquaire de saint Jean Baptiste à la cathédrale d’Entrevaux, suivie des feux de la saint Jean . Le deuxième jour est celui de l’ascension depuis le village d’Entrevaux jusqu’à la chapelle Saint petite chapelle saint Jean, en bordure de route. La procession fait neuf haltes à des oratoires et à la Saigne la mentionne sous l’appellation de « Source de Saint-Jean ». L’arrivée à la chapelle Saint-Jean-du petite chapelle Saint-Jean se fait à la tombée de la nuit. A chaque étape de cette grande procession, le le premier soir et le lendemain matin à la petite chapelle Saint-Jean, au départ de la procession fruit d’une transmission orale entre générations assurée par la confrérie des Saint-Jeannistes, qui au
    Illustration :
    -11 : St-Jean, source de St-jean et oratoire Saint-Jeannet. IVR93_20160400019NUC1A [Carte postale] Le pèlerinage à Saint-Jean-du-Désert dans les années 1890. IVR93_20160400047NUC1A Messe dans la chapelle lors de la fête de la Saint-Jean. IVR93_20160401207NUC2A Départ de la procession lors de la fête de la Saint-Jean. IVR93_20160401132NUC2A
  • Village de Saint-André-les-Alpes
    Village de Saint-André-les-Alpes Saint-André-les-Alpes - en village - Cadastre : 1838 D 2015 AB, AC
    Référence documentaire :
    Procès-verbal de situation des territoires des communautés de Saint-André-de-Méouilles et de Troins Matrices cadastrales de la commune de Saint-André-les-Alpes. 1838-1914. Archives départementales Pièces relatives à la création d'un lotissement à Saint-André-les-Alpes par Marcel Rouvier. 1957 Pièces relatives à la création puis à l'extension d'un lotissement à Saint-André-les-Alpes par Pièces relatives à la création d'un lotissement à Saint-André-les-Alpes au lieu-dit Les Espinasses Pièces relatives au réaménagement de la place au sud de l'église paroissiale de Saint-André Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Saint-André-les-Alpes Détail de la feuille 194-16 : village de Saint-André. Cartes des frontières Est de la France, de , Saint-Mandé : CH 194 à 197. Plan cadastral de la commune de Saint-André-les-Alpes. 1838. / Dessin à l'encre. Archives
    Précision dénomination :
    village de Saint-André-les-Alpes
    Canton :
    Saint-André-les-Alpes
    Localisation :
    Saint-André-les-Alpes - en village - Cadastre : 1838 D 2015 AB, AC
    Titre courant :
    Village de Saint-André-les-Alpes
    Texte libre :
    Provence. Le village de Saint-André compte alors trente-trois feux et trente hommes aptes à porter les Andrea. D'après Isnard, en 1248, Saint-André est un fief des comtes de Provence ; à partir du milieu du Saint-André. Il est d'ailleurs dévié dans les années 1860 pour longer en souterrain la draperie Pascal sept arcades (Référence IA04000899). Même si l'histoire attestée par les archives du village de Saint -André remonte ainsi au début du 13e siècle, l'agglomération actuelle de Saint-André est pour l'essentiel progression : si en 1504, Saint-André compte 26 maisons habitées, il y en a 70 en 1540, 99 en 1698, 119 en à disposition pour déterminer l'état du village de Saint-André-les-Alpes. Sur la carte de Cassini ), et 1760 sur l'ancien château de Saint-André, la maison dite La Polka (Référence IA04002547). De même 1774, est établi un procès-verbal de situation des territoires des communautés de Saint-André-de les infrastructures. Ainsi concernant le village de Saint-André, « les maisons y apparaissent en assez
    Illustration :
    Carte de Cassini, entre 1760 et 1789. Détail : Saint-André, Méouilles, Courchon village de Saint-André]. IVR93_20140401049NUC1A [Carte postale] Vue aérienne rapprochée du centre du village de Saint-André depuis l'ouest, 3e
  • village de Saint-Julien-du-Verdon
    village de Saint-Julien-du-Verdon Saint-Julien-du-Verdon - en village
    Historique :
    L'église de Sanctus Julianus est mentionnée dès la fin du 13e siècle. Le site castral de Saint Claude Achard mentionne l'église paroissiale et la chapelle Saint-Roch. Le patron du village est alors saint Michel. L'abbé Féraud, en 1861, note qu'il y a une école primaire à Saint-Julien. En 1879, la Saint-André-les-Alpes, pour dresser le projet. Mais pour des raisons d'enclavement et de droits de
    Référence documentaire :
    Le 7 février 1938, Paul Raphaël Berrin vend à la commune de Saint-Julien-de-Verdon un bâtiment au du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Saint-Julien-du-Verdon l'état hygiènique de l'école de Saint-Julien. Il explique que la salle de classe se trouve en sous-sol l'inspecteur de l'académie d'Aix, à Monsieur le préfet des Basses-Alpes au sujet de l'école de Saint-Julien-du l'école de Saint-Julien-du-Verdon, 1911. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les désigner M. Coulet, ingénieur à Saint-André-les-Alpes, pour dresser le projet. Extrait du registre des délibérations du bureau de la fabrique de la paroisse de la commune de Saint-Julien-du-Verdon. Projet d'un vue de l'agrandissement du logement de l'instituteur. Vente par Monsieur Berrin à la commune de Saint Saint-Julien-du-Verdon. La place et l'Eglise. [Quartier des Granges, place de la fontaine. Vue
    Description :
    , moulin et four à plâtre). Le village de Saint-Julien est composé de deux quartiers : la Ville et les chapelle (notice IA04000150). L'église actuelle, ancienne chapelle Saint-Roch, est située au coeur du
    Localisation :
    Saint-Julien-du-Verdon - en village
    Titre courant :
    village de Saint-Julien-du-Verdon
    Illustration :
    Saint-Julien-du-Verdon. La place et l'Eglise. [Quartier des Granges, place de la fontaine. Vue Plan, élévation et coupes d'une maison d'école à construire. Plan du village de Saint-Julien
  • chapelle de bénédictins Sainte-Marie-Madeleine
    chapelle de bénédictins Sainte-Marie-Madeleine Arvieux - près des Escoyères - route des Escoyères - isolé - Cadastre : 1825 F1 299 1971 F1 278
    Titre courant :
    chapelle de bénédictins Sainte-Marie-Madeleine
    Vocables :
    Sainte-Marie-Madeleine
  • bacs et bacs à traille de Saint-Gilles
    bacs et bacs à traille de Saint-Gilles Arles - Saliers Figarès la Cabanette le Port - isolé
    Historique :
    D'après Marie-Françoise Griffeuille, à Saint-Gilles, "la traversée du Petit Rhône (Référence Cogoluènhe, Saint-Gilles disposait, à l'époque féodale, d'un port actif sur le Petit Rhône ; son bac desservait tout le nord de la Camargue. Un tarif de passage atteste l'existence d'un bac à traille à Saint dernier ; un bac a été de nouveau mis en place après la coupure du second pont suspendu de Saint-Gilles
    Observation :
    Port, côté Saint-Gilles. D'après la thèse de Henri Cogoluènhe.
    Référence documentaire :
    p. 16-19 Billo, Maurice, Massiani-Lebahar, Fabienne. Saint-Gilles : histoire des franchissements du p. 32 DURRENMATT, Guy. La mémoire du Rhône. Pont-Saint-Esprit : La Mirandole, 1993. 351 p. : ill
    Canton :
    Arles ; Saint-Gilles
    Description :
    Le ou les bacs de Saint-Gilles n'apparaissent pas sur la carte de Cassini (2e moitié du 18e siècle ), bien que soit figuré un chemin menant, depuis le centre de Saint-Gilles, au Port, en rive droite du
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Saint-Gilles
    Titre courant :
    bacs et bacs à traille de Saint-Gilles
    Appellations :
    bac de Saint-Gilles
  • Chapelle dite Grotte et jardin de Saint-Eucher
    Chapelle dite Grotte et jardin de Saint-Eucher Beaumont-de-Pertuis - Saint-Eucher - isolé - Cadastre : 1943 F 176
    Description :
    Saint-Eucher (15e siècle) ; jardin en terrasse suspendu au flanc de la falaise avec citerne creusée dans
    Localisation :
    Beaumont-de-Pertuis - Saint-Eucher - isolé - Cadastre : 1943 F 176
    Titre courant :
    Chapelle dite Grotte et jardin de Saint-Eucher
    Appellations :
    Grotte et jardin de Saint-Eucher
    Texte libre :
    HISTORIQUE La grotte dite de saint Eucher, la plus grande de celles qui se trouvent dans la falaise locale qui en fait le lieu de retraite de saint Eucher, mort archevêque de Lyon en 530. Cette localisation paraît liée, dans la légende à l'affiliation, également suspecte, à ce même personnage de sainte déclare avoir été témoin de la découverte de cette grotte, identifiée comme celle de saint Eucher . Cette renouveau du culte de saint Eucher. L'aménagement de la grotte en lieu de culte ne serait donc pas antérieur chapelle. DESCRIPTION La grotte dite de Saint Eucher Elle est constituée par un réseau complexe qui comporte deux orifices connus dans la falaise (à 160 m au nord de l'ermitage Saint-Eucher) ; l'orifice . Dans la niche, statue de pierre d'un personnage en habits épiscopaux, dite de saint Eucher (cf. sous -dossier STATUE-en- PIED). La terrasse dite "Jardin de saint Eucher" Elle est située une cinquantaine de provient peut-être de la chapelle de l'ermitage. "Jardin de saint Eucher" L'appareil du mur - en pierres
  • moulin à farine
    moulin à farine Barrême - - en village - Cadastre : 1838 H 290 ; 1980 H 367
    Hydrographies :
    torrent de) ; Asse Saint-Jacques
  • quais du 8 Mai 1945, Max Dormoy, de la Roquette, Saint-Pierre, de Trinquetaille, de la Gare Maritime, de la Gabelle
    quais du 8 Mai 1945, Max Dormoy, de la Roquette, Saint-Pierre, de Trinquetaille, de la Gare Maritime, de la Gabelle Arles - Méjan Roquette Trinquetaille - quai du 8 Mai 1945 quai Marx-Dormoy quai de la Roquette quai Saint-Pierre quai de Trinquetaille quai de la Gare Maritime - en ville - Cadastre : 2008 AC 1075
    Référence documentaire :
    -Sainte-Honorine : Album 25, Rhône 3e section.
    Description :
    : IA13004070) et le viaduc de la R.N. 113 (Référence : IA13004063) ; en rive droite, le quai Saint-Pierre, le
    Localisation :
    quai Saint-Pierre quai de Trinquetaille quai de la Gare Maritime - en ville - Cadastre : 2008 AC 1075
    Titre courant :
    quais du 8 Mai 1945, Max Dormoy, de la Roquette, Saint-Pierre, de Trinquetaille, de la Gare
    Appellations :
    du 8 Mai 1945, Max Dormoy, de la Roquette, Saint-Pierre, de Trinquetaille, de la Gare Maritime, de
    Texte libre :
    faits en pierres des carrières des Mouleyrès (Arles), de Saint-Gabriel (Tarascon), de Fontvieille, de rive gauche ; les quais de Trinquetaille, de Saint-Pierre (comprenant la halte fluviale, Référence Dormoy et Saint-Pierre, s´ils n´ont pas un profil exactement similaire, présentent un aménagement du même
  • bases (2 supports zoomorphes) : Lions
    bases (2 supports zoomorphes) : Lions Vars - Saint-Marcellin
    Localisation :
    Vars - Saint-Marcellin
    Emplacement dans l'édifice :
    église paroissiale Saint-Marcellin
  • jardin d'agrément dit Jardin Romain du Château Lou Seuil
    jardin d'agrément dit Jardin Romain du Château Lou Seuil Èze - Château Balsan - Moyenne-Corniche R.N. 564 - isolé - Cadastre : 1980 AM 99
    Historique :
    une fontaine créée à partir d'une vasque (12e siècle ?) provenant du cloître de l'abbaye Saint-Michel
    Description :
    Saint-Michel-de-Cuxa. Sur l'axe nord-sud s'élève un pavillon de plan rectangulaire, voûté d'arêtes, avec
    Remploi :
    remploi provenant de Languedoc-Roussillon,66,abbaye Saint-Michel-de-Cuxa
  • évêché puis ferme
    évêché puis ferme Entrevaux - Glandèves - isolé - Cadastre : 1816 C 483 à 486 1980 C2 439
    Historique :
    dépensé pour cet objet huit cent et une livre". Sur la cadastre de 1816, la chapelle Saint-Louis est
    Référence documentaire :
    . Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.
    Description :
    , dédiée à Saint-Louis (Référence IA04001658), se trouve à quelques dizaines de mètres à l'est, au bout
    Annexe :
    l’époque médiévale, deux édifices coexistent : l’église Saint-Michel connue uniquement par les sources nouveau en 1376, puis disparaît de la liste au 16e siècle. Cette église Saint-Michel est une possession de l’abbaye Saint-Eusèbe de Saignon (84), elle est mentionnée dans le cartulaire de cette abbaye dès 1154 tout d’abord sous l’appellation de Saint-Michel de Glandèves, au 12e siècle, puis Saint-Michel de la Seds, au paroissiale Saint-Martin. Elle est détruite en 1806 avec l’aménagement de la place Charles Panier. A la fin du
  • Petit Rhône (le)
    Petit Rhône (le) Arles - - isolé - Cadastre :
    Historique :
    considéré comme un reliquat de ces tracés historiques. Le Petit Rhône passe à deux kilomètres de Saint -dit sur la commune d'Arles ; en face de Saint-Gilles). Plus de 100 millions de mètres cube inondent la
    Observation :
    Entre Arles et les Saintes-Maries-de-la-Mer.
    Référence documentaire :
    Billo, Maurice, Massiani-Lebahar, Fabienne. Saint-Gilles : histoire des franchissements du Petit
    Description :
    , à Fourques (Gard). Son cours méandreux l'amène 57 km en aval aux Saintes-Marie-de-la-Mer, où il
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur les communes Saintes-Maries-de-la-Mer ; Saint-Gilles ; Vauvert
    Illustration :
    Pont routier de Saint-Gilles sur le petit Rhône. IVR93_20121300436NUC2A
  • chapiteau
    chapiteau Vars - Sainte-Marie
    Historique :
    Ce chapiteau provient sans doute de l'ancienne église paroissiale Sainte-Marie, détruite lors de la
    Localisation :
    Vars - Sainte-Marie
    Origine :
    lieu de provenance 05,Vars,église paroissiale Sainte-Marie Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • fonts baptismaux (cuve baptismale à infusion)
    fonts baptismaux (cuve baptismale à infusion) Hyères - 2 place Saint-Paul - en ville
    Historique :
    Il est possible que ces fonts baptismaux proviennent de l'église Saint-Pierre, construite à
    Localisation :
    Hyères - 2 place Saint-Paul - en ville
    Origine :
    lieu de provenance Provence-Alpes-Côte d'Azur, 83, Hyères, église Saint-Pierre
  • village de Moriez
    village de Moriez Moriez - le Bourg - en village - Cadastre : 1838 B4 1983 B5
    Référence documentaire :
    . Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.
    Canton :
    Saint-André-les-Alpes
    Texte libre :
    mentionnée vers 1300, puis en 1376 et également au 16e siècle ; l'église paroissiale Saint-Barthélémy
  • écart d'Argens
    écart d'Argens La Mure-Argens - Argens - en écart
    Historique :
    famille de Roquevaire, possesseur des fiefs voisins de Troins et de Saint-André. Sous l'Ancien Régime
    Canton :
    Saint-André-les-Alpes
1 2 3 4 Suivant