Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 27 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Route militaire du Sommet-Bûcher
    Route militaire du Sommet-Bûcher Château-Ville-Vieille - près de Château-Ville-Vieille - route de Château-Queyras au Sommet-Bûcher - isolé - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    La route militaire du Sommet-Bûcher construite sous la direction du général baron Berge a été
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Titre courant :
    Route militaire du Sommet-Bûcher
    Appellations :
    route militaire du Sommet-Bûcher
  • fort Dauphin
    fort Dauphin Briançon - Fort Dauphin - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    , Vincennes, Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires, feuille 20. de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. militaires, feuille 4.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Tardif
    Texte libre :
    1709 où, compte tenu de la situation militaire sur ce théâtre d'opérations, le maréchal de Berwick met
    Illustration :
    , vallon de Fontenil. Au fond, pentes nord-ouest de l'Infernet et route militaire. IVR93_19860501510ZA
  • fort de l'Infernet
    fort de l'Infernet Briançon - Fort de l'Infernet - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Fort de l'Infernet. Magasin à poudre E. Magasin G-K. / Dessin, 1880 Atlas des bâtiments militaires. Fort de l'Infernet. Caserne A. Pavillon B, bâtiments C et D , Vincennes : atlas des bâtiments militaires, feuille 6. Défense, Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires, feuille n°9. Atlas des bâtiments militaires. Place de Briançon. Magasin à poudre du secteur est. [fort de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Bourcet Pierre-Joseph [ingénieur militaire] Stafforello
    Texte libre :
    -d’œuvre militaire, pourrait fort bien expliquer qu'il n'ait pas été pris en compte par les ingénieurs du . Magasin à poudre des rampes de l'Infernet Construit en 1890-91, le long de la route militaire, à
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Fort de l'Infernet. Caserne A. Pavillon B, bâtiments C et D, 1880 Atlas des bâtiments militaires. Fort de l'Infernet. Magasin à poudre E. Magasin G-K, 1880 Atlas des bâtiments militaires. Place de Briançon. Magasin à poudre du secteur est. [fort de Atlas des bâtiments militaires. Place de Briançon. Magasin à poudre du secteur est. [fort de Fort de l'Infernet et baraquements de la Cochette vus de l'est depuis la route militaire du col du Sommet et fort de l'Infernet vus de l'est pris depuis la route militaire Seyte-Gondran, à hauteur situés en Italie. Remarquer, au centre, la route militaire Seyte-Gondran. IVR93_19860500980X (dépôt de projectiles chargés) et de lits militaires, entrée nord du magasin caverne, extrémité nord du
  • position de l'Infernet
    position de l'Infernet Briançon - Fort de l'Infernet - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Bourcet Pierre-Joseph
    Texte libre :
    relie à la route militaire Briançon-La Seyte, au pied de la zone d'éboulis du fort et se trouve prolongé -Infernet (100 kg). Les baraques a,b,c,d,e,h ont été construites en 1875-76 par les « ouvriers militaires route militaire Seyte-Gondran, dans le cadre de l'équipement du nouveau tronçon de front fortifié de revient au 12.12.36 : 202.200 F. Baraquements de l'Eyrette Groupe de deux baraquements militaires en Cochette (et tranchées) 1. Groupe de 18 bâtiments militaires, constituant un petit casernement de montagne suite à la démolition d'une baraque. Un peu plus haut, en suivant la route militaire, aux deux-tiers de
    Illustration :
    Fort de l'Infernet et baraquements de la Cochette vus de l'est, depuis la route militaire du col du
  • poudrière dite magasin à poudre P
    poudrière dite magasin à poudre P Mont-Dauphin - 1ère poudrière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    bâtiments militaires» établi vers 1850 (feuille 10) donne à ce bâtiment une capacité de 120 tonnes de poudre
  • poudrière dite magasin à poudre S
    poudrière dite magasin à poudre S Mont-Dauphin - 2e poudrière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
  • fort du Randouillet
    fort du Randouillet Briançon - Fort du Randouillet - isolé - Cadastre : 1975 B 1189
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    , Vincennes, atlas des bâtiments militaires, feuille 14. , Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. , Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Tardif
    Texte libre :
    Randouillet. Les travaux, exécutés rapidement par la main-d’œuvre militaire, grâce à la présence des d'adapter le module de Vauban à l'évolution de la société militaire. Toiture à quatre pans sur fermes en
    Illustration :
    Ensemble du fort vu de l'avant depuis la route militaire près du fort d'Anjou. IVR93_19940500257ZA Ensemble du fort vu de l'avant depuis la route militaire près du fort d'Anjou. IVR93_19860500949X Vue latérale droite du fort prise de la route militaire du fort de la Croix de Bretagne. A droite Ensemble du fort vu de l'avant, sur la capitale, depuis la route militaire montant au fort d'Anjou
  • fort des Têtes
    fort des Têtes Briançon - Fort des Trois Têtes - isolé - Cadastre : 1975 B 1190
    Historique :
    bombardé, sauf en juin 1940. Il présente en véritable ensemble d'urbanisme militaire, bien qu'une partie
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Place de Briançon. Fort des Têtes. Caserne cotée B. [Elévation Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. Casemates 0. [Elévation, plan et coupe] / Dessin Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. [Bâtiments divers]. / Dessin, 1828. Service de la Défense, Vincennes, Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires. Défense, Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires, feuille 2.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Tardif [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    fait construire, aux Têtes, par main-d’œuvre militaire, un camp retranché, avec fossé et retranchement en terre et pierres sèches dessinant grosso modo un polygone convexe implanté à la crête militaire fort et de son grand ensemble d'urbanisme militaire - resté d'ailleurs inachevé - est aussi la en logements militaires, hôpital, arsenal, etc. introuvables dans l'agglomération existante, compte sépare la ville du fort : c'est de ce côté qu'a été aménagée la route militaire qui, partant du saillant mamelons rocheux (d'où le nom des « Trois Têtes ») qu'Il a fallu raser pour asseoir la «ville» militaire et de la nature du terrain, les ingénieurs militaires ont réalisé un système bastionné à peu près impossible. Par ailleurs, implanté grosso modo à la crête militaire des pentes descendant vers la Durance maçonnerie établi en tracé partie bastionné, partie tenaillé, et que traverse la route militaire de Briançon
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. Casemates 0. [Elévation, plan et coupe] 1826 Atlas des bâtiments militaires. Fort des Têtes. [Bâtiments divers] 1828 IVR93_19930500390XAB Durance, le pont d'Asfeld et la route militaire. IVR93_19860500807X
  • fort de la Croix de Bretagne
    fort de la Croix de Bretagne Villar-Saint-Pancrace - la Croix de Bretagne - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. Bâtiment B, magasin à poudre Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. [Plan masse]. / Dessin, 1880. Service Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. Pavillon des officiers D, citerne L Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. Caserne et magasin A. Latrines et
    Texte libre :
    militaire n'a l'air d'y avoir été établie avant 1870. C'est en 1873 que, dans le cadre des études de tour, la route militaire dessert, au passage, 6 autres batteries avancées, ponctuant la crête de la différence d'altitude. Accessible par une route militaire de 11 km, le fort s'inscrit dans un plan militaire des années 1870-90, dernière période de la pierre avant le béton. Ils illustrent bien tous les
    Illustration :
    Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. [Plan masse], 1880 Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. Bâtiment B, magasin à poudre, 1880 Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. Pavillon des officiers D, citerne L Atlas des bâtiments militaires. Fort de la Croix de Bretagne. Caserne et magasin A. Latrines et Défilé de la Cerveyrette et vestiges du pont Baldy, vus de la route militaire de la Croix de
  • fort de la Grande Maye
    fort de la Grande Maye Villar-Saint-Pancrace - la Grande Maye - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    , Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires Défense, Vincennes : Atlas des bâtiments militaires, feuille 20.
    Texte libre :
    mauvaise qualité, tend à se désagréger de lui-même. Les documents militaires indiquent, près de la route
    Illustration :
    Abri à munitions 1 bis, le long de la route militaire. IVR93_19860500847X
  • blockhaus, fort, ouvrage mixte dit ouvrage du Janus
    blockhaus, fort, ouvrage mixte dit ouvrage du Janus Montgenèvre - le Janus - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    . Service historique de la Défense, Vincennes : Fonds du Génie, petit atlas des bâtiments militaires
    Texte libre :
    des chalets militaires de montagne. - Pignon sud-est: 2 étages de fentes verticales, genre archère route militaire d'accès. Il a été coulé en 1935. De plain-pied avec la galerie principale de l'ouvrage
    Illustration :
    Montagne du Janus et partie gauche (nord) du plateau des Gondran prises depuis la route militaire
  • fort dit fort de l'Olive
    fort dit fort de l'Olive Névache - Rocher de l'Olive - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    , Vincennes : Fonds du Génie, atlas des bâtiments militaires, feuille 7. du Génie, atlas des bâtiments militaires, feuille 15. , Vincennes : Petit atlas des bâtiments militaires, feuille 50. Défense, Vincennes : Petit atlas des bâtiments militaires, feuille 51 bis.
    Texte libre :
    doit surmonter le tout. En fait ces travaux ont déjà commencé en 1928 par main-d’œuvre militaire saillant de Bardonnèche, dont l'importance stratégique dans le système militaire italien n'a cessé de est desservi par un tronçon de route militaire s'embranchant sur la route du fort, près de la baraque
    Illustration :
    Baraque du Sapey. Graffiti représentant un militaire du 159e R.I.A (avant 1939). IVR93_19860500914X
  • position dite ligne des Gondrans
    position dite ligne des Gondrans Montgenèvre - le Gondran - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    des bâtiments militaires, feuille 10.
    Texte libre :
    magasins à munitions protégés). L'ensemble est desservi par le nouveau réseau de routes militaires, des -d'oeuvre militaire, l'ouvrage d'infanterie du Gondran E comporte effectivement : - une infrastructure militaire, pour ses propres organisations d'intervalle. Aussi dut-on se rabattre sur des cloches à récupérer Gondran. D'un point de vue topographique et militaire, c'est la meilleure position intermédiaire entre la
    Illustration :
    montagne du 159e RIA. Au fond, le sommet de Château Jouan, la route militaire et l'ouvrage du Janus Plateau des Gondran. Vue prise du nord, depuis la route militaire de l'ouvrage du Janus. A gauche
  • blockhaus dit ouvrage du Gondran D
    blockhaus dit ouvrage du Gondran D Cervières - le Gondran - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Ouvrage D vu de C. Dans le vallon, la route militaire passe entre l'abri à munitions C et la
  • position dit blockhaus de l'Enlon
    position dit blockhaus de l'Enlon Névache - Crête des Ruines - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    ligne de retranchements en pierres sèches, établis à la crête militaire au nord du blockhaus, barrent la . L'ensemble est desservi par une route militaire, greffée sur la route du fort de l'Olive, tandis qu'un blockhaus) identique aux autres chalets militaires de la place. - La baraque 2, en contrebas, non loin de contrepente à l'avant dernier virage de la route militaire avant la crête. Le cône des déblais provenant du retranchements Position d'infanterie implanté à la crête militaire du plateau regardant le fort de l'Olive et militaire, relève plutôt de l'organisation du terrain que de la fortification permanente. De prime abord, et
    Illustration :
    Route montant à la position. Au fond, route militaire du fort de l'Olive. Position de batterie pour Baraquements 3 et 4 et route militaire. IVR93_19870500280X
  • batterie dite batterie de la Croix de Toulouse
    batterie dite batterie de la Croix de Toulouse Briançon - la Croix de Toulouse - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    militaires, de traces d'ouvrage permanent réalisé avant 1870, on ne saurait exclure que le site ait été pente et orientées sur l'obélisque du Mont Genèvre. Le site était desservi par une route militaire bien fasciste - relance l'activité militaire du Briançonnais. La batterie est alors réactivée et, sans subsiste que le bâtiment A, rectangle de 6 x 14 m, d'architecture similaire aux autres chalets militaires militaire, avant la montée vers les positions de pièces, cet édifice est constitué par un bâtiment en
  • position dit blockhaus et batterie de la Lauzette
    position dit blockhaus et batterie de la Lauzette Cervières - la Lauzette - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Illustration :
    Route militaire sur le plateau. IVR93_19870500254X
  • ouvrage d'infanterie dit ouvrage d'infanterie du col de Granon
    ouvrage d'infanterie dit ouvrage d'infanterie du col de Granon Val-des-Prés - col du Granon - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    , avec de petites redoutes à chaque col, le tout exécuté par la main-d’œuvre militaire et civile locale et propose en conséquence la création d'ouvrages d'infanterie à la crête militaire en avant des cols du 19 août) et mis en chantier, en 1938, par main-d’œuvre militaire. Un stockage de munitions
  • édifice fortifié dit baraquement des Acles
    édifice fortifié dit baraquement des Acles Névache - Vallée des Acles - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    , peu à peu érigée en forte position militaire par l'Italie. La montagne se peuple et fourmille, tout construits en 1891 et 92 par la main-d’œuvre militaire du 12e bataillon de chasseurs alpins (en même temps
  • position des Aittes
    position des Aittes Cervières - les Aittes - isolé
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Texte libre :
    exécuter par main-d’œuvre militaire à partir de 1933, l'ouvrage des Aittes comprenant un bloc d'entrée