Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 28 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de la Reine Jeanne
    maison de la Reine Jeanne Pertuis - 1 rue Petite - en ville - Cadastre : 1937 K 567 1837 K 107 A 110
    Référence documentaire :
    P. 147-157. GLOTON, Jean-Jacques. Un cas de maniérisme michelangélesque en Provence : la soit -disant maison de la reine Jeanne à Pertuis. Dans Provence historique, tome XXVI, fasc. 104, avril-juin
    Titre courant :
    maison de la Reine Jeanne
    Appellations :
    Maison de la Reine Jeanne
  • chapelle, Ermitage Sainte-Croix
    chapelle, Ermitage Sainte-Croix Beaumont-de-Pertuis - Sainte-Croix - isolé - Cadastre : 1943 A 447
    Contributeur :
    Dautier Yves Vincent Jean
    Texte libre :
    deliberation contre luy prise par le conseil de la communauté, rendu facile a payer ledit ecu a Jean-Joseph
  • Château Fort, Château
    Château Fort, Château La Bastide-des-Jourdans - en village - Cadastre : 1974 AB 218 1838 F 225, 226, 227, 228
    Contributeur :
    Dautier Yves Vincent Jean
    Texte libre :
    juillet 1556, la présence comme témoin d'un gipier (maçon plâtrier) d'Aix, Jean Beguin. En août 1557, un
  • tribune d'orgue No 1
    tribune d'orgue No 1 Cavaillon - place Voltaire
    Inscriptions & marques :
    les armoiries de l'évêque Jean-François Bordini (1592-1598) sont sculptées sur les panneaux 6 et 9
    Historique :
    Les armoiries de l'évêque Jean-François Bordini (1592-1598) nous donnent une fourchette IM84001189). La tribune fut dorée par Jean Gleize et Michel Blanc, qui réalisèrent également la peinture de
    Référence documentaire :
    f°239 Prix-fait concernant la dorure des tribunes, stalles et buffet d'orgue n°1 par Jean Gleize et p.57 et suivantes Quittances (?) de la dorure de la tribune par Jean Gleize et Michel Blanc. 23
    Auteur :
    [doreur] Gleize Jean [commanditaire] Bordini Jean-François
    Texte libre :
    résulte probablement d'un remontage. Inscriptions, marques : blason de l'évêque Jean-François Bordini , le chapeau épiscopal est remplacé par une mitre. HISTORIQUE Les armoiries de l'évêque Jean on sait que le projet initial fut rapidement modifié. La tribune fut dorée par Jean Gleize et Michel
  • Château
    Château Grambois - en village - Cadastre : 1953 H 54, 55 1838 H 20
    Contributeur :
    Vincent Jean
    Historique :
    paroissiale par 3 maçons pertuisiens, Nicolas Bérard, Antoine et Jean Barrière, pour le seigneur Jean de
    Référence documentaire :
    Enquête sur la plainte des habitants de Grambois contre leur seigneur Jean de la Croix, 1536
    Auteur :
    [maçon] Barrière Jean
    Annexe :
    d'eschange de fruictz passé entre le sieur Gramboys monsieur Jean de Gautier et Claude de Gautier escuyer
    Texte libre :
    s'effondra en 1553. En 1589, Jean de Gautier invoqua les nécessités de la défense du village pour mettre la possédaient. A la place du pâté de maisons, Jean de Gautier fit construire son château, grosse demeure de type urbain singularisée par une tour d'angle ronde, dont les frères Antoine et Jean Barrière réalisèrent le
  • Château
    Château Mirabeau - en village - Cadastre : 1946 C 120 1837 C 363
    Contributeur :
    Dautier Yves
  • église paroissiale Notre-Dame-de-Beauvoir
    église paroissiale Notre-Dame-de-Beauvoir Grambois - en village - Cadastre : 1953 H 56 1838 H 21
    Contributeur :
    Vincent Jean
    Référence documentaire :
    P. 89. Boyer, Jean. La peinture et la gravure à Aix-en-Provence aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles
    Texte libre :
    quatrième travée du collatéral sud, travée qui fut initialement une chapelle latérale dédiée à saint Jean d'une chapelle dédiée à saint Jean-Baptiste. S'ils ne furent pas simultanés, les travaux de la quatrième travée de la nef et du chœur et ceux de la chapelle Saint-Jean-Baptiste durent se suivre de très près. La chapelle Saint-Jean-Baptiste ; la communauté obligea en outre le maçon à donner 1au collatéral le maximum renfermait fut jugé satisfaisant. En 1589, le seigneur de Grambois Jean de Gautier, ayant entrepris de mettre réparation : en1787, les lauzes de la toiture de la chapelle Saint-Jean-Baptiste furent remplacées par des
  • chapelle de pénitents, Cinq Plaies de Notre Seigneur Jésus Christ
    chapelle de pénitents, Cinq Plaies de Notre Seigneur Jésus Christ Pertuis - Général Leclerc - en ville
    Historique :
    Chapelle construite dans l'enclos du couvent des carmes en 1561 par Louis Jean pour la confrérie
    Auteur :
    [maçon] Jean Louis
  • maison de notaire dite Curnier de Lavalette, actuellement maison paroissiale
    maison de notaire dite Curnier de Lavalette, actuellement maison paroissiale Guillestre - place du Général-Albert - en ville - Cadastre : 1830 E4 978, 982 2001 AA 8
    Historique :
    tour d'Eygliers). En 1830 cette demeure appartient à Jean-Paul Curnier de Lavalette, époux de la cadastre, le jardin devant la tour et une seconde écurie située sur une parcelle voisine. Alexandre-Jean
    Auteur :
    [habitant célèbre] Curnier de Lavalette Alexandre-Jean-François
  • citadelle de Sisteron
    citadelle de Sisteron Sisteron - - montée de la Citadelle - en ville
    Historique :
    reste à faire. Jean de Bonnefons, ingénieur du roi en Provence, est concepteur de nouveaux ouvrages à la ruine. Un vaste projet d'amélioration est dressé par Jean-Louis du Cairon, comportant notamment la
    Référence documentaire :
    F° 80 r°, f° 80 v°, f° 81 r° Plans et vues de la citadelle de Sisteron / dessins de Jean de Beins d'Henri IV, Jean de Beins. Genève-Paris : Droz, 1968. Publications du Centre de recherches d'histoire et
    Auteur :
    [] Bonnefons Jean de [ingénieur militaire] Cairon Jean-Louis du
    Texte libre :
    ignore la date du commencement du chantier et son origine : le financement a-t-il été assuré par Jeanne janvier à mai 1568, au blocus de Jean de Pontevès, comte de Carcès, lieutenant-général d'Honorat de Tende Vignat et André de Guénin, qui vinrent avec Antoine de Guénin et François Daudey, et recrutèrent Jean quittances d'ouvrages exécutés à l'équipe des maîtres d'oeuvre." On ne sait à peu près rien de Jean Sarrazin qu'en 1570, Ercole Nigra (1541-15...) , un architecte issu des terres piémontaises de Jean-Louis-Nicolas ingénieur à un Jean Sarrazin "mathématicien" et "intendant des fortifications" d'Henri II de Bourbon, prince preuves au plus notoire des ingénieurs militaires du temps d'Henri IV, Jean Errard de Bar-le-Duc (1554 Sisteron, au moins après Jehan Sarrazin. Jean de Bonnefons, formé par son père Raymond de Bonnefons, en même temps qu'un autre élève ingénieur, Jean de Beins, est concepteur de nouveaux ouvrages à la compagnie du fils de Jean Errard ), en Provence, et Jean de Bonnefons, qui avait été son adjoint comme
  • tribune d'orgue No 2
    tribune d'orgue No 2 Cavaillon - place Voltaire
    Historique :
    tribune fut dorée par Jean Gleize et Michel Blanc, qui réalisèrent également la peinture de la voussure
    Référence documentaire :
    f°239 Prix-fait concernant la dorure des tribunes, stalles et buffet d'orgue n°1 par Jean Gleize et p.57 et suivantes Quittances (?) de la dorure de la tribune par Jean Gleize et Michel Blanc. 23
    Auteur :
    [doreur] Gleize Jean
    Texte libre :
    Jean Gleize et Michel Blanc (A.D. 84, 3 E 33/824, f0 239, prix-fait du 14 décembre 1682 ; IV G 32, p
  • couvent de grands augustins puis école (Institution Notre-Dame-du-Roc), actuellement collège du Verdon
    couvent de grands augustins puis école (Institution Notre-Dame-du-Roc), actuellement collège du Verdon Castellane - le Bourg - rue du 11 novembre - en village - Cadastre : 1834 Fu 316 à 322 ; 2008 AB 430
    Historique :
    cloître furent reconstruits à la fin du 16e siècle par Jean Féraud, qui joua à la fois le rôle de
    Référence documentaire :
    p. 46 : historique du couvent FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du . L'église et le cloître sont reconstruits par Jean Féraud fin 16e siècle. LAURENSI, Joseph. Histoire de
    Auteur :
    [architecte, entrepreneur de maçonnerie] Féraud Jean
  • ensemble de 28 stalles et d'un lambris de revêtement
    ensemble de 28 stalles et d'un lambris de revêtement Cavaillon - place Voltaire
    Historique :
    incluait la décoration picturale des stalles hautes, par les doreurs Jean Gleize et Michel Blanc.
    Auteur :
    [doreur] Gleize Jean
    Texte libre :
    rais d'or, chargée d'une aigle bicéphale de sable. Armes de l'évêque Jean-Baptiste de Sade réalisée par Jean Gleize et Michel Blanc, qui travaillèrent également sur les lambris et le plafond de la
  • viaduc routier de Pont-Saint-Esprit dit ancien pont du Saint-Esprit
    viaduc routier de Pont-Saint-Esprit dit ancien pont du Saint-Esprit Lamotte-du-Rhône - le Bout du Pont - R.D. 994 - en ville - Cadastre : 2008 AY, BH non cadastré domaine public
    Historique :
    et Aurès. Les travaux sont adjugés à Jean-Baptiste Guillier et Jean-Louis Gay.
    Auteur :
    [entrepreneur] Guillier Jean-Baptiste [entrepreneur] Gay Jean-Louis
  • calice
    calice Puy-Saint-Pierre - Puy-Richard - en écart
    Représentations :
    Rang de perles sur le bord du pied, Christ en croix entre la Vierge et saint Jean dans un médaillon et rosaces sur les cabochons. à perles ; rosace ; Christ en croix ; saint Jean ; Vierge
  • cloche
    cloche Saint-Lions
    Représentations :
    Christ : ?, saint Jean Baptiste : ? saint Jean Baptiste.
  • citadelle de Saint-Tropez
    citadelle de Saint-Tropez Saint-Tropez - Cadastre : 1981 AL 15
    Historique :
    sur un projet de Jean de Bonnefons, successeur de son père après la mort de celui-ci en 1607. En 1739
    Référence documentaire :
    [Tour de Saint-Tropez]. Dessin attribué à Jean de Beins, vers 1630. Dans : "Recueil des cartes des Plan de la ville et citadelle de Saint-Tropez. / Dessin, plume et encre, par Jean de Bonnefons GERMON, Jean-Daniel de. Saint-Tropez, le temps retrouvé. Saint-Tropez, 1993.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Bonnefons Jean de
    Texte libre :
    postérieures. Jean Louis de Nogaret, duc d’Epernon, promu gouverneur général de Provence en 1593, mais assurant construction de la tour est un détail d’une carte manuscrite attribuée à Jean de Beins, ingénieur du roi en doute que le projet et sa réalisation furent l’œuvre de Jean de Bonnefons, ingénieur du roi en Provence après son père, depuis la mort accidentelle de ce dernier en 1607. En janvier 1635, Jean de Bonnefons Jean-Louis du Cayron, commis aux fortifications des places de Provence depuis les années 1660, est Vauban, le secrétaire d’Etat à la Marine Jean-Frédéric Phélypeaux de Maurepas propose en outre de faire
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Historique :
    étendu et avec fronts bastionnés, remonte à 1552. Il avait été dessiné par Jean de Saint-Rémy pour la Provence, auteur de l'enceinte d'Antibes, et continué par son fils et successeur Jean de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Bonnefons Jean de
    Texte libre :
    des fortifications ». Jean de Saint-Remy, commissaire de l’artillerie, expert en fortification quartier de Sainct-Jean, près de la mer », les cinq suivants, respectivement, « au chemin dict de Sainct bastion Saint-Roch, puis les bastion Saint-Vincent, Sainte Catherine et Saint-Jean, dont les appellations étaient toutes liées à la proximité d’une chapelle, celle de Saint-Jean ayant été incluse à la gorge même ample qui pouvait accueillir du bâti (chapelle Saint-Jean, magasins à poudres, maisons en empiètement attente, partant des bastions Notre-Dame et Saint Jean devait aboutir à deux demi-bastions à orillon poursuivre la construction de ceux-ci dans la mer. Ces travaux furent dirigés par à Jean de Bonnefons revêtement, en 1620, ce que prouve la légende d’un plan dessiné alors par l’ingénieur Jean de Beins . Attribuable au même Jean de Beins, un mémoire sur “la besogne qui reste à faire pour la clôture de la darsenne Nicolas de Clerville, commissaire général aux fortifications, secondé dans sa tâche par l’ingénieur Jean
  • colombier
    colombier Annot - près de Pont de Bourdou - isolé - Cadastre : 1830 B 371 1983 B2 282
    Historique :
    cadastre de 1830, il est mentionné comme "bâtiment rural" appartenant à Clinchard Jean-Théophret, lequel
  • Château de La Palud-sur-Verdon, actuellement mairie
    Château de La Palud-sur-Verdon, actuellement mairie La Palud-sur-Verdon - en village - Cadastre : 1835 C1 182, 183, 184, 185, 186 2014 C 166
    Référence documentaire :
    à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764 -Jean, 1986, 559 p. : ill. P. 309 à 310. FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des POTEUR, Jean-Claude. Le territoire de Rougon au Moyen Age : déplacements et partages successifs
    Annexe :
    foin GIBELIN Joseph, hoirs Cave BOYER Jean, dit Sauviou (?) Écurie, chambre, grenier à foin BOYER Jean
    Texte libre :
    d'anciennes baies à croisée, remaniées au 18e siècle. Plus tard, en 1611, le testament de Jean de Demandolx