Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • édifice logistique dit Manutention des vivres
    édifice logistique dit Manutention des vivres Toulon - 13 rue de Lorgues 155 rue Saint-Bernard
    Copyrights :
    (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
    Historique :
    En 1840, l’administration du génie constatait l’inadéquation de l’édifice affecté à la manutention des vivres militaires, situé en ville, rue Saint-Cyprien, exigu et vétuste, de même que l’insuffisante capacité de la boulangerie militaire située sur le quai est de la darse vieille. Un premier projet de manutention est proposé en 1841 -1842, près de cette boulangerie, à un emplacement qui imposait d’élargir le sous la direction du chef du génie Antoine Long, concerne la construction d’une nouvelle manutention de juin 1857 qui avait fixé la contenance des magasins de subsistances à 3600 quintaux de blé et 6000 quintaux de farine. Le nouvel emplacement choisi intra-muros et contigu à la rue du rempart est rendu possible par la démolition des fronts nord et ouest de l’enceinte des XVIe-XVIIe siècles, remplacés par les nouveaux fronts de l’extension de l’enceinte projetée depuis 1845, exécutée à partir de 1852. Pris dans l’emprise à remblayer de l’ancien fossé, l’emplacement est proche de la rue Saint-Cyprien et du bastion 7
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architecture militaire de Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Référence documentaire :
    . Service Historique de la Défense, Vincennes : Art. 8 carton 32 (1 VH 1870). lavis, signé Long, 26 avril 1862. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1873 b, feuille n , encre et lavis, signé Long, 26 avril 1862. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1873b . Coupes longitudinales. / Dessin, encre et lavis, par Antoine Long, 1862. Service Historique de la Défense Plan d'ensemble de la manutention à construire. Croquis annexé au procès verbal de conférence en date du 13 février 1865. / Dessin, encre et lavis, signé Long, 13 février 1865. Service Historique de , élévations] / Dessin, encre et lavis, 15 avril 1870. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1878
    Statut :
    propriété publique Propriété de l'Etat, propriété du Département.
    Description :
    extérieures restaurées, les deux bâtiments de l’ancienne manutention ont été profondément redistribués et méconnaissables, empêchant de vérifier la possible conservation de certains éléments, comme les piliers redécoupés en de nombreux bureaux, avec cloisons isolantes et faux plafonds suspendus. Le bâtiment de l’administration et des magasins, coté A-B, le plus monumental, est haut de cinq niveaux : soubassement (caves ) voûté d’arêtes, rez-de-chaussée et trois étages sous un comble à faible pente et à croupes. Il comportait vingt travées de fenêtres sur la longueur développée de sa façade extérieure, à raison de treize pour l’aile B et sept pour l’aile A, en retour d’angle obtus au nord-est de la précédente. Les deux ailes A et B ont exactement la même largeur, et se caractérisaient par le traitement particulier de leur pour accueillir une travée de fenêtres. Cette disposition est conservée seulement à l’extrémité de l’aile B car dans l’état actuel, l’aile A est amputée des deux tiers de sa longueur, réduite en façade
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Toulon - 13 rue de Lorgues 155 rue Saint-Bernard
    Texte libre :
    , au moins en partie, dans l’ancienne emprise de la ville intra-muros, agrandie au nord et à l’ouest en 1852-1860, datent tous de la seconde moitié du XIXe siècle et ont donc été établis postérieurement à cet agrandissement. Les autres bâtiments militaires encore en place font partie intégrante de l’enceinte, comme ceux de la porte d’Italie, et sont à cet égard traités dans la monographie d’inventaire générale consacrée à l’enceinte du corps de place de Toulon. Avant l’agrandissement de 1852-1860, le parcellaire urbain « plein comme un œuf » pour citer l’expression de Vauban, ne laissait pas de place intra -muros, hors de l’arsenal de la Marine, pour de véritables bâtiments militaires non incorporés aux ouvrages de l’enceinte, ce qui exclut ceux logés dans l’aire intérieure de certains bastions, comme la fonderie de la Marine, dans le bastion 9, le parc d’artillerie dans le bastion 8, le magasin à poudres , dans le bastion 6, tous remontant soit à l’époque de Vauban, soit au XVIIIe siècle. Les autres
    Illustration :
    Plan de repérage des restes conservés de l'enceinte urbaine, des bâtiments militaires de la ville et de l'Arsenal de la Marine. IVR93_20158301340NUC1A Plan d'ensemble de la manutention à construire. Croquis annexé au procès verbal de conférence en . Coupes longitudinales. 1862. Détail : élévation générale le long de la rue militaire, élévation des Bâtiment C (anc. Boulangerie), vu de l'est, et bâtiment A-B en arrière plan. IVR93_20148300261NUC2A Bâtiment A-B, détail de la charpente. IVR93_20148300266NUC2A Bâtiment C (anc. Boulangerie), intérieur du rez-de-chaussée voûté. IVR93_20148300265NUC2A Bâtiment C (anc. Boulangerie), intérieur du rez-de-chaussée voûté, travée de l'entrée
1