Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 193 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • pont sur le Var
    pont sur le Var Entrevaux - le Bourg - en village - Cadastre : 1816 G non cadastré 1980 G non cadastré
    Historique :
    Le pont a été construit entre 1655 et 1658, en remplacement d'un ancien pont qui se trouvait plus en aval sur le Var, et qui a été emporté par une crue le 8 septembre 1651. Il a été réalisé par deux ont été extraites à proximité de la chapelle Saint-Clair. A l'origine, le pont-levis semble avoir été le seul élément de défense intégré au pont. Les ouvrages de fortifications, aux deux têtes, n'ont été
    Hydrographies :
    le Var
    Référence documentaire :
    p. 47-49 : notice sur le pont. GAUCHE, Marcel. Entrevaux "Glandèves" cité médiévale de Provence BOURRIER-REYNAUD, Colette. Ponts et merveilles. En remontant le cours du Var de Nice aux Entraunes
    Précision dénomination :
    pont sur le Var
    Description :
    Le pont sur le Var à Entrevaux est un pont en maçonnerie d'une seule arche en plein cintre. Il développe deux rangs de claveaux en pierres de taille de moyen appareil. Mais alors que le premier rang est parfaitement extradossé, le second ne l'est qu'assez irrégulièrement. A noter le léger porte-à-faux de ce second rang sur le premier, sur les deux faces du pont. Ces deux rangs de claveaux en pierre de taille ne l'arche, jusqu'à devenir de véritables pierres de tailles pour les premières assises. Le reste de la : le premier au niveau du second rang de claveaux et le second au pied du parapet. Le pont-levis et
    Localisation :
    Entrevaux - le Bourg - en village - Cadastre : 1816 G non cadastré 1980 G non cadastré
    Titre courant :
    pont sur le Var
    Illustration :
    Porte 3 - 5. Pont sur le Var, porte 4 - 5, redan du chemin de ronde 25. IVR93_20030400110XE Pont et porte 3 - 6. Pont 3 sur le Var, portes 4, 5 et corps de garde 6 vus de l'ouest
  • pont sur le Jabron
    pont sur le Jabron Peipin - près des Bons Enfants - isolé - Cadastre : 2016 A non cadastré ; domaine public
    Historique :
    Le pont est construit en 1666. Le prix fait qui date du 5 janvier indique qu'il remplace un pont de
    Hydrographies :
    le Jabron
    Référence documentaire :
    Pour rempacer le pont de bois, prix fait par Maître Jean Nicolas Turel notaire pour 3270 livres MAUREL, Marie-Joseph. Le péage de Peipin et les péages des Basses-Alpes. Dans Annales des Basses
    Description :
    Le pont sur le Jabron est un pont en maçonnerie d'une seule arche légèrement surbaissée. Il développe deux rangs de claveaux. Le premier rang, constitué de pierres calcaire partiellement taillées dans de la naissance de l'arche jusqu'à la clé. Le second, en moellons, est très irrégulier. Il dessine une arc un peu plus surbaissé que le premier. Le reste de la maçonnerie trahit probablement de nombreuses reprises. Le mur qui vient s'appuyer sur la naissance de l'arc côté amont rive gauche utilise de grandes clés en X (trois rives gauche, 1 seul rive droite). Malgré ces tirants le pont connaît quelques
    Titre courant :
    pont sur le Jabron
    Illustration :
    Détail de l'élévation ouest, rive gauche. On distigue des pierres bossagées sur le mur accolé en Détail des claveaux abîmés par le froid. Une inscription apposée en ciment est aujourd'hui
  • tableau : Le Calvaire, le martyre de saint Sébastien, sainte Cécile
    tableau : Le Calvaire, le martyre de saint Sébastien, sainte Cécile Ceillac - la Clapière
    Historique :
    rapport au reste de la composition, a été rajoutée plus tard dans le courant du 17e siècle, peut être en le Jeune, tableau conservé à la Galleria Nazionale d'Arte antiqua di Palazzo Corsini à Rome. (Il en existe d'autres représentations similaires à Nonant-le-Pin, (département de l'Orne), et à Saint-Chaffrey
    Représentations :
    attaché à un arbre subit le martyre. Au second plan se détache le Calvaire en présence de la Vierge et de
    Titre courant :
    tableau : Le Calvaire, le martyre de saint Sébastien, sainte Cécile
  • tableau, ex-voto : Le Baptême du Christ
    tableau, ex-voto : Le Baptême du Christ Allos - la Foux
    Historique :
    paroissiale Saint-Sébastien d'Allos, le tableau est revenu dans l'église de la Foux. Lors d'un remontage moderne, le panneau de cuir a été collé sur du papier. Les bordures du tableau sont en partie cachées par le nouveau cadre.
    Référence documentaire :
    représente le baptême du Christ sur fond gaufré et doré avec, à gauche, les armes de Savoie, de gueules à Haute-Provence ; Le Haut-Verdon, n° 306, 2e trimestre 1988.
    Représentations :
    La scène est représentée sur un fond de paysage réduit à une bande de verdure dans le tiers inférieur du tableau. Le Christ, agenouillé au bord du Jourdain les bras croisés sur la poitrine, reçoit le -dessus de la scène, la colombe du Saint-Esprit plane dans une couronne de nuées. A gauche, derrière le d'Allos, entre deux branches de laurier (?). Les personnages, le paysage, les blasons, ainsi que les motifs circulaires ou en chevron complètent le décor gaufré du fond.
    Description :
    Tableau en cuir de Cordoue gaufré, doré et peint, contrecollé sur du papier craft. Le fond du
    Titre courant :
    tableau, ex-voto : Le Baptême du Christ
    Dimension :
    h = 57 ; la = 67,5 : dimensions avec le cadre.
    États conservations :
    forment une sorte de croix. Le panneau de cuir semble être resté longtemps plié en quatre.
  • tableau d'autel : Le martyre de saint Barthélemy
    tableau d'autel : Le martyre de saint Barthélemy Ubraye - Laval
    Observation :
    traités sur le même modèle.
    Référence documentaire :
    ) avec Le martyre de saint Barthélemy, chapelle Saint-Barthélemy, Laval commune d'Ubraye. ASTRO, Charles
    Titre courant :
    tableau d'autel : Le martyre de saint Barthélemy
  • tableau : Saint Véran enchaînant le dragon
    tableau : Saint Véran enchaînant le dragon Cavaillon - place Voltaire
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution peint sur l'oeuvre
    Représentations :
    Au centre, saint Véran évêque maintient un dragon enchaîné et le bénit. Une procession assiste au
    Titre courant :
    tableau : Saint Véran enchaînant le dragon
  • Lunette de retable, actuellement tableau : Dieu le Père
    Lunette de retable, actuellement tableau : Dieu le Père Villars-Colmars - la Chasse
    Historique :
    IM04002414). Le style et l'histoire de l'objet permettent de le rattacher à l’œuvre de Jean André. Il est
    Représentations :
    Dieu le père : globe Dans les nuées, entouré d'angelots, Dieu le Père bénit de la dextre et tient le globe de la main
    Titre courant :
    Lunette de retable, actuellement tableau : Dieu le Père
  • Tableau : saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur, saint Pierre, saint Barthélémy, saint Antoine, sainte Agathe
    Tableau : saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur, saint Pierre, saint Barthélémy, saint Antoine, sainte Agathe Méailles - - isolé
    Inscriptions & marques :
    chaque saint : S IACQUES LE MINEUR ; S IACQUES LE MAJEUR ; S PIERRE / S BARTHELEMI ; S ANTOINE ; S AGATHE.
    Représentations :
    registre supérieur, de gauche à droite : saint Jacques le Mineur est vêtu en apôtre, il tient le bâton de foulon dans la main gauche et un livre ouvert dans la droite, saint Jacques le Majeur porte son habit de pèlerin orné de coquilles, le bourdon dans la main gauche, l'index droit levé en signe de prédication Barthélémy désigne le sol de l'index droit et tient le couteau du martyre dans la main gauche, saint Antoine
    Description :
    Toile de format rectangulaire vertical, le cadre rapporté est en bois peint monochrome (noir). Le
    Titre courant :
    Tableau : saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur, saint Pierre, saint Barthélémy, saint
    États conservations :
    Le tableau a été restauré mais il s'est depuis à nouveau encrassé, un voile blanchâtre couvre la
  • tableau d'autel : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine de Sienne, le voeu de Louis XIII
    tableau d'autel : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine de Sienne, le voeu de Louis XIII Clumanc - le Château
    Représentations :
    , la reine et un groupe de femmes. A sa droite, le pape et un groupe d'hommes. Dans la partie
    Localisation :
    Clumanc - le Château
    Titre courant :
    tableau d'autel : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine de Sienne, le voeu de Louis XIII
  • statues (10 statuettes) : Saint Jacques le Majeur, Saint André apôtre, Saint Jean Baptiste, Vierge à l'Enfant, Christ glorieux, Anges
    statues (10 statuettes) : Saint Jacques le Majeur, Saint André apôtre, Saint Jean Baptiste, Vierge à l'Enfant, Christ glorieux, Anges Saint-Chaffrey - Chantemerle - en écart
    Représentations :
    Saint Jacques le Majeur et saint André apôtre sur les ailes du tabernacle ; saint (non identifié ) et saint Jean Baptiste aux extrémités de la balustrade ; Vierge à l'Enfant sous le dais, entourée de deux anges adorateurs et deux anges debout sur la balustrade ; Christ glorieux surmontant le dais . saint Jacques le Majeur ; saint André apôtre ; saint ; saint Jean Baptiste ; Vierge à l'Enfant ; ange
    Titre courant :
    statues (10 statuettes) : Saint Jacques le Majeur, Saint André apôtre, Saint Jean Baptiste, Vierge
    Dimension :
    h = 75 ; Hauteur du Christ glorieux ; saint Jacques le Majeur : h = 62 (socle : h = 8) ; saint
    États conservations :
    Vierge à l'Enfant : manque le bras droit de l'Enfant.
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tableau : Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine de Sienne (N° 1)
    tableau : Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine de Sienne (N° 1) Saint-Chaffrey - en village
    Historique :
    de 1567. Le nombre de docteurs est moindre.
    Titre courant :
    tableau : Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
    Illustration :
    Vue générale (sans le cadre). IVR93_19830501344ZA
  • tableau : La Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique, saint François d'Assise, les scènes du rosaire
    tableau : La Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique, saint François d'Assise, les scènes du rosaire Névache - Ville-Haute - en écart
    Historique :
    Cort de 1567. Le nombre de docteurs est moindre.
    Représentations :
    devant eux ; à droite, saint François d'Assise, également agenouillé. Quinze petites scènes encadrent le
    Description :
    Toile rectangulaire verticale ; texture serrée, grain moyen ; toile collée sur le revers du cadre
    Titre courant :
    tableau : La Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique, saint François d'Assise, les
  • Tableau d'autel : Vierge à l'Enfant avec saint Pons et saint Joseph et lunette d'autel : Dieu le Père du retable N°1
    Tableau d'autel : Vierge à l'Enfant avec saint Pons et saint Joseph et lunette d'autel : Dieu le Père du retable N°1 Le Fugeret - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription peinte à droite au tiers de la hauteur : J André / pinxit 1661. Sous le saint à senestre : S. PONS. Sous le saint à dexte : S. IOSEPH. Sur un phylactère, sous le globe : IPSA [C]ONTERET
    Historique :
    Pour le tableau d'autel et la lunette d'autel, le prix-fait ainsi que la quittance ont été conservés. Ils ont été réalisés, sur commande de la communauté du Fugeret, en 1661, par le peinte de Castellane Jean André (tableau d'autel daté et signé). Un restauration a été effectuée par JA Bourgoin : le devis date de 1990 pour une attestation de fin de travaux le 24 mai 1993.
    Représentations :
    L'iconographie du tableau est fidèle à la demande formulée dans le prix fait. Selon une saint Joseph (à dextre). Le pied droit de la Vierge foule la tête renversée : il s'agit d'une illustration directe de l'inscription sur le phylactère, placé en dessous du globe, citation de la Genèse. Pie V, dans une bulle sur le rosaire, déclara : « La Vierge a écrasé la tête du serpent à l'aide de celui qu'elle a enfanté. » C'est ce que montre notre tableau : le pied droit du Christ se trouve dans l'alignement de celui de la Vierge, la poussée de l'Enfant vers le bas, sur ce pied droit, accentué par le -dessus de la tête de la mère de dieu, créant le sommet de la composition. A l'arrière, des anges émergent . Sur la lunette : Dieu le Père est figuré en buste, la main gauche reposant sur un orbe crucifère, la
    Description :
    Le tableau d'autel est placé au centre du retable et surmonté de la lunette d'autel ; il s'agit de
    Localisation :
    Le Fugeret - en village
    Titre courant :
    Tableau d'autel : Vierge à l'Enfant avec saint Pons et saint Joseph et lunette d'autel : Dieu le
    Dimension :
    également par le restaurateur) : h = 110 ; la = 100.
    Annexe :
    maistre peintre, habitant à la ville de Castellane présent et estipulant de fere ung tableau pour le mestre autel de la dite esglize de la haulteur de dix pans et huict pans de large dans lequel le dit André dépeindra saint Pons du cousté droict, saint Joseph du cousté gauche et la sainte Vierge sur le mitan [milieu] rellevée d’aulteur compétente tenant le petit Jésus entre ses mains, soustenu par des anges en nué, avec deux anges qui la coronent le tout en forme (et) tente enrichi de belles et fines colleurs que promit avoir achevé et rendu (receptable ?) par tout le mois d’aoust prochain et apporté sur le lieu et posé icelluy sur le cadre que la dite communauté aura faict fere par dessu, lequel tableau promit noircir le dit cadre à fasson de berne et fere ung petit tableau représentant Dieu le père pour posé sur le dit tableau de trois pans d’haulteur et deux pans et demi de large, comme aussi sera obligé le tout (receptant) dans ledit temps et lequel travailh il fera moyenant la somme de quattre vingtz
  • tableau (2) : Vierge à l'Enfant avec Saint Léon (?), Saint Pierre, Saint Marc, Saint Paul ; évêque recevant le Saint Esprit avec Saint François d'Assise et un chartreux
    tableau (2) : Vierge à l'Enfant avec Saint Léon (?), Saint Pierre, Saint Marc, Saint Paul ; évêque recevant le Saint Esprit avec Saint François d'Assise et un chartreux La Bastide-des-Jourdans - Notre-Dame
    Historique :
    Le maître-autel de l'église paroissiale est dédié à Notre-Dame-de-Miséricorde, titulaire de daté par J.-J. Gloton des années 1660. Les niches latérales ont dû être ajoutées vers le début du 18e
    Description :
    le Grand ou de saint Clément, pape martyr converti par saint Pierre. Au premier plan, dans la partie inférieure, sont représentés debout, à gauche le pape tenant la palme du martyr, et à droite, saint Marc, un le pape et saint Marc s'ouvre une perspective sur un petit paysage de collines boisées aux pieds desquelles s'élève une ville. Un évêque reçoit le saint esprit, entouré de saint François d'Assise et de saint Bernard (?), toile située sur le tabernacle couronnant le retable. Les trois personnages sont
    Titre courant :
    recevant le Saint Esprit avec Saint François d'Assise et un chartreux
    Texte libre :
    . C) Description matérielle a) le support : - toile rectangulaire verticale médiane du tableau ; châssis ordinaire,rectangulaire vertical, comprenant une traverse au centre ; le mode de fixation de la toile sur le châssis n'est pas visible - état de conservation : mauvais - un trou rectangulaire vertical dans le manteau de saint Pierre - un carré découpé dans la partie inférieure de la toile, pour permettre d'encastrer le tabernacle - la couture des deux lès défaite à droite légers empâtements dans le vêtement du pape - vernis léger - écran protecteur : aucun presque totalement disparu - restaurations : tâches jaunâtres sur le vêtement du pape D s'agit-il de saint Léon le Grand qui intimida Attila en lui montrant dans le ciel les Princes des Apôtres , Pierre et Paul, tenant une épée nue à la main. Mais le pape Léon le Grand ne fut pas martyrisé gauche le pape tenant la palme du martyr, et à droite saint Marc, un lion couché à ses pieds. Au-dessus
  • pont carrossable
    pont carrossable Cipières - près de Cipières - isolé - Cadastre : non cadastré
    Hydrographies :
    le Loup
    Illustration :
    La voûte de l'arche, vue depuis le nord. IVR93_20050600810X
  • Tableau d'autel du maître-autel : l'Adoration des bergers
    Tableau d'autel du maître-autel : l'Adoration des bergers Colmars - en village
    Inscriptions & marques :
    Transcription (inscription peinte dans le bas du tableau, au milieu) : I. LE C[LE]R / F. 1678 . Transcription (inscription peinte sur le phylactère) : GLORIA EXCELSIS DEO.
    Historique :
    Ce tableau a été réalisé en 1678 par le peintre Angloie (?) Le Cler. Il a sans doute été commandé peu après la construction de la chapelle pour orner le maître-autel dans le retable encore en place
    Observation :
    1988/12/09 : classé au titre objet (même arrêté de classement que le retable, Référence
    Représentations :
    Au centre du tableau, dans le registre inférieur, l'Enfant nimbé est posé sur un linge blanc dans une mangeoire, avec l'âne et le boeuf à l'arrière, il désigne son coeur de son index droit. La premier berger, dont on ne voit que le dos et ayant sans doute apporté l'agneau comme présent, est à ses
    Auteur :
    [peintre] Le Cler I.
    États conservations :
    général qui obscurcit le tableau.
  • cloche (No 1)
    cloche (No 1) Ceillac
    Description :
    métalliques. L'anse unique est encastrée dans le mouton, dans l'axe de la volée. Le vase supérieur est à quatre filets et bord-panse à trois filets. Le battant est en poire. Le décor en relief se trouve dans la
    Dimension :
    h = 33 ; d = 29 ; dimensions avec le mouton : h = 54, la = 51.
    Origine :
    lieu de provenance le Tioure,chapelle Saint-Barthélémy Ceillac
  • batterie dite la Grosse Tour ou Tour Royale
    batterie dite la Grosse Tour ou Tour Royale Toulon - Pointe de la Mître
    Historique :
    bastionné, est le plus ancien ouvrage de fortification moderne de Toulon, et plus généralement de Provence Provence font connaître le nom de Giovanni Antonio della Porta, l’architecte recruté par le roi en 1514 consuls et le conseil de ville, qui a la charge de gérer le financement royal du chantier de construction consommant plus de 20000 florins en 1518 et 1519, trois fois plus que la dépense de 1515-1517. Le coût total arsenal par la ville, est assiégée l’année même lors de la campagne militaire conduite en Provence par le connétable Charles de Bourbon pour le compte de Charles Quint. Elle ne subit pas l’épreuve du feu, son , peu soutenu localement par Antoine Niquet, ne voient pas le jour. La Grosse Tour ne subit aucune restaurée, ce qui permit de supprimer les verrues de l’occupation allemande, mais aussi le corps de caserne , ruiné par la guerre, qui était établi sur sa plate-forme depuis le XVIIe siècle.
    Référence documentaire :
    Estimation de la tour et batterie proposées sur le port des Vignettes près l’entrée de la rade de Toulon 6 mars 1692 LE PRESTRE DE VAUBAN SEBASTIEN. Estimation de la tour et batterie proposées sur le LE PRESTRE DE VAUBAN Sébastien. Addition au mémoire de 1679 sur les réparations à faire aux LE PRESTRE DE VAUBAN Sébastien. Deuxième adition au projet des fortiffications de Toulon, 19 mars d'avoir cette place dans un meilleur état de défense, pour metre à l'abry d'insulte l'arcenal et le ]. / Dessin, plume et lavis, signé Sébastien Le Prestre de Vauban. Dans : "Deuxième adition au projet des
    Précisions sur la protection :
    Le fort : classement par arrêté du 11 avril 1947.
    Description :
    base), mais sa conception interne, complexe, et le traitement plastique et esthétique des élévations deux niveaux de tir d’artillerie sous casemates en batterie, le premier au raz de l’eau, au niveau des coques des navires ennemis arrivant dans la passe, le second au niveau des mâts des mêmes navires , marquant la transition entre le soubassement taluté et l’élévation supérieure verticale qui commence au niveau du seuil de la porte. Le traitement des parements extérieurs, à bossages rustiques, assez courant -circulaires dont le voûtement en cul de four se prolonge en berceau jusqu’au noyau central, selon un plan -de-chaussée ; la porte de la tour est aménagée dans une des alvéoles ou abside. Dans le quart restant petite plate-forme haute qui a porté de l’artillerie jusqu’en 1907. Le soubassement du noyau central embrasures murées en 1841. Le fossé de gorge a conservé, ensevelie, une ancienne galerie de contrescarpe
    Texte libre :
    port de Toulon, une « fortification en forme de tour » répondait à une demande formulée par le conseil de ville en mars 1513, (transmise au roi par l’intermédiaire du nouvel évêque), dans le but de mieux combat. En juillet, le roi avait dépêché sur place un expert, le seigneur du Puy Saint-Martin, lieutenant royale de l’emplacement le plus approprié, qui fut arrêté par une délibération municipale du 16 juillet jetant son dévolu sur le cap dit alors de la Malègue , choisi notamment parce que la mer y était peu toulonnais jusqu’au premier mars 1514 pour programmer le financement. Alors, Henri Bohier, conseiller du roi convertir et employer à l'édiffice d'une tour que le Roy, nostre dict seigneur, veult et entend fère construire à l'entrée du port dudict Tholon, pour la desfense et sécurité dudict port ». Le 29 mars, le tour, lequel fut choisi le 2 avril, en la personne d’Antoine Thomas, assisté du syndic Pierre Mottet , qui s'engagèrent solennellement à assurer une gestion rigoureuse . Le premier paiement fut effectué le
    Illustration :
    Vue générale depuis le sémaphore de la Croix des Signaux. IVR93_20158300627NUC2A Galerie annulaire à absides du soubassement, vue du débouché de l'escalier vers le noyau Abside de la galerie du soubassement, avec le débouché de l'escalier. IVR93_20128301109NUC2A Galerie annulaire à absides du soubassement, vue vers le noyau, avec porte en tribune Terrasse-cour du rez-de-chaussée, le tiers d'élévation subsistant des locaux dit parados ou donjon Galerie annulaire du soubassement, avec le débouché de la rampe et du segment sans absides Palier de la rampe et de l'escalier entre le rez-de-chaussée et la galerie annulaire de Rampe voûtée entre le rez-de-chaussée et la galerie annulaire de soubassement Escalier voûté entre le rez-de-chaussée et la galerie annulaire de soubassement Escalier voûté entre le rez-de-chaussée et la galerie annulaire de soubassement
  • retable (retable architecturé), retable du maître-autel
    retable (retable architecturé), retable du maître-autel Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Représentations :
    anges assis sur le fronton, buste de Dieu le Père en couronnement. feuille d'acanthe, chute végétale , vase, feuille, fleur, fruit, raisin, rameau d'olivier, chapiteau composite, angelot, ange ; Dieu le
    Description :
    Entablement en plein cintre et motif de couronnement ; ailerons. Anges en ronde bosse sur le
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Emplacement dans l'édifice :
    Choeur, contre le mur oriental.
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tableau : La Pentecôte et deux pénitents
    tableau : La Pentecôte et deux pénitents Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur initiale peint sur l'oeuvre (?) Dans le bas du tableau, en partie masquées par la traverse inférieure du cadre : à gauche, date
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Emplacement dans l'édifice :
    Choeur, contre le mur oriental.
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
1 2 3 4 10 Suivant