Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 200 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • chapelle Saint-Jacques-le-Majeur
    chapelle Saint-Jacques-le-Majeur Arvieux - Villargaudin - en écart - Cadastre : 1825 E2 350 1979 E2 675
    Titre courant :
    chapelle Saint-Jacques-le-Majeur
    Vocables :
    Saint-Jacques-le-Majeur
    Texte libre :
    dirigé vers le nord, comprenant une salle rectangulaire couverte de deux voûtes d'arêtes sur piliers adossés. Deux fenêtres ébrasées rectangulaires sur le côté est. Clocher-mur sur la façade antérieure sud ; oculus quadrilobé. Le clocher-mur a une baie en arc segmentaire coffré. A la place de la clé, on a porte sur le côté ouest. Deux versants recouverts de tôles remplaçant les lauzes. Distribution et inscriptions : - Façade sud. Faîtière gravée : 1937. - Tableau intégré dans le retable en trompe
    Illustration :
    Vue prise de la porte vers le choeur. IVR93_19920500349XA
  • tableau : Saint Jacques le majeur
    tableau : Saint Jacques le majeur Arvieux - Villargaudin - en écart
    Représentations :
    saint Jacques le Majeur : en pied, pèlerin
    Description :
    Toile peinte tendue sur un châssis et encastrée dans le mur ; le cadre et le retable sont peints en trompe l'oeil sur le mur
    Titre courant :
    tableau : Saint Jacques le majeur
    Illustration :
    La toile peinte et son cadre peint sur le mur. IVR93_19930501252XA
  • tableau : Le martyre de sainte Lucie
    tableau : Le martyre de sainte Lucie Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Historique :
    inspiré de celui du Guerchin, "le martyre de sainte Catherine d'Alexandrie", 1654, conservé au Musée de
    Représentations :
    Panneau central : la gorge de la sainte est transpercée d'un poignard, le bourreau renverse sa tête en arrière et tient une corde liée à l'un de ses poignets ; le feu et le plat contenant les yeux se trouvent au premier plan, les boeufs (qui ont conduit sainte Lucie au lupanar) à l'arrière-plan. Sur le panneau supérieur (non cohérent) figure le symbole de la Trinité. sainte Lucie : agenouillé, martyre
    Auteur :
    [peintre] Barbieri dit Guercino dit Le Guerchin Giovanni Francisco
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Titre courant :
    tableau : Le martyre de sainte Lucie
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tableau (tableau du maître-autel) : Le martyre de sainte Agathe
    tableau (tableau du maître-autel) : Le martyre de sainte Agathe Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Titre courant :
    tableau (tableau du maître-autel) : Le martyre de sainte Agathe
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tableau : Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine de Sienne (N° 2)
    tableau : Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine de Sienne (N° 2) Saint-Chaffrey - en village
    Inscriptions & marques :
    REYNAUD 1735 (peint en noir sur le livre en bas au centre) ; REGINA SACRATISSIMI ROSARII. ORA. PRO . NOBIS (peint en noir sur le panneau de bois placé au-dessus du tableau contre le mur).
    Titre courant :
    tableau : Vierge à l'Enfant remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et à sainte Catherine
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tabernacle, 2 gradins d'autel, retable, cadre et tableau : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique et sainte Catherine de Sienne, scènes du rosaire
    tabernacle, 2 gradins d'autel, retable, cadre et tableau : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique et sainte Catherine de Sienne, scènes du rosaire Névache - Ville-Haute - en écart
    Inscriptions & marques :
    date 1652 peinte dans la partie inférieure du tableau. Inscription et date peintes dans le
    Historique :
    Le tableau porte la date de 1652 ; son cadre et les gradins d'autel et le tabernacle sont contemporains. La date de 1730 semble ne concerner que le retable, peut-être une dorure.
    Représentations :
    tabernacle ; palmette, feuilles d'acanthe et perles sur le battant. Ailerons du retable : deux grosses volutes de feuilles d'acanthe d'où émergent deux bustes d'anges ; cartouche entre deux palmes sur le couronnement. Le tableau représente la remise du rosaire à saint Dominique et sainte Catherine de Sienne
    Description :
    Gradins d'autel en mélèze, enserrant le tabernacle en pin. Le retable est constitué par le cadre du
    Titre courant :
    tabernacle, 2 gradins d'autel, retable, cadre et tableau : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le
    États conservations :
    sur les gradins et le tabernacle. Toile brûlée en plusieurs endroits, couche picturale écaillée.
  • pont
    pont Hyères - Roubaud - isolé - Cadastre : 1951 I4 non cadastré
    Hydrographies :
    le Roubaud
  • ex-voto, tableau (N° 1)
    ex-voto, tableau (N° 1) La Salle-les-Alpes - en village
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Représentations :
    La Vierge à l'Enfant occupe le quart supérieur gauche, la représentation d'une église le quart
    Emplacement dans l'édifice :
    Déposé dans le choeur.
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • Hôtel de Réauville, puis de La Tour-d'Aigues, puis de Caumont, actuellement conservatoire de musique
    Hôtel de Réauville, puis de La Tour-d'Aigues, puis de Caumont, actuellement conservatoire de musique Aix-en-Provence - Quartier Mazarin - 3 rue Joseph-Cabassol - en ville - Cadastre : 1829 L3 1136 à 1139 2010 AK 30, 31
    Historique :
    -en-Provence. Les décors extérieurs et intérieurs sont réalisés de 1717 à 1748, commandés par le fils , Joseph-François (de 1718 à 1727) puis le petit-fils Jean-Baptiste (de 1727 à 1752) du président de 1796. Depuis 1970, il abrite le conservatoire de musique.
    Observation :
    L'hôtel de Réauville est l'un des hôtels les plus remarquables d'Aix-en-Provence. Le renom de son
    Référence documentaire :
    Réauville n° 3. / Plume et encre par Agence de Robert de Cotte, 1715. Dans : "Aix, le livre de la Bâtisse de . / Plume et encre par Agence de Robert de Cotte, 1715. Dans : "Aix, le livre de la Bâtisse de la maison et ° 1. / Plume et encre noire par Agence de Robert de Cotte, 1715. Dans : "Aix, le livre de la Bâtisse Réauville n° 1. / Plume et encre par Agence Robert de Cotte, 1715. Dans : "Aix, le livre de la Bâtisse de la ° 2. / Plume et encre par Agence de Robert de Cotte, 1715. Dans : "Aix, le livre de la Bâtisse de la Réauville n° 5. / Plume et encre par Agence de Robert de Cotte, 1715. Dans : "Aix, le livre de la Bâtisse de Aix, le livre de la Bâtisse de la maison et l'hôtel de Réauville. Une architecture parisienne à Aix -en-Provence au XVIIIème siècle DABE, Cécile. Aix, le livre de la Bâtisse de la maison et l'hôtel de Le décor intérieur Louis XV des hôtels particuliers à Aix-en-Provence. SEMADENI, Aude. Le décor
    Précisions sur la protection :
    Hôtel, y compris la cour, le portail à carrosses, le jardin, les communs et les murs de clôture
    Représentations :
    volutes. Sur la façade de l'hôtel, le décor se porte sur la travée centrale, mise en valeur par des trophées de guerre et de marine. Au-dessus, se trouve un balcon dont le revers du surplomb porte un décor de volutes. Au centre se trouve le cerf qui figure dans les armoiries des Bruny de La Tour-d'Aigues . Le premier étage est couronné par un fronton cintré, le deuxième par un fronton triangulaire. L'arc l'escalier est à décor d'arabesques et d'acanthes à pistils. Elle porte le monogramme RR adossés des Rolland
    Description :
    par la demeure, le jardin, les communs et la basse-cour, et la grande cour close d'un mur. L'accès se d'escalier. Le sous-sol est occupé par les caves et les bas-offices. Le rez-de-chaussée et le premier étage sont organisés chacun en deux appartements en enfilade par étage, l'un au nord, l'autre au sud. Le
    Texte libre :
    terrain situé dans le nouveau quartier créé par Michel de Mazarin dans la deuxième moitié du 17e siècle . Il reçoit les plans définitifs en mars 1715. La première pierre est posée le 4 avril 1715. La réalisation est le fait de maîtres d'œuvre locaux dont François Aubert, "gipier" d'Aix, chargé de mettre en Georges Vallon. En 1717, Jean-Baptiste Rambot, sculpteur, fils du sculpteur Jean-Claude Rambot, réalise le décor de roses et de gouttes sous le balcon de la façade, Adrien Dhuez, sculpteur flamand de passage à Aix entre 1716 et 1719, les métopes de la frise et le masque de la porte d'entrée. En 1719, Dhuez . Ces éléments ont à présent disparu. A la mort de François de Réauville en 1718, le projet est poursuivi par son fils Joseph-François, également second président à la cour des Comptes. C'est le début de collabore en 1722 à la réalisation des deux termes en plâtre du vestibule par Routier le fils (s'agit-il d'Esprit Routier qui travaille sur le chantier en tant que sculpteur sur bois ?). En 1719 et 1720, Antoine
    Illustration :
    Plan masse d'après le plan cadastral, 1828. IVR93_20151301189NUC1A Plan masse d'après le plan cadastral, 2014. IVR93_20151301190NUC1A Plan du sous-sol. Restitution d'après les plans de Robert de Cotte et le rapport d'estimation de Plan du rez-de-chaussée. Restitution d'après les plans de Robert de Cotte et le rapport Plan du 1er étage. Restitution d'après les plans de Robert de Cotte et le rapport d'estimation de sous le balcon. IVR93_20101300235NUC2A Façade principale. Balcon. Garde-corps en ferronnerie conçu par Robert de Cotte en 1722. Sur le panneau central, le cerf qui figure dans les armoiries des Bruny de La Tour-d'Aigues Façade principale. Fronton couronnant le deuxième niveau. IVR93_20101300229NUC2A Le vestibule. Vue prise en direction de l'entrée. IVR93_20101300202NUC2A
  • lutrin à armoire
    lutrin à armoire Puy-Saint-Pierre - en village
    Inscriptions & marques :
    dans le cartouche du couronnement : CHORUS, sur une face, 1738 sur l'autre.
    Représentations :
    Tables saillantes rectangulaires sur le battant, tables saillantes rectangulaires portant une table
    Description :
    battants : coupes mixtes chevillées ; plateau : planches embrevées clouées sur le bâti ; une baguette clouée devant le pupitre. Moulures petit cadre et plates-bandes inclinées sur le battant, moulures petit
    Emplacement dans l'édifice :
    choeur, derrière le maître-autel
    Illustration :
    Vue partielle. Le couronnement porte la date de 1738. IVR93_19770500403X
  • cloche (N° 1)
    cloche (N° 1) Saint-Pierre
    Historique :
    D'après son inscription, la cloche a été fondue en 1733. L'inscription mentionne le nom d'Isnardy
    Observation :
    Il n'a pas été possible de monter dans le clocher ; l'iconographie, la date et l'inscription n'ont
    Origine :
    lieu de provenance prieuré de bénédictins Saint-Pierre Saint-Pierre - le Château - isolé
  • Port de Villefranche dit port de la darse
    Port de Villefranche dit port de la darse Villefranche-sur-Mer - la Darse - quai de la Corderie - en ville - Cadastre : 2015 AP non cadastré, domaine public
    Historique :
    Le Duc Emmanuel-Philibert fait fortifier le site par la construction de la citadelle qu'il associe , un lazaret est construit à proximité de la darse. En 1713, les ducs de Savoie portant désormais le titre de Roi de Sicile puis de Sardaigne, la darse est désignée comme port royal. Durant le 18e siècle des travaux complètent le bassin portuaire : construction d'un arsenal et d'un bassin de radoub pour , le môle est reconstruit et allongé (date portée sur les clefs d'arc du môle). A la fin 18e siècle, un
    Référence documentaire :
    Mara de Candido. Villefranche, port de la Maison de Savoie. Le bassin de construction des galères p.241-254 Jean-Claude Poteur, Villefranche-sur-Mer, le port d'Olive et l'ensemble portuaire/ Dans CANDIDO, MAra de. Le fort de Saint-Elme et le port de Villefranche. Dans : Nice-Historique, 1999, n
    Précisions sur la protection :
    Éléments protégés : Môle, avec le chemin de ronde qu'il porte ; bassin de radoub ; soubassement de l'ancienne caserne Dubois, ainsi que le jardin en terrasse qui le couvre ; façades de l'ancienne corderie
    Description :
    Le port royal de la Darse est un port fortifié implanté au pied de la citadelle. Il est bordé par drapeaux lors des fêtes. Aujourd'hui le bassin du port de plaisance présente une surface de 3,6 ha en un nord-ouest. Le môle est balisé par un phare en pierre de 4 mètres de haut, équipé d'un feu rouge à
    Illustration :
    Vue d'ensemble du port royal de la Darse à Villefranche-sur-Mer, prise depuis le belvédère aménagé sur le boulevard Princesse Grâce de Monaco. IVR93_20150600006NUC2A de fermer partiellement le bassin portuaire tout en laissant passer les grandes embarcations au sud
  • calice (N° 8)
    calice (N° 8) Le Monêtier-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le propriétaire gravé sur l'oeuvre R. AILLAUD 1731. Poinçon insculpé deux fois sous le pied : I A L sous une couronne, entourant un
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - en village
    États conservations :
    Léger enfoncement et une déchirure sur le bord du pied ; la coupe est disproportionnée par rapport
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
    Illustration :
    Poinçon de maître sous le pied. IVR93_19850500462X
  • cénotaphe d'Octave-Emmanuel Scarampo de Cairo
    cénotaphe d'Octave-Emmanuel Scarampo de Cairo Villefranche-sur-Mer - place de l' Eglise
    Inscriptions & marques :
    inscription portée par une draperie, sur le socle : D. O. M./FR OCTAVIO EMANUELLI SCARAMPO DE CAIRO victoires sur les pirates sous le règne de Victor-Amédée Ier, amiral perpétuel des galères, le marquis l'an 1728, au mois de février, le 20, âgé de 56 ans.). Blason avec les armes de Provence, deux bras de la croix de Malte, deux ancres croisées et une couronne, sur le faux autel-tombeau.
    Historique :
    , chevalier-commandeur de l'ordre de Jérusalem, célèbre par ses victoires sur les pirates, sous le règne de
    Description :
    marbre blanc. L'ensemble est placé contre le mur, dans un encadrement de moulures en plâtre et surmonté plaques de marbre noir sont incrustées dans le marbre blanc. Décor en haut relief dans la masse sur la
    Emplacement dans l'édifice :
    contre le mur ouest
  • Tableau : Annonciation
    Tableau : Annonciation Thorame-Basse - en village
    Inscriptions & marques :
    : elles figurent deux écus surmontés de deux coeurs enflammés couronnés. A gauche, le blason de l'époux
    Historique :
    l'inscription peinte à droite des armoiries. D'après Lacroix et le dossier du Conservateur des antiquités et objet d'art, cette inscription permet d'attribuer le tableau à Jean-Alexandre de Jassaud, seigneur de Thorame-Basse, et de le dater, 1728 Jean-Alexandre de Jassaud est en effet seigneur de Thorame-Basse
    Référence documentaire :
    p. 278. LACROIX, Jean-Bernard. Trésors d'art. Dans : Annales de Haute-Provence ; Le Haut-Verdon, n
    Dimension :
    Dimensions (relevée par le restaurateur) : h = 240 ; la = 177.
    États conservations :
    toile est distendue avec plissures très marquées. Déchirure dans sa partie basse". Le tableau est donc
  • calice (N° 3)
    calice (N° 3) Le Monêtier-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    1726, sous le pied et sur la coupe ; poinçon de maître sur le dessus du pied.
    Représentations :
    Croix sur le pied. croix, acanthe, laurier, fruit
    Description :
    Fausse-coupe et frise du pied découpées. Croix gravée sur le pied.
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - en village
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • lutrin à armoire (N° 2)
    lutrin à armoire (N° 2) Le Monêtier-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    1741 (sur le médaillon en couronnement du lutrin).
    Représentations :
    Médaillon ovale et feuilles sur le couronnement. feuille
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - en village
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • autel, gradins d'autel (2), tabernacle, exposition, statues (2) (maître-autel)
    autel, gradins d'autel (2), tabernacle, exposition, statues (2) (maître-autel) Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Représentations :
    et palme croisés sur la porte. Exposition : sur le soubassement, tête d'angelot et feuilles d'acanthe
    Description :
    constituée de trois éléments indépendants : le soubassement (petite cavité centrale cylindrique et trois fentes sur le dessus), une niche en plein cintre encadrée de colonnettes, sans rapport avec le tabernacle ainsi que le soubassement de l'exposition ; décor en bas reliefdans la masse sur la bordure de l'exposition ; décor ajouré sur le fond de l'exposition et l'élément situé en arrière.
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    États conservations :
    remontage. La croix dont subsiste le support sur la partie inférieure de la porte du tabernacle a disparu . Les éléments de l'exposition ne sont pas cohérents ; seul le soubassement correspond certainement au l'autel et le soubassement des gradins).
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tableau : Sainte Barbe, saint Mammès, saint Antoine abbé
    tableau : Sainte Barbe, saint Mammès, saint Antoine abbé La Salle-les-Alpes - la Chirouze - en écart
    Historique :
    Le tableau a vraisemblablement été exécuté à la même époque que le retable, qui porte la date de
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • autels (2), gradins d'autel (4), tabernacles (2)
    autels (2), gradins d'autel (4), tabernacles (2) Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Description :
    des tabernacles ; dorure sur le décor et les moulures ; peinture faux - marbre sur l'autel, peinture verte sur les gradins et le tabernacle.
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    États conservations :
    Les gradins et le tabernacle ne sont pas cohérents avec l'autel, plus étroit et de style différent.
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
1 2 3 4 10 Suivant