Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • chapelle Notre-Dame-du-Mai ou de Bonne-Garde
    chapelle Notre-Dame-du-Mai ou de Bonne-Garde Six-Fours-les-Plages - Notre-Dame de Bonne Garde - en ville - Cadastre : 2015 BC 4
    Historique :
    établit et destiné à prévenir les habitants de la présence d'un navire menaçant la côte. La tour est
    Description :
    commune de Six-Fours-les-Plages, et dispose d'une vue panoramique sur la mer. La chapelle est un amer La chapelle Notre-Dame du Mai ou de Bonne Garde est située sur les hauteurs du Cap Sicié, sur la remarquable pour les marins, ainsi que l'antenne émettrice située à proximité immédiate. La chapelle est
    Localisation :
    Six-Fours-les-Plages - Notre-Dame de Bonne Garde - en ville - Cadastre : 2015 BC 4
  • fort de l'Eminence
    fort de l'Eminence Hyères - Ile de Port-Cros - - isolé - Cadastre : 1983 J4 913
    Historique :
    année voit les débuts des travaux du nouveau fort casematé. La chute de l'Empire, en 1814, entraîne l'arrêt du chantier. Les projets reprennent en 1847. L'ouvrage est à peu près terminé en 1872. En 1914
    Description :
    avec la cour centrale. L'artillerie de l'ouvrage est disposée en batteries hautes sur les banquettes des remparts, sur les superstructures et à ciel ouvert. La caserne casematée est composée de huit
    Texte libre :
    avec la batterie de Repentance, le fort de Six-Fours, la Croix Faron et Camarat, ne seront pas réalisés par plusieurs plans établis par les ingénieurs militaires entre 1743 et 1799. Il figure déjà dans l'atlas dit de Louis XIII, les atlas de 1719 et 1775, etc. Cet ouvrage comporte : 1) Une tour à canon plan dessinait à peu près un losange de 50 x 30 m, dont les extrémités du grand axe étaient, au sud-est rectangulaire. Parapet mince, en partie percé de créneaux de fusillade. Au XVIIIe siècle (1752) les ingénieurs surprise par les anglais en 1793, lors de leur occupation de Toulon, le fort est dévasté avant le départ moitié (comme l'Estissac), les bâtiments sont brulés, les parapets renversés etc. Après la reprise, il est sommairement déblayé et réoccupé par des troupes avec six pièces de canon. La réparation est , l'ancien ouvrage est donc en grande partie démoli, tandis que démarrent les travaux du nouveau "fort grosse caserne casematée s'appuyant latéralement sur les courtines, constitue le centre. Mais la chute de
    Illustration :
    Vue intérieure d'une casemate logement prise en direction du mur du fond. Dans les piédroits
1