Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tabernacle (tabernacle à ailes)
    tabernacle (tabernacle à ailes) Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Matériaux :
    bois peint doré décor dans la masse décor rapporté décor en relief
    Représentations :
    Sur la porte du tabernacle est sculpté un ostensoir à pied galbé couvert d'un dôme en écaille
    Description :
    Partie centrale en ressaut sur les ailes, 2 niches de part et d'autre de la porte
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
  • tableau : calvaire
    tableau : calvaire Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Description :
    Cadre en bois mouluré et doré, à décor dans la masse en relief
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
  • église paroissiale Saint-André
    église paroissiale Saint-André Château-Ville-Vieille - Ville-Vieille - en écart - Cadastre : 1827 K4 649 1976 AD 183
    Historique :
    Au 15e siècle, le village comportait une chapelle ; la paroisse fut créée en 1461 et l'église autorisée la même année ; détruite en 1574 pendant les troubles religieux l'église fut restaurée à la fin du 16e siècle (pierres datées 1579 et 1582 en remploi) , puis de nouveau en 1635 (date sur le portail sud ) ; en 1684, la nef fut allongée d'une travée ; jusqu'alors couverte d'un lambris, elle fut voûtée en ouest a été réalisé en 1841.
    Référence documentaire :
    Tome 1, p. 77-79 ; tome 2, p. 303 et 362. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    bardeau pierre en couverture
    Description :
    Le clocher comporte des chaînes d'angles et des cordons en tuf ; le choeur est un cul-de-four polygonal, la nef est voûtée d'arêtes, la sacristie en berceau
    Typologies :
    clocher mur en demi hors-oeuvre
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Ville-Vieille - en écart - Cadastre : 1827 K4 649 1976 AD 183
    Texte libre :
    -Queyras en 1461 (Roman, col. 6). Elle comprend les hameaux de Ville-Vieille, de Prats-Hauts, Prats-Bas et l'édifice, sur le modèle de ce qui subsiste en grande partie à Saint-Romain de Molines et que l'on rattache l'autorisation de construire une église. Auparavant il existait dans le village de Ville-Vieille une chapelle. En constituée de deux travées précédant un chœur à chevet plat. Elle était voûtée en plein-cintre (G. DarteveJle , p. 96). L'église fut ruinée en 1574 par les calvinistes, comme l'indique la longue inscription siècle si l'on en croit les deux pierres datées de 1579 et 1582 en remploi à proximité du portail sud , puis de nouveau en 1635 (inscription du portail sud). En 1684 l'église fut allongée d'une travée, sans doute pour accueillir les nouveaux convertis, comme à Abriès et Arvieux. En 1693 l'église de Ville -Vieille dont la nef était alors couverte d'un plafond en bois fut brûlée par les « vaudois >> (J . Tivollier et P. Isnel, I, p. 78). Elle fut voûtée un siècle plus tard en 1776, mais cette première voûte
    Couvrements :
    voûte en berceau
    Couvertures :
    flèche en maçonnerie
1