Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Saint-Martin, Saint-Blaise, Presbytère
    église paroissiale Saint-Martin, Saint-Blaise, Presbytère Saint-Martin-de-la-Brasque - en village
    Référence documentaire :
    1581-1781, pièces 5 à 15. Archevêché d'Aix. Etat des paroisses : Saint-Martin-de-le-Brasque
    Annexe :
    -d'Aigues et de Saint-Martin-de-la-Brasque. L'an mil six cents vingt six et le seziesme mars advand midy vicairie qui est contre le chemin tirant dudict Saint Martin a Belle Estoille, a quoy messire Pierre le prebitere, et de la largeur de trois canes, tout dans euvre ; et fairont lesdicts prisfacteurs claustralle au lieu plus propre que leur sera marqué par le sieur curé .En icelle eglise fairont deux doubleau de piarre de taille pour le presbitere et un aultre arc doubleau du cousté du midy de mesme piarre , suivant le pouvoir a eulx donné par expresse deliberation du conseil des manants et habitants catholiques sur le lieu que par lesdicts massons sera advisé pour la fabrique et edification de ladicte église eglise a ses propres despans. Et, pour tout le bastimant de ladicte eglise, ledict chapitre sera tenu payer ausdicts massons prisfacteurs trante deux souls pour cane reduicte a deux pans d'espoisseur, et le fason que le prebstre y puisse loger, en leur payant par ledict chapitre au prix que dessus, a reson de
    Texte libre :
    tout le XVIIe siècle, par les archevêques d'Aix pour reconquérir au catholicisme les communautés -Martin-de-la-Brasque : le village ne comptait, en effet, que trois familles catholiques en 1620 . Dans ces conditions, le chapitre cathédral de Saint-Sauveur d'Aix, qui possédait le prieuré du lieu , décida de construire le nouvel édifice à proximité du village, sur un terrain appartenant au vicaire de chemin allant au hameau de Belle-Etoile . Construction Le contrat de prix-fait, qui fut passé à La Tour -d'Aigues le 16 mars 1626 par le sacristain Claude Mathieu et le chanoine Jean Nicolas de Mimata au nom du de Saint-Martin-de-la-Brasque,mais également celle de Peypin-d'Aigues que le chapitre d'Aix faisait -Brasque, messire Pierre Gilbert, qui fournissait le terrain et une somme de quarante cinq livres, le financement de l'ouvrage était intégralement pris en charge par le chapitre qui se réservait la faculté de , les fenêtres, l'arc triomphal et le clocher construits en pierre de taille, la bâtisse serait réalisée
  • église paroissiale Saint-Jérôme, Presbytère
    église paroissiale Saint-Jérôme, Presbytère Peypin-d'Aigues - en village - Cadastre : 1972 AC 137 1831 C 99
    Texte libre :
    . Matériaux et leur mise en œuvre Le gros-œuvre est un blocage de moellons de natures diverses, couvert d'un l'entrée est à l'est, de plan rectangulaire, semble faire corps avec l'édifice : le mur qui la sépare de la , entièrement enduite, est sans doute en blocage. Le cul-de-four de l'abside doit sa forme un peu aplatie , semble-t-il, à l'affaissement de l'arc triomphal. Le chœur liturgique, qui correspond au chœur architectural est surélevé de deux marches ; un degré carré de trois marches entoure le maître-autel de marbre (fin XIXe siècle) ; une chaire a été placée contre le pilier est de l'arc triomphal ; deux autels sont appuyés aux murs est et ouest de la nef ; le confessionnal est placé dans une niche (côté ouest). Aucun tirants de fer placés à sa naissance. Le massif du clocher s'appuie en partie sur la voûte de la nef. La nef est éclairée par une fenêtre au nord et une fenêtre sur le côté est. L'arc triomphal retombe sur d'entrée dont le décor architecturé comprend un fronton brisé au milieu duquel est creusée une niche en
1