Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • arsenal
    arsenal Toulon
    Référence documentaire :
    , Freius, Saint-Raphaël, Cannes, Saint-Honorat, Antibes./ Dessin, carte : ms. sur parchemin ; 54,5 x 80 cm [Vues perspectives de la Seine, Tollon, Hières, Breganson, Saint-Tropes, Freiuls, Saint-Rapheau , Canes, Saint-Honoré, Antibo] Vues perspectives de La Seyne, Toulon, Hyères, Bregançon, Saint-Tropez
    Texte libre :
    , l’hôpital de Saint-Mandrier, conçu par un ingénieur civil du corps des Ponts-et-Chaussées. A Toulon, les
  • fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve
    fortification d'agglomération, enceinte de la ville ancienne et des darses Vieille et Neuve Toulon - 1ère fortification d'agglomération - en ville
    Historique :
    étendu et avec fronts bastionnés, remonte à 1552. Il avait été dessiné par Jean de Saint-Rémy de ville (Saint-Lazare à l'est, Notre Dame à l'ouest). Considérablement agrandie (passant d’un peu Saint-Lazare (courtine 6-7) et l'achèvement de sa demi-lune. Bientôt rebaptisée porte d'Italie, la porte
    Référence documentaire :
    conseils du roi en l’armée navale, commandeur du Saint-Esprit, primat d'Aquitaine, etc. Paris : imprimerie
    Description :
    courtine intermédiaire, - la Porte est dite porte d'Italie (porte Saint-Lazare avant la Révolution), liée à 6 (dit des Minimes) et 7 (dit Saint-Bernard), conservent chacun un flanc retiré concave couvert d'un
    Annexe :
    prévu en 1859 dans le nouveau quartier militaire intra-muros au nord du chemin de fer. Le bastion Saint intra-muros de faubourgs Saint-Roch et du Pont du Las, que par le projet de la SNCF d’agrandir la gare bastions I-K-Let la porte Sainte-Anne, fut exceptée des démolitions, seule la « coupure Montéty » étant ville avec les secteurs alors peu bâtis de l’est, vers le fort Sainte-Catherine, la percée au droit de
    Texte libre :
    des fortifications ». Jean de Saint-Remy, commissaire de l’artillerie, expert en fortification Saint-Paul-de-Vence, achevée peu après la mort de François Ier en 1547. Il fut chargé de diverses bastion Saint-Roch, puis les bastion Saint-Vincent, Sainte Catherine et Saint-Jean, dont les appellations étaient toutes liées à la proximité d’une chapelle, celle de Saint-Jean ayant été incluse à la gorge même dite de Notre-Dame et celle de l’Ouest, de Saint-Lazare, faisaient pendant, mais aucune des deux ample qui pouvait accueillir du bâti (chapelle Saint-Jean, magasins à poudres, maisons en empiètement forme de « grosse tour » octogonale, parti qu’il réïtéra en 1602 à Saint-Tropez, pour former le « donjon attente, partant des bastions Notre-Dame et Saint Jean devait aboutir à deux demi-bastions à orillon -Louis du Cairon (ou du Cayron), lieutenant du roi au fort Saint-Jean de Marseille, commis aux
    Illustration :
    Bastion Saint-Bernard. Les deux faces du bastion 7 et l'angle de capitale détruit au XXe s et Bastion Saint-Bernard. Revêtement de la face gauche bastion 7 et angle de capitale détruit au XXe s Bastion Saint-Bernard. Mur de terrassement entre la plate-forme de l'orillon côté droit du bastion Bastion Saint-Bernard. Détail de l'embrasure de l'orillon du flanc du côté droit du bastion 7 Bastion Saint-Bernard. Détail d'une embrasure du flanc curviligne du côté droit du bastion 7 et Bastion Saint-Bernard. Embrasures du flanc rentran curviligne du côté droit du bastion 7 Bastion Saint-Bernard. Revêtement de la face droite du bastion 7 surmontée par l'ancien mur d'appui Bastion Saint-Bernard. Ancien mur de soutènement de la gorge du cavalier disparu du bastion 7 Bastion Saint-Bernard. Petite rampe d'accès à l'ancien chemin de ronde du bastion 7
  • fort de la Croix Faron
    fort de la Croix Faron Toulon - Mont Faron
    Texte libre :
    , pourrait au moins en partie avoir été inspiré par celui du fort Saint-Louis ou des Vignettes, tour-batterie de l’aile est de la défense terrestre de Toulon au pied de la montagne (forts de Sainte Catherine et , Fort du Grand Saint-Antoine) sont échelonnés dans la descente du nord-est au sud-ouest. Vers le milieu
  • ouvrage fortifié dit retranchement du Pas de Leydet ; poudrière actuellement chapelle Notre Dame du Faron
    ouvrage fortifié dit retranchement du Pas de Leydet ; poudrière actuellement chapelle Notre Dame du Faron Toulon - Mont Faron
    Texte libre :
    -dessus du retranchement Sainte-Anne étendu au nord de la ville. La menace d’une nouvelle offensive de l’Ouest du Mont Faron, dite gorge de Saint-Antoine. A cette occasion fut construite sur une hauteur à , du futur fort du grand Saint-Antoine, avec sa redoute d’appoint du Petit Saint-Antoine, ouvrages sur les rebords rocheux naturels de part et d’autre du fort du grand Saint-Antoine n’a pas été exécuté vandalisation. Rattachée à la paroisse de Saint-Vincent de Paul de Toulon, la chapelle fut réhabilitée en juin branche ouest la « route du Faron », ancienne route militaire, après la desserte du fort du Grand Saint
  • édifice logistique dit bâtiment de l'Horloge
    édifice logistique dit bâtiment de l'Horloge Toulon
    Observation :
    (boulangerie de l'Arsenal, casemates du fort Sainte-Catherine).
1