Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Plat à quêter (N°3)
    Plat à quêter (N°3) Méailles - en village
    Historique :
    Ce plat a sans doute été réalisé par les ateliers de Nüremberg ou de sa région, ateliers spécialisés dans ce type de production, entre 1450 et 1550. Il appartient à une production de série dont on trouve encore de nombreux exemples. Son usage de plat de à quêter, perdu aujourd'hui, est encore attesté
    Référence documentaire :
    Notes manuscrites. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2T8. p. 524 COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean p. 484. LIEUTAUD, Vincent. Les plats de quête. Dans : La Provence artistique et pittoresque p. 23-27. FERAUD,Jean-Joseph-Maxime. Notice de M. l'abbé Féraud sur quelques plats de facture tchèque conservés dans les Basses-Alpes. Dans : Annales des Basses-Alpes. Bulletin de la société scientifique et littéraire de Digne, 1881, 1ère année, t. 1. Intervention de Michel Huynh, conservateur lors de la manifestation 1 mois 1 oeuvre du mois de mars 2012 au musée de Cluny. HUYNH, Michel. Des plats en laiton dits d'offrande. Musée national du Moyen Age
    Représentations :
    Décor ornemental de fleurs de lys et de fleurs de lys affrontées et grains.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Plat de quête circulaire en laiton, le marli est bordé d'un ourlet rapporté. L'ombilic porte un
    États conservations :
    Reliefs érodés ; la bordure du marli a été doublée sans doute afin de consolider l'objet. Oxydation
    Déplacement :
    lieu de dépôt Digne-les-Bains
  • Plat à quêter (N°1)
    Plat à quêter (N°1) Méailles - en village
    Historique :
    Ce plat a sans doute été réalisé par les ateliers de Nüremberg ou de sa région, ateliers spécialisés dans ce type de production, entre 1450 et 1550. Il appartient à une production de série dont on trouve encore de nombreux exemples. Son usage de plat à quêter, perdu aujourd'hui, est encore attesté
    Référence documentaire :
    Notes manuscrites. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2T8. p. 524 COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean p. 484 LIEUTAUD, Vincent. Les plats de quête. Dans : La Provence artistique et pittoresque p. 23-27 FERAUD,Jean-Joseph-Maxime. Notice de M. l'abbé Féraud sur quelques plats de facture tchèque conservés dans les Basses-Alpes. Dans : Annales des Basses-Alpes. Bulletin de la société scientifique et littéraire de Digne, 1881, 1ère année, t. 1. Intervention de Michel Huynh, conservateur lors de la manifestation 1 mois 1 oeuvre du mois de mars 2012 au musée de Cluny. HUYNH, Michel. Des plats en laiton dits d'offrande. Musée national du Moyen Age
    Représentations :
    , tenant de la patte antérieure gauche la croix d'où pend l'oriflamme.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Plat de quête circulaire en laiton, le marli est bordé d'un ourlet. L'ombilic porte un décor repoussé et poinçonné motifs en creux, le marli une double rangée de décor poinçonné à motifs en creux
    États conservations :
    encore fixé un anneau de suspension.
    Déplacement :
    lieu de dépôt Digne-les-Bains
  • Plat à quêter (N°2)
    Plat à quêter (N°2) Méailles - en village
    Historique :
    Ce plat a sans doute été réalisé par les ateliers de Nüremberg ou de sa région, ateliers spécialisés dans ce type de production, entre 1450 et 1550. Il appartient à une production de série dont on trouve encore de nombreux exemples. Son usage de plat à quêter, perdu aujourd'hui, est encore attesté
    Référence documentaire :
    Notes manuscrites. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2T8. p. 524 COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean p. 484. LIEUTAUD, Vincent. Les plats de quête. Dans : La Provence artistique et pittoresque p. 23-27. FERAUD,Jean-Joseph-Maxime. Notice de M. l'abbé Féraud sur quelques plats de facture tchèque conservés dans les Basses-Alpes. Dans : Annales des Basses-Alpes. Bulletin de la société scientifique et littéraire de Digne, 1881, 1ère année, t. 1. Intervention de Michel Huynh, conservateur lors de la manifestation 1 mois 1 oeuvre du mois de mars 2012 au musée de Cluny. HUYNH, Michel. Des plats en laiton dits d'offrande. Musée national du Moyen Age
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Plat de quête circulaire en laiton, le marli est bordé d'un ourlet. L'ombilic porte un décor
    États conservations :
    Reliefs très érodés ; le marli a été percé sans doute afin de suspendre l'objet.
    Déplacement :
    lieu de dépôt Digne-les-Bains
  • Plat à quêter
    Plat à quêter Colmars - en village
    Inscriptions & marques :
    Au fond, sur le pourtour de la scène figurée : inscription illisible car très usée, sans doute
    Historique :
    Ce plat a sans doute été réalisé par les ateliers de Nüremberg ou de sa région, ateliers spécialisés dans ce type de production, entre 1450 et 1550. Il appartient à une production de série dont on trouve encore de nombreux exemples, un plat avec un thème iconographique identique (mais un traitement différent) a été étudié à Monêtier-les-Bains (05) (Référence IM05004086). Son usage de plat à quêter, perdu
    Référence documentaire :
    Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Colmars dressé le 2 janvier 1906. Mention de "trois bassins en cuivre pour quêtes". Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de Castellane dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les Notes manuscrites. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2T8. p. 524 COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean p. 484 LIEUTAUD, Vincent. Les plats de quête. Dans : La Provence artistique et pittoresque p. 23-27. FERAUD,Jean-Joseph-Maxime. Notice de M. l'abbé Féraud sur quelques plats de facture tchèque conservés dans les Basses-Alpes. Dans : Annales des Basses-Alpes. Bulletin de la société scientifique et littéraire de Digne, 1881, 1ère année, t. 1.
    Représentations :
    Caleb et Josuée rapportent du pays de Canaan une gigantesque grappe de raisin dite "grappe mystique
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Plat de quête circulaire en laiton, le marli est bordé d'un ourlet. L'ombilic porte un décor
    Déplacement :
    lieu de dépôt Digne-les-Bains
  • Plat à quêter (N°3)
    Plat à quêter (N°3) Colmars - rue de Goin - en village
    Historique :
    Ce plat a sans doute été réalisé par les ateliers de Nüremberg ou de sa région, spécialisés dans ce type de production, entre 1450 et1550. Il appartient à un corpus conséquent encore aujourd'hui issu d'une production en série. On en trouve de nombreux exemples dans le Pays A3V et notamment à l'église les percements de trous au fond du bassin et sur le bord du marli. Ces plats à quêter étaient encore en usage à la fin du 19e siècle. Le plat est aujourd'hui déposé à la Maison-musée de Colmars, la commune de provenance n'est pas connue.
    Référence documentaire :
    Notes sur le recensement de différents plats à quêter dans les Alpes-de-Haute-Provence. Notes manuscrites. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2T8. p. 524. COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean Intervention de Michel Huynh, conservateur lors de la manifestation 1 mois 1 oeuvre du mois de mars 2012 au musée de Cluny. HUYNH, Michel. Des plats en laiton dits d'offrande. Musée national du Moyen Age pp. 23-27. FERAUD,Jean-Joseph-Maxime. Notice de M. l'abbé Féraud sur quelques plats de facture tchèque conservés dans les Basses-Alpes. Dans : Annales des Basses-Alpes. Bulletin de la société scientifique et littéraire de Digne, 1881, 1ère année, t. 1. pp. ? ; 484. LIEUTAUD, Vincent. Les plats de quête. Dans : La Provence artistique et pittoresque
    Représentations :
    Le marli est orné d'un décor ornemental répétitif de fleurons.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Colmars - rue de Goin - en village
    États conservations :
    Traces d'oxydation (vert-de-gris) nombreuses au revers. Trous percés sur le marli (1 seul sans
  • Plat à quêter (N°1)
    Plat à quêter (N°1) Colmars - rue de Goin - en village
    Historique :
    Ce plat a sans doute été réalisé par les ateliers de Nüremberg ou de sa région, ateliers spécialisés dans ce type de production, entre 1450 et 1550. Il appartient à une production de série dont on trouve encore de nombreux exemples, et notamment pour cette iconographie deux autres plats ont été ). L'inscription signifierait "Soyez toujours heureux", sorte de bénédiction assujettie à l'offrande. Son usage de . références documentaires). Le plat est aujourd'hui déposé à la Maison-musée de Colmars, la commune de
    Référence documentaire :
    Notes manuscrites. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2T8. p. 524 COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean Intervention de Michel Huynh, conservateur lors de la manifestation 1 mois 1 oeuvre du mois de mars 2012 au musée de Cluny. HUYNH, Michel. Des plats en laiton dits d'offrande. Musée national du Moyen Age p. 23-27. FERAUD,Jean-Joseph-Maxime. Notice de M. l'abbé Féraud sur quelques plats de facture tchèque conservés dans les Basses-Alpes. Dans : Annales des Basses-Alpes. Bulletin de la société scientifique et littéraire de Digne, 1881, 1ère année, t. 1. p. ? ; 484. LIEUTAUD, Vincent. Les plats de quête. Dans : La Provence artistique et pittoresque
    Représentations :
    Dans un médaillon, sur un fond millefleurs, Adam et Eve se tiennent debout de part et d'autre de l'abre de la connaissance du Bien et du Mal, autour duquel d'enroule le serpent. Eve tient la pomme dans
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Colmars - rue de Goin - en village
    États conservations :
    Le décor du fond est très usé ; il est comme fissuré dans la partie inférieure de la scène centrale.
  • Plat à quêter (N°2)
    Plat à quêter (N°2) Colmars - rue de Goin - en village
    Historique :
    Ce plat a sans doute été réalisé par les ateliers de Nüremberg ou de sa région, ateliers spécialisés dans ce type de production, entre 1450 et 1550. Il appartient à une production de série dont on trouve encore de nombreux exemples ; un plat similaire a notamment été étudié à la cathédrale d'Entrevaux (Référence IM04002172). Son usage de plat à quêter, perdu aujourd'hui, est encore attesté dans le dernier quart du 19e siècle (cf. références documentaires). Le plat est aujourd'hui déposé à la Maison-musée de Colmars, la commune de provenance n'est pas connue.
    Référence documentaire :
    Alpes-de-Haute-Provence. Notes manuscrites. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne p. 523. COLLIER, Raymond. La Haute-Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean Intervention de Michel Huynh, conservateur lors de la manifestation 1 mois 1 oeuvre du mois de mars 2012 au musée de Cluny. HUYNH, Michel. Des plats en laiton dits d'offrande. Musée national du Moyen Age pp. 23-27 FERAUD,Jean-Joseph-Maxime. Notice de M. l'abbé Féraud sur quelques plats de facture tchèque conservés dans les Basses-Alpes. Dans : Annales des Basses-Alpes. Bulletin de la société scientifique et littéraire de Digne, 1881, 1ère année, t. 1. pp. ? ; 484 LIEUTAUD, Vincent. Les plats de quête. Dans : La Provence artistique et pittoresque
    Représentations :
    ; elle est entourée de godrons tors, eux-mêmes cernés d'un motif de frise de feuilles. Le marli porte une frise de fleurs de lys sur le bord.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Plat de quête circulaire en laiton, le marli est bordé d'un ourlet. L'ombilic porte un décor
    Localisation :
    Colmars - rue de Goin - en village
  • Château Fort, Château
    Château Fort, Château La Tour-d'Aigues - Jean-Jaurès - en village - Cadastre : 1939 H 231, 232 1837 H 331 A 334
    Historique :
    corps de bâtiment nord et ouest, remaniement du corps de bâtiment est ; à partir de 1550, transformation pour Jean Louis Nicolas de Bouliers : corps de bâtiment ouest entre 1550 et 1558, pavillon sud-ouest entre 1555 et 1558 par le maçon Jacques Jean, corps de bâtiment est en 1564, pavillon sud-est en 1566 sur des plans d'Ercole Nigra, décors intérieurs par le peintre Imbert Marechet ; nouvelle campagne de réfection et d'agrandissement pour Chrétienne d'Aguerre de 1608 à 1611, avec dessins d'exécution par Gilles Bulet : transformation du donjon, réfection des voûtes des galeries de l'entrée, décor de la grande , destruction accidentelle du corps de bâtiment nord et reconstruction à l'économie ; incendie et ruine du
    Référence documentaire :
    Vol. 1, p. 198, 321. Histoire de l'abbaye de Montmajour par Dom Chantelou, 1100-1789. Archives Barriol de Pertuis. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : série E notaires. N° 431, f° 231 ; n° 432, f° 318. Etude notariale Enjoulbert de Pertuis. Archives départementales de notariale de La Tour-d'Aigues. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : série E notaires. Ruines du château de La Tour-d'Aigues. Dans : Histoire de Cadenet, le christianisme dans la vallée de la Durance, par le Docteur C. Jacquème. Marseille : Imprimerie de la Société du "Petit Marseillais Plan du château et parc de La Tour D'Aigues. (Détail du cartouche). Dessin colorié, s.d. (18e Veue de la grande façade du château de la Tour d'Aygues du côté du pont levis. Dessin à l'encre de Vue perspective des ruines du château de La Tour d'Aigues prise le 2 février 1797. [Façade sud Veue de la grande façade du château de la Tour d'Aygues du côté du pont levis. Rigaud, Jacques
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Edifice forme de 4 corps de bâtiment cantonnés au nord de tours rondes, au sud de pavillons et disposés autour d'une cour dont le centre est occupé par un donjon, le tout entouré de douves (aujourd'hui premiers remplacés par un rez-de-chaussée voûte et 2 étages carrés planchéiés ; autour du donjon, vestiges d'un corps de bâtiment adossé au nord et de 2 petites ailes latérales, celle de l'est contenant un grand escalier rampe sur rampe ; au sud de la cour, corps de passage d'entrée, avec portail en forme d'arc de triomphe, orné d'un riche décor sculpté, et vestiges de 2 galeries voûtées d'arêtes sur un sous -sol voûte construit dans l'ancienne douve ; au sud-est, pavillon (restauré) de 3 étages de la chapelle ornée de gypseries ; autres parties en ruine sur sous-sol voûte partiel
    Étages :
    3 étages de soubassement
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Bulet Gilles
    Texte libre :
    légitime, succéda son neveu Raymond d'Agoult. Celui-ci se borna, semble-t-il, à parachever l’œuvre de son « vieille » et la chapelle "neuve" ; à l'étage, l'appartement de Raymond d'Agoult composé de trois chambres rangées dans la grande garde-robe (61 pièces) - seules les chambres de Fouquet et de Raymond d'Agoult l'Eze. 3. Le château de Jean-Louis-Nicolas de Bouliers. A la mort de Raymond d'Agoult, l'héritage, faute de descendant, fut partagé entre des collatéraux : la sœur aînée de Raymond, Louise d'Agoult, veuve HISTORIQUE Le château de La Tour-d'Aigues s'élève au nord-est du village, dont il est séparé par un large espace vide (place Jean-Jaurès), sur une plate-forme naturelle de calcaire coquillier surplombant d'une vingtaine de mètres, à l'est, le cours de l'Eze. Les ruines forment un vaste quadrilatère fermé , précédé au sud d'un fossé, où l'on distingue les restes de trois ailes, cantonnées de deux tours rondes au nord et de deux pavillons carrés au sud et ouvrant au sud par un portail monumental ; la masse
    Couvrements :
    voûte en arc-de-cloître
    Illustration :
    restes du corps de passage et pavillon ouest.] IVR93_19768400033XB Veue de la grande façade du château de la Tour d'Aygues du côté du pont levis. IVR93_19798400004V Vue perspective des ruines du château de La Tour d'Aigues prise le 3 février 1797. [Façade sud Vue perspective des ruines du château de La Tour d'Aigues prise le 2 février 1797. [Façades ouest Plan du château et parc de La Tour D'Aigues. IVR93_19798400009XAB Plan du château et parc de La Tour D'Aigues. (Détail du cartouche). IVR93_19888401246XB Veue du château et du village de La Tour d'Aygues du costé de l'estang. IVR93_19938400268XAB Veue de la grande façade du château de la Tour d'Aygues du côté du pont levis. IVR93_19938400269XAB Veue et perspective d'une partie de la grande cour de la Tour D'aygues prise de la terrasse Veue et perspective d'une partie de la grande cour de la Tour d'Aygues prise du balcon du grand
1