Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Saint-Florent, Saint-Florentin
    église paroissiale Saint-Florent, Saint-Florentin La Motte-d'Aigues - en village - Cadastre : 1935 C 181
    Historique :
    Construite après 1345 et avant 1421 sous le titre de Saint-Florent à l'entrée du village pour remplacer l'église Saint-Jean trop éloignée ; convertie en temple de 1560 à 1620 ; ouverture de la porte
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Florent, Saint-Florentin
    Vocables :
    Saint-Florent Saint-Florentin
    Texte libre :
    habitants de la Motte à rapprocher du village le sanctuaire paroissial, auparavant situé à l'église Saint effectuée en 1341 ne signale en effet à la Motte que l'église Saint-Jean, siège de la paroisse, tandis que apparence, l'église Saint-Florentin n'existe pas encore à cette époque. Elle apparait, brusquement, dans le procès-verbal de la visite de 1421, sous le vocable de Saint-Florent de la Motte : les rôles sont dès cet d'Aix, pour obliger le prieur, Louis Parent, moine de Saint-André-de­ Villeneuve, à les faire exécuter anciens prieurés de Saint-Jean et Notre-Dame de Curnier? Fut-elle régulièrement entretenue et desservie ou , taxa les prieurs de Peypin, Saint-Martin-de­ la-Brasque, la Motte et Cabrières pour l'envoi d'un ou trois maisons... l'église parrochialle, sous le titre de Saint-Vincent (sic) est occupée par autel s'orne d'un tableau sans cadre représentant la Vierge avec saint Joseph et saint Charles ; faute de logement (le prieuré Saint-Jean est en ruine, il n'y a pas de maison claustrale), le vicaire ne
  • Église paroissiale Saint-Nicolas
    Église paroissiale Saint-Nicolas Pertuis - place Mirabeau - en ville - Cadastre : 2014 BV 1 472 1937 K1 274 1837 K 496
    Référence documentaire :
    paroissiale de Saint-Nicolas de Pertuis. Dans les minutes notariales de l'étude Barriol de Pertuis. 1603
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Nicolas
    Annexe :
    pour la construction de la sacristie de l'église Saint-Nicolas de Pertuis Archives départementales du savoir est de fere une secrestie sive chapelle à l'esglise de saint-Nicolas de ceste ville de Pertuis et l'authel de saint Crespin pour y antrer de la petite nau et du cousté dudit buis là où sera advisé par , prebstre, messire Pierre Dorgon relligieux de Saint-Pierre de Montmajour" du chœur de l'église Saint-Nicolas de Pertuis (Archives départementales du Vaucluse, 3E55/293, f°1160 Fondations de messes dans l'église Saint-Nicolas de Pertuis par Barthélémy Thomassin, moine de messes pour messire Balthelemi Thomassin religieux en l'esglize perrochiale de Saint-Nicolas de Pertuis ... Messire Barthelemy Thomassin, relligieux de l'ordre de Saint Benoict de l'esglise Saint Pierre de l'esglise perrochile saint Nicollas de ceste ville de Pertuis, présents, aceptants, estipullant pour le Castagnier, religieux Saint benoit de ladite esglise de Saint Pierre de Montmajour les Arlles demurants à la
    Vocables :
    Saint-Nicolas
  • Eglise paroissiale Sainte-Marie-Madeleine
    Eglise paroissiale Sainte-Marie-Madeleine Coursegoules - la Ville - Ville - en village - Cadastre : 1841 B 605 1981 B 475
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Sainte-Marie-Madeleine
    Vocables :
    Sainte-Marie-Madeleine
  • ouvrage fortifié (tour) puis beffroi dit porte Saint-Michel
    ouvrage fortifié (tour) puis beffroi dit porte Saint-Michel Castellane - le Bourg - rue Nationale - en village - Cadastre : 1834 Fu non cadastré ; 2008 AB 124
    Historique :
    La tour de la porte Saint-Michel est datée traditionnellement, avec l'ensemble des remparts de , avec l'adjonction d'un campanile métallique avant 1775. La porte Saint-Michel était autrefois une tour
    Référence documentaire :
    au 16e siècle. Etat des fortifications au 18e siècle. La porte de Saint-Michel fut une des deux La porte Saint-Michel a été à moitié incendiée. [Procès-verbal de visite de la Porte Saint-Michel
    Description :
    La porte Saint-Michel s'apparente aux autres tours conservées des fortifications de Castellane m jusqu'à la croix). En rez-de-chaussée, la tour, de plan carré, donne le passage à la rue Saint
    Titre courant :
    ouvrage fortifié (tour) puis beffroi dit porte Saint-Michel
    Appellations :
    porte Saint-Michel
    Illustration :
    Beffroi : Coupe transversale. 1- passage de la rue Saint-Victor en rez-de-chaussée ; 2- étage ; 3
  • place forte de Colmars
    place forte de Colmars Colmars - Cadastre : 1983 AB
    Historique :
    . L'ingénieur Richerand fait construire, entre 1693 et 1696, les deux forts du Calvaire et Saint-Martin. En 1700 succèdent au cours du 18e siècle, n'a de suites. Des améliorations sont apportées au fort Saint -Martin en caserne du fort Saint-Martin. Vers 1860, la forteresse de Tournoux est achevée, plaçant la place de
    Texte libre :
    , le 15 octobre 1690, de Saint-Paul-de-Vence (en même temps que le projet de Seyne) un projet de mise à : - sur la hauteur du Calvaire, une petite redoute en losange - sur la hauteur de Saint-Martin, un curieux entreprise avait failli réussir à Seyne, et avait réussi à brûler Saint-Vincent. La campagne de 1692, sans devant chaque porte. Pour les hauteurs du Calvaire, et de Saint-Martin, il propose deux "redoutes à fortification d'urgence de la colline de Saint-Martin. En fin de compte, rien ne se fera de ce projet à Saint-Martin. Pour ce dernier, il est contraint de démolir l'église du même nom. En 1693, une épidémie allègrement dans ses projets pour Oulx, Fenestrelle, Seyne, Saint-Vincent etc. mais sans succès, car les . Mais, pour le fort Saint-Martin, le commissaire général critique vivement la tour ronde et le tracé du , plus 52 000 pour améliorer l'enceinte : aucune suite. - Fermeture de la tour ronde du fort Saint-Martin ). - Aménagement de casemates pour 55 hommes dans la caserne du fort Saint-Martin (vers 1843). A noter que depuis
    Illustration :
    Pont de Saint-Roch (sur le Verdon, ancienne route de Provence) vu de l'est. A droite, le fort de Pont de Saint-Roch sur le Verdon, vu du sud. IVR93_19920400205X Pont de Saint-Roch (sur le Verdon, ancienne route de Provence) vu de l'est. A droite, le fort de Pont de Saint-Roch sur le Verdon, vu du sud. IVR93_19930400296ZA
  • ouvrage d'entrée dit porte de l'Annonciade actuellement maison
    ouvrage d'entrée dit porte de l'Annonciade actuellement maison Castellane - le Bourg - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1834 Fu 93 à 95 ; 2008 AB 217, 223
    Historique :
    la tour nord, d'un nouveau passage entre la rue Saint-Victor et la place de l'église. La voie à
    Illustration :
    La porte de l'Annonciade et le départ de la rue Saint-Victor. IVR93_20070401071XE
  • fortification d'agglomération de Castellane
    fortification d'agglomération de Castellane Castellane - en village - Cadastre : 1834 Fu ; 2008 AB
    Historique :
    raison d'être était de garantir la défense du faubourg qui s'était développé entre la porte Saint-Michel partie contre laquelle est construite la maison de ville, jouxtant la porte Saint-Michel, qui s'effondre
    Description :
    manière très lisible son plan d'origine dont la forme, irrégulière, a pour axe de symétrie la rue Saint comparables. La première, au nord de la rue Saint-Victor, est en forte pente. Le tissu urbain y est très lâche et la végétation très présente. La seconde, au sud de la rue Saint-Victor, est constituée d'un tissu l'actuel boulevard Saint-Michel et de la rue nationale. Elle est beaucoup moins bien conservée et se voit qui existent de part et d'autre du boulevard Saint-Michel. Une de ces tours est adossée à l'angle sud
  • fortification d'agglomération de Colmars
    fortification d'agglomération de Colmars Colmars - en village - Cadastre : 1983 AB
    Texte libre :
    montre, on trouve ainsi: - La tour Saint-Joseph (fig. 10-11) : grosse tour rectangulaire parallèle au reprendre une direction parallèle au lit du torrent pour venir se refermer à la tour Saint-Joseph. Dans le vers la tour Saint-Joseph. On a donc affaire à une véritable batterie. Entre les embrasures
    Illustration :
    , à droite, tour Saint-Joseph. IVR93_19920400150X Tour Saint Joseph et courtine de la porte de Savoie. IVR93_19920400311XA Tour Saint Joseph. Flanc droit. IVR93_19920400312XA Front nord. Vue rapprochée de la courtine entre la porte de Savoie et la tour Saint Joseph. A Détail des créneaux de fusillade de la courtine entre la porte de Savoie et la tour Saint-Joseph de Savoie. A droite, tour Saint-Joseph. IVR93_19930400302ZA , à droite, tour Saint-Joseph. IVR93_19930400304ZA de Savoie. A droite, tour Saint-Joseph. IVR93_19920400158X Tour Saint Joseph et courtine de la porte de Savoie. IVR93_19930400300ZA
1