Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme
    Ferme Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 468 1971 F2 1479 A 1481
    Historique :
    grange à l'origine en bois (fuste) a été reconstruite en maçonnerie, peut-être après l'incendie de 1908
    Référence documentaire :
    Fontgillarde en Queyras. Notre vieille maison août 1917. E. Reynier, Dessin à la plume, 1942 Tome 1, p. 171-172. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Représentations :
    , support : sculptés sur la fenêtre géminée en remploi
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier droit en charpente
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    bardeau schiste en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 468 1971 F2 1479 A 1481
    Remploi :
    remploi provenant de 05,Molines-en-Queyras,Fontgillarde
    Texte libre :
    solaire peint sur la façade). La fuste qui aurait alors été en bois (information orale) a été reconstruite en maçonnerie, le caset surélevé, et les trois éléments traditionnels fuste, court et caset dont les bâtiment enterré construit en appentis contre la façade (il s'agissait sans doute d'une cave) a été supprimé. Lors de ces transformations, une fenêtre géminée provenant d'une construction voisine en ruines a en logements. DESCRIPTION Situation A l'extrémité est du village, au bord du chemin principal. Façade au sud. Devant le caset s'étend un petit jardin, potager en 1917, d'agrément actuellement . Composition d'ensemble Sur le dessin à la plume représentant la maison en 1917, celle-ci apparaît semblable -chaussée est construit en maçonnerie et est couvert d'un plafond en planches sur poutres et solives mélèze, l'une verticale, l'autre horizontale, réunis par des clous en fer forgé placés aux angles des en planches. ANNEXES Liste des inscriptions relevées sur la maison : OMNES FERIUNT ULTIMA NECAT
    Illustration :
    Fontgillarde en Queyras. Notre vieille maison août 1917. IVR93_19800600008XB
  • église paroissiale Saint-Pierre
    église paroissiale Saint-Pierre Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 378 1971 F2 877
    Historique :
    La paroisse Saint-Pierre de Fontgillarde fut fondée en 1820 ; l'église très endommagée par l'incendie de 1908 fut rebâtie en 1911 et 1912
    Référence documentaire :
    Tome 2, p. 358, 392. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    La nef est voûtée en berceau plein-cintre et le choeur de plan carré en berceau ; le clocher porche au nord-est couvert d'un toit en pavillon ; le pignon sud-est découvert
    Typologies :
    clocher tour en façade
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 378 1971 F2 877
    Texte libre :
    . Tivollier et P. Isnel, II, p.358). Il est possible que la chapelle n'ait été reconstruite qu'en 1685 avec les matériaux provenant de la destruction du temple (J. Tivollieret P. Isnel, II, p. 392). En 1820 la endommagée par l'incendie du 5 avril 1908. Les cloches en tombant avaient fait s'effondrer la voûte. L'église fut réparée en 1911 et 1912 et le clocher reconstruit (chanoine Jacques , II, p. ?.1) DESCRIPTION -ci. Elle est édifiée légèrement en retrait, dégageant ainsi une petite place au centre de laquelle est érigée une grande croix en bois. Composition d'ensemble L'église forme un volume simple, isolé, d . Matériaux Blocage tout venant sans chaînes d'angles pour la nef, avec des chaînes appareillées en tuf pour L'église, orientée au sud, comprend une nef voûtée en berceau en plein-cintre et un chœur rectangulaire , sert de porche ; c'est une tour carrée couronnée d'un étage percé de baies en plein-cintre sur ses quatre faces. Élévations - Le clocher, non enduit, possède sur sa face antérieure nord, une porte en anse
    Couvrements :
    voûte en berceau plein-cintre
    Couvertures :
    toit en pavillon
  • statue (statuette) : Vierge à l'Enfant
    statue (statuette) : Vierge à l'Enfant La Motte-en-Champsaur - Molines - en écart
    Localisation :
    La Motte-en-Champsaur - Molines - en écart
    Aires d'études :
    Saint-Bonnet-en-Champsaur
  • Village
    Village Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village - Cadastre : 1827 E3 1976 AB
    Historique :
    Le village médiéval se trouvait au lieu-dit le Collet (ou Coulet) en face du fort ; lors de , puis grâce au trafic qui se développa sur la nouvelle route carrossable de la vallée du Guil achevée en
    Référence documentaire :
    Le Château-Queyras dans la vallée du Guil. L. H., Dessin. Dans A. d'Aunay, "Voyages en France En-tête du papier à lettres de l'hôtel Puy-Cot de Château-Queyras. Vue de l'est. 1887. Archives BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité Fort et Château-Queyras (alt. 1340 m). Vue partielle prise du nord-est. Carte postale ancienne Château-Queyras. Vue générale. Carte postale ancienne. V. Fournier, édit., Gap. Château-Queyras. Photographie de M. Eugène Charpenay, vers 1895 ? Château-Queyras. Vue partielle prise du nord-est. Carte postale ancienne. Cliché Marquet. Château du Queyras. Sabatier (dessinateur, ?-1887), Eugène Ciceri (graveur), Thierry frères Vue de Château-Queyras de l'ouest. Dessin, étiquette de la Laiterie Briançonnaise, signée F. Appel Fort et Château-Queyras (Htes-Alpes), alt. 1340 m. Carte postale ancienne. Louis Bonnet édit., à
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village - Cadastre : 1827 E3 1976 AB
    Texte libre :
    Quelques repères historiques et démographiques En 1260 la commune existait sous le nom «Le Château reconstruites plus bas, en amont. 5 juillet 1720 : le village a entièrement brûlé. Décembre 1722 (selon les transitons de Molines) : Le village a brûlé. II n'est échappé que 3 ou 4 maisons. 19 et 20 mai 1728 : des
    Illustration :
    En-tête du papier à lettres de l'hôtel Puy-Cot de Château-Queyras. Vue de l'est Plan du fort et du village de Château-Queyras signé par Vauban, 3 décembre 1692 Plan du Château de Queyras. Projet de Vauban, 1700. IVR93_19930500631XAB Plan du village du Château-Queyras. IVR93_19900500810XB Plan du village de Château-Queyras. IVR93_19900500809XB Plan du village de Château-Queyras. IVR93_19900500814XB Le château Queyras, vue prise du chemin d'Abriès. IVR93_19930502290XB Tracé de la nouvelle route sur ce point, derrière le château Queyras. IVR93_19930502283XB Le Château-Queyras dans la vallée du Guil. IVR93_19930502273XB Château du Queyras. IVR93_19930502250XB
  • tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918
    tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918 La Roche-de-Rame - les Queyras - en village
    Description :
    Plaque émaillée en couleur, au bord supérieur cintré. h = 80,5 ; la = 40,5 (dimensions totales).
    Localisation :
    La Roche-de-Rame - les Queyras - en village
    Structures :
    en plein cintre
  • centrale hydroélectrique dite l'Energie électrique du Queyras
    centrale hydroélectrique dite l'Energie électrique du Queyras Aiguilles - près d' Aiguilles - isolé
    Historique :
    L'usine électrique de la société l'énergie électrique du Queyras fut créée en 1908 et permit
    Référence documentaire :
    Aiguilles. Usine électrique. Glace au Guil. [Vue de situation prise de l'est en hiver]. Carte T. 1, p. 86 et 93 ; t. 2, p. 287. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Titre courant :
    centrale hydroélectrique dite l'Energie électrique du Queyras
    Appellations :
    l'Energie électrique du Queyras
    Illustration :
    Aiguilles. Usine électrique. Glace au Guil. [Vue de situation prise de l'est en hiver
  • Maisons
    Maisons Aiguilles
    Référence documentaire :
    BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014. Queyras. Grenoble,1909. P. 84-86. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
  • hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel
    hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel Aiguilles - en village
    Référence documentaire :
    Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-ouest]. Carte postale Abriès (1547m) La Halle construite en 1906, par Richard Calve. Carte postale ancienne. Mlle Joubert Vallée du Queyras. Aiguilles. Le Grand Hôtel. Station estivale. [Façade sud et portail]. Carte
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Aiguilles - en village
    Illustration :
    Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-est]. IVR93_19930502173XB Vallée du Queyras. Aiguilles. Le Grand Hôtel. Station estivale. [Façade sud et portail La Vallée du Queyras (1472 m). Aiguilles. Le Grand Hôtel avec sa superbe terrasse. [Façade sud Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-ouest
  • Ecart
    Ecart Saint-Véran - la Chalp - en écart - Cadastre : 1824 A 1971 A
    Historique :
    en 1901 ; une douzaine de maisons n'ont pas été relevées de leur ruines.
    Référence documentaire :
    Vallée du Queyras. La Chalp-Sainte-Agathe sur l'Aigue-Blanche. [Vue prise du sud-est]. Vers 1900
    Localisation :
    Saint-Véran - la Chalp - en écart - Cadastre : 1824 A 1971 A
    Illustration :
    Vallée du Queyras. La Chalp-Sainte-Agathe sur l'Aigue-Blanche. [Vue prise du sud-est Vue en enfilade d'un alignement de fermes. IVR93_19720500588ZA
  • maison de Villégiature
    maison de Villégiature Château-Ville-Vieille - Ville-Vieille - 4e maison - en écart - Cadastre : 1976 AD 158
    Historique :
    fut détruite lors de l'incendie du village en 1898 ; un ancien habitant de Montbardon émigré au Brésil bâtiment actuel en 1914 ; celui-ci, conçu comme une résidence de vacances, a été dessiné par un architecte parisien, Paul Noë, apparenté à une famille du Queyras.
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier tournant à retours en charpente
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    Cette maison occupe une parcelle d'angle de forme triangulaire ; l'étage de soubassement est en pierre de taille, les niveaux supérieurs en moellon ; jusqu'aux inondations de 1958 le jardin s'étendait
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Ville-Vieille - 4e maison - en écart - Cadastre : 1976 AD 158
  • Ecart
    Ecart Château-Ville-Vieille - Ville-Vieille - en écart - Cadastre : 1827 K4 1976 AD
    Historique :
    Queyras ; c'est à Ville-Vieille que se tenaient les assemblées d'Escarton et qu'étaient conservées les archives de la vallée ; en 1461 le village était assez important pour devenir le siège d'une paroisse ; il quartier du Conchant fut détruit par un incendie en 1898 et reconstruit dans les années suivantes ; Ville
    Référence documentaire :
    Station estivale de Ville-Vieille-en-Queyras (alt. 1370 m). Carte postale ancienne. Après 1914 Chateau-Ville-Vieille (1384 m). Vue prise en allant au Sommet Bucher. Au fond, à droite, Montagne Queyras. Grenoble,1909. Tome 1, p. 75-76, 79. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Description :
    commande l'un des principaux passages sur le Guil et l'accès aux vallées de Molines et Saint-Véran ; le
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Ville-Vieille - en écart - Cadastre : 1827 K4 1976 AD
    Illustration :
    Station estivale de Ville-Vieille-en-Queyras (alt. 1370 m). IVR93_19930502120XB Chateau-Ville-Vieille (1384 m). Vue prise en allant au Sommet Bucher. Au fond, à droite, Montagne
  • Maisons
    Maisons Château-Ville-Vieille
    Historique :
    Maisons situées dans les 2 villages traversés par le Guil, château Queyras et ville vieille ; la
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    matériau synthétique en couverture
    Illustration :
    Château-Queyras. Parcelles 149 et 150. Passage couvert, vue prise d'est en ouest Château-Queyras. Parcelles 149 et 150. Passage couvert, vue prise d'ouest en est Prats-Bas. Vue d'ensemble prise de l'est. Toits de bardeaux et étages de grange en bois Prats-Bas. Une habitation. Vue d'ensemble prise du sud-ouest. Noter l'importance des parties en Ville-Vieille. Etable voûtée en cours de démolition. Vue d'ensemble. IVR93_19720500414X Souliers. Parcelle 539. Circulation en façade, détail. IVR93_19880500330X Etable voûtée en cours de démolition. Appareil de la voûte. IVR93_20060500025ZA
1