Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 433 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • port de Carry-le-Rouet
    port de Carry-le-Rouet Carry-le-Rouet - - - en ville - Cadastre : 2015 AH non cadastré, domaine public
    Historique :
    Le port de Carry-le-Rouet s'est construit en plusieurs étapes depuis le 19e siècle. Un premier môle Carry-le-Rouet datent de 1892 par la construction d'un port abri par l'entreprise Feuillère et David. Un bâtiment des douanes est présent sur port de carry depuis le 19e siècle. En 1925, une tempête cause de nombreux dégâts dans le port, le mur de quai est réparé avant 1930. Le port est modernisé dans les années la digue est, le confortement de la digue en 1961 et la mise en place d'un signal d'entrée de port en
    Référence documentaire :
    Le port de Carry-le-Rouet autour de 1860. / Photographie noir et blanc. Archives départementales Le port de Carry-le-Rouet autour de 1960. /Carte postale couleur. Editeur La Cigogne. Archives Vue aérienne du port de Carry-le-Rouet dans les années 1970. / Carte postale couleur. Archives Le port de Carry-le-Rouet vers 1970. / Carte postale couleur. Ary éditeur. Archives départementales
    Description :
    Le port de plaisance de Carry le Rouet s’'organise autour d’un plan d’'eau d'’environ 35 000 m extrémités des deux digues sont de simples tourelles blanches avec feux rouge et vert. Le port propose 580 également amarrés sur la passerelle le long de la digue est et le long des quais Maleville (à l’'ouest ), Vayssière (à l’'est) et à Fouque, ainsi que sur le môle central pavé. Un terre-plein au sud-est du port
    Localisation :
    Carry-le-Rouet - - - en ville - Cadastre : 2015 AH non cadastré, domaine public
    Titre courant :
    port de Carry-le-Rouet
    Illustration :
    Carte de repérage des infrastuctures portuaires de la commune de Carry-le-Rouet Le port de Carry-le-Rouet vers1860. IVR93_20151301015NUC1A Le port de Carry-le-Rouet au début du siècle. IVR93_20151301017NUC1A Le port de Carry-le-Rouet. IVR93_20151301016NUC1A Le port de Carry-le-Rouet en 1960. IVR93_20151301013NUC1A Vue aérienne du port de Carry-le-Rouet dans les années 1970. IVR93_20151301014NUC1A Le port de Carry-le-Rouet vers 1970. IVR93_20151301008NUC1A Le port de Carry-le-Rouet, à droite la capitainerie. IVR93_20151301009NUC1A Entrée du port de Carry-le-Rouet. IVR93_20151301010NUC1A Capitainerie du port de Carry-le-Rouet. IVR93_20151301011NUC2A
  • tableau : Le Baptême du Christ
    tableau : Le Baptême du Christ Névache - Plampinet - en écart
    Titre courant :
    tableau : Le Baptême du Christ
  • maison de maître dite le château
    maison de maître dite le château Le Monêtier-les-Bains - en village - Cadastre : 1819 J1 794 1970 AB 469
    Historique :
    L'imposte en fer forgé de la porte sud-est porte l'inscription H. F. G. 1806 M. C. J. . Le bâtiment
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - en village - Cadastre : 1819 J1 794 1970 AB 469
    Titre courant :
    maison de maître dite le château
    Appellations :
    le château
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
    Texte libre :
    . Parti général Édifice partiellement visité. - Rez-de-chaussée Le couloir Aa donne, au fond, dans un accède par le couloir Ab. Sur la droite du couloir Aa, une pièce I. Le couloir Ab dessert successivement d'arêtes, perpendiculaire à un couloir Ab dont la partie sud-est reprend le plan du couloir Ab du rez-de -chaussée. Au bout du couloir Ab, deux caves en enfilade, Ca et Cb, partiellement creusées dans le rocher (Cb est creusée dans le tuf). Ces deux caves sont situées hors du périmètre du château. De la cave Ca part un petit boyau (a), creusé dans le roc jusqu'à mi-hauteur, dont le plafond est constitué de lauzes . Dans la partie sud-ouest de la cave Cb, un autre boyau (b) creusé dans le tuf, mais dont la partie côté gauche, le banc de tuf est soutenu par une colonne en granit. Les voûtes de cette partie sud-est deux croupes, couverte d'ardoises industrielles. Distribution intérieure - Caves Dans le boyau (b ), un banc de pierre est placé sous le soupirail ; à gauche une niche. Le "vestibule" de la partie nord
  • tableau : Saint Jacques le Majeur (N° 2)
    tableau : Saint Jacques le Majeur (N° 2) Névache - Ville-Haute - en écart
    Représentations :
    Représente saint Jacques le Majeur à mi-corps, avec le bourdon. saint Jacques le Majeur, bourdon
    Titre courant :
    tableau : Saint Jacques le Majeur (N° 2)
  • tableau : Saint Jacques le Majeur (N° 1)
    tableau : Saint Jacques le Majeur (N° 1) Névache - Ville-Haute - en écart
    Représentations :
    Représente saint Jacques le Majeur à mi-corps, avec ses attributs (coquille et bâton). saint Jacques le Majeur, bâton, coquille
    Titre courant :
    tableau : Saint Jacques le Majeur (N° 1)
  • tableau : Deux anges adorant le Saint-Sacrement
    tableau : Deux anges adorant le Saint-Sacrement Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
    Représentations :
    ostensoir et six chandeliers ; le devant d'autel évoque une tenture ornée de galons ; les six chandeliers
    Titre courant :
    tableau : Deux anges adorant le Saint-Sacrement
  • ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick Le Saint-Esprit
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick Le Saint-Esprit La Trinité - Laghet
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant l'iconographie, inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre Transcription : LUIS BOVIS MATELOT AYANT NOFRAGE A BORD DU BRIC LE ST SPRIT AGDE SUR LA COTE DE GENE ETANT A 10 LIEU AU LARGE LE 25 Xbre 1821. (en bas, en blanc sur la bande noire) ; numéro
    Représentations :
    s'affairent sur le pont. ; Apparition de la Vierge à l'Enfant (assise) sur un nuage, en haut à droite.
    Titre courant :
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick Le Saint-Esprit
  • tableau (tableau d'autel) : saint Christophe, saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur, saint Philippe
    tableau (tableau d'autel) : saint Christophe, saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur, saint Philippe La Grave - Ventelon - en écart
    Inscriptions & marques :
    description : le nom de chaque figure est indiquée en latin à la base du tableau ; au centre
    Représentations :
    d'une tour carrée dans laquelle est percée une baie (?) qui laisse voir le massacre des saints Innocents ; à droite saint Philippe et saint Jacques le Mineur ; à gauche saint Christophe et saint Jacques de Compostelle. figure biblique (Christ glorieux, nuée, angelot), groupe de figures (saint Jacques le Majeur , saint Jacques le Mineur, saint Christophe, saint Philippe), scène biblique (tour, femme, nourrisson
    Titre courant :
    tableau (tableau d'autel) : saint Christophe, saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur
  • ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Veriginia
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Veriginia La Trinité - Laghet
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant l'iconographie, inscription concernant le donateur manuscrit sur l'oeuvre VERIGINIA FATO LI 9 APRILE 1821 NELLA BADIA DI TAULARA IN SARDEGNA. - Voeu fait par le capitaine Dominique Donandi de Vilefranche, commandant du brick "La Vierge", fait le 9 avril 1821, dans la baie de Taulara, en
    Représentations :
    sur le pont. Les voiles sont roulées, coque jaune et noire. A droite un promontoire rocheux , robe rouge, manteau bleu ; Enfant Jésus porté sur le bras gauche.
    Description :
    fine ; Détails tracés en noir, recouvert par le fond.
    Titre courant :
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Veriginia
  • ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Jeune Mion
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Jeune Mion La Trinité - Laghet
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant l'iconographie, inscription concernant le donateur manuscrit sur l'oeuvre Transcription : EX-VOTO FAIT PAR LE CAPne ANTne FLOTTE DU BRICK FRANCAIS LA JEUNE MION LE 24
    Représentations :
    de type triangulaire, robe rouge, manteau bleu ; Enfant Jésus porté sur le bras gauche.
    Description :
    Cadre en bois, avec deux verres protègeant le support de verre, cassé (dessus et dessous
    Titre courant :
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Jeune Mion
  • ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Constanza
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Constanza La Trinité - Laghet
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant l'iconographie, inscription concernant le donateur manuscrit sur l'oeuvre Transcription : V.F.G. ANTONIO GARSILIA 1821(?) (sur le rectangle blanc gauche) /BRIK LA CONSTANZA DEL CAPITANO PESANTE (sur le rectangle blanc droit) ; numéro d'inventaire : 0431 (verso : nouveau
    Titre courant :
    ex-voto, tableau : Bateau dans la tempête, le brick La Constanza
  • pont de bois d'Avignon dit aussi pont de chevalets ou pont Bonaparte
    pont de bois d'Avignon dit aussi pont de chevalets ou pont Bonaparte Avignon - île de Piot le Pont d'Avignon - ancienne R.N. 100 - en ville
    Historique :
    Le dernier pont de bois sur le Rhône fut construit de 1806 à 1818, par les entrepreneurs Magnan et Girouard, selon le projet de l'ingénieur des Ponts et Chaussées Duvivier. Le pont sur le bras d'Avignon est achevé en 1812 ; celui, sur le bras de Villeneuve en 1818. Une chaussée insubmersible les relie sur l'île Piot. La réception des travaux a lieu le 3 janvier 1820. Enfin, depuis un siècle et demi, la traversée , en 1821, 1830 et 1840. En 1843, la portion enjambant le bras d'Avignon est détruite et remplacée par occidental se fera sur le pont de charpente jusqu'à ce qu'un pont en maçonnerie (Référence : IA84000949) lui
    Hydrographies :
    le Rhône
    Référence documentaire :
    594 Avignon - Le Pont de chevalets et la Nouvelle Passerelle. /Carte postale, avant 1908, Guende Pont d'Avignon sur le Rhône. Reconstruction du pont établi sur le bras de Villeneuve. Avant-projet 117 Pont d'Avignon. - Le Pont de bois & les Coteaux. /Carte postale, début 20e siècle. Rhône Avignon. - Le pont de bois. Avignon. - Le pont de bois. /Carte postale, début 20e siècle. Rhône Plan géométrique du pont de la ville d'Avignon sur le Rhone [...]. /Dessin, 15 novembre 1830
    Description :
    Le pont de bois d'Avignon permettait à la R.N. 100 de franchir les deux bras du Rhône entre la Porte de l'Oulle, à Avignon, côté Vaucluse, et le lieu-dit Pont-d'Avignon, à Villeneuve-lès-Avignon travées sur le bras gauche et un autre de trente travées sur le bras droit. Une chaussée insubmersible de de pieux solidarisés par des traverses. Le tablier de 7,40 m de large portait une chaussée
    Localisation :
    Avignon - île de Piot le Pont d'Avignon - ancienne R.N. 100 - en ville
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur le département 30
    Illustration :
    Plan géométrique du pont de la ville d’Avignon sur le Rhone [...]. IVR93_20128400499NUC1A 117 Pont d'Avignon. - Le Pont de bois & les Coteaux. IVR93_20128400313NUC1A Avignon. - Le pont de bois. IVR93_20128400308NUC1A 594 Avignon - Le Pont de chevalets et la Nouvelle Passerelle. IVR93_20128400312NUC1A
  • barrage de l'île de Moore
    barrage de l'île de Moore Barbentane - l' Isle de la Moure - isolé - Cadastre : 2008 AL
    Historique :
    A hauteur de la confluence du Rhône et de la Durance, le cours du Rhône se divisait auparavant en deux bras que formait une île nommée "Isle de la Moure". Le barrage établi sur le bras gauche, figuré sur le cadastre napoléonien de 1832, était conçu ainsi : un perré part du milieu de l'île pour guider les eaux vers le bras de dérivation, endigué, sur lequel il forme barrage fixe (Fig. 1). On peut penser que l'ouvrage a été réalisé afin de stabiliser le niveau des eaux du Rhône. Cependant, ce genre
    Hydrographies :
    le Rhône
    Observation :
    D'après le cadastre napoléonien.
    Description :
    Le lieu-dit "Isle de la Moure" existe toujours au nord-ouest de la commune de Barbentane, mais cet
  • bac de Codolet ou de l'Ardoise, bacs à traille de l'Ardoise et de la Berlie
    bac de Codolet ou de l'Ardoise, bacs à traille de l'Ardoise et de la Berlie Caderousse - île de la Piboulette la Grange du Passeur la Berlie l' Ardoise - en écart
    Historique :
    Le franchissement du Rhône à hauteur de l'Ardoise (commune de Laudun-l'Ardoise ; Gard) existe peut passage" de Codolet sont à nouveau cités. Le bac de l'Ardoise ne réapparaît dans la documentation consultée qu'au début du 19e siècle. En 1809, on sait que deux bacs à traille sont installés sur le Rhône sollicitent le rétablissement du bac de l’Ardoise, alors concurrencé par le pont de Roquemaure (Référence par le Conseil général du Gard (voir plan correspondant, Fig. 2) mais est estimée inutile par le Conseil général des Ponts et Chaussées. Le projet n'est cependant pas abandonné. Bien que jugé coûteux, il . C'est ainsi que les collectivités financent les deux bacs, la construction d'une rampe d'abordage et le aurait été concédé à MM. Daleyrac père et fils en octobre 1891, et dont le service fut supprimé en ’accès et le ''défruitement'' de l’île parallèlement aux deux bacs qui n’offrent qu’un passage privée reliant le port moderne à l'île de la Piboulette (Fig. 3) est principalement utilisée par le
    Hydrographies :
    Rhône (le)
    Référence documentaire :
    bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Cogoluènhe, Henri, Thèse de [Plan général au sujet de la demande du Conseil général pour le rétablissement du bac de l'Ardoise bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat, Institut de
    Description :
    -l'Ardoise), en rive droite, côté Gard, et Caderousse, en rive gauche. L'un franchissait le bras navigable du rive gauche le bras formé par l'île. Ils étaient reliés par un chemin de 1200 m formant boucle en travers de l'île (Fig. 2), et furent dotés d'une rampe d'abordage. Sur le plan de Cogoluène, le bac sur le Rhône correspondant aujourd'hui à la rivière de l'Aigues. Aucun vestige de ces bacs n'a été repéré. Le paysage a été, côté Gard, totalement remodelé par le "Parc d'Activités de l'Ardoise" et le site fluvial a (Références : IA84000930, IA84000931 et IA84000950). Sur l'ancienne île, aujourd'hui scindée en deux par le toujours le toponyme ''Grange du Passeur''.
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur le département 30
    Illustration :
    [Plan général au sujet de la demande du Conseil général pour le rétablissement du bac de l’Ardoise
  • moulin à farine
    moulin à farine La Palud-sur-Verdon - le Moulin - isolé - Cadastre : 1835 D4 1097 2014 52W03 54
    Historique :
    Le moulin n'est pas figuré par les Cartes des frontières de l'est de la France de Colmar à est figuré, avec le même plan au sol qu'aujourd'hui, par le relevé cadastral de 1835. On peut imaginer que la partie est du bâtiment correspond à une reconstruction de la partie où se trouvait autrefois le Guerre mondiale. Le bâtiment a été vidé de ses mécanismes.
    Hydrographies :
    le Bau
    Référence documentaire :
    le Baou, brochure dactylographiée, 2008, 24 p.
    Description :
    Le moulin est bâti à une quinzaine de mètres du Bau, sur une dérivation d'environ 160 m de longueur approximative de 8 m. Le bâtiment porte la trace de modifications. Sa maçonnerie est en blocage de moellons. La chambre hydraulique n'est pas visible, dissimulée par une adjonction dont le collage est bien visible est le départ du canal de fuite creusé dans le sol. Les toits des deux parties sont décalés d'un peu extérieur et différents systèmes de transmissions métalliques (arbre, engrenage...) sont éparpillés sur le
    Localisation :
    La Palud-sur-Verdon - le Moulin - isolé - Cadastre : 1835 D4 1097 2014 52W03 54
    Illustration :
    Plan cadastral de la commune de Châteauneuf-lès-Moustiers, le moulin. IVR93_20140400584NUC1A Le réservoir. IVR93_20140400541NUC2A
  • moulin à farine
    moulin à farine La Palud-sur-Verdon - près des Fabres - isolé - Cadastre : 1835 B 15 2014 OY 43
    Historique :
    Le lieu-dit les Maurels étant juste à côté de celui des Fabres, ce moulin a peut-être repris . Ce moulin pourrait dater des premières décennies du 19e siècle. Le relevé cadastral du 1835 semble lequel se trouve toujours la roue - étant longé par le canal et l'autre - aujourd'hui encore plus ruiné que le précédent et dépourvu de tout aménagement hydraulique - servant de destination finale au canal . Jacques Cru signale que le moulin a été transformé en scierie pendant la Seconde Guerre mondiale, ce qui
    Hydrographies :
    le Prau
    Référence documentaire :
    Le moulin a été transformé en scierie pendant la Seconde Guerre mondiale. CRU, Jacques, Les moulins sur le Baou, brochure dactylographiée, 2008, 24 p.
    Description :
    , d'environ six mètres de longueur, dirige l'eau jusqu'au dessus de la roue. Si on en croit le relevé cadastral, le moulin était directement alimenté par un canal d'amenée d'une cinquantaine de mètres de longueur qui prenait l'eau dans le torrent du Prau juste au-dessus du moulin. Aucun réservoir ou bassin n'a permettait de franchir le torrent du Prau et juste au-dessus de ce pont se trouvent les vestiges de ce qui
  • moulin à farine et moulin à huile, puis moulin à farine et forge, actuellement maison
    moulin à farine et moulin à huile, puis moulin à farine et forge, actuellement maison Allos - en village - Cadastre : 1825 C5 515 2008 AB 28
    Historique :
    Le moulin à farine figure sur la carte de Cassini. Le plan du relevé cadastral de 1825 montre que le plan au sol était déjà le même qu'aujourd'hui et l'état de section qu'il appartient à la famille Michel. L'acte de succession de Marc-Antoine Michel au profit de Jean-Philippe Michel, en 1855, estime le moulin à 4000 francs. Il nous apprend que le bâtiment abrite en même temps un moulin à farine et un moulin à huile. Au tournant des 19e et 20e siècles, le moulin à huile a disparu. On trouve alors à côté du moulin à farine modernisé une forge artisanale. Le moulin à farine a cessé de fonctionner vers
    Hydrographies :
    le Chadoulin
    Description :
    Le bâtiment, dont les enduits et la toiture semblent récents, comporte un rez-de-chaussée surélevé , un étage carré et un niveau de combles. Il présente encore le plan en L d'origine. Une partie en , l'ancien moulin. Les chambres des roues ont été profondément modifiées puisque le sol entre ces chambres et
    Illustration :
    La conduite forcée entre dans le bâtiment sur sa face nord. IVR93_20080401789NUC1A Un arbre de transmission et sa poulie en bois remployés dans le jardin. IVR93_20080401795NUC1A Une ancienne conche dans le jardin. IVR93_20080401796NUC1A
  • moulin à foulon
    moulin à foulon Beauvezer - en village - Cadastre : 1827 D 109 1983 D 270
    Historique :
    Cet ancien foulon existait déjà en 1827 au moment où est réalisé le cadastre napoléonien. Il était l'ensemble des canaux d'amenée des différents moulins et draperies situés entre Beauvezer et le Verdon. La
    Hydrographies :
    le Verdon
    Description :
    et dont le bardage est très menaçant. Les tuiles plates qui le couvraient ont été déposées en tas devant le moulin. L'étage de soubassement est de plus en plus en plus enterré, l'ancienne roue hydraulique horizontale a disparu, et le plancher entre les deux étages menace de s'effondrer.
  • bacs à traille du Sauvage
    bacs à traille du Sauvage Saintes-Maries-de-la-Mer - le Petit Sauvage - R.D. 85 - isolé - Cadastre : 2008 BB non cadastré domaine public
    Historique :
    Au Sauvage, le franchissement du Petit Rhône (Référence : IA13004135), entre Aygues-Mortes et les Saintes-Maries-de-la-Mer, est documenté dans les années 1830. En 1879, le treuil sur lequel passe la traille nécessite d'être remplacé. En 1885, la construction d’une petite maison pour le passeur est projetée. L'année suivante, c'est le remplacement de la barque qui est envisagé. A la même date était proposé, par le Conseil général des Bouches-du-Rhône, le transfert au Sauvage du pont de bateaux de Saint -Gilles du Gard (Référence : IA13004146) afin de remplacer le bac existant ; ce dernier sera finalement métallique est mis en service. En août 1944, le bac est sabordé par les Allemands qui, battant en retraite d'Arles. Le bateau actuellement en circulation (Sauvage 3) a été mis en service en 1972 pour remplacer aussi de remorqueur. Le bac est exploité depuis 1999 par le Syndicat Mixte des Traversées du Delta du Rhône (SMTDR). Il constitue, avec le bac de Barcarin (Référence : IA13004053), un des uniques témoins
    Hydrographies :
    Petit Rhône (le)
    Observation :
    Rhône à la R.D. 85, à hauteur du lieu-dit le Petit Sauvage (commune des Saintes-Maries-de-la-Mer ; au sur place. Géré par le Syndicat Mixte des Traversées du Delta du Rhône.
    Référence documentaire :
    Bac du Sauvage. Projet de construction d'une maisonnette pour le passeur. Plan des lieux. /Dessin Bac du Sauvage sur le Petit Rhône. Construction du bateau. Dessins. Plan du bateau, élévation Bac du Sauvage sur le Petit Rhône. Construction du bateau. Dessins. Coupe sur le milieu. /Dessin Bac de Sauvage sur Petit Rhône Bouches-du-Rhône); bac de la Tour Saint-Louis sur le Rhône. 19e . Histoire des bacs pour traverser le Rhône. Recherches historiques et sociologiques. Thèse de doctorat p. 138 Parc naturel régional de Camargue. Le Rhône à son delta. Dans Courrier du Parc Naturel
    Description :
    Le bac du Sauvage permet à la R.D. 85 de franchir le Petit Rhône (Référence : IA13004135) sur une traversée de moins de 100 m, à hauteur du lieu-dit le Petit Sauvage - dont il porte le nom -, sur la commune . Primitivement, le franchissement du fleuve était certainement assuré par des plates et bacs en bois (à l'image sapin et de peuplier). Au 19e siècle, le passage est assuré par une barque limitée en charge à vingt depuis le bac Sauvage 2 par un bateau à propulsion mécanique (deux roues à aubes latérales mues par un poteaux en béton à 4 m de hauteur. Le bac Sauvage 3, de 28 m de long sur 8 m de large, peut transporter
    Localisation :
    Saintes-Maries-de-la-Mer - le Petit Sauvage - R.D. 85 - isolé - Cadastre : 2008 BB non cadastré
    Texte libre :
    Large de 90 à 100 mètres à cet endroit, le franchissement du Petit Rhône (Référence : IA13004135 Naturel Régional de Camargue, 1993, p. 138). Selon Cogoluènhe, le bac du Sauvage qui écourte le trajet ). En septembre 1831, dans le cahier des charges de l´adjudication des droits de passage à percevoir sur les bacs et bateaux établis sur le Grand et le Petit Rhône, sur les communes d´Arles et des Saintes -Maries-de-la-Mer, on apprend que le passage du bac dit du Sauvage sur le Petit Rhône, dans le quartier du , exploitant alors le bac du Sauvage, et l'utilisant notamment pour s´approvisionner en bois au quartier de la Pinède sur la rive droite, sollicite une subvention de 500 F et un secours annuel de 200 F pour le passeur afin de remplacer le treuil servant à monter et descendre la traille qui est en très mauvais état . Il est indiqué que la traille du bac n´est élevée, en son point le plus bas, qu´à une hauteur de 1,86 m au-dessus de l´étiage, ce qui constitue un danger pour les bateaux à vapeur fréquentant le Petit
    Illustration :
    Bac du Sauvage. Projet de construction d'une maisonnette pour le passeur. Plan des lieux [Extrait de] Bac du Sauvage sur le Petit Rhône. Construction du bateau. Dessins. Coupe sur le [Extrait de] Bac du Sauvage sur le Petit Rhône. Construction du bateau. Dessins. Plan du bateau Le bac lors d'une traversée. IVR93_20121301718NUC2A
  • pont de bateaux de Saint-Gilles
    pont de bateaux de Saint-Gilles Arles - Saliers Figarès la Cabanette - isolé
    Historique :
    - sur le Rhône à Saint-Gilles (Annexe n° 1) ; la traversée se faisait jusqu'alors par bac. En juillet 1804, le tablier était établi ; le pont de bateaux qui ne devait pas entraver la navigation fut ouvert du pont. Le pont de bateaux connut des modifications ; il fut prolongé de 22 m en 1828, élargi vers pas les travaux nécessaires et l'administration se vit dans l'obligation d'installer et d'assurer le service d'une traille. Le pont de bateaux, dont ont été déchus les concessionnaires en août 1881, fut , il fut distordu par une crue. L'année suivante, en fin d'année 1890, fut lancé le pont suspendu (Référence : IA13004148), décidé au milieu des années 1880, destiné à remplacer le pont de bateaux. Ce
    Hydrographies :
    Petit Rhône (le)
    Observation :
    D'après le cadastre napoléonien ; c'est sans doute l'ancien pont de bateaux qui figure sur le
    Description :
    Le pont de bateaux de Saint-Gilles traversait le Rhône, entre Arles et Saint-Gilles du Gard, au la rive droite 15,30 m. Entre les deux, le véritable pont de bateaux, pont flottant, comportait dix
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur le département 30
    Illustration :
    Plan de situation. Projet de remplacement du pont de bateaux de Saint-Gilles sur le Petit-Rhône par
1 2 3 4 22 Suivant