Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tour-vigie du Tampan dite Tourvieille
    tour-vigie du Tampan dite Tourvieille Arles - Salin de Giraud Faraman Tourvieille - route de Faraman - isolé
    Historique :
    par Antoine Bouche et Pierre Bergeret, maîtres maçons d'Arles. Utilisée comme poste de douane, la tour
    Observation :
    de Giraud, commune d'Arles), au débouché de la route du même nom (route privée) ; sur le tracé du
    Référence documentaire :
    Arles, Salin-de-Giraud. La Tourvieille : Etat ancien avant les dommages de guerre 1944. 1 photogr Arles, Salin-de-Giraud. La Tourvieille : Etat en 1954 / 1 photogr. posn et bb, . Colas p. 236-240 Fassin, Emile. Le Vieil Arles. La Tour du Tampan. Dans Bulletin de la Société des amis du Vieil Arles, avril 1907 (4e année, n° 4).
    Canton :
    Arles
    Description :
    Faraman, à l'ouest de Salin de Giraud, sur la commune d'Arles. Elle se trouve au débouché de la route de mâchicoulis peu saillants, sur le modèle de l'une des portes de la ville d'Arles. Le blason du Roi d'Arles
    Localisation :
    Arles - Salin de Giraud Faraman Tourvieille - route de Faraman - isolé
    Texte libre :
    la Méditerranée, est sujet aux grandes invasions. Les villes d'Avignon et d'Arles sont prises par les de la Ville d'Arles, page Histoire). Le 3 septembre 1607, les Consuls d'Arles octroient au maître soutenus par des mâchicoulis [de peu de saillie] comme sur la porte du Port de la ville d'Arles. Au-dessus ). Construit par Antoine Bouche (ou Bouchet) et Pierre Bergeret, maîtres maçons d'Arles (voir DELATTRE, NAVETAT . de texte, p. 17 ; Site internet Patrimoine de la Ville d'Arles, page Description). Au 18e siècle, la ). Ces derniers sont exploités jusqu'au début du 20e siècle (Site internet Patrimoine de la Ville d'Arles , NAVETAT, vol. de texte, p. 18 ; Site internet Patrimoine de la Ville d'Arles, page Description). La tour -dessus d'un blason (probablement celui du Roi d'Arles), dont a été signalé le vol en septembre 1968 (MAP
  • ferme dite mas de l'Hôpital
    ferme dite mas de l'Hôpital Port-Saint-Louis-du-Rhône - l' Hôpital - en écart - Cadastre : 1982 A1 4, 5
    Historique :
    ) . Avant 1625, date du décès du propriétaire, le mas est donné aux Hospices d'Arles. De nombreuses
    Référence documentaire :
    Plan des propriétés de l'archevêque d'Arles et du sieur d'Antonelle. Dessin aquarellé. 25 janvier Fonds Veran, 1803 Fonds Veran. 1803. Bibliothèque communale, Arles : ms 857. Relevé des titres du mas de Mandrin. 1617. Archives communales, Arles : II B 7 21.
  • fermes dites mas
    fermes dites mas Port-Saint-Louis-du-Rhône
    Référence documentaire :
    Prélèvement en dimes de blé par l'archevêché d'Arles pour l'année 1712. 1712. Archives Prélèvement en dimes de blé par l'archevêché d'Arles pour l'année 1722. 1722. Archives Procès-verbal d'évaluation des biens nationaux soumissionnés par la municipalité d'Arles. 1er Etat des biens de 1ère origine de la ville et du terroir d'Arles. 1790. Archives départementales d'Antoine Mandrin au sujet de la construction d'une roubine. 8 septembre 1610. Archives communales, Arles Etat de l'arrentement des mas de Plan-de-Bourg. 17 novembre 1707. Archives communales, Arles : II Village et de Rebatun. 1750. Archives communales, Arles : II B7 21. Fonds Veran, 1803 Fonds Veran. 1803. Bibliothèque communale, Arles : ms 857. Fonds Veran 1750 Fonds Veran. 1750. Bibliothèque communale, Arles : ms 2220. Plan des propriétés de l'archevêque d'Arles et du sieur d'Antonelle. Dessin aquarellé. 25 janvier
    Texte libre :
    mas qui est utilisé, dans l'arrondissement d'Arles, pour décrire ces exploitations agricoles, tandis Arles et Saint-Gilles, les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, succédant aux Templiers, acquièrent -Bourg, alors sur la commune d'Arles. Toute cette zone semble divisée entre différents propriétaires mais -marécageuse. A la fin du 13e siècle, l'Ordre de Malte s'assure au sud-est d'Arles, entre Mas Thibert et Fos d'Arles (5/13), d'autres sont des propriétés de bourgeois et nobles locaux. C'est aussi à cette période que certaines propriétés sont données aux Hospices d'Arles, comme le mas d'Antonelle, le mas Village d'Arles au Port de Fos-sur-Mer, sur le territoire appelé Plan-du-Bourg. Elles sont toutes reliées au -du-Rhône à Arles. Seule la ferme du Mazet se trouve au sud est de Port-Saint-Louis-du-Rhône, sur la
  • Prieuré de Bénédictins Saint-Michel-de-Béjun
    Prieuré de Bénédictins Saint-Michel-de-Béjun Mirabeau - Saint-Michel - isolé - Cadastre : 1946 B 79 1837 B 141
    Référence documentaire :
    P. 13, 27, 32, 39, 45. CLOUZOT, Etienne. Pouillés des provinces d'Aix, d'Arles et d'Embrun. Diocèse
  • église paroissiale Saint-Pierre
    église paroissiale Saint-Pierre Mirabeau - en village - Cadastre : 1964 C 333 1837 C 283
    Référence documentaire :
    P. 11, 27, 39, 45. CLOUZOT, Etienne. Pouillés des provinces d'Aix, d'Arles et d'Embrun. Diocèse de
  • Prieuré et église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Prieuré et église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Rougon - en village - Cadastre : 1835 B5 1311 2013 B6 1633
    Référence documentaire :
    provinces d'Aix, d'Arles et d'Embrun. Diocèse de Glandèves. Paris : imprimerie nationale, 1923.
1