Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 44 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • rouet (N° 15)
    rouet (N° 15)
    Matériaux :
    bois ajouré découpé chantourné taillé (décor dans la masse décor en bas relief) tourné
    Représentations :
    tension sculpté en forme de coq. ornementation (palmette, ornement à forme géométrique, coq)
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    Courroie de transmission (en cuir ?) disparue.
    Origine :
    lieu de provenance Molines-en-Queyras
  • armoire (N° 48)
    armoire (N° 48)
    Matériaux :
    mélèze mouluré gravé (décor en bas relief)
    Représentations :
    Battant comportant une table saillante en relief. Table rectangulaire verticale, à bordure moulurée
    Description :
    Petite armoire basse en mélèze à un seul battant à recouvrement. Toute la structure du bâti repose . Battant monoxyle, complété du côté gauche par trois petites planchettes rapportées. Deux charnières en fer forgé. Taquet en bois. Décor gravé.
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    partie en remploi Le battant est un élément en remploi dont les dimensions ont été réduites, et dont la forme et le
    Origine :
    lieu de provenance Fontgillarde Molines-en-Queyras
  • coffre à vêtements (coffre plat) (3) dit écrin, coffre de mariage
    coffre à vêtements (coffre plat) (3) dit écrin, coffre de mariage
    Inscriptions & marques :
    marque initiale en relief
    Historique :
    Ce coffre de mariage qui proviendrait de la rua de Molines peut dater du 18e ou du 19e siècle.
    Matériaux :
    pin décor dans la masse décor en bas relief mouluré
    Description :
    : étagères et casier ; pentures en fer forgé ; fermeture par taquet de bois pivotant ; verrou intérieur au
    États conservations :
    Manquent les garnitures métalliques ; ce coffre a été transformé en bureau par un collectionneur
    Origine :
    lieu de provenance rua la Molines-en-Queyras
  • rouet (N° 13)
    rouet (N° 13)
    Matériaux :
    bois ajouré découpé chantourné taillé (décor dans la masse décor en bas relief) tourné
    Description :
    . Support en cadre, horizontal, monté sur un piètement rectiligne. Les montants portant la broche (dits
    Lieu d'exécution :
    nom historique du lieu d'exécution Queyras
    États conservations :
    Courroie de transmission (en cuir ?) disparue.
    Origine :
    lieu de provenance vallée de l'Aigue-Agnelle Molines-en-Queyras
  • Fermes
    Fermes Molines-en-Queyras
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    schiste en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras
    Illustration :
    Pierregrosse, la rue principale.Vue prise d'est en ouest devant la parcelle 808 Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'est en ouest. IVR93_19930500740ZA Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'ouest en est devant la parcelle 822 Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'est en ouest devant la parcelle 815 Pierregrosse, parcelle 792. La porte de la court. Le linteau est délardé en accolade Pierregrosse, parcelle 800. Porte de la court. Inscription : Moy B. Blanc en l'an 1781 Pierregrosse, parcelle 779. Le caset. La gouttière en bois est supportée par des corbeaux en pierre
  • coffre (coffre plat)
    coffre (coffre plat) Molines-en-Queyras - isolé
    Description :
    Parois clouées ; serrure à moraillon et pentures en fer forgé
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - isolé
  • Fontaines
    Fontaines
    Description :
    sont en pierre de taille ; celles des hameaux sont en mélèze avec lavoir et abreuvoir de forme
    Typologies :
    fontaines en bornes
    Annexe :
    Château-Queyras Fontaine en borne Meyriès Fontaine en borne Molines Fontgillarde Première fontaine en Liste des fontaines étudiées Commune Lieu-Dit Abriès Pré-Roubaud Fontaine en borne Aiguilles Chef -lieu Ensemble de 4 fontaines en borne Arvieux Les Escoyers Fontaine en borne Château-Ville-Vieille borne Deuxième fontaine en borne Ristolas Chef-lieu Fontaine en borne L'Echalp Fontaine en borne Saint-Véran Le Châtelet Fontaine en borne
    Illustration :
    Molines-en-Queyras, Pierregrosse. IVR93_19930501046ZA Molines-en-Queyras, Pierregrosse. IVR93_19930501047ZA
  • Eglises
    Eglises
    Historique :
    siècle, souvent en plusieurs campagnes, et constamment embellies pendant les 2 siècles suivants. Dans la , création de nouvelles paroisses avec agrandissement des chapelles existantes en églises. Les chapelles de
    Référence documentaire :
    TIVOLLIER, Jean. Molines-en-Queyras. Marseille : Laffitte Reprints, 1981. Réimp. de l'édition de ALBERT, Aristide. Biographie-bibliographie du Briançonnais, vallée du Queyras, canton d'Aiguilles Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille : Laffitte
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    pierre en couverture
    Annexe :
    paroissiale St-André x chapelle de pénitents Vocable inconnu x Molines- en- Queyras La Cure Repéré en ruines ou disparues Observations Abriès Chef-lieu Eglise paroissiale St-Pierre, st-Paul et st -Jacques le hameau x chapelle privée non repérée Château- Ville- Vieille Château- Queyras Eglise paroissiale Ste-Marie- Salomé x idem ND Consolation x rasée en 1962 idem ND Assomption x Fondée en 1480 ; attestée en 1500 ; détruite en 1574 ; encore en ruines en 1702. Bibliographie . ARVIEUX - La Chalp- Eglise dite chapelle Sainte-Barbe Attestée au début du XVe siècle, détruite en 1574 Notre-Dame-auxiliatrice, autrefois Saint-Théoffrey La chapelle est détruite en 1574. En 1701, elle est encore en ruines. Elle est reconstruite mais détruite par un incendie comme l'ensemble du hameau en 1828 . Elle a été fortement endommagée en 1940 et reconstruite en 1950 à proximité de la chapelle antérieure tombant en ruines.Toit en tôle ondulée, plafond plâtré, sol : dalle de ciment. Date : 1950 peinte sur la
    Texte libre :
    églises du Queyras étaient, au XIIIe siècle, construites en matériaux légers, en bois sans doute, ce qui Molines fut voûtée d'un berceau en maçonnerie de blocage. L'église Saint-Romain est apparemment la seule à du cimetière, qui se dresse au pied de Fort-Queyras. D'autres édifices de la région, en particulier celles de Château-Queyras et d'Aiguilles qui en sont probablement contemporaines. IV. Au XIXe siècle . V. Le mobilier Les églises et chapelles du Queyras ont conservé en abondance le mobilier et le décor Le Queyras est la seule vallée des Hautes-Alpes à avoir suscité autant d'intérêt que les Alpes du domaines patrimoniaux plus traditionnels. Ainsi, le patrimoine religieux catholique, remarquable en quantité comme en qualité, n'a longtemps été étudié que sous J'angle des dévotions et des rituels, et non mis en valeur, ce qui s'explique à la fois par sa profusion, très caractéristique du Briançonnais, et haute Provence ou les pays du Buëch en comptent de très nombreux exemples. Faut-il imaginer que les sept
  • Fermes
    Fermes
    Historique :
    bombardés en 1944, fermes reconstruites au titre des dommages de guerre au milieu du 20e siècle
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    pierre en couverture
    Typologies :
    , IIIC : maison en 3 modules juxtaposés : logis étable grange, galeries de circulation, caset
    Texte libre :
    encore autorité et qui traitait de l'habitat de l'ensemble du Queyras en insistant sur sa diversité. De en 1971, seules trois des sept communes qui constituent le canton d'Aiguilles et donc le Queyras communes. Les enquêtes du Service régional de l' Inventaire dans le Queyras furent reprises en 1986 dans le , borderies », hommages au dauphin des habitants du Queyras, révision de feux, en particulier celles de 1383 aggloméré en villages et gros hameaux En Queyras, l'agglomération est la règle. On ne rencontre pas dans venaient estiver. 3. Les matériaux et leur mise en œuvre a. Les murs Toutes les maisons du Queyras le Queyras est surtout connu pour ses grandes fustes, encore particulièrement nombreuses à Molines et bien conservée en Queyras, n' est pas typique de cette vallée. Jusqu'au XVIIIe siècle, elle était voisines. En Queyras, où les forêts étaient protégées d'une part par la combe du Guil où le flottage était totalement abandonnée qu'en 1965. III. NOTE DE SYNTHÈSE Les modèles : L'ensemble du Queyras s' apparente à la
    Illustration :
    Molines-en-Queyras, Pierregrosse, parcelle 869. Vue prise du sud-est. IVR93_19930501235XA . 33-35. Façade sud, vue prise en 1953]. IVR93_19720500507XB Ristolas, Les Maisons Neuves. Devant la façade de cette ferme en ruines, s'étendait une cour close Arvieux, La Ville. Parcelle 45. En façade sud, la loggia supportée par des poteaux de bois à Arvieux, Villargaudin. Parcelle 629. Le sol de la court en pavés de mélèze. IVR93_19930501986X
  • statue (demi-nature) : Saint Joseph
    statue (demi-nature) : Saint Joseph La Motte-en-Champsaur - Molines - en écart
    Représentations :
    Saint Joseph debout tient une branche de lys à la main. figure biblique (saint Joseph : en pied
    Localisation :
    La Motte-en-Champsaur - Molines - en écart
    Aires d'études :
    Saint-Bonnet-en-Champsaur
  • fer à hosties
    fer à hosties Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
    Représentations :
    Christ bénissant ; Christ en croix
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
  • statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant
    statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
    Représentations :
    Vierge à l'Enfant : en pied, couronne, lys
    Description :
    Couronne en métal rapportée ; branche de lys en tissu et fil de fer rapportée
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
    Illustration :
    Vue en situation. IVR93_19880500426ZA
  • tableaux (7) : Mariage de la Vierge, Baptême du Christ, Résurrection de Lazare, Le retour du fils prodigue, Remise des clés à saint Pierre, Pentecôte, Souper à l'auberge
    tableaux (7) : Mariage de la Vierge, Baptême du Christ, Résurrection de Lazare, Le retour du fils prodigue, Remise des clés à saint Pierre, Pentecôte, Souper à l'auberge Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
    Représentations :
    prodigue : retour ; scène (saint Pierre : agenouillé, Christ : en pied, clé) ; Pentecôte ; pèlerins d
    Description :
    Les cadres en mélèze découpés, sculptés en relief et vernis sont faits de 4 parties ; scènes
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
  • groupe sculpté : Education de la Vierge
    groupe sculpté : Education de la Vierge Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
    Représentations :
    Education de la Vierge (sainte Anne : en pied, Vierge : enfant, en pied)
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village
  • Village
    Village Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village - Cadastre : 1827 E3 1976 AB
    Historique :
    Le village médiéval se trouvait au lieu-dit le Collet (ou Coulet) en face du fort ; lors de , puis grâce au trafic qui se développa sur la nouvelle route carrossable de la vallée du Guil achevée en
    Référence documentaire :
    Le Château-Queyras dans la vallée du Guil. L. H., Dessin. Dans A. d'Aunay, "Voyages en France En-tête du papier à lettres de l'hôtel Puy-Cot de Château-Queyras. Vue de l'est. 1887. Archives BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité Fort et Château-Queyras (alt. 1340 m). Vue partielle prise du nord-est. Carte postale ancienne Château-Queyras. Vue générale. Carte postale ancienne. V. Fournier, édit., Gap. Château-Queyras. Photographie de M. Eugène Charpenay, vers 1895 ? Château-Queyras. Vue partielle prise du nord-est. Carte postale ancienne. Cliché Marquet. Château du Queyras. Sabatier (dessinateur, ?-1887), Eugène Ciceri (graveur), Thierry frères Vue de Château-Queyras de l'ouest. Dessin, étiquette de la Laiterie Briançonnaise, signée F. Appel Fort et Château-Queyras (Htes-Alpes), alt. 1340 m. Carte postale ancienne. Louis Bonnet édit., à
    Localisation :
    Château-Ville-Vieille - Château-Queyras - en village - Cadastre : 1827 E3 1976 AB
    Texte libre :
    Quelques repères historiques et démographiques En 1260 la commune existait sous le nom «Le Château reconstruites plus bas, en amont. 5 juillet 1720 : le village a entièrement brûlé. Décembre 1722 (selon les transitons de Molines) : Le village a brûlé. II n'est échappé que 3 ou 4 maisons. 19 et 20 mai 1728 : des
    Illustration :
    En-tête du papier à lettres de l'hôtel Puy-Cot de Château-Queyras. Vue de l'est Plan du fort et du village de Château-Queyras signé par Vauban, 3 décembre 1692 Plan du Château de Queyras. Projet de Vauban, 1700. IVR93_19930500631XAB Plan du village du Château-Queyras. IVR93_19900500810XB Plan du village de Château-Queyras. IVR93_19900500809XB Plan du village de Château-Queyras. IVR93_19900500814XB Le château Queyras, vue prise du chemin d'Abriès. IVR93_19930502290XB Tracé de la nouvelle route sur ce point, derrière le château Queyras. IVR93_19930502283XB Le Château-Queyras dans la vallée du Guil. IVR93_19930502273XB Château du Queyras. IVR93_19930502250XB
  • ensemble d'une croix d'autel et d'un chandelier d'autel
    ensemble d'une croix d'autel et d'un chandelier d'autel La Roche-de-Rame - les Queyras - en village
    Représentations :
    Montant et bras de la croix terminées en fleur de lys. Christ en croix ; fleur de lys
    Description :
    Trois pieds en boule ; tige en balustre (de profil différent). Christ et titulus rivetés sur la
    Localisation :
    La Roche-de-Rame - les Queyras - en village
  • Fournil dit Four Banal
    Fournil dit Four Banal La Motte-en-Champsaur - Molines - en écart - Cadastre : 1837 C1 36 1937 C1 53
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    tuile en écaille
    Description :
    La pièce qui précède le four proprement dit est voûtée en berceau ; le four de plan circulaire est couvert d'une coupole en moellons. Le pignon arrière est refait en parpaings. La cheminée du pignon sud
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    La Motte-en-Champsaur - Molines - en écart - Cadastre : 1837 C1 36 1937 C1 53
    Aires d'études :
    Saint-Bonnet-en-Champsaur
    Couvrements :
    voûte en berceau
  • ferme
    ferme Guillestre - Première Grand Rue rue des Pénitents - en ville - Cadastre : 1830 E4 1108, 1109, 1112, 1114 2001 AA 129
    Historique :
    Ferme construite dans la vieille ville probablement au 16e siècle si l'on s'en réfère au style des sculptures de l'un des chapiteaux de l'étable. Les façades ont été repercées au 19e siècle. En 1830 deux
    Représentations :
    Sur le chapiteau de la colonne ouest de l'étable : quatre têtes humaines en fort relief occupent les angles ; deux fleurs de lys et deux rosaces du Queyras ornent les faces.
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier droit en maçonnerie escalier intérieur escalier tournant en maçonnerie
    Description :
    Parcelle en équerre possédant une façade au nord sur la Première Grand'Rue et une autre à l'est sur comprend la porte du logis qui donne sur un escalier droit en bois (conduisant à la cuisine), sept fenêtres ordonnancées, deux ouvertures fenières dans le comble et une petite porte en étage de soubassement qui ouvre sur une cave voûtée en berceau. Un enduit peint en faux appareil agrémente les encadrements des baies une porte donnant dans un couloir qui conduit à la cuisine en traversant une pièce de réserve, en rez mesure 148 cm de haut, l'autre, au chapiteau simplement épannelé mesure 135 cm (base en partie enfouie ). Traces de coffrage sur les murs et les voûtes en galets. Un râtelier est conservé contre le mur sud. De façade sur cour est percée de deux fenêtres à l'étage. Les seuils sont tous précédés de degrés en pierre
    Localisation :
    Guillestre - Première Grand Rue rue des Pénitents - en ville - Cadastre : 1830 E4 1108, 1109
    Illustration :
    Vue générale de l'étable, en étage de soubassement. IVR93_20000500238X
  • cimetière
    cimetière La Roche-de-Rame - les Queyras - en village - Cadastre : 1946 D7 926,927,928,935 à 947
    Description :
    Les sépultures du cimetière ancien sont de type traditionnel: individuelles, temporaires et en
    Localisation :
    La Roche-de-Rame - les Queyras - en village - Cadastre : 1946 D7 926,927,928,935 à 947
    Texte libre :
    mur-gouttereau. Il est entouré par un mur et fermé par un portail en fer forgé. Le cimetière ancien encore consacré aux sépultures temporaires en pleine terre. Au centre du cimetière ancien et face au portail se dresse une croix en fer forgé qui porte l'inscription : mission 1935. Au pied de la croix a été inhumé un curé de la paroisse mort en 1946 nécropoles urbaines. Une seule exception : une petite stèle dédiée à un jeune homme mort en 1852 à l'âge de 20 ans. La norme semble avoir été jusqu'à une date récente la tombe en pleine terre sans monument. Le , temporaires et en pleine terre. L'emplacement de ces tombes n'est signalé que par une clôture en bois ; à leur tête se dresse une croix en bois sur laquelle un cœur en métal émaillé indique l'identité du défunt et par une clôture en ciment, et la tête est protégée par un auvent, généralement en ciment, plus rarement en tôle. L'ancien cimetière est bordé par une série de caveaux familiaux, séparés les uns des
    Illustration :
    La croix en métal (mission 1935) se dresse au centre du cimetière, face à l'entrée L'emplacement de chaque tombe est signalé par une clôture en bois. IVR93_19830501509X Tombe familiale en pleine terre avec auvent en tôle à la tête. IVR93_19830501505X Dans le nouveau cimetière, le caveau en ciment est devenu la norme. IVR93_19830501512X Coeur en métal émaillé indiquant l'identité du défunt. IVR93_19830501644ZA Tombe récente en marbre rose. IVR93_19830501645ZA Couronne mortuaire à base de roses en plastique. IVR93_19830501646ZA
  • cellier
    cellier La Roche-de-Rame - les Queyras - en village - Cadastre : 1946 D7 910
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    La Roche-de-Rame - les Queyras - en village - Cadastre : 1946 D7 910
    Texte libre :
    pays. Structure La cave voûtée d'arêtes est divisée en deux dans le sens de la hauteur par un plancher Le cellier comporte une cuve à fouler en bois, construite comme un tonneau en planches cerclées de
1 2 3 Suivant