Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 2208 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • brancard à sortir le fumier
    brancard à sortir le fumier
    Dénominations :
    brancard à sortir le fumier
    Titre courant :
    brancard à sortir le fumier
  • pont sur le Reyal
    pont sur le Reyal Braux - les Prés - isolé - Cadastre : 1982 C non cadastré domaine public
    Historique :
    Ce pont, qui permettait à l'ancienne route reliant Braux à Annot de franchir le torrent du Reyal destruction partielle des parapets. La mise en œuvre est identique à celle du pont sur le ravin de la Lare , sur le même itinéraire.
    Hydrographies :
    le Reyal
    Titre courant :
    pont sur le Reyal
    Appellations :
    pont sur le Reyal
  • Grand Rhône (le)
    Grand Rhône (le) Arles
    Historique :
    Bras principal du Rhône (Référence : IA84000946), le Grand Rhône comme le Petit-Rhône (Référence siècle, l'aménagement de digues insubmersibles fixe le lit du Grand Rhône, dont les crues avaient d'assécher les marais, le resserrement du cours a également pour effet d'emporter jusqu'à l'embouchure les . Des tours de signaux avaient été élevées, afin d'aider le passage des navires dans cette zone sensible le rivage de la mer. Cent-cinquante années plus tard, elle s'en trouvait éloignée de huit kilomètres , appelées "graus" ou bras : d'ouest en est, le bras de Fer (Référence : IA13004110) - canalisé en 1724 -, le bras de la Vidange et le bras de Passon. Leur resserrement varie au fil du temps. L'embouchure du Grand
    Hydrographies :
    Grand Rhône (le)
    Référence documentaire :
    DURRENMATT, Guy. Le Rhône autrefois. [S.l.] : Curandera, 1987 (Les Provinciales). 173 p. : ill Lentheric, Charles, Du Saint-Gothard à la mer, le Rhône, histoire d'un fleuve, Paris : Editions RAMBERT, Gaston. Le Rhône à son delta. Courrier du Parc Naturel Régional de Camargue, 1993, n° 41
    Description :
    Le Grand Rhône est le bras est du delta du Rhône. Il se sépare du Rhône au nord d'Arles et marque la limite ouest de la Camargue. Avec un tracé plus rectiligne que le Petit Rhône (Référence : IA13004135), il trouve son exutoire à Port-Saint-Louis-du-Rhône. Le Grand Rhône transporte 17 millions de mètres cubes de limons jusqu'à la mer, soit près de 81% des ressources rhodaniennes. Le débit du Grand moyenne de 500 m, il constitue donc le bras principal du Rhône. Caractérisé par les nombreuses lônes qui façonnent son environnement, le Grand Rhône est relié au port de Fos par deux canaux : le canal du Rhône à Fos (Référence : IA13004105) à hauteur du Salin de Giraud, et le canal Saint-Louis (Référence : IA13004103) à Port-Saint-Louis. Au sud d'Arles, seul le bac de Barcarin (Référence : IA13004053), à Salin de
    Titre courant :
    Grand Rhône (le)
    Illustration :
    Le Rhône à Arles. IVR93_20121300397NUC2A Le bac automoteur Barcarin 3 accosté en rive gauche. IVR93_20121301650NUC2A
  • demeure dite le Château
    demeure dite le Château L'Argentière-la-Bessée - le Château - en ville - Cadastre : 1949 D2 799
    Historique :
    Le bâtiment appelé le Château s'élève sur le site d'un château fortifié qui aurait été détruit au
    Référence documentaire :
    Les Alpes. L'Argentière. Vue générale. [Le château et le hameau du Serre-Bas, vue prise de l'est
    Description :
    cinq baies. Les étages sont distribués par un escalier à double volée. Le bâtiment d'exploitation est
    Localisation :
    L'Argentière-la-Bessée - le Château - en ville - Cadastre : 1949 D2 799
    Titre courant :
    demeure dite le Château
    Appellations :
    le Château
    Texte libre :
    Situation Le bâtiment que l 'on appelle encore aujourd'hui le château s'élève entre la chapelle Saint-Jean et le hameau du Serre-Bas, sur le site d'un château fortifié qui aurait été détruit au XVIIe : seul le rez-de-chaussée a été visité. Il est entièrement voûté. Élévation : la maison a deux étages. La d'angle en trompe-l’œil. Couverture : le toit à deux croupes est couvert d'ardoises et surmonté d'un épi volée. Le bâtiment d'exploitation enfilade. Élévation : le bâtiment est peint en rose. La chapelle (Cf. IA05000543) Situation En face de la maison de maître. Matériau : le clocher-mur semble en tuf. Structure : une pièce de 6 m x 3,50 m (voûtée triangulaire brisé où devait se loger un blason. Couverture : le toit à deux pans comporte une croupe sur le
    Illustration :
    Les Alpes. L'Argentière. Vue générale. [Le château et le hameau du Serre-Bas, vue prise de l'est La maison de maître, rez-de-chaussée. Le hall d'entrée et le départ de l'escalier La cour, vue prise du sud vers le nord. IVR93_19920501158XA La tour carrée et le mur d'enceinte, vue prise du nord-ouest. IVR93_19920500991ZA
  • Petit Rhône (le)
    Petit Rhône (le) Arles - - isolé - Cadastre :
    Historique :
    Situé dans une zone anciennement occupée par les bras disparus du Rhône, le Petit Rhône peut être considéré comme un reliquat de ces tracés historiques. Le Petit Rhône passe à deux kilomètres de Saint -Gilles (Gard), ancienne cité portuaire hellénique qui alimentait le trafic commercial sur ses eaux. Il existait également des moyens de traverser le cours, probablement en bois. Mais ce matériau n'était que peu dès le Moyen Age, les boucles du Petit Rhône restent instables, notamment à son embouchure. Au 19e siècle les grand travaux napoléoniens tentent de remédier de façon permanente au problème. Mais le grau d'entrée des navires se déplace encore régulièrement. Deux canaux contribuent à réguler son débit : le canal de Peccaïs à Sylvéréal (Référence : RA13000022), et le canal du Rhône à Sète. Mais sa sûreté est
    Hydrographies :
    Petit Rhône (le)
    Référence documentaire :
    inondation et changement social dans le delta du Rhône. Les "catastrophes" de 1856 et 1993/1994. Arles Billo, Maurice. Ponts et ouvrages d´art en Arles. Regards sur le patrimoine : histoire des DURRENMATT, Guy. Le Rhône autrefois. [S.l.] : Curandera, 1987 (Les Provinciales). 173 p. : ill
    Description :
    Le Petit Rhône est le bras Ouest du delta du Rhône. Il constitue la frontière naturelle entre les départements des Bouches-du-Rhône et du Gard. Le Petit Rhône quitte le lit principal du Rhône au nord d'Arles rejoint la Méditerranée. Le canal de Peccaïs à Sylvéréal (Référence : RA13000022) suit en partie son tracé . Plusieurs ouvrages d'art franchissent le Petit Rhône, parmi lesquels le vieux pont de Fourques (Référence : IA13004050), le pont de Sylvéréal (Référence : IA13004073) ou le bac du Sauvage (Référence : IA13004051). La biodiversité est riche sur le tracé du Petit Rhône, qui a été inscrit dans le réseau Natura 2000 en tant que Site d'Intérêt Communautaire (60% dans les Bouches-du-Rhône et 40% dans le Gard). Le cours d'eau
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur le département 30
    Titre courant :
    Petit Rhône (le)
    Illustration :
    Vue du pont routier de Fourques sur le Petit Rhône. IVR93_20121300427NUC2A Vue du pont routier de Sylvéréal côté amont sur le petit Rhône (depuis la rive droite pont suspendu de Fourques. Le pylône central sur le petit Rhône (depuis la rive gauche Pont routier de Saint-Gilles sur le petit Rhône. IVR93_20121300436NUC2A
  • ferme Le Château Vert
    ferme Le Château Vert Cavaillon - Plan du Roulet - en écart - Cadastre : 1832 A4 1982 BM 146
    Historique :
    le rhabillage total des façades vers 1900, qui revêtent un aspect néo-renaissance. Le château est caractéristiques du 19e siècle mais le bâtiment est peut-être plus ancien. Un autre logis, sans parties agricoles
    Description :
    Le château est situé à proximité du canal Saint-Julien qui limite la propriété. L'ensemble se présente comme un alignement composé de trois corps de bâtiments accolés : de gauche à droite le château , la ferme et un troisième logis précédé d'une terrasse. Le château est en blocage enduit avec un sont de plan rectangulaire. Le château a deux étages carrés, les autres bâtiments n'ont d'un étage. Le meneau au premier, surmontées d'un larmier courant tout le long de la façade, petite fenêtres géminées à couloir. Plafonds portant des moulures assez simples. A droite, le bâtiment de la ferme est accompagné des dépendances habituelles : logis sous le même toit que la remise et fenil à l'étage.
    Typologies :
    domaine, maison de maître mitoyenne avec les bâtiments d'exploitation et le logis des fermiers
    Titre courant :
    ferme Le Château Vert
    Appellations :
    Le Château Vert
    Texte libre :
    -être est-ce lui, ou son fils qui était donné comme un personnage original, qui a fait réaliser le rhabillage décoratif qui lui donne son aspect actuel. Le "château" est actuellement en très mauvais état et première demeure "le château", la ferme et un troisième logis précédé d'une terrasse. Matériaux Château corps de bâtiment sont de plan rectangulaire. Le "château" a deux étages carrés, les autres bâtiments creuses, à deux rangs de génoise. Distribution intérieure Seul le château a été visité. Au rez-de-chaussée ). C'est elle qui doit porter le toponyme de "Château Verd" sur la carte de Cassini. Elle devait être 19ème siècle mais le bâtiment est peut-être plus ancien. Elle est de type habituel : un logis accompagné sous le même toit d'une remise et d'un fenil. Un autre logis, sans parties agricoles, de type un peu . Type A2 c (domaine, maison de maître mitoyenne avec les bâtiments d'exploitation et le logis des
  • ferme dite Le Château
    ferme dite Le Château Champoléon - les Gubias - en écart - Cadastre : 1941 G3 91 A 93, 99 A 101
    Historique :
    Les constructions actuelles ainsi que deux dépendances en ruines existent sur le cadastre de 1809 ; inscriptions datant des transformations : 1849 sur le linteau de la porte d'une des étables ; B 1901 j sur la
    Titre courant :
    ferme dite Le Château
    Appellations :
    Le Château
    Texte libre :
    endroit très privilégié par le relief, et aussi loin que possible du Drac. Il est traversé par la route qui va des Borels au pont de Corbières. Dans le pays on appelle cette exploitation "le château", ce qui s'explique d'une part par la taille et le nombre des bâtiments (l'exploitation proprement dite en pigeonnier qui forme une petite tour carrée . Le linteau Alors que dans le Champoléon, les maisons rurales sont des maisons blocs, celle-ci a un aspect de "ferme disposés en "U" (le four, la maison d'habitation, dont la façade regarde vers le sud, et une étable) qui grange et une partie habitation. Seule cette partie existait sur le cadastre napoléonien, l'étable a été l'exploitation une croix dont le Christ en bois (sculpté dans un seul morceau) a été volé récemment . Matériaux Les murs des quatre bâtiments, même le plus récent, sont en moellons de pierres locales, liés à la sont métalliques. Structure, élévation, circulation et distribution intérieure -a) Le bâtiment est
    Illustration :
    Angle de la maison d'habitation. Noter le chaînage d'angle, le crépi et la corniche en molasse La lucarne sur le toit de la maison d'habitation permet d'accéder à la grange sans passer par Le "pasturier", sorte de trappe par laquelle on envoie le foin de la grange à l'écurie Le bâtiment dit "damia" : la partie d'exploitation. IVR93_19790500758X Le bâtiment dit "damia" : angle du logis et cheminée. IVR93_19790500759X
  • ferme dite Le Château
    ferme dite Le Château Champoléon - les Borels - 1ère ferme - en village - Cadastre : 1941 F4 570
    Titre courant :
    ferme dite Le Château
    Appellations :
    Le Château
    Illustration :
    Façade sud-ouest. A noter le pigeonnier carré que l'on devine sous le feuillage de l'arbre Porte d'entrée. Le marteau, détail. IVR93_19790500711X
  • pont sur le Riou
    pont sur le Riou Sausses - Saint-Pierre - isolé - Cadastre : 2005 C non cadastré ; 2005 D non cadastré ; domaine public
    Hydrographies :
    le Riou
    Titre courant :
    pont sur le Riou
  • ferme Le Château Blanc
    ferme Le Château Blanc Cavaillon - Plan des Vignères - en écart - Cadastre : 1832 A4 1982 AD 79
    Représentations :
    Gypseries au plafond de l'escalier, au-dessus de la cheminée en marbre, sur le trumeau au-dessus de
    Description :
    centre, le château, précédé d'une terrasse cimentée, agrémentée d'un cyprès et de deux platanes, close d'un mur surmonté de grilles et accessible par un portail à eux piliers. A l'est, le château donne sur un parc arboré. A gauche, le logis des fermiers, l'écurie et son fenil, une remise et un poulailler -loge à cochons ; à droite, accolé à l'angle arrière, des dépendances et un hangar. Le logis des
    Titre courant :
    ferme Le Château Blanc
    Appellations :
    Le Château Blanc
    Texte libre :
    manière irrégulière. Au centre, le "château", précédé d'une terrasse cimentée, agrémentée d'un cyprès et l'est, le château donne sur un parc arboré. A l'ouest, le logis des fermiers, l'écurie et son fenil, une . Matériaux Le logis des fermiers, en cours de réfection, laisse apparaître des murs en moellons assisés gypseries au-dessus de la cheminée en marbre rouge, sur le trumeau et au-dessus de la porte. Dans ce dernier , maison de maître mitoyenne avec les bâtiments d'exploitation et le logis des fermiers, située en milieu
  • tableau : Le Bon Pasteur
    tableau : Le Bon Pasteur Moriez - Hyèges
    Titre courant :
    tableau : Le Bon Pasteur
  • ferme dite le Petit Claux
    ferme dite le Petit Claux Entrevaux - le Claux - isolé - Cadastre : 1816 B 609 1980 B2 544 2010 B2 821
    Historique :
    appelée « Le Clot ». Sur le cadastre de 1816, le plan de masse montre que les dépendances situées à l'ouest ont été rajoutée après cette date. A cette époque, le jardin n'est pas figuré et le chemin d'Entrevaux à Puget-Théniers passe le long de la façade sud. Cette ferme est alors mentionnée comme « bâtiment
    Référence documentaire :
    sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778
    Description :
    , enjambé par un ponceau, fait office de drain le long de l'élévation nord. La partie ouest du premier étage berceau segmentaire ; un escalier tournant occupe l'angle nord-ouest. Le second étage de soubassement et le rez-de-chaussée surélevé sont occupés par des chambres ; les sols sont en carreaux de terre cuite un linteau en bois. Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est constitué de d'hiver est accolé à l'élévation est ; il est construit en treillages de bois, sur piliers maçonnés. Le -Henry). Une citerne disjointe, couverte par une voûte, est située à l'ouest, le long d'une allée caladée , plaqueminier et magnolia. Le mur de soutènement de ce jardin, côté nord, possède quatre arcades ; dans l'une
    Localisation :
    Entrevaux - le Claux - isolé - Cadastre : 1816 B 609 1980 B2 544 2010 B2 821
    Titre courant :
    ferme dite le Petit Claux
    Appellations :
    le Petit Claux
    Illustration :
    Rive droite du Var, potence du câble de transport traversant le lit du fleuve Rive droite du Var, poulie du câble de transport traversant le lit du fleuve
  • tableau : Le Baptême du Christ
    tableau : Le Baptême du Christ Saint-Raphaël - le Dramont - R.N. 98 de Toulon à Cannes
    Localisation :
    Saint-Raphaël - le Dramont - R.N. 98 de Toulon à Cannes
    Titre courant :
    tableau : Le Baptême du Christ
  • tableau : Le Baptême du Christ
    tableau : Le Baptême du Christ Puy-Saint-Pierre - en village
    Titre courant :
    tableau : Le Baptême du Christ
  • tableau : Le martyre de sainte Lucie
    tableau : Le martyre de sainte Lucie Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Historique :
    inspiré de celui du Guerchin, "le martyre de sainte Catherine d'Alexandrie", 1654, conservé au Musée de
    Représentations :
    Panneau central : la gorge de la sainte est transpercée d'un poignard, le bourreau renverse sa tête en arrière et tient une corde liée à l'un de ses poignets ; le feu et le plat contenant les yeux se trouvent au premier plan, les boeufs (qui ont conduit sainte Lucie au lupanar) à l'arrière-plan. Sur le panneau supérieur (non cohérent) figure le symbole de la Trinité. sainte Lucie : agenouillé, martyre
    Auteur :
    [peintre] Barbieri dit Guercino dit Le Guerchin Giovanni Francisco
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Titre courant :
    tableau : Le martyre de sainte Lucie
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • table à égoutter le cochon (N° 1)
    table à égoutter le cochon (N° 1)
    Précision dénomination :
    table à égoutter le cochon
    Description :
    longitudinale (tenons traversants). Plateau monoxyle incliné dont la bordure est ouverte sur le bord latéral
    Titre courant :
    table à égoutter le cochon (N° 1)
  • table à égoutter le cochon (N° 2)
    table à égoutter le cochon (N° 2)
    Précision dénomination :
    table à égoutter le cochon
    Titre courant :
    table à égoutter le cochon (N° 2)
  • ferme dite le Paty, actuellement entrepôt agricole
    ferme dite le Paty, actuellement entrepôt agricole Barrême - la Gorge de Gambi - isolé - Cadastre : 1838 B 74 ; 1980 B 128
    Historique :
    Ferme composée d'une maison-bloc figurant sur le plan cadastral de 1838 (bâtiment 1, à l'est
    Description :
    Le bâtiment 1 (à l'est) comporte un étage de soubassement qui sert d'étable et de remise, un rez-de mécaniques. Le bâtiment 2 (à l'ouest et en contre-haut du premier), comporte un rez-de-chaussée occupé par forme inconnu, contient un logis. Le comble à surcroît servait sans doute de séchoir. Les deux bâtiments
    Titre courant :
    ferme dite le Paty, actuellement entrepôt agricole
    Appellations :
    le Paty
    Texte libre :
    maison-bloc en hauteur, figurée sur le plan cadastral de 1838. Ce bâtiment d'origine, à l'est, a été complété par une deuxième maison-bloc, disjointe, probablement construite vers le milieu ou le 3e quart du 19e siècle. Les hangars appuyés contre le bâtiment est, couverts de tuiles plates mécaniques, ont été édifiés plus tard, dans le 4e quart du 19e siècle ou dans la 1ère moitié du 20e siècle. Bâtiment 1 La soubassement, un rez-de-chaussée et un comble à surcroît. Le soubassement sert d'étable et de remise, il est ouvert au sud par une porte centrale et 3 jours rectangulaires. Le rez-de-chaussée est partagé en deux cheminée en plâtre à l'est. Le comble à surcroît, dont le plancher a été détruit, prend jour à l'est par pierre ancré dans l'élévation à mi-hauteur de son seuil. Le hangar appuyé sur l'élévation orientale est prend appui sur le premier, est soutenu par deux poteaux en bois et couvert comme l'autre par un toit quantité de ruches en bois. Bâtiment 2 Le deuxième bâtiment, élevé à l'ouest et en contre-haut du premier
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la ferme prise du nord. Au premier plan le bâtiment 1, au fond, le bâtiment 2
  • ferme et moulin le Grand Roulet
    ferme et moulin le Grand Roulet Cavaillon - Plan du Roulet - en écart - Cadastre : 1832 A4 1982 BM 48
    Historique :
    Le Grand Roulet date vraisemblablement du 16e siècle et constitue l'un des rares exemples de fermes isolées dans le terroir antérieures au 18e siècle. C'était à l'origine également un moulin sur le cours du
    Description :
    La ferme est située sur le cours du canal Saint-Julien. L'ensemble se composait à l'origine d'une . Escalier en vis, à noyau et marches pleins ; la porte de communication avec le grenier à foin a été
    Titre courant :
    ferme et moulin le Grand Roulet
    Appellations :
    Le Grand Roulet
    Texte libre :
    HISTORIQUE Le Grand Roulet date vraisemblablement du 16ème siècle et constitue un des rares exemples de fermes isolées dans le terroir, antérieures au 18ème siècle. C'était à l'origine également un moulin sur le cours du canal Saint-Julien qui passait alors sous la construction. On voit encore sur la -ouest de la commune. Sur le cours du canal Saint-Julien. Au milieu de champs cultivés, de vergers et de vignes. Composition d'ensemble L'ensemble se composait à l'origine d'une ferme et d'un moulin. Dans le bouchées. La porte de communication avec le grenier à foin a été récemment réouverte. La dernière volée . CONCLUSIONS Type Cl a (un seul logis, développement latéral, un seul toit pour le logis et les bâtiments
  • tableau : Christ devant le saint sacrement
    tableau : Christ devant le saint sacrement Castellane - Eoulx - en écart
    Représentations :
    Le Christ est en prière devant le saint Sacrement représenté par un calice.
    Titre courant :
    tableau : Christ devant le saint sacrement