Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 2050 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • demeure dite le Château
    demeure dite le Château L'Argentière-la-Bessée - le Château - en ville - Cadastre : 1949 D2 799
    Historique :
    Le bâtiment appelé le Château s'élève sur le site d'un château fortifié qui aurait été détruit au
    Référence documentaire :
    Les Alpes. L'Argentière. Vue générale. [Le château et le hameau du Serre-Bas, vue prise de l'est
    Description :
    cinq baies. Les étages sont distribués par un escalier à double volée. Le bâtiment d'exploitation est
    Localisation :
    L'Argentière-la-Bessée - le Château - en ville - Cadastre : 1949 D2 799
    Titre courant :
    demeure dite le Château
    Appellations :
    le Château
    Texte libre :
    Situation Le bâtiment que l 'on appelle encore aujourd'hui le château s'élève entre la chapelle Saint-Jean et le hameau du Serre-Bas, sur le site d'un château fortifié qui aurait été détruit au XVIIe : seul le rez-de-chaussée a été visité. Il est entièrement voûté. Élévation : la maison a deux étages. La d'angle en trompe-l’œil. Couverture : le toit à deux croupes est couvert d'ardoises et surmonté d'un épi volée. Le bâtiment d'exploitation enfilade. Élévation : le bâtiment est peint en rose. La chapelle (Cf. IA05000543) Situation En face de la maison de maître. Matériau : le clocher-mur semble en tuf. Structure : une pièce de 6 m x 3,50 m (voûtée triangulaire brisé où devait se loger un blason. Couverture : le toit à deux pans comporte une croupe sur le
    Illustration :
    Les Alpes. L'Argentière. Vue générale. [Le château et le hameau du Serre-Bas, vue prise de l'est La maison de maître, rez-de-chaussée. Le hall d'entrée et le départ de l'escalier La cour, vue prise du sud vers le nord. IVR93_19920501158XA La tour carrée et le mur d'enceinte, vue prise du nord-ouest. IVR93_19920500991ZA
  • pont sur le Bau
    pont sur le Bau La Palud-sur-Verdon - près des Subis - isolé - Cadastre : 1835 D5 domaine public ; non cadastré 2014 52D2 domaine public ; non cadastré
    Historique :
    Le pont actuel date vraisemblablement de la fin du 18e siècle. Un pont est figuré sur la carte des frontières de l'est levée à La Palud en 1767. Mais le 18 août 1773, un violent orage a emporté le pont de pierre sur le Bau.
    Hydrographies :
    le Bau
    Référence documentaire :
    Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e Le 18 août 1773, un violent orage a emporté le pont de pierre sur le Baou. CRU, Jacques, Les moulins sur le Baou, brochure dactylographiée, 2008, 24 p.
    Description :
    Le pont franchit le Bau. Les chemins d'accès sur les flancs du ravin ont aujourd'hui disparu et est possible de distinguer une second rang de claveaux incomplet coté aval, ce qui n'est pas le cas fixer le cintre.
    Titre courant :
    pont sur le Bau
  • maison dite Le Château
    maison dite Le Château Entrevaux - le Neigeas - isolé - Cadastre : 1816 C 422 1980 C1 91
    Historique :
    Cette maison pourrait remonter au 18e siècle (actuel cellier). Sur le cadastre de 1816, elle est labourables. Le bâtiment aujourd'hui visible du début du 20e siècle ; l'architecte n'est pas connu. Cette maison est localement appelée « Le Château ». Des travaux de restauration des façades et des décors
    Description :
    environ 1,5 kilomètres à l'est d'Entrevaux. Le plan régulier est en T inversé. En élévation, la volumétrie , un cellier et une resserre ; l'étable et le cellier sont couverts par une voûte en berceau plein -cintre. Le rez-de-chaussée surélevé est occupée par une cuisine, un petit salon, un jardin d'hiver et la canal borde une allée qui mène à un colombier construit en béton armé, y compris le toit en pavillon arcade du mur de soutènement. Une allée couverte par une treille rejoint cette grotte et le Ravin des Tuves. Le ravin est franchit par un petit pont à une arche en maçonnerie. Il est fermé par un portail en
    Localisation :
    Entrevaux - le Neigeas - isolé - Cadastre : 1816 C 422 1980 C1 91
    Titre courant :
    maison dite Le Château
    Appellations :
    Le Château
    Texte libre :
    , volumétrie Le plan régulier est en T inversé. En élévation, la volumétrie est irrégulière, avec la présence de taille de grès smillées. Il est occupé par une étable, un cellier et une resserre ; l'étable et le . Le sol est en carreaux de ciment coloré, avec un motif géométrique de fleurs de lys stylisées. La trompe l'oeil, fausses ancres de tirant façonnées et peintes. Le soubassement des élévations est traité compris le toit en pavillon soutenu par des corbelets en ciment. Les baies d'envol, avec tablettes, sont couverte par une treille rejoint cette grotte et le Ravin des Tuves. Le ravin est franchit par un petit
    Illustration :
    Allée entre la maison et le colombier, vue prise du sud. IVR93_20110402995NUC2A Ponceau franchissant le ruisseau. IVR93_20110403018NUC2A
  • ferme dite le Petit Claux
    ferme dite le Petit Claux Entrevaux - le Claux - isolé - Cadastre : 1816 B 609 1980 B2 544 2010 B2 821
    Historique :
    appelée « Le Clot ». Sur le cadastre de 1816, le plan de masse montre que les dépendances situées à l'ouest ont été rajoutée après cette date. A cette époque, le jardin n'est pas figuré et le chemin d'Entrevaux à Puget-Théniers passe le long de la façade sud. Cette ferme est alors mentionnée comme « bâtiment
    Référence documentaire :
    sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778
    Description :
    , enjambé par un ponceau, fait office de drain le long de l'élévation nord. La partie ouest du premier étage berceau segmentaire ; un escalier tournant occupe l'angle nord-ouest. Le second étage de soubassement et le rez-de-chaussée surélevé sont occupés par des chambres ; les sols sont en carreaux de terre cuite un linteau en bois. Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est constitué de d'hiver est accolé à l'élévation est ; il est construit en treillages de bois, sur piliers maçonnés. Le -Henry). Une citerne disjointe, couverte par une voûte, est située à l'ouest, le long d'une allée caladée , plaqueminier et magnolia. Le mur de soutènement de ce jardin, côté nord, possède quatre arcades ; dans l'une
    Localisation :
    Entrevaux - le Claux - isolé - Cadastre : 1816 B 609 1980 B2 544 2010 B2 821
    Titre courant :
    ferme dite le Petit Claux
    Appellations :
    le Petit Claux
    Illustration :
    Rive droite du Var, potence du câble de transport traversant le lit du fleuve Rive droite du Var, poulie du câble de transport traversant le lit du fleuve
  • maison de villégiature Le Bocage
    maison de villégiature Le Bocage Hyères - Costebelle - montée de Costebelle - isolé - Cadastre : 1983 H4 462
    Historique :
    propriétaires britanniques dont le gouverneur de la banque d'Angleterre.
    Observation :
    d'appui de l'escalier et le lambris de la salle à manger.
    Titre courant :
    maison de villégiature Le Bocage
    Appellations :
    Le Bocage
  • entrepôt agricole dit Le Pérignon
    entrepôt agricole dit Le Pérignon La Palud-sur-Verdon - les Chalanettes - isolé - Cadastre : 1835 D4 954, 955 2014 W3 136
    Historique :
    ultérieurement, sans doute à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle. Sur le cadastre de 1835, ce bâtiment également une "terre labourable" mitoyenne. Sur l'état des section de ce cadastre, ce quartier est nommé "Le Pérignon". Ce toponyme est encore utilisé aujourd'hui par le propriétaire pour désigner ce bâtiment.
    Référence documentaire :
    sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778
    Description :
    piétonne ouverte dans le mur est, qui donne dans le vestibule éclairé par un jour en fente. De là, une en fente percés dans le mur oriental. Dans cette étable, une mangeoire sur banquette maçonnée était adossée au mur nord. Dans le vestibule, une seconde porte donne accès à la partie sud-ouest, qui est réservée à un logis saisonnier éclairé par une fenêtre. Dans ce logis, le sol est dallé en lauzes et les mortier ; une cheminée était adossée au mur ouest. Une petite mezzanine de séchage est installée sous le rampant du toit, le sol est une chape en mortier sur plancher. L'étage de comble est entièrement occupé par le fenil, il est accessible par une baie fenière ouverte dans le mur nord, et il est aéré par deux chevrons, et le toit à un pan est couvert en tuile creuse. L'avant-toit est constitué du débord des tuiles
    Titre courant :
    entrepôt agricole dit Le Pérignon
    Appellations :
    Le Pérignon
  • tableau : Le Baptême du Christ
    tableau : Le Baptême du Christ Villefranche-sur-Mer - place de l' Eglise
    Historique :
    Un tableau ovale "placé dans le mur à l'autel de St. Antoine" est mentionné en 1793. Le tableau
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le couronnement du retable
    Titre courant :
    tableau : Le Baptême du Christ
  • ferme (chalet d'estive) dite le Couri
    ferme (chalet d'estive) dite le Couri La Salle-les-Alpes - Puy-la-Salle - 4e ferme - en écart - Cadastre : 1829 B9 2621 1962 B7 1408
    Historique :
    Le bâtiment qui figure sur le cadastre de 1829 date probablement du 18e siècle. En couverture, la
    Titre courant :
    ferme (chalet d'estive) dite le Couri
    Appellations :
    le Couri
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
    Texte libre :
    DESCRIPTION Situation Au-dessus des chalets de Puy-la-Salle à 1935 m d'altitude, au lieu-dit le : en pierre sèche. Structure, distribution et circulation intérieure Le rez-de-chaussée est entièrement plafonné à l'exception de la cave voûtée en berceau. Il est construit dans la pente. La grange occupe le premier étage et le comble. Il est possible que l'espace situé au nord de la chambre ait été une chambre ménagère. Il n'existe pas de circulation intérieure entre le rez-de-chaussée et le premier. Élévation On linteau en bois. Couverture Le toit à deux longs pans était autrefois couvert de paille de seigle dont il
  • antependium : Le martyre de sainte Apollonie d'Alexandrie
    antependium : Le martyre de sainte Apollonie d'Alexandrie Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Titre courant :
    antependium : Le martyre de sainte Apollonie d'Alexandrie
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tableau : Le martyre de sainte Apollonie d'Alexandrie
    tableau : Le martyre de sainte Apollonie d'Alexandrie Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Titre courant :
    tableau : Le martyre de sainte Apollonie d'Alexandrie
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • statue (statuette) : Saint Michel terrassant le démon
    statue (statuette) : Saint Michel terrassant le démon Tartonne - Plan de Chaude
    Titre courant :
    statue (statuette) : Saint Michel terrassant le démon
    États conservations :
    La pique et le socle semblent avoir été remplacés.
  • tableau : Le martyre de saint Laurent
    tableau : Le martyre de saint Laurent Puy-Saint-André - en village
    Représentations :
    agenouillé sur le gril brandit une torche. On distingue une architecture au fond. Le visage de saint Laurent
    Titre courant :
    tableau : Le martyre de saint Laurent
  • tableau : Vierge à l'Enfant, Dieu le Père, saint Jacques le Majeur et saint Jean-Baptiste
    tableau : Vierge à l'Enfant, Dieu le Père, saint Jacques le Majeur et saint Jean-Baptiste Les Ferres - en village
    Représentations :
    L'enfant, debout sur le globe, reçoit le sceptre de la Main de Dieu le père qui tient la colombe , Dieu le Père, à mi-corps, Saint-Esprit (colombe), nuée, sceptre ; saint Jacques le Majeur ; saint Jean
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    Titre courant :
    tableau : Vierge à l'Enfant, Dieu le Père, saint Jacques le Majeur et saint Jean-Baptiste
  • ensemble de 2 tableaux : Le Baptême du Christ, Le Repentir de saint Pierre
    ensemble de 2 tableaux : Le Baptême du Christ, Le Repentir de saint Pierre Briançon - Forville - en écart
    Historique :
    Le premier tableau date du 18e siècle, le second du 19e siècle.
    Description :
    Toile de forme rectangulaire verticale, un de toile de texture moyenne. Couche picturale uniforme d'épaisseur moyenne, laissant à peine transparaître le grain de la toile.
    Titre courant :
    ensemble de 2 tableaux : Le Baptême du Christ, Le Repentir de saint Pierre
  • peinture monumentale : Le sacrifice d'Isaac et Jacob pleurant le départ de son fils Benjamin.
    peinture monumentale : Le sacrifice d'Isaac et Jacob pleurant le départ de son fils Benjamin. Freissinières - en village
    Représentations :
    tenant la cassolette des sacrifices. A droite de la fenêtre, le vieux Jacob pleurant tient par la main
    Description :
    Les peintures murales se développent sur le mur pignon de part et d'autre d'une fenêtre murée et
    Titre courant :
    peinture monumentale : Le sacrifice d'Isaac et Jacob pleurant le départ de son fils Benjamin.
    Illustration :
    Partie gauche du décor : le sacrifice d'Isaac. IVR93_19920501221XA
  • Tableau d'autel : le Christ délivrant les Âmes du Purgatoire
    Tableau d'autel : le Christ délivrant les Âmes du Purgatoire Bonnieux
    Historique :
    Le tableau d'autel fait partie de l'ensemble de l'autel secondaire des Âmes du Purgatoire qui comprend un autel [IM84001645], le retable [IM84001643] et ce tableau. De belle facture et d'une grande l'inventaire de 1906, il est mentionné sans éloge avec le retable et l'autel sous le n°11 "une toile dédiée aux associations ou congrégations afférentes aux différentes chapelles sous le n°156 de l'inventaire.
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Référence documentaire :
    inscription) établies par le Conservateur des Antiquités et Objets d'Art à l'attention du service de la
    Représentations :
    Dieu le Père, les bras ouverts vers le Christ. Dans la partie inférieure, les damnés brulant dans le
    Description :
    en bois sculpté peint en noir et doré à la feuille (moulure). La toile semble constituée d'un seul .
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le retable
    Titre courant :
    Tableau d'autel : le Christ délivrant les Âmes du Purgatoire
    Dimension :
    Dimensions dans le cadre : h = 325 ; la = 147.
    États conservations :
    Le retable dont ce tableau fait partie a été restauré en 2008 par l'Atelier Contre-Courbe. Le
  • groupe sculpté (demi-nature) : Saint Marc et le lion
    groupe sculpté (demi-nature) : Saint Marc et le lion Colmars - place Joseph-Girieud
    Observation :
    Le drapé du manteau de saint Marc, sa chevelure et l'expression de son visage traduisent
    Représentations :
    Le saint est représenté en pied, tenant le livre, le lion couché à ses côtés. L'animal symbolique de l'évangéliste est représenté sans ses ailes. Sur le socle peint en imitation de marbre vert, deux couronnes végétales, qui enserrent le coeur douloureux de Marie et le Sacré-Coeur, sont rapportées de part
    Description :
    à la feuille d'or sur préparation rouge-orangée. Deux éléments métalliques sont fixés sur le socle.
    Titre courant :
    groupe sculpté (demi-nature) : Saint Marc et le lion
    Dimension :
    h = 86 (hauteur avec le socle) ; la = 55 (largeur du groupe) ; pr = 40 (profondeur au niveau du
  • maison dite Villa Le Ravin, puis Villa Provençale
    maison dite Villa Le Ravin, puis Villa Provençale Èze - Saint-Laurent-d'Eze - R.N. 559 - en écart - Cadastre : 1980 AW 79, 80
    Historique :
    La villa et la chapelle, dont la date de construction, le nom du commanditaire et le nom de l'architecte, ne sont pas connus, sont mentionnées sur le cadastre de 1874, sur une parcelle d'environ deux l'ingénieur Stephen Davidovitch Sigismondovitch. Ce dernier crée le portail. La villa est revendue en 1910, à
    Description :
    , surmontée d'un campanile. Le portail à l'ouest, encadré de pilastres, est surmonté d'une croisée. La façade est couronnée d'un fronton semi-circulaire surmonté d'une croix russe en ferronnerie. Le jardin, en
    Titre courant :
    maison dite Villa Le Ravin, puis Villa Provençale
    Appellations :
    Villa Le Ravin
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison depuis le sud-est. IVR93_19980600788X Vue d'ensemble de la façade sud, depuis le sud. IVR93_19980600871X
  • statue-reliquaire (demi-nature) : Saint Jacques le Majeur
    statue-reliquaire (demi-nature) : Saint Jacques le Majeur Saint-Jacques
    Représentations :
    Saint Jacques le Majeur, debout Auréole en forme de gloire. Pieds-boules et palmes sur le socle.
    Titre courant :
    statue-reliquaire (demi-nature) : Saint Jacques le Majeur
  • statue (petite nature) : Saint Michel terrassant le dragon
    statue (petite nature) : Saint Michel terrassant le dragon Castellane - la Baume - en écart
    Représentations :
    De face, debout sur le dragon, saint Michel s'apprête à enfoncer sa lance dans le dragon qui tourne
    Description :
    Socle rectangulaire en piédouche. Les chairs, les cheveux et le dragon sont peints, le vêtement de
    Titre courant :
    statue (petite nature) : Saint Michel terrassant le dragon