Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • fortification d'agglomération
    fortification d'agglomération Antibes
    Historique :
    construits la tour Saint-Jaume et l'embryon du futur Fort Carré, tous deux attribuables à l'ingénieur Jean de Saint-Rémy. A la fin du 16e siècle, une première enceinte existe. De 1603 à 1611 Raymond et Jean de bastion de grand môle sur l'ex îlot Saint-Jaume destiné à abriter le chantier naval. Plusieurs projets de
    Référence documentaire :
    Le bastion Saint Jaume à l'époque des chantiers navals./ Dessin au crayon, [20e siècle] auteur
    Précisions sur la protection :
    -bastion 17 dit Fort Saint-André : inscription par arrêté du 23 janvier 1930.
    Statut :
    propriété de l'Etat Remparts et demi-bastion 17 dit Fort Saint-André : propriété de l'Etat
    Description :
    . Construit sur le grand môle, il comprenait un grand bastion occupant l'îlot Saint-Jaume et un chemin de . Son fronton sculpté est inscrit Monument Historique depuis 1928. - le bastion Saint-André, construit . - le front de la jetée du môle. - le bastion Saint-Jaume et la courtine du môle.
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Saint-Rémy de Jean
    Texte libre :
    d’une vaste anse naturelle dite « de Saint Roch » , aux eaux peu profondes, est alors médiocrement presqu’île formant éminence rocheuse couronnée par une chapelle Saint-Laurent, et au sud-est par deux îlots rocheux dits de Sainte-Claire et de Saint-Jaume, échelonnés au devant de la pointe nord de la cité. Les construire un môle maçonné reliant les deux îlots à la ville, et dépassant l’îlot Saint-Jaume, pour mieux faire construire sur l’ îlot Saint-Jaume une « forteresse » propre à défendre l’entrée du port. Cet à l’artillerie. D’après les plans anciens les plus fiables, cette tour Saint-Jacques ou Saint-Jaume chapelle Saint-Laurent, ouvrage en forme de grosse tour de plan intérieur circulaire, embryon du futur « Fort Carré ». Le rôle d’un maître d’œuvre ou ingénieur royal portant le nom de Saint-Rémy, également mentionné à Saint-Paul-de-Vence, dans cette campagne de fortification, est mal élucidé. Une confusion historiographique existe entre un François Mandon de Saint-Rémy et l’ingénieur Jean de Saint-Rémy, commissaire de
    Illustration :
    Croquis du bastion Saint Jaume à l'époque des chantiers navals. IVR93_20150600182NUC1A Le demi-bastion Saint-André (17) et l'enfilade du front de mer vus du sud. IVR93_20060600178XE Détail de l'angle arrondi face-flanc du demi-bastion Saint-André (17) ; embrasures Mur de gorge du demi-bastion Saint-André et rampe de sa plate-forme d'artillerie Plate forme du demi-bastion Saint-André. IVR93_20060600182XE Rampe d'artillerie du demi-bastion Saint-André (17), et bastions 18, 20-21. IVR93_20060600183XE Plate-forme de la branche gauche de la face du bastion Saint-Jeaume. IVR93_20060600198XE Bastion Saint-Jeaume, mur de soutènement du chemin de ronde. IVR93_20060600199XE Vue depuis la mer sur les fortifications du bastion Sainte Jaume. IVR93_20150600164NUC2A Casemates du bastion Saint Jaume. IVR93_20150600165NUC2A
  • fortification d'agglomération
    fortification d'agglomération Guillestre - en ville
    Historique :
    portes et fenêtres, les portes de Saint-Sébastien et de Sainte-Catherine sont détruites, tandis que les
    Description :
    ou du Barry), au nord le long de la rue des Champs-Elysées, à l'est au niveau de la place Sainte un gond métallique de la porte de Saint-Sébastien. Cinq tours sont encore visibles. La mieux (Maurice-Petsche), les portes Sainte-Catherine à l'est et Saint-Louis à l'ouest sont en berceau plein -cintre. Au sud-est de la ville, dans le quartier de l'église, la porte Saint-Jean-Baptiste et au sud, sur les rives du Rif-Bel, la porte du Saint-Esprit sont en berceau brisé. Il ne reste rien du château dont
    Texte libre :
    "près de la porte de Queiras [porte Sainte-Catherine), la chambre plus aulte, avec sa part de la tour » (Ibid. BB 20). Les portes de Saint-Sébastien et de Fontloube sont réparées en 1698 (Ibid. : CC 66), puis de nouveau en 1722, l'année où l'on répare aussi celle de Sainte-Catherine (Ibid. CC 90). Les portes de Saint-Sébastien et Fontloube subissent d'autres réparations en 1776 (Ibid. : CC 148). L'année suivante, il semble que les consuls projettent de reconstruire la porte de Saint-Sébastien en avant de s'opposent « au projet qu'il avait formé de construire des cabinets près la nouvelle porte de Saint-Sébastien la commune de Guillestre mentionne: « 4 pentutes (sic) en fer provenant de l'ancienne porte de Saint -Sébastien, 3 gons en fer de ladite porte » (Ibid. : CC 176). La porte Sainte-Catherine quant à elle a été s'ouvrait sur la place Sainte-Catherine, à droite de la porte du Queyras. La porte Saint-Louis ouvre sur le sensiblement différente. La plus grosse, qui s'élevait au nord de la porte Sainte-Catherine, semble avoir été
    Illustration :
    Poterne Sainte-Catherine. IVR93_20000500712XA Poterne Sainte-Catherine depuis la ville. IVR93_20000500629X Place du Portail. Poterne Saint-Jean-Baptiste. IVR93_20000500707XA Rue Saint-Jean-Baptiste. Poterne Saint-Jean-Baptiste vue de la ville. IVR93_20000500610X Porte du Saint-Esprit. Vue générale depuis le quartier de Ville-Vieille. IVR93_20000500703XA Porte du Saint-Esprit. Vue générale côté ville. IVR93_20000500590X l'emplacement de l'ancienne porte Saint-Sébastien ou de la Condamine. IVR93_20000500575X l'ancienne porte Saint-Sébastien ou de la Condamine. Maison (1940 E1 385). IVR93_20000500694XA vestiges de l'ancienne porte de Saint-Sébastien ou de la Condamine. IVR93_20000500702XA Poterne Saint-Louis. IVR93_20000500695XA
1