Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 27 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale, Prieuré de Chanoines Saint-Jean de Roubians
    église paroissiale, Prieuré de Chanoines Saint-Jean de Roubians Cabrières-d'Aigues - l' Eglise Saint-Jean - isolé - Cadastre : 1971 AB 121, 122 1856 D 907
    Localisation :
    Cabrières-d'Aigues - l' Eglise Saint-Jean - isolé - Cadastre : 1971 AB 121, 122 1856 D 907
    Titre courant :
    église paroissiale, Prieuré de Chanoines Saint-Jean de Roubians
    Vocables :
    Saint-Jean-de-Roubians
    Texte libre :
    HISTORIQUE La fondation de l'église Saint-Jean de Roubians est probablement très ancienne, en tout castrum de Roubians, l'église Saint-Jean était et demeura la paroisse du territoire. Elle était dotée Fleurs. Non astreint au paiement de la taxe synodale et de la taxe sur les dimes, le prieur de Saint-Jean état, mais dut ordonner plusieurs réparations à celle de Saint-Jean, dont la couverture de tuiles avait besoin d'être refaite, l'escalier montant au clocher d'être couvert d'une voûte et l'autel de Saint-Jean Cucuron, Raimond Ricau, qui légua, le 9 avril 1348, une livre d'huile au luminaire de Saint-Jean de Cucuron), en élevant et reposant le crucifix de bronze placé sur le maître-autel de l'église Saint-Jean l'église, un pré et plusieurs parcelles de bois et de landes ; dans l'église Saint-Jean, deux nappes d'autel, un crucifix et un reliquaire de Saint-Jean ; les objets, livres et vêtements liturgiques l'église Saint-Jean continuait cependant d'accueillir les sépultures des habitants de Cabrières, ainsi
  • chapelle Saint-Pancrace, ermitage, cimetière
    chapelle Saint-Pancrace, ermitage, cimetière Grambois - Saint-Pancrace - isolé - Cadastre : 1953 B 372 1838 B 6, 7
    Contributeur :
    Dautier Yves Vincent Jean
  • église paroissiale Saint-Martin
    église paroissiale Saint-Martin Colmars - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1827 E 31, 39 1983 AB 55
    Historique :
    commande de Bérard de Chamberony, notaire de Colmars en 1300, sous le vocable de Saint-Jean. Cet édifice dans le grand incendie de la ville. Un nouvel édifice, toujours sous le vocable de Saint-Jean semble-t
    Référence documentaire :
    18 juillet 1628 : l'assemblée du conseil de communauté se tient "dans l'église Saint-Jean 30 octobre 1685 : la communauté de Colmars "paie à Jean Meisfred vingt sept livres qui lui sont ), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane-Adhémar (évêque de Senez de 1784 à 1788 1816. Pétition des fabriciens. Délibérations du 20 janvier. Devis estimatif de Jean-Pierre Vue de situation des deux églises Saint-Jean (dans le bourg, à l'intérieur des fortifications) et -Jean, 1986, 559 p. : ill. p. 86-87 GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et
    Remploi :
    remploi provenant de Colmars - porte est, façade nord ancienne église paroissiale Saint-Jean
    Annexe :
    titre de saint Martin [avait] été démolie longtemps devant l’année 1582, puisque mgr Jean Clausse fesant avant 1300, a été érigée l'église de Saint-Jean sur la commande Bérard de Chamberony, à l'emplacement de pourrait considérer que la nouvelle église édifiée en 1530 sous la titulature de saint Jean prend, dès sa ", puis en 1700, dans une visite pastorale, l'évêque mentionne à nouveau l'église Saint-Jean « qui est novembre 1700: "[...] nous sommes allés visiter [...] l'église de Saint-Jean qui est maintenant celle de puisque Mgr Jean Clausse fesant la visite épiscopale à Colmars cette année impute cette vieille démolition aux guerres précédentes et atteste que le service se fesoit des lors en l'église de Saint-Jean". "La chapellenie de St Jean l'Evangéliste fondée par Bérard Chamberony notaire de Colmars le vint sept janvier mil trois cens lequel bâtist aussi cette meme église de St-Jean qui est devenue aujourdhuy la Paroisse lequel il a donné trois maisons contiguës à l'église de St-Jean qu'il venoit de batir, lesquelles ayant
    Texte libre :
    la chapellenie de Saint-Jean et c'est le même qui fait bâtir "cette même église de St-Jean qui est l'église Saint-Jean dans laquelle, d'après Monseigneur Soanen en 1718, on célébrait le service divin déjà en 1551. Cette nouvelle église Saint-Jean est détruite par le grand incendie de Colmars le 8 août saint Jean, de même lors de la visite de 1712 à l'occasion de laquelle l'évêque commente son piètre état
    Illustration :
    -Martin et Saint-Jean, respectivement à l'emplacement de l'actuel fort de Savoie, et dans le bourg
  • Village
    Village Bézaudun-les-Alpes - en village
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • Village
    Village Cipières - en village
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • Village
    Village Les Ferres - en village
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • Village
    Village Bouyon - en village
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • Village
    Village Coursegoules - en village
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • Maison, Four à Pain
    Maison, Four à Pain Coursegoules - la Ville - Ville - en village - Cadastre : 1841 B 670 1981 B 508
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • Château Fort Notre-Dame-de-Pitié, chapelle de Pénitents
    Château Fort Notre-Dame-de-Pitié, chapelle de Pénitents Coursegoules - la Ville - Ville - en village - Cadastre : 1841 B 664 1981 B 549
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • Fortification d'Agglomération
    Fortification d'Agglomération Coursegoules - en village - Cadastre : 1981 B 475, 608 non cadastré
    Contributeur :
    Poteur Jean-Claude
  • cathédrale Notre-Dame et Saint-Véran actuellement église paroissiale Saint-Véran
    cathédrale Notre-Dame et Saint-Véran actuellement église paroissiale Saint-Véran Cavaillon - place Voltaire - en ville - Cadastre : 1832 G1 666 1982 CK 711
    Historique :
    avignonnais Jean et Jean-François Rochetin sur des plans de l'architecte Jean-Baptiste II Péru.
    Auteur :
    [maître maçon] Rochetin Jean [maître maçon] Rochetin Jean-François [architecte] Péru Jean-Baptiste II
  • cathédrale puis église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
    cathédrale puis église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption Senez - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1811 E 107 1986 AB 129
    Historique :
    achevés qu'en 1930. En 1960-1961, Jean Saunier, architecte en chef des Monuments Historiques, fait
    Référence documentaire :
    -Provence monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean, 1986, 559 p. : ill. P. 253-257. Histoire de l'église. FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Souvenirs religieux des églises de la
    Auteur :
    [maçon] Isnard Jean-Baptiste [architecte] Saunier Jean
    Annexe :
    , orné de sculptures, que s’était fait élever, près de l’autel de Saint-Jean, l’évêque Jean-Baptiste . L’évêque Claude de Mouchy (Jean Clausse de Mouchy ?) (1561-1587), abbé du Thoronet, entreprit sa contreforts refaits. Le prix-fait passé le 29 février avec les maçons de Senez Jean-Baptiste et François . Jean Soanen n’eut jamais à faire réparer son église. Au début du XIXe siècle, le monument, trop effectués par les soins du chapitre. Ils furent confiés à deux maîtres maçons de Senez, Jean-Baptiste et voûte s’écroule le 4 juillet 1835. Délibération du 9 août 1835 décidant des travaux. 1960-1961 : Jean Joseph Demandolx vitrier ». (AD, série E 53/4). Dans la chapelle de Saint-Jean-Baptiste se trouvait le dans la chapelle de Saint Jean Baptiste. On assisté à ses funérailles Messieurs les prévôts, dignitez dans la chapelle de St Jean Baptiste Victor de Castellane Adhémar, évêque et seigneur de Senez, abbé de
    Illustration :
    Chapelle de saint Jean. Vue intérieure. IVR93_20080402321NUC2A
  • bases (2 supports zoomorphes) : Lions accroupis
    bases (2 supports zoomorphes) : Lions accroupis Guillestre
    Référence documentaire :
    P. 24-25. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille
  • église paroissiale Saint-Marcellin
    église paroissiale Saint-Marcellin La Salle-les-Alpes - en village - Cadastre : 1827 B6 1736 1962 AE 120
    Référence documentaire :
    P. 199-208 Rochette, Jean-Claude. L'église Saint-Marcellin à La Salle-les-Alpes (Hautes-Alpes
  • église paroissiale Notre-Dame
    église paroissiale Notre-Dame Clumanc - le Château - en écart - Cadastre : 1837 B 1145, 1147 2000 WD 15
    Référence documentaire :
    (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783 ), Sixte-Louis-Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de
    Annexe :
    réparé les autels de saint Jean-Baptiste et de saint Marc, où l’on ne disait plus la messe depuis l’évêque de Senez Jean Soanen. I. Etat du spirituel 1. Les choses sont pour le clergé comme en 1717 (…). 2 trois tombes de Saint-Jean, de Saint-Marc et du Rosaire. 2. L’état de toutes les confréries est fort bon Senez Jean Soanen. (...) nous nous sommes rendus le matin dans la paroisse de Notre-Dame de d’aujourd’huy est le sr Jean Peyron, fait prêtre par nous en septembre 1699 et pourvu en octobre 1704 (…). Et le donnée à feu sr Honoré Peyron vicaire et le sr Jean Peyron son neveu et son successeur ayant plaidé pour sr Jean Peyron aujourd’huy titulaire prétend qu’anciennement tous les habitans de Saint-Honoré , confréries, comptes etc., les quatre chapelles qui sont dans l’église sont celles de saint Jean et du Rosaire personne ne nous a fait apparoir aucun titre de sépulture dans les trois tombes de saint Jean, de saint Marc et du Rosaire, 2° que la fente de la voûte de Saint-Jean n’est point réparée quoyqu’ordonnée ; 3
    Texte libre :
    de Senez : c’est l’évêque Jean Soanen qui nous l’assure dans le procès-verbal de sa visite du 22 juin autels latéraux : au nord, dans des chapelles, ceux de saint Jean-Baptiste et du Rosaire, au sud, ceux de l’église est belle, toute en pierre de taille. Il y a sur les côtés quatre chapelles. Celle de saint Jean Jean-Baptiste-Charles-Marie de Beauvais, sauf à refaire le badigeon des chapelles de saint Joseph et du levant qui menaçait ruine. En 1856, on a réparé les autels de saint Jean-Baptiste et de saint Marc, où
  • ville de Guillestre
    ville de Guillestre Guillestre - en ville
    Référence documentaire :
    Prix-fait donné par jean Albert à Jean Bonin pour construction d'une cave à Guillestre. 19 juillet Prix-fait à Michel Maurel et André Fabry passé devant Jean-Baptiste Albert, notaire. 19 février ALBERT, Jean-Baptiste (notaire). Inventaire des biens de Pierre et Philippe Resplandin. 19 janvier BRUN, Esprit (notaire). Prix-fait donné par Ennemond Meynier à François mercier et jean Roufin. 27
    Texte libre :
    reconnaissance générale est fournie par les habitants de Guillestre à l'archevêque Jean de Girard, dans laquelle l'estimation de chaque immeuble. Le 9 septembre 1698 Jean Chevallier arpenteur à Crottes est chargé de refaire de terroir". Jean Chevallier s'engage à finir l'ouvrage avant la fin du mois de juillet 1699. Il de la Roche, Jean Arnaud de Risoul pour l'estimation des fonds, le tout pour 1700 livres (AD. 05 : CC par Jean Chevallier à partir de 1698 (Ministère de la Défense, SHAT : 1M 1073). L'organisation archevêques depuis le sud de la ville en traversant le quartier «sous le château». En 1469 Jean Pascal possède comprend quatorze dont «les moulins, fouloir, pressoir et béallière de Maître Jean Bonnardel » (Ibid. fol Guillestre somment Jean Donéoud de «démolir un pan de mur qu'il construit en empiétant sur la Grande Rue» (AD consuls d'une part et François Giréoud et Jean Barein d'autre part. Il concerne «l'ale (sic) » de . 1). D'ailleurs, le 23 mars 1634, Jean Barrein, consul de Guillestre, ordonne à Jean Donéoud de
    Illustration :
    pénitents noirs de Saint-Jean-Baptiste. IVR93_20020500137XE
  • maison
    maison Méailles - 15e maison - en village - Cadastre : 1830 D 420 1984 D 175
    Historique :
     » appartenant à Bonnet Jean Pierre, lequel possède également un colombier dans la maison voisine (1830 D 419) et
  • écart de Notre-Dame
    écart de Notre-Dame Moriez - Notre-Dame - en écart - Cadastre : 1838 C1 6, 7 1983 C1 84
    Référence documentaire :
    Le 27 octobre 1660 : rapport sur l'état du prieuré Notre-Dame du Serret de Moriez par Jean Périer et Jean Lions, experts commis par l'abbé de Lérins et le seigneur de Moriez. Rapport sur l'état du "Soussigné Jean Mathieu Carbonel notaire demeurant à Castellanne déclare être dans l'intention de nationaux du district de Castellane [Soumission du sieur Jean Mathieu Carbonel]. 1791/04/30. Archives sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778 l'ancien village de Moriez, bâti au quartier du Coulet-de-Ville. FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Souvenirs . GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur monumentale et artistique. Digne: Imprimerie Louis-Jean, 1986, 559 p. : ill.
    Annexe :
    le comte, de couchant Jean Barbier, Charles Juglar, Pierre Boeuf, de midy la serrière terre gaste, de led. sieur comte, de tremontane Jean Sauvaire, de couchant le valon de St-Firmin – en marge : 8 p. Il -Dame du Serret de Moriez par Jean Périer et Jean Lions, experts commis par l’abbé de Lérins et le présentés Jean Perrier bourgeois de Vergons et Jean Lions mesnager de Moriés expertz comis du consentement de ses rentiers Jean, Donat, Mathieu et Monet Michel, de 2 livres 9 sous 7 deniers obole pour 2 l’église St Jean de la Fous avec leurs dépandances etc. Au diocèse de Glandèves la parroisse et églises du la Rochette Chanant l’église St Jean de la Rocastéron l’église St Jean de Mela l’église Ste Marie de château. – Sentence arbitrale rendue par Jean Laugier, prieur de Vallauris et vicaire au siprituel et au notaire niçois Jean Galéan, A.D. Alpes-Maritimes, H 935. Bail pour le prieuré 1660, 9 octobre. Lérins Pierre Mathieu, Sperit Michel, Charle Juglar et Pierre Juglar viguier, de midi terres de Jean Michel
  • maisons, celliers dits caves
    maisons, celliers dits caves Guillestre
    Référence documentaire :
    BRUN, Esprit (notaire). Prix-fait donné par Ennemond Meynier à François mercier et jean Roufin. 27 CREVOLIN, Philippe (notaire). Vente des consuls de Guillestre à Jean-Baptiste Mottet. 15 février
    Texte libre :
    maison ou des bâtiments isolés. C'est le cas en 1632 lorsque Jean Bonin, maître-maçon à Guillestre J'habitation. En 1547, Jean Broyon échange avec Jean et Antoine Laurent la moitié d'une maison à Fontloube « de Mercier et à Jean Roufin "de la val d'Oste en Savoye, maistres massons et plâtriers", pour réparer une concerne Jean Baptiste. Celui-ci possède une cave sous la boutique d'Esprit Brun et partage en indivision appartenant à Jean Reymond et à son épouse (A.D. 05 : 2 Mi 138, fol. 313 verso), la présence de tels édifices