Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 160 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • statue (gisant) : Le Christ mort dit le Christ du galérien, socle
    statue (gisant) : Le Christ mort dit le Christ du galérien, socle Villefranche-sur-Mer - place de l' Eglise
    Représentations :
    , le coq. Sur la face gauche : l'échelle et une palme. Sur la face droite, la lance et l'éponge.
    Description :
    Le gisant est disposé sur un socle en forme de lit. Sur les traverses supérieures moulurées sont
    Emplacement dans l'édifice :
    contre le mur ouest
    Titre courant :
    statue (gisant) : Le Christ mort dit le Christ du galérien, socle
    Appellations :
    le Christ du galérien
    Illustration :
    Détail, le buste. IVR93_20000600162XA
  • groupe sculpté (statuette) : saint Michel terrassant le dragon
    groupe sculpté (statuette) : saint Michel terrassant le dragon La Grave - le Rivet - le Rivet du Pied - en écart
    Localisation :
    La Grave - le Rivet - le Rivet du Pied - en écart
    Titre courant :
    groupe sculpté (statuette) : saint Michel terrassant le dragon
    Illustration :
    Groupe sculpté (statuette) : saint Michel terrassant le dragon. IVR93_19810501683VA
  • pièce de tissu : L'Enfant Jésus régnant sur le monde
    pièce de tissu : L'Enfant Jésus régnant sur le monde Briançon - le Chabas - en écart
    Représentations :
    L'Enfant Jésus bénissant, debout sur un globe, le serpent à ses pieds, et tenant une bannière
    Localisation :
    Briançon - le Chabas - en écart
    Titre courant :
    pièce de tissu : L'Enfant Jésus régnant sur le monde
  • tableau : Saint Etienne (?) et saint Jean Evangéliste devant le Sacré-Coeur, la couronne d'épines, la croix et le Saint-Esprit, cadre
    tableau : Saint Etienne (?) et saint Jean Evangéliste devant le Sacré-Coeur, la couronne d'épines, la croix et le Saint-Esprit, cadre Allos - le Plan-Nord
    Représentations :
    Les deux saints contemplent le coeur de Jésus, la couronne d'épines et une croix que semble
    Description :
    Toile composée de 2 lés horizontaux. Couche picturale fine. Le cadre en bois, peint faux marbre
    Localisation :
    Allos - le Plan-Nord
    Titre courant :
    tableau : Saint Etienne (?) et saint Jean Evangéliste devant le Sacré-Coeur, la couronne d'épines , la croix et le Saint-Esprit, cadre
    États conservations :
    le reste du tableau. Le cadre était probablement entièrement doré ; la polychromie de la traverse
  • tableau : Saint Roch de Montpellier, saint Sébastien, sainte Barbe et le donateur
    tableau : Saint Roch de Montpellier, saint Sébastien, sainte Barbe et le donateur Puy-Saint-Vincent - le Laux - en écart
    Représentations :
    Le portrait du donateur, avec un collet d'hermine, est placé au premier plan à droite de la
    Description :
    couvrante. 160 h ; 125 la ; dimensions à l' intérieur du cadre. de droite : la = 50.
    Localisation :
    Puy-Saint-Vincent - le Laux - en écart
    Titre courant :
    tableau : Saint Roch de Montpellier, saint Sébastien, sainte Barbe et le donateur
  • tableau : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et sainte Catherine de Sienne, cadre
    tableau : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et sainte Catherine de Sienne, cadre Barrême - Saint-Jean
    Historique :
    Cette toile est signée Morenon et datée 1743. Un tableau représentant le Baptême du Christ et
    Représentations :
    tend le rosaire à saint Dominique agenouillé à ses pieds à sa droite et tenant une tige de lys ; un . De son côté, l'Enfant Jésus, debout sur les genoux de sa mère, tend le rosaire à sainte Catherine
    Titre courant :
    tableau : La Vierge et l'Enfant Jésus remettant le rosaire à saint Dominique de Guzman et sainte
    États conservations :
    Le cadre est abimé à plusieurs endroits (lacunes au niveau de la dorure comme de la préparation
  • placard (N° 1)
    placard (N° 1)
    Canton :
    Le Monêtier-les-Bains
    Description :
    de fermeture en bois, cloué à droite sur le cadre, au-dessus du battant. Deux fiches à patte en fer
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • buffet (N° 1)
    buffet (N° 1)
    Canton :
    Le Monêtier-les-Bains
    Description :
    traverses moulurés. Dessus, composé de planches transversales embrevées, posé sur le bâti. Corniche moulurée dans le débord du dessus. Pieds montant de fond. Battants à bordure moulurée. Montants et traverses des
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon
    fortification d'agglomération dite enceinte de la ville de Briançon Briançon - avenue de la Libération - en ville - Cadastre : 1975 AO5 54, 55, 58, 59, 60
    Historique :
    d'une enceinte bastionnée. Un plan de Langrune de 1691 montre les travaux terminés. En 1692, le roi
    Référence documentaire :
    Fragment du plan de la place de Briançon pour accompagner le rapport du Chef du génie sur les moyens de loger le Commandant de la place et d'établir ses bureaux. / Dessin, lavis, 1843. Service
    Description :
    L'enceinte, polygonale, est occupée par le château dans le quart nord-est. Elle est formée de
    Auteur :
    [ingénieur militaire] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    la fin du XIVe siècle. De son côté le château, à plan sensiblement ovale, comportait une muraille une tour carrée. L'édifice avait été modernisé après 1590 par le connétable de Lesdiguières et doté , en particulier, d'un petit front bastionné face au nord-est, front le plus abordable. A l'est, un dominant l'agglomération, une petite avant-cour et un bastion irrégulier protégeaient la porte d'entrée. Le tout, bien représenté sur le plan du 14 août 1691 de l'ingénieur de Langrune et les plans et élévations « Barbets », sur le versant oriental des Alpes. Craignant probablement un coup de main des Barbets contre la , figure achevée sur le plan de Langrune, du 14 août 1691 (provenant des archives du génie et actuellement précipitent : le 26 janvier 1692 - deux semaines après le projet de Delabat - la ville est dévastée par un l'enceinte, en particulier l'église paroissiale, située dans le cimetière actuel. Les projets de Vauban Sérieusement inquiété par ce coup subit, le roi envoie Vauban sur place : du projet qu'il arrête, à la date du
    Illustration :
    Enceinte de ville. Bastion 18, flanc et face droite avec le chevet de la collégiale Q. A l'arrière plan, en haut et à droite, le fort des Têtes. IVR93_19870500566X , la contregarde générale. Au deuxième, la fausse braie, enfin le corps de place et la ville. A Enceinte de ville. Front ouest. Fausse braie vue d'enfilade du pied du bastion 18 vers le bastion 20, du nord vers le sud. IVR93_19870500542X Enceinte de ville. Le bastion 23 vu de la contregarde avec, au pied, bastion 45 de la fausse braie bastion 18 vers le sud. IVR93_19870500543X Extrémité nord-est de l'enceinte et raccordement avec le château. Au premier plan fossé et face droite de la demi-lune 30 avec l'aqueduc. Au-dessus, flancs 16 et 57. A l'arrière plan et à droite, le Le Grand Caire, vue partielle de l'enceinte. IVR93_19740500012ZA
  • statue (petite nature) : La Vierge à l'Enfant
    statue (petite nature) : La Vierge à l'Enfant Cap-d'Ail - 1 avenue Winston-Churchill
    Représentations :
    La robe et le manteau de la Vierge présentent des drapés élaborés.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
  • lutrin à armoire
    lutrin à armoire Puy-Saint-André - en village
    Représentations :
    végétal sur fond pointillé, dans un rectangle éclaté sur le panneau du battant ; petites croix autour
    Description :
    côté), d'une tige tournée portant le pupitre. Celui-ci comporte deux pupitres adossés reliés par des . Pieds-montants, coupes carrées chevillées sur le bâti, coupes mixtes chevillées sur le battant. Plateau en deux planches embrevées, clouées sur le bâti ; moulure clouée sous le plateau. Plate-bande et moulure petit cadre sur le battant.
    Emplacement dans l'édifice :
    choeur, derrière le maître-autel
  • fort Royal ou fort Sainte-Marguerite
    fort Royal ou fort Sainte-Marguerite Cannes - Ile-Sainte-Marguerite
    Historique :
    1637, les espagnols reconstruisent le fort existant. Le plan établi en 1635 est signé El Ing(enior succèdent pour aménager et améliorer le fort et son enceinte. En 1685 le fort est transformé en prison de casernes. La guerre de succession d’Autriche (1740-1748), ravive le rôle militaire potentiel des 1781-1873. Le premier tiers du 19e siècle voit se réaliser plusieurs chantiers d'améliorations. De 1840 batteries de côte. La batterie de la Convention est reconstruite en 1860 sur le modèle des corps de garde
    Référence documentaire :
    Ile Sainte-Marguerite. Le fort. La chapelle. / Carte postale no 6, 1er quart 20e siècle. RM RAULIN, G. de. L'île Sainte-Marguerite, le masque de fer, Bazaine. Paris : Albin Michel, 1919. 63 p. P. 111-120. Ribière, Henri. Le fort royal de Cannes. Dans Vauban et ses successeurs dans les Alpes CITERA-BULLOT, F. Le fort royal de Sainte-Marguerite au 17e siècle. Musées de Cannes, catalogue
    Précisions sur la protection :
    Le fort avec son puits espagnol et la zone militaire qui l'entoure : classement par arrêté du 27
    Auteur :
    [] Le Prestre de Vauban Sébastien
    Texte libre :
    forte close, ce qui n’est pas le cas. Il se différencie en cela d’exemples comparables en Atlantique initiative royale n’est d’ailleurs pas précoce, puisqu’elle ne commence pas avant le règne de Louis XIII pas jugée essentielle. L’émergence tardive d’un projet de fortification au service du royaume. Le bord de mer, vers le large, fortement agrandie à la fin du XIIIe siècle pour servir d’annexe fortifiée force et à la qualité de sa construction, comme en témoigne le moine Barralis, historiographe du , non sans arguments tendant à intéresser le roi de France dans l’entreprise. Il se serait agi d’un pour le roi « car n’est guère de temps que les enemis prirent quatre galères de sa majesté que si , siégeant au Mont-Cassin, avait amorcé depuis le début du XVIe siècle la réforme du monastère de Lérins et conditions posées par les religieux étaient que le cardinal de Bourbon, nommé abbé commendataire en 1565 , commence les travaux de « ladicte forteresse », et les poursuive « en son propre et privé nom » avec le
    Illustration :
    Carte des Isles Ste Marguerite et St Honorat 18e siècle. Détail : le monastère Saint-Honorat 6. Cannes - Ile Sainte-Marguerite. Le fort. La chapelle. IVR93_19960600267XB Le puits-citerne (i), avec son édicule de couvrement et ses citerneaux. IVR93_20060600262XE La demi-lune F vue à la gorge, depuis le bastion E. IVR93_20060600268XE Le secteur est du fort, le puits et le château A, vus du bastion E. IVR93_20060600269XE Magasin à poudres R dans le bastion H, vu du sud. IVR93_20060600270XE Magasin à poudres R dans le bastion H murs d'isolement et de terrassement. IVR93_20060600273XE Le corps de caserne V et la place du quartier nord-ouest. IVR93_20060600274XE Passage en poterne traversant le chemin couvert et le glacis, front sud. IVR93_20060600277XE Allée médiane entre les corps de casernes jumeaux X-Y, vers le sud. IVR93_20060600283XE
  • tableau : Saint Antoine de Padoue
    tableau : Saint Antoine de Padoue Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - le Freyssinet - en écart
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • tableau : Vierge des Sept Douleurs, Saint évêque, Saint Jean Baptiste, Saint François d'Assise
    tableau : Vierge des Sept Douleurs, Saint évêque, Saint Jean Baptiste, Saint François d'Assise Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Représentations :
    Vierge penchée sur le Christ allongé sur un linceul ; saints les yeux tournés vers l'espace céleste
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - les Guibertes - en écart
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • ferme dite domaine de l'Eysselle
    ferme dite domaine de l'Eysselle Port-Saint-Louis-du-Rhône - l' Eysselle - C.D. 35 - en écart - Cadastre : 1982 B2 72, 501, 502
    Historique :
    Le mas appartient , au début du 18e siècle, au marquis de Castillon. La maison de maître et l'écurie datent probablement de cette époque. Le logis des fermiers, mitoyen au logement de maître est sud du logement de maître a aussi été restaurée à cette époque, comme l'atteste la date portée sur le activité est remplacée par le stockage des céréales. Ainsi, les bâtiments agricoles sont réhabilités ?) , visibles sur le plan cadastral, sont actuellement détruits.
    Description :
    Tous les bâtiments sont en pierre, recouverts d'un toit à longs pans. La maison de maître et le logis des fermiers sont sous le même toit ; génoises, bandeau horizontal, chaînage d'angle, encadrement présente des baies en arc segmentaire, une porte principale surmontée d'agrafe moulurée. Le logement
    Typologies :
    type A3 : domaine avec logement de maître et logis des fermiers sous le même toit.
  • reliquaire-monstrance de sainte Lucie
    reliquaire-monstrance de sainte Lucie Le Monêtier-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    Deux poinçons sur le bord du pied et sur deux rayons de la gloire : grappe de raisin et trois
    Représentations :
    Motifs végétaux sur le pied et le noeud. volute, feuille, fleur, perle, gloire
    Description :
    argenté. Les éléments de la custode sont boulonnés. Le corps de la custode fait partie de la gloire, son
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - en village
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • reliquaire-monstrance de saint Joseph
    reliquaire-monstrance de saint Joseph Le Monêtier-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    PALO. S. JOSE. CON., dans le médaillon à reliques.
    Représentations :
    Treillis sur le pied ; cartouche orné de treillis sur la monstrance. feuille, volute, cartouche
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - en village
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • statue (figure vêtue), costume de statue et urne funéraire de saint Benoît, chevalier romain
    statue (figure vêtue), costume de statue et urne funéraire de saint Benoît, chevalier romain Cavaillon - place Voltaire
    Historique :
    l'évêque Guyon de Crochans (entre 1724 et 1730) et disposées dans le reliquaire après la Révolution . L'inventaire mobilier dressé en 1867 mentionne : "le corps de St Benoît, chevalier romain martyr, donné par le
    Représentations :
    martyre. Sur sa tunique : le Chrisme, un bouquet de lis et de palmes. Les tissus sont ornés de rinceaux
    Description :
    La statue se compose d'un squelette humain (relique) recouvert de gaze reconstituant le modelé des chairs. Le visage est réalisé en gaze peinte de couleur ocre, les mains sont couvertes de gants en argent, avec application de fins rubans dorés sur le devant de la tunique. Les manches et le bas de la , jaunes et verts. Le pommeau de l'épée en bois doré est recouvert de tissu doré. Des fleurs artificielles remplacent les cheveux. Le sang du martyr est conservé dans une urne en verre de Venise rouge.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le lambris du choeur sous le tableau central du retable
  • tableau : Vierge à l'Enfant,saint Jean Baptiste enfant, saint Pierre apôtre,sainte,évêque
    tableau : Vierge à l'Enfant,saint Jean Baptiste enfant, saint Pierre apôtre,sainte,évêque Le Monêtier-les-Bains - en village
    Inscriptions & marques :
    ECC[E] AGNVS DEI. (sur le phylactère de la croix de saint Jean Baptiste).
    Localisation :
    Le Monêtier-les-Bains - en village
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
  • ferme (chalet d'estive)
    ferme (chalet d'estive) La Salle-les-Alpes - Puy-la-Salle - 1ère ferme - en écart - Cadastre : 1829 B8 2244 1962 B6 1009
    Historique :
    Inscriptions gravées sur des pierres du mur (peut-être en remploi) : 1719 FICB et (...) 1731. Le bâtiment figure sur le cadastre de 1829.
    Description :
    Le 1er niveau est entièrement plafonné à l'exception de la cave voûtée en berceau ; la cuisine semble avoir été rajoutée au bâtiment initial. Le toit est couvert de paille de seigle ; porcherie en
    Aires d'études :
    Monêtier-les-Bains (Le)
    Texte libre :
    d'altitude. Construction mitoyenne de deux autres chalets par le pignon ouest. Façade regardant le sud d'un chapiteau en bois. Structure, distribution et circulation intérieure Le rez-de-chaussée construit . Élévation On accède à la grange de plain-pied par le mur-pignon est. Elle est ventilée par un jour . Couverture Le toit à longs pans est couvert de paille de seigle. Les trois fermes de charpente sont formées
    Illustration :
    Le conduit de la cheminée. IVR93_19830500424X
1 2 3 4 8 Suivant