Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale de la Transfiguration puis Sainte-Sévère
    église paroissiale de la Transfiguration puis Sainte-Sévère Villars-Colmars - en village - Cadastre : 1827 C 108 1983 AC 127
    Historique :
    la base du clocher porte une inscription gravée portant la date de 1678. L'église existe de manière certaine en 1697, date de la première visite pastorale recensée. En 1690, un incendie détruit le village mais épargne l'église placée sous le vocable de la Transfiguration. Elle possède alors une seule nef travaux. Une nouvelle sacristie est envisagée dès 1863, mais les travaux sont retardés par manque de chaux , accaparée par le chantier de l'église paroissiale de la commune voisine de Beauvezer. En 1895, d'importants travaux sont effectués au clocher qui menace de s'effondrer. L'église est restaurée en 2001. Le cimetière entourant l'église au nord et à l'ouest doit aussi dater du 19e siècle. Une croix de mission située dans le
    Parties constituantes non étudiées :
    croix de chemin
    Référence documentaire :
    Visites pastorales des 19 mai 1697 et 5 novembre 1700. Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez. 1697-1707. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 17. Visite pastorale du 17 octobre 1708. Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1708 -1723. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 18. Visites pastorales des 26 septembre 1745 et 1er juin 1768. Procès-verbaux de visites pastorales , évêché de Senez, 1745-1753, 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783), Sixte-Louis -Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane
    Représentations :
    Une croix en ferronnerie surmonte le clocher. Sur la voûte de la première travée de la nef latérale , est peinte la colombe du Saint-Esprit entourée de guirlandes de fleurs. Des têtes d'anges ornent la base des impostes. Une frise à motifs géométriques peints (entrelacs) court le long des murs de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    cintre. Les murs de l'église sont en moellons à mortier. L'église est couverte d'un toit à longs pans en . La façade principale, à l'est, présente trois ouvertures : la porte, au centre de la façade, une baie cintrée à mi-hauteur éclairant la nef secondaire et une baie dans la partie haute de la façade, légèrement décentrée sur la gauche, éclairant la nef principale. Contre le chevet, se dresse un clocher de section cintrées et la façade nord par une seule baie également cintrée. Au fond de la nef se trouve une tribune en charpente à laquelle on accède par un escalier tournant. L'ensemble de l'église est couvert d'un enduit ocre -jaune et les pilastres de la nef principale d'un enduit ocre-rose, les voûtes sont couvertes d'un enduit est de la nef principale est en carreaux de ciment blancs et noirs, celui de la nef secondaire, en plancher. La sacristie forme un appendice au sud de l'église en prolongeant une chapelle, contre la nef principale. La sacristie est éclairée par deux baies rectangulaires. Le cimetière est clos de murs en
    Titre courant :
    église paroissiale de la Transfiguration puis Sainte-Sévère
    Vocables :
    de la Transfiguration
    Texte libre :
    1- Situation L’église paroissiale est située tout en haut du village, au bord de la Grande Rue de bâtiments : l’église qui regarde à l’ouest et ouvre à l’est sur la rue ; un corps de bâtiment accolé à l’élévation sud de l’église sur ses deux-tiers ouest ; et un clocher accolé à l’élévation ouest de l’église, près de l’angle nord. 3- Matériaux Murs en blocage lié au mortier de chaux. Toits de l’église, du bâtiment annexe et du clocher couverts de bardeaux de mélèze. Pour le bâtiment annexe, on voit des tôles ondulées sous les bardeaux. Charpentes non accessibles. Sol de l’église en carrelage ; celui de la sacristie en parquet. Porte d’entrée de l’église et marches devant, en pierre de taille (calcaire gris clair). 4- Structure L’église, de plan allongé, comprend une nef, un collatéral nord, une chapelle latérale au sud du chœur. Une sacristie est accolée au sud de l’église, à l’est de la chapelle latérale sud, et un clocher-tour est accolé au nord-ouest du chœur. - La nef de quatre travées est
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le cadastre napoléonien de 1827, section C, parcelle 108 Vue de situation. IVR93_20110403984NUC2A Vue générale de la façade sud. IVR93_20110403981NUC2A Vue du cimetière et de l'entrée. IVR93_20110403955NUC2A Vue du cimetière contre la façade nord de l'église. IVR93_20110403987NUC2A Vue de la nef depuis la tribune en 1976. IVR93_19760400154Z Vue intérieur de la nef secondaire. IVR93_20110403965NUC2A Collatéral nord, retombée des arcs : têtes de chérubins en demi-relief, 1976. IVR93_19760400155Z
  • chapelle de la Nativité puis Notre-Dame-des-Lumières puis Saint-Blaise
    chapelle de la Nativité puis Notre-Dame-des-Lumières puis Saint-Blaise Villars-Colmars - en village - Cadastre : 1827 C 402 1983 AC 203
    Historique :
    La chapelle de la Nativité est mentionnée à partir de 1712 ; en 1718, son état est considéré comme décent ; en 1768, elle est mentionnée sous le vocable de Notre-Dame-des-Lumières et à partir du 19e siècle sous celui de Saint-Blaise. Son clocher renferme une cloche qui date de 1773. Elle est présente sur le cadastre de la commune établi en 1827. Elle est entièrement restaurée en 1999.
    Référence documentaire :
    Visite pastorale du 17 octobre 1712. Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1708 -1723. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 18. Visite pastorale du 1er juin 1768. Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1745-1753 , 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771 ), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783), Sixte-Louis-Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane-Adhémar (évêque de Senez de 1784 à 1788 ). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 19 105 Fi 240 / 012. Plan cadastral de la commune de Villars-Colmars. / Dessin à l'encre par Fortoul
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La chapelle Saint-Blaise est située au coeur du village de Villars-Colmars. Elle présente un plan murs de la chapelle sont en moellons à mortier. La chapelle est couverte d'un toit à longs pans en bardeau. Un clocher de section carrée se dresse à l'angle sud-ouest de la chapelle. Le mur occidental est rapport au niveau de la rue et se fait par un escalier hors-d'œuvre droit. Deux baies légèrement cintrées sont ouvertes sur la façade sud. La façade nord est totalement aveugle. Au fond de la nef se trouve une
    Titre courant :
    chapelle de la Nativité puis Notre-Dame-des-Lumières puis Saint-Blaise
    Vocables :
    de la Nativité
    Texte libre :
    par le balcon de la maison voisine au nord, et donne sur une petite place du même nom à l’est. 2 - Composition d’ensemble Elle est composée d’un seul corps de bâtiment de plan allongé, regardant vers le nord mortier de chaux. Toit couvert de bardeaux de mélèze posés sur des tôles ondulées. Sol en parquet. 4 - Structure La petite chapelle se compose d’une simple nef, de plan rectangulaire, avec plafond. Quatre ; aveugle. - Elévation nord : mur pignon, en blocage sans enduit ; aveugle ; sert de point d’ancrage d’un côté pour le petit balcon en bois de la maison voisine, au-dessus d’un petit passage. - Elévation bois, est percée près de l’angle sud. Elle est précédée d’un petit escalier droit de cinq marches avec légèrement au-dessus de l’élévation et forme un petit auvent. Un clocher-mur se dresse dans l’angle sud , légèrement en avant de l’élévation est. Il est en blocage lié au mortier de chaux comme le reste de l’édifice surmonté d’une croix en fer forgé. 6- Couverture Le toit de la chapelle, à longs pans, est couvert de
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le cadastre napoléonien de 1827, section C, parcelle 402
1