Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 137 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • cité dite le Vauban
    cité dite le Vauban Port-Saint-Louis-du-Rhône - avenue du Port - en ville - Cadastre : 1982 B7 741, 743, 746
    Référence documentaire :
    Cité dite Le Vauban. Elévation de la façade postérieure. Dessin par Jean Crozet, 30 mai 1963 Cité dite Le Vauban. Plan des cellules F2 et F5. Dessin par Jean Crozet, 18 août 1960. Archives
    Description :
    chambres se trouvent sur le mur pignon pour les F2 et F3 ; les appartements de superficie plus importante ont des chambres donnant aussi sur les murs gouttereaux. L'enduit lisse, le toit en terrasse, la volumétrie simple, le plan au sol allongé confèrent à cette cité un caractère moderne.
    Titre courant :
    cité dite le Vauban
    Appellations :
    le Vauban
    Illustration :
    Elévation de la façade postérieure réalisée par Jean Crozet (architecte), le 30.05.1963 Plan des cellules F2 et F5, réalisé par l'architecte Jean Crozet, le 18.08.1960
  • immeuble le Stade
    immeuble le Stade Port-Saint-Louis-du-Rhône - avenue du Port - en ville - Cadastre : 1982 C2 1395
    Description :
    Placé au nord ouest de l'ensemble, cet immeuble, dont le plan au sol est en forme de banane est édifié par Jean Crozet, dont le cabinet d'architecture est à Marseille. La construction date de 1966. Un constitué de 13 travées formées successivement de 3 fenêtres et de 2X2 fenêtres. L'espace vert et le terrain
    Titre courant :
    immeuble le Stade
    Appellations :
    le Stade
  • lotissement concerté dit le Stade
    lotissement concerté dit le Stade Port-Saint-Louis-du-Rhône - avenue du Port rue Vincent-Van-Gogh rue Henri-Leroy avenue Gabriel-Péri - en ville - Cadastre : 1982 C2 1395, 1991 à 2020
    Historique :
    Cet ensemble, construit vers 1966 est le seul lotissement concerté composé de maisons et d'un immeuble. Le Comité Interprofessionnel du Logement fait construire par l'entremise de la Société appelée Société nommée Le Foyer de Provence. La demande du permis de construire date de juillet 1964. L'architecte aboutis. Le projet de l'architecte Gilbert Weil, réalisé en 1959 prévoit 62 maisons individuelles -chaussée ; les immeubles sont de différentes hauteurs : les bâtiments A et B sont à 2 étages carrés, le C est à 3 étages carrés, le D a 5 étages carrés. Un projet provisoire du début des années 1960 prévoit pavillonnaire de 35 villas : le plan de l'îlot nord est identique à celui réalisé ; l'îlot sud n'a pas été édifié ; le projet de l'îlot est prévoyait des maisons jumelles avec construction du bâtiment en fond de parcelle et jardin à l'avant : le plan de l'îlot a été conservé mais sans la mitoyenneté des maisons.
    Référence documentaire :
    CROZET, Jean. Devis descriptif de l'immeuble du lotissement concerté le Stade. Vers 1960. Archives CROZET, Jean. Projet provisoire du groupe Le Stade. Vers 1960. Archives communales, Port-Saint Demande de permis de construire du groupe Le Stade. 13 juin 1963. Archives communales, Port-Saint Permis de construire du groupe Le Stade. 15 juillet 1964. Archives communales, Port-Saint-Louis-du Plan de l'avant-projet du lotissement concerté dit Le Stade. Dessin par Gilbert Weil, 1959 Plan de masse du lotissement concerté dit Le Stade. Dessin par Jean Crozet, 27 mai 1968. Archives Façades nord-est et sud-ouest des maisons de caractère régionaliste du lotissement concerté dit Le
    Description :
    permettent de passer de l'immeuble aux maisons. L'immeuble à 4 étages carrés est de caractère moderne avec le ville. Les maisons sont conçues selon 2 modèles. Le 1er modèle (17/30) , qui concerne les maisons de formé de maisons en série illustrent le caractère régionaliste à tendance provençale avec l'enduit rugueux, la génoise sur les murs gouttereaux, le toit à longs pans.
    Titre courant :
    lotissement concerté dit le Stade
    Appellations :
    le Stade
    Illustration :
    Plan de masse du lotissement, réalisé par Jean Crozet, le 27.05.1968. IVR93_20001300957XB Façade et coupe des maisons de caractère moderne du lotissement, réalisées par Jean Crozet, le Jean Crozet, le 27.05.1968. IVR93_20001300978XB Plan du rez-de-chaussée des maisons de caractère moderne, réalisé par l'architecte Jean Crozet, le Plan du rez-de-chaussée des maisons de caractère régionaliste, réalisé par Jean Crozet, le Plan de l'étage des maisons de caractère moderne, réalisé par Jean Crozet (architecte) le
  • secteur urbain dit le Mallebarge
    secteur urbain dit le Mallebarge Port-Saint-Louis-du-Rhône - Avenue de la République rue Marcel-Baudin rue Anbroise-Croizat avenue Benoit-Frachon - en ville - Cadastre : 1982 C3
    Référence documentaire :
    ROUGET, Jean. Le port de Saint-Louis-du-Rhône. 1931. Archives communales, Port-Saint-Louis-du-Rhône Plan de l'agglomération en 1960 avec le marais du Mallebarge. Dessin, 1960, Archives communales
    Titre courant :
    secteur urbain dit le Mallebarge
    Appellations :
    le Mallebarge
    Texte libre :
    I. PRESENTATION HISTORIQUE Le nom du secteur urbain est celui de l'ancien marais asséché après la ville « moderne » succède à une crise endémique du logement. A l'époque, Le Mallebarge, par sa position projetés en 1970 le long de l'avenue de la République ont pour but notamment de faire revivre le faubourg de Venise et le faubourg Hardon. II. DESCRIPTION 1. Situation De forme presque carrée, le Mallebarge occupe une position centrale. Le faubourg de Venise, limitrophe, longe le côté oriental du secteur ville sont édifiés dans ce secteur. Le secteur se raccorde au Faubourg Centre, au Faubourg de Venise et plus récentes se trouvent au nord du secteur (le long des rues Louis Flisi, Ambroise Croizat, Benoît trouvent au sud du secteur, sur l'avenue de la République, au sud ouest du quartier, le long de l'avenue Marcel Baudin, ainsi qu'au nord-ouest sur l'avenue Gabriel Péri et le long de la rue Béranger. La appartiennent au lotissement concerté la Thébaïde occupent la partie centrale du secteur. Le Mallebarge est le
    Illustration :
    sur le secteur urbain dit Le Mallebarge. IVR93_20001300922NUD Plan de l'agglomération en 1960 avec le marais du Mallebarge. IVR93_20001300990XB Alignement des maisons de ville le long de l'axe principal de la ville (rive est de l'avenue , le long de la rue Benoît Frachon (rive ouest). Vue prise du sud-ouest de la résidence Allende Différents types d'habitat pavillonnaire le long de la rue Marcel Baudin (rive nord). Vue prise de Lotissement pavillonnaire des années 1960-70 le long de la rue Chabana Guérin (rive nord). Vue Immeuble à appartements le long de la rue Ledru Rollin (rive nord). Vue prise de la rue Pierre Au premier plan, maisons de ville le long de la rue Ambrose Croizat. A l'arrière-plan, l'ensemble Ensemble de pavillons le long de la rue des Cosmonautes (rive nord et rive est).Partie nord-ouest Au premier plan, maisons de ville le long de la rue Jean Sabon (rive est). A l'arrière-plan
  • port-abri fluvial Antoine Jover
    port-abri fluvial Antoine Jover Port-Saint-Louis-du-Rhône - faubourg Vauban - rue Jules-Guesde - en écart - Cadastre : 2008 RP non cadastré domaine public
    Historique :
    du Grand Rhône (Référence : IA13004134), le port-abri-fluvial Antoine Jover, propriété de la municipalité de Port-Saint-Louis-du-Rhône, dont les Ponts et Chaussées sont le premier gestionnaire, pourrait dernier quart du 20e siècle. Géré par l'Amicale des Plaisanciers de la Grande Bouche (APGB), le port-abri -fluvial porte depuis 2007 le nom d'un de ses anciens présidents.
    Hydrographies :
    le Grand Rhône
    Description :
    Le port-abri fluvial est situé sur la rive gauche du Grand Rhône (Référence : IA13004134), à hauteur de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Le bassin, divisé en deux par un ponton, permet l'amarrage de 180 bateaux de plaisance. Le port n'a que peu d'emprise sur le fleuve : il est placé en retrait, dans les au sud pour permettre l'accès des bateaux. Des perrés en ciment et pierre délimitent le bassin. Les ou faire sortir les bateaux au sud. Le local de la capitainerie installé quai nord est constitué de
    Illustration :
    Extrémité de la rampe de lancement pénétrant dans le port. IVR93_20121301184NUC2A
  • canal du Rhône à Fos-sur-Mer
    canal du Rhône à Fos-sur-Mer Port-Saint-Louis-du-Rhône - isolé
    Historique :
    Le déclassement du canal d'Arles à Fos (Référence : IA13004106) dans les années 1970 ne permet plus la liaison depuis le Grand Rhône (Référence : IA13004134) vers le port de Fos-sur-Mer. Afin d'acheminer les navires et de leur éviter le passage de l'embouchure du Rhône, le Grand Port Maritime de
    Hydrographies :
    Grand Rhône (le)
    Description :
    il se confond avant de joindre le golfe de Fos. L'écluse de Barcarin (Référence : RA13000143 ), assurant la liaison entre le Grand Rhône (Référence : IA13004134) et le golfe de Fos, est installée à l'embouquement du canal et dispose d'une gare fluviale. Le canal est franchit par le pont routier dit de Barcarin (Référence : IA13004077) surplombant l'écluse. Le canal aboutit à une grande darse dans le port de Fos.
  • canal de navigation de Port-Saint-Louis, dit canal Saint-Louis
    canal de navigation de Port-Saint-Louis, dit canal Saint-Louis Port-Saint-Louis-du-Rhône - Tour Saint-Louis - en ville - Cadastre : 2008 0C non cadastré domaine public
    Historique :
    signé par Napoléon III), afin de développer le trafic maritime en aval de l'embouchure du Grand Rhône . Hippolyte Peut en est le promoteur. Le chantier est exécuté sous la direction de M. Pascal, ingénieur en des Ponts et Chaussées. Le canal est ouvert à la navigation en août 1871 ; il sera terminé le 28 navigation. Il permet aux navires d'accéder directement de la mer aux eaux du Rhône, plus profondes, par le biais de l'écluse de Port-Saint-Louis (Référence : IA13004058). Le canal Saint-Louis est à l'époque un point nodal dans le trafic fluvio-maritime entre l'Europe et la Méditerranée : il permet d'éviter l'embouchure du Rhône. Le port de Fos, pouvant recevoir les navires qui venaient de la mer en direction du canal, complète le projet du canal. Mais l'activité, qui connaît son apogée dans les années 1960, subit un déclin, malgré la modernisation du complexe de Fos. En 1989, la municipalité transforme le bassin portuaire en port de plaisance (Référence : IA13004104). Le port de Port-Saint-Louis-du-Rhône est
    Hydrographies :
    Grand Rhône (le)
    Référence documentaire :
    Projet des travaux à exécuter pour l'établissement d'un canal entre le Rhône et l'Anse du Repos
    Description :
    Le canal de jonction par dérivation est situé à l'est du Grand Rhône. Il prend ses eaux à hauteur de Port-Saint-Louis-du-Rhône, Tour Saint-Louis (Référence : IA13000621), et relie le canal de Marseille au Rhône (Référence : IA13004128) et le golfe de Fos au Rhône. Avec 6 m de profondeur et 50 m de (Référence : IA13000633). Le cheminement continue entre les quais de la zone industrielle pour aboutir au second bassin, le bassin des Tellines. L'arrivée dans le golfe est signalée par un phare, au bout de la
    Illustration :
    Projet des travaux à exécuter pour l'établissement d'un canal entre le Rhône et l'Anse du Repos
  • quai d'amarrage
    quai d'amarrage Port-Saint-Louis-du-Rhône - quai Bonnardel - en ville - Cadastre : 2008 RP2 non cadastré, domaine public
    Historique :
    La presqu'île formée par le creusement du bassin du port de Port-Saint-Louis-du-Rhône (Référence les berges du Grand Rhône (Référence : IA13004134). Le quai d'amarrage sur la rive gauche du Grand (Référence : IA13004103), il s'agit du lieu de déchargement privilégié des navires de marchandises depuis le
    Hydrographies :
    Grand Rhône (le)
    Description :
    Le quai d'amarrage trouve place sur la rive gauche du Grand Rhône (Référence : IA13004134), en : IA13004104). Il est accessible depuis le quai Bonnardel, où se trouvent la Tour Saint-Louis (Référence : IA13000621) et l'ancienne capitainerie du port (Référence : IA13004506). Le mur de quai, en moyen appareil les volées convergent vers le plafond du fleuve. Des bittes d'amarrage, ainsi que plusieurs ducs d'Albe métalliques, permettent aux navires de s'immobiliser à cet endroit. Une voie ferrée relie le quai aux installations industrialo-portuaires situées le long du canal Saint-Louis (Référence : IA13004103).
    Illustration :
    Ancienne voie ferrée longeant le quai. IVR93_20121301192NUC2A
  • écluse de Port-Saint-Louis
    écluse de Port-Saint-Louis Port-Saint-Louis-du-Rhône - faubourg Foch - en ville - Cadastre : 2008 0C non cadastré domaine public
    Historique :
    Le tracé intérieur du canal Saint-Louis (Référence : IA13004103) permet d'éviter l'embouchure du depuis le Grand Rhône (Référence : IA13004134). Elle s'ouvre sur un bassin de 14 hectares (Référence : IA13004104) permettant aux navires d'évoluer librement avant le passage de l'écluse, dans le sens Rhône-port vers le Rhône, ainsi qu'aux bateaux du fleuve. Les travaux de l'écluse débutés en 1870 sont terminés en juin 1873, soit deux années après la mise en eau du canal. Le chantier, conduit par M. Pascal
    Hydrographies :
    le) ; Saint-Louis Grand Rhône
    Référence documentaire :
    Projet des travaux à exécuter pour l'établissement d'un canal entre le Rhône et l'Anse du Repos
    Description :
    . Construite pour accueillir des gabarits maritimes, le sas de l'écluse mesure 160 m de long, pour une largeur l'écluse sur la partie aval du sas, et ainsi de relier le centre-ville de Port-Saint-Louis à la presqu'île du Mazet, formée par le canal. Les deux ouvrages pont et écluse - sont gérés par un poste de
    Illustration :
    Vue des vantaux de la porte ouvrant sur le bassin portuaire (au nord). IVR93_20121300446NUC2A Vue du sas vers le sud. IVR93_20121301726NUC2A Vue du sas vers le nord. IVR93_20121301727NUC2A Détail du vérin de la porte busquée donnant sur le bassin portuaire (au nord
  • ferme dite domaine de l'Eysselle
    ferme dite domaine de l'Eysselle Port-Saint-Louis-du-Rhône - l' Eysselle - C.D. 35 - en écart - Cadastre : 1982 B2 72, 501, 502
    Historique :
    Le mas appartient , au début du 18e siècle, au marquis de Castillon. La maison de maître et l'écurie datent probablement de cette époque. Le logis des fermiers, mitoyen au logement de maître est sud du logement de maître a aussi été restaurée à cette époque, comme l'atteste la date portée sur le activité est remplacée par le stockage des céréales. Ainsi, les bâtiments agricoles sont réhabilités ?) , visibles sur le plan cadastral, sont actuellement détruits.
    Description :
    Tous les bâtiments sont en pierre, recouverts d'un toit à longs pans. La maison de maître et le logis des fermiers sont sous le même toit ; génoises, bandeau horizontal, chaînage d'angle, encadrement présente des baies en arc segmentaire, une porte principale surmontée d'agrafe moulurée. Le logement
    Typologies :
    type A3 : domaine avec logement de maître et logis des fermiers sous le même toit.
  • fermes dites mas
    fermes dites mas Port-Saint-Louis-du-Rhône
    Référence documentaire :
    Ecart. Vue détaillée de Plan-de-Bourg, avec les cabanes situées sur le terroir de Passon. Dessin Ecart. Vue détaillée de Plan-de-Bourg, avec cabanes, vergers et potagers situés sur le terroir de Ecart. Vue détaillée de Plan-de-Bourg, avec les cabanes à abside situées sur le terroir du Sieur
    Description :
    Les fermes, qui abritent les fonctions agricoles et d'habitation sont divisées en 2 groupes : le domaine avec logement de maître nettement distinct des autres bâtiments agricoles et le mas de base avec
    Typologies :
    maison de maître et logis des fermiers sous le même toit (type A3) pour le logis et les bâtiments d'exploitation (type B1b) le logis et les bâtiments d'exploitation (type B3b) mas formé d'un seul logis, développement latéral, plusieurs toits pour le logis et les bâtiments
    Texte libre :
    Barcarin Grand Pelous X B1b Rebatun Le Village X B1b La Campagne Antonelle X B1b Mazet Mazet X B1b Le Radeau La Favouillane X B1b Rebatun Rebatun X B3b Le Radeau Le Radeau X B3b Laget Laget X C1b Grand milieu d'alignement 3. Maison de maîtres et logis des fermiers sous le même toit TYPE B : PLUSIEURS descripteurs suivants: - a. Un seul toit pour le logis et les bâtiments d'exploitation - b. Plusieurs toits . TYPE C : UN SEUL LOGIS Ce type comporte les mêmes subdivisions que le type B. Introduction 1 l'habitat dispersé. Cette forme est avant tout évolutive ; le volume initial s'agrandit lors d'implantation de nouvelles cultures, d'acquisition de nouvelles terres. Dans le langage courant, c'est le terme de exploitations agricoles de Port-Saint-Louis-du-Rhône, portées sur le cadastre, ont été repérées. Toutes les habitations n'ont pas fait l'objet d'un dossier individuel ; ont été choisies celles dont le plan-masse est et le plus riche. La grande majorité des fermes ne sont plus, actuellement, en activité. Alors que
    Illustration :
    Ecart. Vue détaillée de Plan-de-Bourg, avec les cabanes situées sur le terroir de Passon Ecart. Vue détaillée de Plan-de-Bourg, avec les cabanes à abside situées sur le terroir du Sieur Ecart. Vue détaillée de Plan-de-Bourg, avec cabanes, vergers et potagers situés sur le terroir de Paysage agricole. Vue aérienne des nombreuses rizières sur le territoire de Plan-de-Bourg Paysage agricole. Vue aérienne des champs cultivés sur le Domaine du Radeau. IVR93_20011300432XE Hangar agricole. Vue des façades nord et ouest d'un hangar situé sur le domaine du Radeau Ferme dite le Village. Vue de la façade nord du logis avec la partie la plus ancienne couverte Ferme dite le Village. Vue des façades ouest et nord du logis avec agrandissements par ajout Ferme dite le Village. Vue des façades sud et est du logis. IVR93_20011300326XE Ferme dite le Village. Vue des façades ouest et sud du logis qui s'étend d'est en ouest
  • écluse de Barcarin et sa gare fluviale
    écluse de Barcarin et sa gare fluviale Port-Saint-Louis-du-Rhône - Bois-François l' Eysselle - isolé - Cadastre : 2008 0B 683
    Historique :
    L'écluse de Barcarin, sur le canal de Fos au Rhône (Référence : IA13004105), fait partie du grand construite sur le Rhône à ce jour, elle a été mise en service en 1983 pour permettre d'éviter la traversée du
    Observation :
    Repérage cartographique. D'après la Compagnie Nationale du Rhône. Ecluse sur le canal du Rhône à . 35 par le pont dit de Barcarin.
    Description :
    L'écluse se trouve sur le canal du Rhône à Fos (Référence : IA13004105), à Port-Saint-Louis-du -Rhône, lieux-dits Bois François, l'Eysselle. Son sas est franchi par le pont routier de la R.D. 35 dit peuvent notamment décharger leurs vracs liquides, comme le pétrole, par le biais de systèmes de tuyauterie
    Illustration :
    Vue générale, vers le nord-est. IVR93_20121300453NUC2A
  • monument commémoratif dit buste du docteur Paolantonnacci
    monument commémoratif dit buste du docteur Paolantonnacci Port-Saint-Louis-du-Rhône - avenue Gabriel-Péri avenue du Port - en ville - Cadastre : 1982 C1 30
    Historique :
    Ce buste serait édifié le 12 janvier 1945, par D. Maestracci (?) en hommage au docteur Paolantonnacci. Une première version aurait été exécutée d'après la maquette offerte par le sculpteur Perraud, de
    Référence documentaire :
    Le Petit Marseillais. 18 septembre 1933. Archives communales, Port-Saint-Louis-du-Rhône : non coté.
    Description :
    Situé à l'angle de l'avenue du Port et de l'avenue Gabriel-Péri, le buste est en bronze sur stèle
  • pont routier de Barcarin
    pont routier de Barcarin Port-Saint-Louis-du-Rhône - Bois-François l' Eysselle - R.D. 35 - isolé - Cadastre : 2008 0B non cadastré domaine public
    Historique :
    Le canal du Rhône à Fos (Référence : IA13004105) est ouvert en 1984, par le Grand Port Maritime de Marseille, afin d'assurer une nouvelle liaison vers le port industriel de Fos à la suite du déclassement du (écluse de Barcarin, Référence : RA13000040), dans le cadre de l'aménagement du palier d'Arles, par la Compagnie Nationale du Rhône. Le pont routier dit de Barcarin est contemporain dans ce chantier d'écluse , dont il franchit le sas. Édifié au début des années 1980, il permet de rétablir une connexion routière vers Arles. Ce pont appartenant au réseau des routes départementales est géré par le département des
    Observation :
    Repérage cartographique. Pont de la R.D. 35 franchissant le canal du Rhône à Fos à Port-Saint-Louis
    Description :
    Le pont de Barcarin, portant la R.D.35, franchit le canal du Rhône à Fos (Référence : IA13004105) à Port-Saint-Louis-du-Rhône, au lieu-dit Bois François. Il se trouve sur le sas d'entrée de l'écluse de Barcarin (Référence : RA13000040). Il est constitué de trois travées. Le tablier bicaisson en béton
  • Port des plaisanciers dit port Olga
    Port des plaisanciers dit port Olga Port-Saint-Louis-du-Rhône - près de golfe de Fos - - en écart - Cadastre : 2015 OD non cadastré, domaine public
    Historique :
    conduits par le Port Autonome de Marseille. En 1992 l'association, soutenue par la mairie, le Conseil
    Description :
    Le port des plaisanciers de la plage nord se situe entre le canal Saint-Louis (rive nord) et la darse Olga du Grand Port Maritime de Marseille, dans le golfe de Fos. Le port est protégé par une digue long. Les quais sont en béton ou en enrochement. Le port dispose d'une aire de carénage.
    Illustration :
    Le port Olga, Port-Saint-Louis-du-Rhône. IVR93_20151301095NUC1A Le port Olga, Port-Saint-Louis-du-Rhône. IVR93_20151301096NUC1A
  • ferme dite mas Campane
    ferme dite mas Campane Port-Saint-Louis-du-Rhône - la Campagne - C.D. 35 - en écart - Cadastre : 1982 B2 543, 544, 678
    Historique :
    Ce domaine est probablement construit dans le 1er quart du 18e siècle ; il appartient à 2e moitié du 20e siècle, tout comme l'aile nord de la maison et le garage.
    Référence documentaire :
    Documents relatifs aux droits de l'archevêque sur le tènement de la Campane. Archives
    Représentations :
    graffito représentant le bac de Barcarin et l'inscription suivante : RF AQUIRE JACQUES LE 10
    Description :
    ; le toit en croupe est couvert de tuiles creuses ; l'aile nord avec toit en appentis couvert de tuiles cuisine actuelle constitué de moellons et pierre de taille. Le garage, couvert d'un toit en terrasse , avec chaînage d'angle en pierre de taille, couronnement de génoises sur les murs gouttereaux ; le toit
  • bergerie dite La Favouillane
    bergerie dite La Favouillane Port-Saint-Louis-du-Rhône - le Radeau - C.D. 35 - en écart - Cadastre : 1982 A1 36
    Description :
    de long, 12 m de large et 8 m de hauteur au faîte. La couverture est le toit à longs pans se contreforts inclinés dans le prolongement de la charpente. Les murs sont en béton recouverts de chaux. Le mur de l'abside est percé d'oculus disposés symétriquement, destinés à aérer la bergerie. Le mur pignon formée de petites gerbes de roseaux. Le faîte du toit est constitué de tuiles creuses recouvertes
    Localisation :
    Port-Saint-Louis-du-Rhône - le Radeau - C.D. 35 - en écart - Cadastre : 1982 A1 36
  • ferme dite La Favouillane
    ferme dite La Favouillane Port-Saint-Louis-du-Rhône - le Radeau - C.D. 35 - en écart - Cadastre : 1982 A1 35, 36, 38
    Historique :
    , refaite en 1702. Ces 2 édifices sont aujourd'hui détruits. Le mas actuel est construit au 19e siècle ; le , remplaçant ainsi l'ancienne cabane de 1702. Rattaché au Domaine du Radeau depuis 1831, le mas appartient
    Référence documentaire :
    Vue détaillée du terroir de la Favouillane montrant les premières cabanes et le mas contruits au
    Description :
    Le logement actuel, qui s'élève sur 2 niveaux, est constitué de murs en moellons couverts d'enduit couverte d'un appentis alors que tout le bâtiment est couvert d'un toit à longs pans. Ce mas est actuellement très endommagé. L'ancien mas, dont le plan nous est connu par les textes, est en rez-de-chaussée siècles est formé, à la fin du 18e siècle de pièces en enfilade où le logement est mitoyen aux bâtiments ; le toit est en roseau (sagne) .
    Localisation :
    Port-Saint-Louis-du-Rhône - le Radeau - C.D. 35 - en écart - Cadastre : 1982 A1 35, 36, 38
    Illustration :
    Vue détaillée du terroir de la Favouillane montrant les premières cabanes et le mas contruits au
  • lotissement concerté dit lotissement Jules Vallès
    lotissement concerté dit lotissement Jules Vallès Port-Saint-Louis-du-Rhône - rue Kléber rue Ambroise-Paré rue de la Fraternité rue Saint-Just rue Hoche rue de l' Egalité rue de la Liberté - en ville - Cadastre : 1982 B7 553 à 593, 595, 596
    Historique :
    Ce lotissement concerté, construit entre 1988 et 1995 par l'architecte Pierre Garnier, dont le récents. Le secteur Bois-François où il est situé fait partie des quartiers nouvellement bâtis.
    Référence documentaire :
    Esquisses de l'architecte Pierre Garnier (le plan masse, la placette, les voies de desserte, les
    Description :
    par des rues privées ; 1 voie traversante coupe l'ensemble dans l'axe est ouest ; le sentier piéton est la seule voie qui traverse le lotissement dans l'axe nord sud ; 2 rues pénétrantes en cul-de-sac différents suivants. Le 1er modèle mitoyen est représenté par l'étage carré, la façade principale en mur gouttereau, de nombreux décrochements en plan et en volume. Le 2e modèle mitoyen est illustré par le rez-de -chaussée, la façade principale en mur gouttereau, de nombreux décrochements en plan et en volume. Le 3e décrochements en plan et en volume. Le 4e modèle individuel est illustré par le rez-de-chaussée, la façade
    Illustration :
    Fig. 01 - Vue du sentier piéton traversant le lotissement Jules Vallès. IVR93_20001300288XE
  • lotissement concerté dit lotissement la Thébaïde
    lotissement concerté dit lotissement la Thébaïde Port-Saint-Louis-du-Rhône - avenue Marcel-Baudin rue Pierre-Semard rue Louis-Aragon - en ville - Cadastre : 1982 C3 1925
    Historique :
    , sur le secteur du Mallebarge où elle fait édifier 13 maisons à 2 niveaux. Les travaux (dont la
    Référence documentaire :
    Plan de masse du lotissement la Thébaïde. Dessin réalisé par Franco Del Giovane (architecte), le 18
    Description :
    situées sur les côtés sud, est et ouest sont alignées sur la voirie ; les habitations qui occupent le nord parkings, un espace vert et un passage piéton occupent le centre de l'ensemble. Les 8 maisons jumelles qui se trouvent à l'ouest de l'ensemble, sont toutes construites selon le même modèle : façade principale en mur pignon, en rez-de-chaussée surélevé, toit en appentis, le mur de refend formant la limite des construites selon le même principe qui rappelle le modèle des maisons jumelles : le mur de refends rassemble les 2 façades en pignon imbriquées, le rez-de-chaussée est surélevé, les 2 toits sont en appentis.
    Illustration :
    Plan de masse du lotissement la Thébaïde, réalisé par Del Giovane, le 18.10.1969
1 2 3 4 7 Suivant