Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cinéma dit Le central
    Cinéma dit Le central Nice - Port - 27 rue Bonaparte - Cadastre : 2019 KO 0076 L'entrée du cinéma se faisait par la parcelle KO 0075
    Historique :
    édifier une salle de cinéma surmontée d'un immeuble de rapport. Le permis rectificatif de 1923 concerne la salle de cinéma. Le cinéma Le central constitue le premier cas à Nice de complexe associant un cinéma et IA06003887). Le cinéma fonctionne de 1923 à 1973 et ouvre avec une capacité de 1078 places (722 au parterre
    Référence documentaire :
    p. 143 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque p. 26 NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    sortie. On retrouve cette disposition au cinéma "Paris Palace", rue de Paris à Nice (Référence IA06003886 cinéma) est aveugle car constituant la cabine de projection. Elle est ainsi déportée des volumes de la l'écran. L'entrée du cinéma était prévue dès l'origine au rez-de-chaussée d'un immeuble existant en plus passante, alors même que le cinéma possède un développement de façade sur une voirie parallèle ou perpendiculaire important. Dans le cas du cinéma Le central, une entrée avec marquise était prévue sur la place du
    Localisation :
    Nice - Port - 27 rue Bonaparte - Cadastre : 2019 KO 0076 L'entrée du cinéma se faisait par la
    Titre courant :
    Cinéma dit Le central
    Illustration :
    Cinéma Le central, façade antérieure sur la rue Bonaparte en 2019 IVR93_20190601067NUC2A Cinéma Le central. Demande de permis de construire, Albert Galli architecte, 1922, élévation de la Cinéma Le central. Demande de permis de construire, Albert Galli architecte, 1922, coupes Cinéma Le central. Demande de permis de construire, Albert Galli architecte, 1922, plan du rez-de Cinéma Le central. Demande de permis de construire, Albert Galli architecte, 1922, plan du 1er Cinéma Le central. Demande de permis de construire, Albert Galli architecte, 1923, projet de Cinéma Le central. Demande de permis de construire, Albert Galli architecte, 1923, coupe longitudinale de la salle de cinéma avec surélévation de l'immeuble (cote 2T 337 33) IVR93_20190601075NUC2A Cinéma Le central, façade antérieure sur la rue Bonaparte en 2019. L'actuelle baie centrale du rez Cinéma Le central. Entrée sur la place du pin. L'entrée du cinéma se faisait par les deux portes
  • Cinéma dit Rialto
    Cinéma dit Rialto Nice - Rue de France - 4 rue de Rivoli - Cadastre : 2019 KV 0207
    Historique :
    Le cinéma ouvre en juin 1927 sous le nom de "Rialto" (salle de 585 places). Il fait partie du IA06003888) et salle de cinéma dans la cour de celui-ci. Cette salle devait s'ouvrir sur la rue de Rivoli , s'élèvera dans un tout autre style sur le cinéma (Immeuble "le Rialto"), la salle et les foyers étant cinéma en fonctionnement de la ville de Nice. Ce cinéma (nommé dans la demande de permis de construire de janvier 1926 "cinéma et attractions Masséna") constitue donc le premier exemple, à Nice, de projet de salle liée à un ensemble d'habitation de grande ampleur. Il a été par ailleurs le premier cinéma à
    Référence documentaire :
    BERARD Maurice, [le cinéma Rialto en 1958], photographie, BMVR de Nice-Bibliothèque Romain Gary [Le cinéma Rialto à Nice en 1926], archives privées de la société Aubert, société exploitant les cinémas Rialto et Variétés à Nice [façade du cinéma Rialto] [façade du cinéma Rialto]. Photographie noir et blanc, cliché Berard p. 128 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque p. 43 NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    ouverture en 1926, une décoration plus traditionnelle, proche de celle des théâtres et cinémas de la "belle salles de cinéma de l'époque. En 1958, à l'occasion de l'édification des appartements au-dessus du cinéma, le Rialto ré-ouvre avec une décoration nouvelle du vestibule-foyer (prenant place en rez-de extérieurs. Après sa dernière transformation en 1978, le cinéma se présente aujourd'hui comme suit : quatre
    Titre courant :
    Cinéma dit Rialto
    Illustration :
    Projet d'immeuble sur la rue de Rivoli avec, à gauche, l'entrée du cinéma. Demande de permis de Coupe transversale de l'immeuble de la rue de Rivoli à construire et de la salle de cinéma à Immeuble Le Rialto, demande de permis de surélévation du cinéma, Albert Galli architecte, octobre Immeuble Le Rialto, demande de permis de surélévation du cinéma, Albert Galli architecte, octobre Immeuble Le Rialto, demande de permis de surélévation du cinéma, Albert Galli architecte, octobre 1956 (cote 4 W 290 755), plan de l'entrée du cinéma IVR93_20190601148NUC1A Le cinéma Rialto en 1926 IVR93_20190601134NUC1A Le cinéma Rialto en 1926, entrée IVR93_20190601135NUC1A Le cinéma Rialto en 1926, entrée IVR93_20190601136NUC1A Le cinéma Rialto en 1926, la salle, vue vers l'écran IVR93_20190601137NUC1A
  • Cinéma dit L'Escurial
    Cinéma dit L'Escurial Nice - Thiers - 29 rue Alphonse-Karr - Cadastre : 2019 LA 0293
    Historique :
    Le cinéma ouvre en 1933. Il comporte 1600 places, ce qui en fait le plus important de la ville. Il
    Référence documentaire :
    Dossier cinéma Escurial, archives communales, Nice : 36 w 24 [cinéma l'Escurial, Nice], dossier, Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes p. 124 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque p.83 NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    Ce cinéma a fait l'objet de nombreuses descriptions dans les revues d'architecture au moment de sa ) surmontant le cinéma participait de l'effet global de temple au 7ème Art avec un édicule sommital arrondi . L'entrée du cinéma était individualisée du reste de la façade par un parement de duralumium poli (alliage l'époque privilégiait aussi cette forme pour les salles de cinéma afin de bénéficier de la meilleure destiné aux entractes, le cinéma étant inauguré à l'époque du parlant. Lors de la transformation en l'immeuble. En effet, à l'origine, le cinéma n'en possédait pas, le hall étant à l'origine totalement ouvert
    Titre courant :
    Cinéma dit L'Escurial
    Illustration :
    L'ancien emplacement du cinéma Escurial au croisement des rues Alphonse-Karr et Clémenceau Cinéma Escurial, plan du rez-de-chaussée comprenant les boutiques ouvrant sur la rue, Léonard Cinéma Escurial, disposition des fauteuils IVR93_20190601159NUC1A Cinéma Escurial, coupe de la salle au sein de l'immeuble. Elle se trouvait trois mètres en Cinéma escurial, plans du parterre et du balcon IVR93_20190601151NUC1A Cinéma Escurial, façade, vers 1950 IVR93_20190601152NUC1A Cinéma Escurial, carte postale, vers 1935 (cote 10 Fi 7939) IVR93_20190601156NUC1A Cinéma Escurial, la salle en 1979, détail de la composition peinte "les Romains Cinéma Escurial, la galerie d'accès à la salle, photographie non datée (cote MHR93_02061796Z_P Cinéma Escurial, peinture latérale "les Grecs" vue depuis le balcon, photographie non datée (cote
  • Cinéma dit Forum
    Cinéma dit Forum Nice - Gambetta - 45 promenade des Anglais - Cadastre : 2019 Kw 0252
    Historique :
    Le cinéma ouvre en janvier 1933. Il bénéficie en 1958 d'une modernisation de sa décoration par
    Référence documentaire :
    p. 117 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque p. 75 NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    comporte pas de cinéma. Le projet de 1932, réalisé, de Georges Dikansky en comporte dès les plans (immeuble
    Titre courant :
    Cinéma dit Forum
    Illustration :
    L'immeuble Le forum en 2017 avec l'entrée de la discothèque ayant remplacé le cinéma Cinéma forum, photographie avant 1934 IVR93_20190601161NUC1A , Georges Dikansky architecte, plan du rez-de-chaussée de l'immeuble avec l'entrée du cinéma (cote 2T668 111 Publicité d'ouverture du cinéma Forum, "Le Petit niçois" (journal), 12 janvier 1933
  • Cinéma dit L'Esplanade
    Cinéma dit L'Esplanade Nice - Riquier - 3 place de l' armée du Rhin - Cadastre : 2019 IW 0338
    Historique :
    ) sont en construction qu'est déposée la demande pour la construction d'une salle de cinéma de 1100 déplacées en façade. L'architecte du cinéma est Honoré Aubert, en charge de l'édification de l'immeuble. le cinéma "L'esplanade" est inauguré en septembre 1930. Il fonctionne jusqu'en 1979. Il est transformé
    Référence documentaire :
    Fonds du cinéma L'esplanade, commission de sécurité : 36 W 29 p. 146 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque p. 64 NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    disparaître dans les cinémas des années 1930. La salle possède un bar, au nord de la salle, ouvert également place de la cabine de projection repoussée alors contre la façade. La devanture du cinéma, au centre de béton avec une décoration ondée. Sous celui-ci, la partie de l'entresol correspondant au cinéma (bureaux baies de l'entresol correspondant au cinéma sont les seules chanfreinées de la construction. A
    Titre courant :
    Cinéma dit L'Esplanade
    Illustration :
    Plan de masse de la salle de cinéma dans la cour de l'immeuble. IVR93_20190600888NUC1A Cinéma L'esplanade (aujourd'hui salle de spectacle), façade sur la place de l'armée du Rhin en 2019 Cinéma L'esplanade, vue de l'immeuble "Palais de l'Esplanade" IVR93_20190601005NUC1A Cinéma L'Esplanade, l'enseigne dans les années 1980. IVR93_20190601006NUC1A Cinéma L'Esplanade (aujourd'hui salle de spectacle "le Palace"), vue vers la scène en 2019 Cinéma L'Esplanade (aujourd'hui salle de spectacle "le Palace"), vue vers l'entrée (fond de la Cinéma L'Esplanade (aujourd'hui salle de spectacle "le Palace"), vue depuis le balcon du fond de Cinéma L'Esplanade (aujourd'hui salle de spectacle "le Palace"), balcon latéral gauche Les protagonistes de la création du cinéma L'esplanade (commanditaire, architecte, artisans Cinéma L'Esplanade, plan de situation, demande de permis de construire, Honoré Aubert architecte
  • Cinéma dit Victoria Palace puis successivement Cinéma de Paris, Paris palace, Actual Paris palace, Pathé Paris
    Cinéma dit Victoria Palace puis successivement Cinéma de Paris, Paris palace, Actual Paris palace, Pathé Paris Nice - Médecin - 54 avenue Jean-Médecin 33 rue de Paris - Cadastre : 2019 LB 0436 Le cinéma correspond à trois parcelles : LB 0436 / LB 0438 / LB 0312
    Historique :
    En avril 1920 est déposée une demande pour construire un cinéma sur une grande parcelle située grande concentration de cafés, brasseries et cinémas de la ville (permis 2T312 120, Charles Bellon et Ch Victoire, la rue de Paris. C'est ici que sera édifiée la façade publicitaire du cinéma et sa sortie est la "Société Anonyme de Publicité et d'Exploitations Cinématographiques" (SAPEC). Le cinéma ouvre sous le nom de "Victoria palace" (1275 fauteuils). En 1925, il devient "cinéma de Paris". En 1928, il une transformation probable en commerce. En 1936, pendant un court temps, il devient un cinéma dit
    Référence documentaire :
    p. 113 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque p. 35 NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    A son inauguration le cinéma déployait une architecture néo-classique. L'entrée, ne permettant que portant le nom du cinéma et des glyphes sur les piédroits. La façade sur la rue de Paris déployait une spectacles autres que des projections cinématographiques (même s'il semble qu'il soit resté un cinéma de passage dans le circuit des cinémas d'actualités de la société Actual. Adrienne Gorska et Pierre de une architecture neutre pour les salles de cinéma afin de ne pas distraire du spectacle
    Localisation :
    Nice - Médecin - 54 avenue Jean-Médecin 33 rue de Paris - Cadastre : 2019 LB 0436 Le cinéma
    Titre courant :
    Cinéma dit Victoria Palace puis successivement Cinéma de Paris, Paris palace, Actual Paris palace
    Appellations :
    Cinéma de Paris
    Illustration :
    Cinéma Paris Palace. La façade de la rue de Paris est visible à gauche. L'entrée sur l'avenue Jean Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire. Charles Bellon et Charles Bernard architectes , avril 1920 (permis 2T312 120), élévation de l'entrée sur l'actuelle avenue Jean-Médecin. Le cinéma Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire. Charles Bellon et Charles Bernard architectes Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire. Charles Bellon et Charles Bernard architectes Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire. Charles Bellon et Charles Bernard architectes Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire. Charles Bellon et Charles Bernard architectes Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire. Charles Bellon et Charles Bernard architectes Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire pour la transformation du Paris Palace en Cinéma Paris Palace. Demande de permis de construire pour modifier le cinéma. Georges Peynet
  • Cinéma dit Idéal puis Studio 34
    Cinéma dit Idéal puis Studio 34 Nice - Médecin - 6 rue Maréchal-Joffre 9 rue Longchamp - Cadastre : 2019 KT 0011
    Historique :
    -joffre. Le permis ne mentionne pas la création d'un cinéma et le dessin de l'élévation de la future établissement de loisirs. Ce sera pourtant un cinéma qui sera édifié puisque un cinéma "Ideal" ouvre à cette Cinématographique de la Côte d'Azur, un permis de transformation du cinéma (permis 2T271 353). Les plans de la salle années 1930) car les illustrations manquent. En 1934, le cinéma "Idéal" devient "studio 34" en projection de films "de qualité" et de V.O. (ancêtre des cinémas classés "art et essai"). Le studio 34 se spécialise en cinéma pornographique dans les années 1970 et ferme en 2000. Il est aujourd'hui transformé en
    Référence documentaire :
    p. 126 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    La salle de cinéma remplissait la quasi-totalité de l'édifice en triangle ainsi qu'une partie de la des vitrines actuelles de la boutique). Le cinéma, très contraint par l'exiguïté de l'espace, la . Ces retours latéraux, très fréquents dans les plans de cinémas de cette époque, permettaient de des corbeaux) comprend un fronton courbe portant l'inscription "idéal cinéma-théâtre" avec décoration mur de scène. En réalité cet ensemble décoratif est décalé par rapport à la salle de cinéma, afin de commerçante. Enfin, il n'est pas impossible aussi, dans cette période où le cinéma est encore vu comme une bourgeoise. D'ailleurs la façade n'arborait-elle pas la dénomination de "cinéma-théâtre" alors que la salle
    Titre courant :
    Cinéma dit Idéal puis Studio 34
    Illustration :
    Ancien cinéma Ideal, façade sur la rue du Maréchal-Joffre en 2019 IVR93_20190601040NUC1A Demande de transformation du cinéma, Jules Febvre architecte, juillet 1912 (cote 2T271 353), plan Demande de transformation du cinéma, Jules Febvre architecte, juillet 1912 (cote 2T271 353), plan Demande de transformation du cinéma, Jules Febvre architecte, juillet 1912 (cote 2T271 353), coupe Le cinéma Idéal, devenu Studio 34, dans les années 1980 IVR93_20190601043NUC1A Ancien cinéma Idéal, façades sud (rue Maréchal-Joffre) et Est (rue Longchamp) en 2019 Ancien cinéma Idéal, façade sur la rue Maréchal-Joffre en 2019, détail IVR93_20190601042NUC1A Ancien cinéma Idéal, vue du balcon depuis le parterre, cliché 2019 IVR93_20190601049NUC1A Ancien cinéma Idéal, vue du balcon depuis le parterre, cliché 2019 IVR93_20190601050NUC1A Ancien cinéma Idéal, vue depuis le balcon, cliché 2019 IVR93_20190601051NUC1A
  • Salle de spectacle dite Les Variétés puis Cinéma dit Variétés
    Salle de spectacle dite Les Variétés puis Cinéma dit Variétés Nice - Médecin - 5 boulevard Victor-Hugo - Cadastre : 2019 KT 0394
    Historique :
    . Mais c'est à compter de 1943 que la salle devient cinéma de plein exercice (transformations par les fauteuils. Le cinéma devient multiplexe en 1982 (sept salles). Il est toujours en activité. Un autre cinéma s'installera dans une petite partie de l'édifice rectangulaire de la cour, le cinéma Edouard VII, en activité
    Référence documentaire :
    Fonds du cinéma Variétés de Nice, 1947-1985, commission de sécurité : 36 W 25 [Le cinéma Variétés à Nice, années 1950], archives privées de la société Aubert, société exploitant les cinémas Rialto et Variétés à Nice p. 131 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    La salle de cinéma présentait une forme oblongue. L'entrée dans la salle se faisait du côté de visibilité médiocre. La décoration de la salle, au moment de la création du cinéma à part entière, était des cinémas niçois, était ouvrant. L'auvent de la façade présentait des carrés lumineux et était , servi de loges (graffitis). L'actuelle salle de cinéma n°3 conserve les trois arcades du fumoir du 1er
    Titre courant :
    Salle de spectacle dite Les Variétés puis Cinéma dit Variétés
    Illustration :
    , Marcel Guilgot, 1938 (cote 2T 874 44). La façade demeurera la même pour la transformation en cinéma de Plan du rez-de-chaussée de l'îlot Donadei en 1956. L'entrée du cinéma Variétés sur le boulevard Victor Hugo se situe à droite de la reproduction du plan. L'on remarque, à gauche, la salle de cinéma L'entrée du cinéma Variétes en 1954 IVR93_20190601063NUC1A La salle de cinéma Variétés vers 1960 IVR93_20190601060NUC1A la salle de cinéma Variétés vers 1960 IVR93_20190601061NUC1A La salle de cinéma Variétés vers 1960 IVR93_20190601062NUC1A La salle du cinéma Variétés en 1971 IVR93_20190601056NUC1A La salle du cinéma Variétés en 1971 IVR93_20190601057NUC1A L'entrée du cinéma Variétés sur le boulevard Victor-Hugo en 2019 IVR93_20190600889NUC2A
  • cinéma dit Majestic puis successivement Odéon, Pax, Méliès, Méliès-Rio
    cinéma dit Majestic puis successivement Odéon, Pax, Méliès, Méliès-Rio Nice - Port - 56 boulevard Risso 54 avenue de la République - Cadastre : 2019 KO 0016 L'entrée, avenue de la République, se fait par la parcelle KO 0017
    Historique :
    adresse (56 boulevard Risso et 54 avenue de la République), une programmation d'un "cinéma Majestic" peut d'un cinéma "Odéon". En septembre 1941, le bâtiment fait l'objet d'une demande de transformations (cote boulevard Risso (cinéma Méliès) et deux ouvertes sur la rue de la République (cinéma Rio). Entre 1986 et
    Référence documentaire :
    p. 139-140 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la p. 116 NICOLI, Laurence. Nice et ses cinémas : histoire et architecture : 1920-1941. Mémoire de
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    Le bâtiment rectangulaire du cinéma est édifié au coeur d'un grand îlot et est invisible de la voirie. La présence de nombreuses baies, obturées à l'époque du cinéma (et réouvertes depuis pour certaines), prouveraient que le théâtre-cinéma a pris la place d'un bâtiment déjà existant (de type atelier
    Titre courant :
    cinéma dit Majestic puis successivement Odéon, Pax, Méliès, Méliès-Rio
    Illustration :
    Plan de masse du cinéma en coeur d'îlot et de son entrée sous immeuble en direction de la rue de la L'ancien cinéma Odéon transformé en appartements, vue depuis le sud-ouest, 2010 Cinéma Odéon, demande de permis de construire, A. Fabre architecte, septembre 1941 (cote 2T951 209 Cinéma Odéon, demande de permis de construire, A. Fabre architecte, septembre 1941 (cote 2T951 209 Cinéma Odéon, demande de permis de construire, A. Fabre architecte, septembre 1941 (cote 2T951 209 Cinéma Odéon, demande de permis de construire, A. Fabre architecte, septembre 1941 (cote 2T951 209 Cinéma Odéon, demande de permis de construire, A. Fabre architecte, septembre 1941 (cote 2T951 209 Cinéma Odéon, demande de permis de construire, L. J. R. Barbon architecte, juin 1954 (cote 4 W 160 Ancien cinéma Odéon, vue depuis l'ouest avant transformation en appartements, vers 1990 L'ancien cinéma Odéon transformé en appartements, détail du fronton décoratif, 2010
  • Cinéma dit Rex, puis salle de spectacle dite Théâtre de la cité
    Cinéma dit Rex, puis salle de spectacle dite Théâtre de la cité Nice - Thiers - 3 rue Paganini - Cadastre : 2019 LA 0066
    Historique :
    Paganini, un cinéma et un immeuble qui prend place sur celui-ci. Le rez-de-chaussée et le premier étage de l'immeuble sur rue, existant préalablement, sont réaménagés afin de faire bénéficier le cinéma d'une ouverture sur rue avec une importante longueur de façade. La salle de cinéma prenant place dans la totalité travers une galerie couverte prenant place sur le toit-terrasse de la salle de cinéma. Le cinéma, nommé Rex, fonctionne de 1934 à 1986 avec, pour les dernières années, une exploitation en cinéma l'ouverture de la prestigieuse salle de cinéma de l'Escurial (ouvert en 1933), distante de quelques mètres seulement. Proche de cet établissement de luxe emblématique, le cinéma Rex gagne ainsi en visibilité
    Référence documentaire :
    p. 128 PREDAL, René, Les cinémas à Nice des années 30 à nos jours. Nice : Revue de la cinémathèque
    Dénominations :
    cinéma
    Description :
    Le cinéma se caractérise par une devanture aux larges ouvertures (le permis de construire fait état
    Titre courant :
    Cinéma dit Rex, puis salle de spectacle dite Théâtre de la cité
    Illustration :
    La façade du cinéma Rex (aujourd'hui Théâtre de la cité) au 3 rue Paganini IVR93_20190600896NUC2A Cinéma Rex, détail de la façade IVR93_20190600897NUC2A Cinéma Rex (aujourd'hui Théâtre de la cité), vue de la salle en 2019 IVR93_20190600898NUC1A Cinéma Rex, demande de permis de construire, Louis Bivel architecte, mars 1933 (cote 2T716 203). A gauche, l'entrée du cinéma sous l'immeuble existant de la rue Paganini ; A droite, le nouvel immeuble sur Cinéma Rex, demande de permis de construire, Louis Bivel architecte, mars 1933 (cote 2T716 203 ). Façade de l'immeuble sur cour construit sur la salle de cinéma. IVR93_20190600900NUC1A
  • Studio de cinéma dit Studio Gaumont
    Studio de cinéma dit Studio Gaumont Nice - Caucade - 42 avenue Saint-Augustin - Cadastre : 2019 NX 0040
    Référence documentaire :
    PREDAL, René. Le cinéma à Nice : histoire de la Victorine en 50 films. Monaco : Productions de PREDAL, René. 80 ans de cinéma : Nice et le 7ème Art. Nice : Serre, 1981. 156 p. ISBN 2864100118
    Dénominations :
    studio de cinéma
    Titre courant :
    Studio de cinéma dit Studio Gaumont
    Texte libre :
    florissante comme avant 1925. En fait le passage au cinéma parlant en 1930 va précipiter la fin des studios : premier studio de cinéma installé à l’Ouest de la ville, il ouvrira la voie à ceux de Saint-Augustin l’importance de la date limite de 1930, le cinéma muet a entrainé dans sa chute les studios des deux plus
  • Studio de cinéma dit studio Pathé (détruit)
    Studio de cinéma dit studio Pathé (détruit) Nice - Roquebillière - 212 route de Turin - Cadastre : 2019 HY 0044 2019 HY 0046
    Historique :
    La firme "Pathé frères" est la première à créer à Nice des studios de cinéma. Elle achète en 1908 raison de l'arrivée du cinéma parlant. Les bâtiments, réutilisés et transformés par la suite, seront
    Référence documentaire :
    PREDAL, René. 80 ans de cinéma : Nice et le 7ème Art. Nice : Serre, 1981. 156 p. ISBN 2864100118
    Dénominations :
    studio de cinéma
    Titre courant :
    Studio de cinéma dit studio Pathé (détruit)
  • studio de cinéma dit La Victorine
    studio de cinéma dit La Victorine Nice - Saint-Augustin - 16 avenue Edouard Grinda - Cadastre : 2019 NY 0219 2019 NY 0220 2019 NY 0223 2019 NY 0322 2019 NY 0323
    Référence documentaire :
    PREDAL, René. Le cinéma à Nice : histoire de la Victorine en 50 films. Monaco : Productions de PREDAL, René. 80 ans de cinéma : Nice et le 7ème Art. Nice : Serre, 1981. 156 p. ISBN 2864100118
    Dénominations :
    studio de cinéma
    Titre courant :
    studio de cinéma dit La Victorine
    Texte libre :
    Victor Masséna est vendue et devient le 3ème studio de cinéma construit à Nice (et vite le 1er en terme concernant le cinéma et les arts du spectacle. Charles Pathé va servir de relais et les présenter l’un à l’autre. Les deux hommes partagent une même vision du cinéma. Quand Louis Nalpas est lâché par Charles deux hommes. Sandberg confie à Nalpas son projet de construction d’un grand studio de cinéma à Nice, le
1