Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 38 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • présentation de la commune de Molines-en-Queyras
    présentation de la commune de Molines-en-Queyras Molines-en-Queyras
    Référence documentaire :
    Molines-en-Queyras (1660 m). Au fond, le Pic de Rochebrunele (3324 m). Carte postale ancienne. V P. 225-236. TIVOLLIER, Jean. Règlement de la communauté de Molines (Queyras) fait en l'année 1700 BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité La Rua-de-Molines (1760 m). Vue générale. Carte postale ancienne. V. Fournier, édit. à Gap. Cliché dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014. FERRAND, Henri. Le pays briançonnais : de Briançon au Viso, la vallée de Névache et le Queyras Tome 1, p. 159-191 ; tome 2, p. 114-116. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras
    Localisation :
    Molines-en-Queyras
    Titre courant :
    présentation de la commune de Molines-en-Queyras
    Texte libre :
    Liste des villages. hameaux et lieux-dits habités La Chalp de Molines : attesté aux XIVe et XVe . Fontgillarde. Les Foranes : attesté en 1783. Gaudissard. Pierregrosse. La Rua. Le Serre : chef-lieu de commune . Quelques repères chronologiques et démographiques 1419 : la famille Rambaud fait hommage au dauphin en énumérant les biens qu'elle possède à Molines (A.D. 38, B 2631 f° 256 à 259, cité par J. Tivollier et P . Isnel, Le Queyras, T. II, p. 143). 1433 : révision des feux. La communauté compte 92 feux dont 18 feux du dauphin ; ils contribuaient aux tailles et aux fouages et leur maison sont à présent vacantes ; en autrefois par des pistes muletières, aujourd'hui par une route carrossable ouverte l'été. Relie le Queyras . Maison non étudiée dite maison Alberge. Imposte et huisserie de porte, en mélèze, datées de 1524 et depuis. Photographie publiée dans l'ouvrage de Henri Ferrand, Le pays briançonnais et le Queyras
    Illustration :
    Molines-en-Queyras (1660 m). Au fond, le Pic de Rochebrune (3324 m). IVR93_19930502162XB La vallée de Molines. Vue prise de l'est. Au fond le pic du grand Queyras. Au premier plan La Rua-de-Molines (1760 m). Vue générale. IVR93_19930502195XB Fongillarde (1770 m). Vue prise de la route de Molines. IVR93_19930502159XB La vallée de Molines. Vue prise du sud. Au fond, La Rua. IVR93_19720500134X La vallée de Molines. La Rua et Le Serre. Vue prise du Sommet Bûcher. IVR93_19930501280XA La vallée de Molines, rive droite. La Rua et le Serre. IVR93_19720500592ZA
  • maison-ferme de magistrat
    maison-ferme de magistrat Molines-en-Queyras - la Rua - 3e ferme - en écart - Cadastre : 1824 A1 817 1971 A1 575
    Historique :
    occupa les plus hautes fonctions en Dauphiné est une construction du hameau voisin du Serre. Quoiqu'il en siècle ou du début du 16e. En 1824, et sans doute bien auparavant, il servait de caset à une simple ferme
    Référence documentaire :
    Tome 1, p. 162-163. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Représentations :
    sujet : lion accroupi, support : ronde-bosse en couronnement de la toiture ; sujet : masques
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    pierre en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Rua - 3e ferme - en écart - Cadastre : 1824 A1 817 1971 A1 575
    Déplacement :
    parties déplacées à Molines-en-Queyras
    Texte libre :
    DESCRIPTION complémentaire La porte du rez-de-chaussée donnait dans un petit sas en planches XXe siècle de cuisine. Le plafond est en planches sur poutres apparentes, les murs enduits à la chaux et le sol est un plancher de mélèze. La cuisine commande la seconde pièce, voûtée en berceau, au sol information, les abords de la maison étant extrêmement encombrés par les travaux en cours. Le premier étage est divisé en deux pièces qui ne communiquent pas entre elles et auxquelles on devait accéder par une galerie en façade sud. Le plancher de mélèze était recouvert, dans la pièce est, d'une dalle de chaux qui couvertes d'un plafond« à la française ». La fenêtre de la pièce est a un chambranle en tuf à linteau refend est. Le deuxième étage est entièrement occupé par une seule pièce couverte d'un plafond en mélèze géminée à coussièges. Le chambranle, dont l'arc est monolithe, est en marbre rose de pays ; la colonnette au chapiteau sculpté est blanche (plâtre?, gypse?, marbre?). Le masque en bas relief placé au-dessus
  • Ferme
    Ferme Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 468 1971 F2 1479 A 1481
    Historique :
    grange à l'origine en bois (fuste) a été reconstruite en maçonnerie, peut-être après l'incendie de 1908
    Référence documentaire :
    Fontgillarde en Queyras. Notre vieille maison août 1917. E. Reynier, Dessin à la plume, 1942 Tome 1, p. 171-172. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Représentations :
    , support : sculptés sur la fenêtre géminée en remploi
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier droit en charpente
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    bardeau schiste en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart - Cadastre : 1824 F2 468 1971 F2 1479 A 1481
    Remploi :
    remploi provenant de 05,Molines-en-Queyras,Fontgillarde
    Texte libre :
    solaire peint sur la façade). La fuste qui aurait alors été en bois (information orale) a été reconstruite en maçonnerie, le caset surélevé, et les trois éléments traditionnels fuste, court et caset dont les bâtiment enterré construit en appentis contre la façade (il s'agissait sans doute d'une cave) a été supprimé. Lors de ces transformations, une fenêtre géminée provenant d'une construction voisine en ruines a en logements. DESCRIPTION Situation A l'extrémité est du village, au bord du chemin principal. Façade au sud. Devant le caset s'étend un petit jardin, potager en 1917, d'agrément actuellement . Composition d'ensemble Sur le dessin à la plume représentant la maison en 1917, celle-ci apparaît semblable -chaussée est construit en maçonnerie et est couvert d'un plafond en planches sur poutres et solives mélèze, l'une verticale, l'autre horizontale, réunis par des clous en fer forgé placés aux angles des en planches. ANNEXES Liste des inscriptions relevées sur la maison : OMNES FERIUNT ULTIMA NECAT
    Illustration :
    Fontgillarde en Queyras. Notre vieille maison août 1917. IVR93_19800600008XB
  • Le mobilier de la chapelle Saint-Simon
    Le mobilier de la chapelle Saint-Simon Molines-en-Queyras - isolé
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - isolé
    Annexe :
    cadre en mélèze orné de motifs queyrassins. Inscription au dos : DON DE MR P. CHABRAND, VICAIRE GENERAL , 1865. Selon le chanoine Jacques (T. I, p.20), l'autel en marbre a été offert par le vicaire général début XXe. ARMOIRE DE RANGEMENT POUR OBJETS LITURGIQUES A droite de la porte en entrant. Armoire haute latérales à panneaux rentrants. Aménagement intérieur : deux étagères et un tiroir. Bois résineux peint en marron. Fiches en métal. L : 165 ; H : 235 (sans le fronton) ; PR : 71. Fin du XIXe siècle ou début du XXe. STATUES - En carton bouilli peint et doré : - Vierge : dans une niche. Mur nord de la nef x 60. En couleur. Editeur : L. Turgis, Imp. rue des Ecoles, Paris. - L'Enfant Jésus au milieu des CULTUELS CALICE Coupe en or, ou en argent doré?, fausse coupe, tige et pied en argent. Fausse coupe . CHANDELIERS D'AUTEL en bois tourné. CHEMIN DE CROIX Lithographies en noir et blanc encadrées sous verre. H . CROIX En ferronnerie. Type croix de cimetière. Sur le tirant de l'arc triomphal, simulant une poutre de
  • Fermes
    Fermes Molines-en-Queyras
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    schiste en couverture
    Localisation :
    Molines-en-Queyras
    Illustration :
    Pierregrosse, la rue principale.Vue prise d'est en ouest devant la parcelle 808 Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'est en ouest. IVR93_19930500740ZA Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'ouest en est devant la parcelle 822 Pierregrosse, la rue principale. Vue prise d'est en ouest devant la parcelle 815 Pierregrosse, parcelle 792. La porte de la court. Le linteau est délardé en accolade Pierregrosse, parcelle 800. Porte de la court. Inscription : Moy B. Blanc en l'an 1781 Pierregrosse, parcelle 779. Le caset. La gouttière en bois est supportée par des corbeaux en pierre
  • coffre (coffre plat)
    coffre (coffre plat) Molines-en-Queyras - isolé
    Description :
    Parois clouées ; serrure à moraillon et pentures en fer forgé
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - isolé
  • Ligne fortifiée
    Ligne fortifiée Molines-en-Queyras - près de Molines-en-Queyras - isolé - Cadastre : non cadastré
    Description :
    en rondins recouverts de terre, ...) et de la fortification de campagne renforcée (petits blockhaus en béton armé pour mitrailleuse, observatoires bétonnés, abris alpins pour 12 hommes en éléments
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - près de Molines-en-Queyras - isolé - Cadastre : non cadastré
    Texte libre :
    . On notera qu'aucun ouvrage d'avant-poste du programme Degoutte n'a été construit en Queyras. Tout ce la grande guerre, on avait procédé, sur un plan d'ensemble arrêté par la C.D.F. et mis en œuvre, à -est. On sait qu'en 1893 une route stratégique avait déjà été construite vers le Sommet Bûcher. Compte tenu de son caractère secondaire en tant que zone sensible d'une part, de la modicité des crédits d'autre part, le Queyras n'avait reçu aucun ouvrage permanent. Du même coup, c'est sur les troupes , épaulements, abris en rondins recouverts de terre, etc. - de la fortification de campagne "renforcée " : petits blockhaus en béton armé pour mitrailleuses ou fusils-mitrailleurs, observatoires bétonnés, abris alpins pour 12 hommes, en éléments préfabriqués de tôle cintrée forte, enrobés de béton et de rocaille sur marchés passés par le service du Génie (ciment, armatures) et mis en œuvre par les troupes de Dauphiné dont relevait le Queyras (chefferie du Génie de Briançon). La protection varie du coup isolé de
    Illustration :
    Molines-en-Queyras. Tourelle de mitrailleuse par éléments. Vue de situation prise vers le nord-est Molines-en-Queyras. Tourelle de mitrailleuse par éléments. Vue rapprochée. IVR93_19920501399ZA Molines-en-Queyras. Tourelle de mitrailleuse par éléments. La tourelle. IVR93_19920500768X Molines-en-Queyras. Tourelle de mitrailleuse par éléments. Abri en rondins. IVR93_19920500770X Plan des redouttes a machicoulis proposé à faire a Abriès dans la vallée de Queyras
  • bancs de temple (8)
    bancs de temple (8) Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart
    Historique :
    Mobilier réalisé en 1828 et 1829, dates gravées sur les dossiers ; à comparer aux bancs de la tribune de l'église Saint-Romain de Molines fabriqués à la même date.
    Représentations :
    central du banc le plus long, feuillage stylisé sculpté en léger relief. carré ; losange ; triangle
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart
    Texte libre :
    ENSEMBLE DE BANCS DE TEMPLE En mélèze. BANC (1) L : 152 ; LA : 38 ; H : 99 ; H du siège : 51
  • Le mobilier de la chapelle Saint-Sébastien
    Le mobilier de la chapelle Saint-Sébastien Molines-en-Queyras - Pierre Grosse - en écart
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Pierre Grosse - en écart
    Annexe :
    en forme : MALLE Marie-Pascale, 1993. MEUBLES LAMBRIS DE REVÊTEMENT MURAL Chœur. 12 travées à 2 panneaux rentrants. Traverse supérieure chantournée. H : 210. Bois peint en marron avec filet d'or sur les . BÉNITIER Encastré dans le mur, à droite de la porte en entrant. Demi-sphérique. Diam. 35. Pierre de couleur . CLÔTURE DE CHŒUR Mélèze. Balustres en bois tourné. H : 70.XIXe siècle. ARMOIRE : haute. A gauche de la : 85. Laiton. XIXe siècle. STATUES - En carton bouilli : Saint Sébastien. Chœur. H : 70. Tronc d ' arbre et flèches en bois taillé. Statue en carton bouilli. Auréole en métal doré. Inscription : Merci Saint Sébastien 1978. Œuvre du XIXe siècle maladroitement restaurée. - En plâtre polychrome : - Vierge à l'Enfant. H : 72. Couronne en laiton rapportée. - Saint Joseph. H : 75. Socle reliquaire en bois peint faux marbre. - En cire : - Enfant Jésus : placé sous un globe de verre et entouré de fleurs ET PATÈNE en argent Sans décor. XXe siècle. CROIX ET CHANDELIERS D'AUTEL Laiton embouti. XIXe siècle
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart
    Annexe :
    . Mise en forme : Marie-Pascale Mallé, 1993. DÉCOR D'ARCHITECTURE LAMBRIS DE REVÊTEMENT Chœur. Bois résineux peint en marron. H : 210.Traverse supérieure chantournée. Panneaux rentrants. MEUBLES AUTEL : maître-autel. Trois blocs de pierre grossièrement taillés disposés en table. Troisième quart XXe siècle . TABERNACLE En remploi. Encastré dans le mur derrière l'autel. Marbre blanc. H : 60; LA : 30. XIXe siècle saillantes moulurées. Bois résineux peint en marron. BANCS DE CHŒUR-PRIE-DIEU Dossier à panneaux ; joues inférieur à cinq tiroirs. STATUES - En plâtre (?) peint, gravé et doré. H : 105. XIXe siècle ou début XXe à l'Enfant : retable de l'autel de la Vierge. - En plâtre peint en blanc. H : 105. Début XXe siècle : dans une niche de la façade. -En plâtre peint polychrome. H : 110. XIXe siècle. - Paire d'anges portant un chandelier en laiton. - En bois taillé, couleur naturelle. - Vierge. H : 96. Chœur . Troisième quart XXe siècle. Fabrication locale. TABLEAU Christ en croix. Chœur. Tableau encastré dans le mur
  • Le mobilier de la chapelle Sainte-Elisabeth ou de la Visitation-de-Notre-Dame
    Le mobilier de la chapelle Sainte-Elisabeth ou de la Visitation-de-Notre-Dame Molines-en-Queyras - le Coin - en écart
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - le Coin - en écart
    Annexe :
    , 1986. Mise en forme: Marie-Pascale Mallé, 1993. MEUBLES AUTEL: maître-autel. Autel tombeau d'élévation . Tabernacle : H : 80 ; PR : 26. Décor de l'autel : AM et pilastre. Décor du tabernacle : arcature en plein -cintre et frise de denticules. Les gradins ont été séparés de l'autel pour en faire un autel face au peuple. Ce meuble fut construit en 1906 par Vincent Barge, du hameau du Coin (information orale ). BÉNITIER Encastré dans le mur, en entrant à gauche. Demi-sphérique, diam : 30. Pierre de couleur blanche , taillée, godronnée. CLÔTURE DE CHŒUR Placée le long des murs du chœur. Mélèze. Balustres en bois tourné. H des gradins d'autel, à gauche. Carton bouilli (?) doré et peint. H : 70. Socle en bois orné des . - Vierge (2) : armoire. Statue en terre cuite placée sous globe de verre. H : 20. - Sainte Elisabeth : chœur, au-dessus des gradins d'autel, à droite. Carton bouilli (?) doré et peint. H : 75. Socle en bois polychrome. H : 76. Console en plâtre historiée et peinte. Début XXe siècle. TABLEAU Visite de la Vierge à
  • autel, tabernacle, gradin d'autel, retable (autel secondaire, autel tombeau), autel de la Vierge
    autel, tabernacle, gradin d'autel, retable (autel secondaire, autel tombeau), autel de la Vierge Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart
    Matériaux :
    bois découpé peint doré décor rapporté décor en relief
    Description :
    ; au-dessus lambris encadré de 2 pilastres cannelés sur lequel des baguettes moulurées peintes en doré dessinent un arc en plein cintre.
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - Fontgillarde - en écart
    États conservations :
    Manque le battant en façade
  • retable (retable architecturé), retable du choeur
    retable (retable architecturé), retable du choeur Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Historique :
    ) ; il a été réalisé vers 1677 et doré en 1680.
    Matériaux :
    bois peint doré décor en relief décor dans la masse décor rapporté
    Représentations :
    ; 2 anges en pendant enjambent le fronton brisé ; la petite toile peinte du couronnement représente anges agenouillés en pendant et angelot. raisin ; angelot ; rinceau ; chute végétale ; ange ; Enfant
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
  • ensemble du décor du choeur : arc, voûte en berceau, pilastres (2), colonnes (6)
    ensemble du décor du choeur : arc, voûte en berceau, pilastres (2), colonnes (6) Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Inscriptions & marques :
    inscription peinte dans le cartouche en forme de cuir découpé : DOMINE DILEX DECOREM DOMUS TUAE. PS
    Historique :
    Selon Jean Tivollier et Pierre Isnel, ce décor a été réalisé en 1692 par le sculpteur Claude Gegout
    Matériaux :
    enduit support peint décor en relief décor rapporté
    Référence documentaire :
    Tome 1, p. 164-165. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Précision dénomination :
    voûte en berceau
    Représentations :
    course de ruban, guirlandes de fleurs peintes, deux bustes d'ange sortant d'une sorte de pagne en feuillage placés en pendant de part et d'autre d'un cartouche en forme de cuir découpé et deux pilastres
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Titre courant :
    ensemble du décor du choeur : arc, voûte en berceau, pilastres (2), colonnes (6)
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Romain
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Romain Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Annexe :
    . Mise en forme: Marie-Pascale Mallé, 1993. VERRIÈRES Baie 8 : en demi-cercle. Médaillon central avec début XXe. MEUBLES AUTEL - Maître-autel Mélèze. Réalisé par un artisan du pays en 1970. Au centre, bas -relief représentant le sacrifice d'Abraham en remploi. A droite saint Romain, à gauche, la Vierge ; Pr : 108. Fin du XIXe siècle. CHAIRE A PRÊCHER A droite de l'arc triomphal. Bois résineux peint en . CLÔTURE DE CHŒUR Mélèze. Balustres en bois tourné. H : 73. CLÔTURE de la chapelle de la Vierge Idem. H bois, entrecroisées. XIXe siècle ? FONTS BAPTISMAUX Cuve en pierre, demi-sphérique ( diam : 110, H : 97 ) supportée par un fût de section circulaire et couronnée par un couvercle conique en bois. Pierre de taille . Fin XIXe siècle. MEUBLE DE SACRISTIE Bois résineux peint en brun. Deux battants à quatre panneaux ornés de fleurs stylisées. STATUES - En plâtre peint polychrome. Fin XIXe siècle, début XXe : Vierge -Lourdes. H : 105. Autel de la Vierge. - En plâtre peint en blanc : Saint Romain . Nef, deuxième travée
    Illustration :
    Statue : saint Romain. Vue en situation. IVR93_19860500355X
  • statues (2) (paire, en pendant, statuettes) : Ange
    statues (2) (paire, en pendant, statuettes) : Ange Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Précision dénomination :
    en pendant
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Titre courant :
    statues (2) (paire, en pendant, statuettes) : Ange
  • tabernacle (tabernacle à ailes)
    tabernacle (tabernacle à ailes) Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Matériaux :
    bois peint doré décor dans la masse décor rapporté décor en relief
    Représentations :
    Sur la porte du tabernacle est sculpté un ostensoir à pied galbé couvert d'un dôme en écaille
    Description :
    Partie centrale en ressaut sur les ailes, 2 niches de part et d'autre de la porte
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
  • meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques
    meuble de sacristie : meuble de rangement pour objets liturgiques Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Matériaux :
    mélèze mouluré gravé décor dans la masse décor en bas relief
    Représentations :
    Décor de feuilles stylisées, de palmettes allongées et de fleur gravé et sculpté en léger relief
    Description :
    console destinée à un crucifix ou une statue ; aménagement intérieur en étagères
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
  • bancs de fidèle (6)
    bancs de fidèle (6) Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
  • bénitier
    bénitier Molines-en-Queyras - la Cure - isolé
    Matériaux :
    pierre taillé décor dans la masse décor en relief
    Représentations :
    Deux masques en haut-relief ; deux visages se faisant face, très proches, en bas-relief ; frise de
    Description :
    Vasque demi sphérique sur pied galbé en balustre et base circulaire ; en 3 parties
    Localisation :
    Molines-en-Queyras - la Cure - isolé