Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 233 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • rue Le-Pelletier
    rue Le-Pelletier Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - rue Le-Pelletier - en ville - Cadastre : 1978 Estaque E non cadastré 1978 Estaque H non cadastré domaine public
    Historique :
    La rue Le-Pelletier est en réalité un tronçon du chemin de la Nerthe, lui-même section du grand et à l'étang de Berre, à travers le terroir agricole de Marseille et le massif montagneux de la Nerthe. L'appellation actuelle de rue Le-Pelletier apparaît dans le cadastre de 1912. En 1819, le chemin et d'autre du chemin, le transformant en voie urbaine. Les premières maisons apparaissent dans les années 1850-1860 et se multiplient dans les décennies 1870 et 1880. En 1890, le front de rue est
    Référence documentaire :
    l'Estaque formant une longueur de 5820m. [extrait concernant le secteur de l'Estaque-Gare avec les noms des
    Description :
    La rue Le-Pelletier actuelle comprend la portion de l'ancien chemin de la Nerthe comprise entre mitoyennes, uniquement interrompu par le carrefour avec le boulevard Fenouil. En revanche, les constructions l'Estaque pour l'architecture de la période). A noter également la présence de façades en briques, le plus
    Localisation :
    Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - rue Le-Pelletier - en ville - Cadastre
    Titre courant :
    rue Le-Pelletier
    Appellations :
    rue Le-Pelletier
    Texte libre :
    La rue Le-Pelletier est la seule rue du secteur de l'Estaque à présenter un aspect urbain marqué
    Illustration :
    l'inscription Gendarmerie nationale sur l'immeuble H 170. Le commerce au rez-de-chaussée occupe probablement l'Estaque formant une longueur de 5820m. [extrait concernant le secteur de l'Estaque-Gare avec les noms des Vue en enfilade de la rue Le-Pelletier, prise depuis l'angle de l'impasse Capus, en direction de Vue en enfilade prise en direction de la gare, depuis le carrefour de l'impasse Icard Vue prise à l'angle de la rue Le-Pelletier et de l'allée Sacoman : maison 93 rue Le-Pelletier Immeuble, 89-91 rue Le-Pelletier, parcelle H 172. Construit en 1889 pour Emile Raimbaud, serrurier Vue d'ensemble de l'alignement des façades sur la rue Le-Pelletier. Trois modestes maisons Vue prise en enfilade de la rive ouest de la rue Le-Pelletier, prise au niveau de l'avenue de
  • îlot Le-Pelletier-Fenouil-Puget
    îlot Le-Pelletier-Fenouil-Puget Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - rue Le-Pelletier traverse Puget boulevard Fenouil - en ville - Cadastre : 1978 Estaque
    Historique :
    L'îlot est créé dans les années 1860-1880 par le percement du boulevard Fenouil et par la création Lantelme). La première construction est apparue en bord de route dans le dernier quart du 18e siècle de l'îlot, laissant des espaces libres sur l'alignement. Dix ans après, l'alignement sur la rue Le -Pelletier forme un continuum bâti à jusqu'à la maison initiale et continue sur le boulevard Fenouil. Puis dans les années 1880, l'alignement sur la rue Le-Pelletier est totalement construit tout comme sur l'alignement du boulevard Fenouil, en outre sont apparues quelques constructions sur la traverse Puget. Le animé par le nombreux charrois liés au transport des tuiles. La clôture de l'îlot dans les années 1880 remplissage de cet îlot sont diverses : la famille Fenouil vend des parcelles nues. Sur la rue Le-Pelletier gendre Louis-Sylvestre Sacoman, mais aussi le neveu Joseph Mitre, tous charretiers), qui vend des
    Description :
    Délimité par la rue Le-Pelletier, le boulevard Fenouil et la traverse Puget, cet îlot a une forme rue Le-Pelletier dont la partie centrale est occupée par des immeuble à logements et des maisons d'un étage sur rez-de-chaussée. Se trouve aussi un bâtiment à un seul niveau. L'alignement sur le boulevard passages sous maisons à partir de la rue Le-Pelletier, de passages ouverts pour desservir la seconde ligne le long du boulevard Fenouil, enfin, série de petits bâtiments relevant d'un même fond en lisière de la traverse Puget. La partie centrale de l'alignement sur la rue Le-Pelletier est constitué de
    Localisation :
    Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - rue Le-Pelletier traverse Puget
    Titre courant :
    îlot Le-Pelletier-Fenouil-Puget
    Appellations :
    îlot Le-Pelletier-Fenouil-Puget
    Texte libre :
    boulevard Fenouil est lotie selon un tracé régulier quant à la profondeur des parcelles, le reste de l'îlot est découpé au gré des héritages et sans doute des modifications d'usage d'espace, alors que le
  • le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-es-Liens
    le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-es-Liens Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage - place Malleterre
    Historique :
    de bon goût" réalisé par Désiré Michel. Cinq grandes toiles signées Arnaud Durbec dans le choeur - sans doute offert par Roux. Le jugement de Salomon aux fonds baptismaux. Grand crucifix en face rappele
    Titre courant :
    le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre-es-Liens
  • tableau : Le Repos de la sainte Famille pendant la Fuite en Egypte
    tableau : Le Repos de la sainte Famille pendant la Fuite en Egypte Marseille 16e arrondissement - les Riaux la Nerthe - chemin vicinal de l' Estaque au Rove
    Historique :
    Le tableau est attribué à Michel Serre. Provenant sans doute d'une collection particulière, il a
    Titre courant :
    tableau : Le Repos de la sainte Famille pendant la Fuite en Egypte
  • présentation de l'étude sur le Grand Projet de Ville, l'Estaque - les Riaux
    présentation de l'étude sur le Grand Projet de Ville, l'Estaque - les Riaux Marseille 16e arrondissement - L'Estaque
    Référence documentaire :
    Le registre mentionne, par numéros d'îlots, les propriétaires du bien et les niveaux de contribution. La Nerthe est un quartier autonome et compte 25 lots. Le quartier de l'Estaque n'est pas Recherche sur les familles de bassin de Séon. Une introduction présente le secteur et des illustrations, notamment la tour Saumaty et le château de la Nerthe REYNAUD, Georges. Les habitants du bassin de Tome IX : Le commerce MASSON, Paul dir. Les Bouches-du-Rhône, Encyclopédie départementale . Publiée par le Conseil Général avec le concours de la Ville de Marseille et de la Chambre de Commerce. 15 . Les Bouches-du-Rhône, Encyclopédie départementale. Publiée par le Conseil Général avec le concours de
    Titre courant :
    présentation de l'étude sur le Grand Projet de Ville, l'Estaque - les Riaux
    Texte libre :
    Cette opération d'inventaire topographique s'inscrit dans le cadre du programme Patrimoine Intégré portant sur le territoire du Grand Projet Urbain de Marseille (devenu Grand Projet de Ville), territoire défini comme prioritaire par le Ministère de la Ville en 1994 et qui recouvre l'essentiel des périmètres des 15e et 16e arrondissements de Marseille. Après une préfiguration d'inventaire portant sur le secteur des Borel (15e arrondissement), le périmètre d'étude choisi a été celui de l'Estaque-Les Riaux, à et aux pratiques et représentations d'espaces. Le secteur l'Estaque-les Riaux, situé à l'extrémité , il ne comporte aucun grand ensemble. Le tissu urbain est constitué d'un habitat ordinaire des liées à la peinture moderne le distinguent des quartiers voisins. L'angle d'approche de l'Inventaire comptait 328 habitants et 143 maisons sur le cadastre à une banlieue qui, dans les années 1930, a compté ? Le Service Régional de l'Inventaire et l'Agence d'urbanisme de l'Agglomération Marseillaise ont
    Illustration :
    Vue aérienne de la zone centrale urbanisée, prise du sud en direction du nord-ouest. A gauche, le port et le chemin du Littoral. Au premier plan, les îlots de la Reconstruction de la Fontaine-des -Tuiles. A l'arrière-plan les voies ferrées et le viaduc du Marinier. IVR93_20011300597XE
  • le mobilier de l'église Notre-Dame-de-la-Nerthe, puis chapelle Notre-Dame-de-la-Galline
    le mobilier de l'église Notre-Dame-de-la-Nerthe, puis chapelle Notre-Dame-de-la-Galline Marseille 16e arrondissement - les Riaux la Nerthe - chemin vicinal de l' Estaque au Rove
    Référence documentaire :
    L'eglise est abandonnée, le mobilier vétuste. Inventaire des biens mobiliers de l'église de la Intérieur de la chapelle Notre-Dame-de-la-Galline dans le 2e quart du 20e siècle. Photographie
    Titre courant :
    le mobilier de l'église Notre-Dame-de-la-Nerthe, puis chapelle Notre-Dame-de-la-Galline
    Illustration :
    Vue de l'intérieur de la chapelle dans le 2e quart du 20e siècle. IVR93_20061300522NUCA
  • atelier de teinture des filets de pêche, dit Prud'homie de pêche Teinturerie ou Le Chaudron, actuellement cercle de sociabilité
    atelier de teinture des filets de pêche, dit Prud'homie de pêche Teinturerie ou Le Chaudron, actuellement cercle de sociabilité Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage - 110 boulevard Roger-Chieusse - en ville - Cadastre : 1978 Estaque K 248
    Historique :
    d'un logis. En 1910, le bâtiment est vendu à la Compagnie des prud'hommes des patrons-pêcheurs de filets de pêche. L'étage conserve sa fonction de logement, pour le gardien. La façade actuelle date de cette campagne. Le bâtiment était traditionnellement appelé Le Chaudron, en référence aux cuves servant n'était pas dévolu à l'activité de gestion des affaires professionnelles, le siège social de la prud'homie réalisée par le service, une source orale a situé la fin de cette activité dans les années 1960. Après 1981 , la prud'homie a loué le bâtiment à une association, tout en conservant l'ensemble des installations
    Description :
    l'étage, contre le mur du fond s'alignent les installations pour la teinture, toutes en briques , structurées par des poutrelles de fer. Le sol est constitué d'une dalle de ciment. Les installations pièces appelées cabanons servaient de bureau pour le garde et d'entrepôts pour les filets et le tanin. A gauche se trouvait à l'origine un espace libre divisé en deux par un plancher intermédiaire pour le
    Titre courant :
    atelier de teinture des filets de pêche, dit Prud'homie de pêche Teinturerie ou Le Chaudron
    Appellations :
    Le Chaudron
    Illustration :
    Vue intérieure : cuves à bouillir le tanin. Cette vue a été prise avant la transformation en local
  • lotissement de colonisation dit lotissement Crillon
    lotissement de colonisation dit lotissement Crillon Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - à 1 à 35 rue Le-Pelletier 335 rue Rabelais - en ville - Cadastre : 1819 Séon 1978 Estaque E 62 à 68, 70 à 76, 151, 152, 246
    Historique :
    (propriété Silvy épouse Gravine du cadastre de 1827). Il l'a acquise avec le notaire Camille Brun, alors entre 1849 et 1865, sont très rapidement construites - le cadastre indique des dates de constructions . Certains semblent être des nouveaux venus dans le quartiers, et ont aussi acquis une tuilerie (Désiré Veran
    Observation :
    nord de la rue Le-Pelletier (Référence IA13001488) : même forme d'îlot avec passage sous porche permettant d'accéder au passage commun à l'arrière des constructions, tout comme la bordure de l'ilot Le -Pelletier-Fenouil- Puget (Référence IA13001494). Ce lotissement semble être le premier réalisé par Jean donnent leur noms à deux rues entre le boulevard Baille et la rue Saint-Pierre, pour un lotissement plus d'opération immobilière en partenariat avec un notaire, le notaire Brun, qui est alors l'un des propriétaires
    Référence documentaire :
    Plan des parties de la propriété dite Decroy située dans le territoire de Marseille, quartier de
    Description :
    Le lotissement découpe une lisière de vingt-cinq mètres de profondeur sur une centaine de mètres sur la rive sud de la rue Le-Pelletier. Le parcellaire de base est de sept mètres sur vingt-cinq l'alignement. Le reste du parcellaire est occupé par des maisons qui présentent des caractéristiques identiques au milieu de l'alignement, prévu par le plan. On peut lire d'ouest en est une stratification
    Localisation :
    Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - à 1 à 35 rue Le-Pelletier 335 rue
    Texte libre :
    nord de la rue Le-Pelletier (Référence IA13001488) : même forme d'îlot avec passage sous porche permettant d'accéder au passage commun à l'arrière des constructions, tout comme la bordure de l'ilot Le -Pelletier-Fenouil- Puget (Référence IA13001494). Ce lotissement semble être le premier réalisé par Jean donnent leur noms à deux rues entre le boulevard Baille et la rue Saint-Pierre, pour un lotissement plus d'opération immobilière en partenariat avec un notaire, le notaire Brun, qui est alors l'un des propriétaires
    Illustration :
    Fig.01 - Rue Le-Pelletier - Vue prise d'est en ouest. IVR93_20011300400XE Plan des parties de la propriété dite Decroy située dans le territoire de Marseille, quartier de
  • tableau : La Pêche miraculeuse
    tableau : La Pêche miraculeuse Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Eglise ou de l'Estaque-Plage - place Malleterre
    Historique :
    Le tableau a été peint pour la corporation des pêcheurs de l'église de Saint Laurent à Marseille
    Représentations :
    , barbu, torse nu, et le Christ en pied, vêtu de rouge et bleu, à l'avant de l'embarcation. Un pêcheur
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
  • statue de procession et 2 couronnes de statue : Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame de la Galline
    statue de procession et 2 couronnes de statue : Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame de la Galline Marseille 16e arrondissement - les Riaux la Nerthe - chemin vicinal de l' Estaque au Rove
    Représentations :
    L'Enfant Jésus, assis sur le genoux gauche de la Vierge, tient une poule blanche dans sa main
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur.
    États conservations :
    peinture, manque un doigt à la main droite de la Vierge. Le sceptre de la Vierge a disparu.
  • ensemble de 2 verrières : Notre-Dame de la Galline, Saint Roch
    ensemble de 2 verrières : Notre-Dame de la Galline, Saint Roch Marseille 16e arrondissement - les Riaux la Nerthe - chemin vicinal de l' Estaque au Rove
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le lieu d'exécution sur l'oeuvre peint : ST ROCH PELERINAGE VERS ROME PASSE PAR LA NERTHE (sur le côté).
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
  • ferme dite Domaine Cossimont
    ferme dite Domaine Cossimont Marseille 16e arrondissement - les Riaux Cossimont - chemin vicinal de l' Estaque au Rove - isolé - Cadastre : 1815 Gignac C 229, 230 1819 Séon 61, 62 1833 Les Pennes-Mirabeau D 1129 1979 Riaux A 1 2008 Le Rove C 211, 213
    Historique :
    Des constructions figurent sur cet emplacement situé sur trois limites communales sur le cadastre datent plutôt du premier quart du 20e siècle, après le partage des biens de Pierre Sacoman dit l'Abbé en la Société coloniale des chaux et ciment acquiert le domaine. De source orale, le directeur de la société, André Lindenmeyer, s'y serait domicilié dans le premier quart du 20e siècle et le domaine aurait avant que la société propriétaire ne le détruise partiellement.
    Observation :
    pourrait expliquer le soin des aménagements.
    Description :
    l'extrémité. Devant celui-ci, la végétation marque l'existence d'un petit parc. Sur le côté part une allée de
    Localisation :
    1 2008 Le Rove C 211, 213
    Précision localisation :
    oeuvre située en partie sur la commune Les Pennes-Mirabeau, Le Rove
    Texte libre :
    pourrait expliquer le soin des aménagements.
    Illustration :
    Portail d'entrée du domaine, sur le chemin de l'Estaque au Rove. IVR93_20081300052NUC2A desservant le 2e niveau. IVR93_20081300096NUC2A Elevations nord : ressaut sur le périmètre du bâtiment d'exploitation de l'extrémité ouest Allée arboréee devant le logis : vestige de parc. Vue prise de l'ouest. IVR93_20081300031NUC2A Logement : intérieur. Cuisine ? Vestiges de carrelage sur le mur. IVR93_20081300082NUC2A Extrémité ouest de l'orangerie, mur délimitant le jardin du verger. A l'arrière plan : mur de Mur de clôture de l'ensemble du jardinier : rebord avec dessin dans le ciment Jardin au nord-est du logis. Dans le mur de soutènement de l'allée : niche avec banc traités en Jardin au nord-est du logis. Vue d'ensemble de l'allée prise vers le logis. IVR93_20081300075NUC2A Bergerie en ruine. Vestige de parc à moutons devant le bâtiment. IVR93_20081300054NUC2A
  • maison de maître dite Villa La Palestine, du lotissement Martin-Zédé
    maison de maître dite Villa La Palestine, du lotissement Martin-Zédé Marseille 16e arrondissement - l' Estaque quartier de la Falaise - 126 plage de l' Estaque - en ville - Cadastre : 1978 Estaque L 160
    Historique :
    , passionné d'orientalisme, qui avait pignon sur rue à Marseille. D'après la tradition orale familiale, le projet de la villa lui aurait été inspiré par la vision d'une maquette à une exposition universelle. Le , constitue manifestement une source d'inspiration. Le chantier de construction n'a semble-t-il pas été confié
    Observation :
    à Marseille et sur le littoral provençal au tournant des 19e et 20e siècles. La présence de Pierre
    Précisions sur la protection :
    La villa et le jardin avec ses aménagements et les constructions qui s'y trouvent : inscription par
    Description :
    de l'aile ouest comporte deux loggias superposées, au rez-de-chaussée et à l'étage. Le style néo céramique. Le portail pratiqué dans le mur de soubassement du jardin a reçu un traitement du même type. A l'intérieur, le décor d'inspiration islamique est essentiellement peint sur les murs et les plafonds. Fontaine
    Texte libre :
    à Marseille et sur le littoral provençal au tournant des 19e et 20e siècles. La présence de Pierre
    Illustration :
    Porte dans le mur de soutènement, avec décor architecturé orientalisant. IVR93_20081300225NUC2A
  • gare de l'Estaque
    gare de l'Estaque Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - avenue de Caronte - en ville - Cadastre : 1978 Estaque D 111
    Historique :
    par le Compagnie de chemin de fer PLM. Les matrices cadastrales font état de modifications et d'agrandissements dans le premier quart du 20e siècle, très vraisemblablement liés à la mise en service de la ligne
    Précisions sur la protection :
    Les façades et toitures du bâtiment des voyageurs, le passage souterrain avec ses escaliers
    Description :
    Ce bâtiment rectangulaire à huit travées sur deux niveaux comprend un logement à l'étage. Le
    Texte libre :
    Edifice emblématique de l'Estaque. L'implantation de la gare a déterminé le tracé de l'avenue de
    Illustration :
    Vue générale de la façade du corps principal, de face. A gauche du bâtiment, le kiosque abritant Bâtiment principal, élévation arrière et marquise, vue depuis le quai central. IVR93_20001300202XE Vue de l'abri du quai nord, depuis le quai central. IVR93_20001300198XE Abri du quai nord, pris depuis le quai central. IVR93_20001300199XE Escalier d'accès aux quais : vue en contre plongée sur le quai central. IVR93_20001300197XE Vue de l'abri du quai central et du kiosque d'accès au passage souterrain, depuis le quai nord
  • établissement nautique dit Cercle des Scullers de Marseille puis Cercle d'Aviron de Marseille
    établissement nautique dit Cercle des Scullers de Marseille puis Cercle d'Aviron de Marseille Marseille 16e arrondissement - l' Estaque quartier de la Fontaine-des-Tuiles - 2 plage de l' Estaque - en ville - Cadastre : 1978 Estaque I 4 1978 Estaque M 1
    Historique :
    Rove (Référence IA13001449), des anciens du Rowling Club - club d'aviron crée en 1910 - fondent le André Lindenmeyer en 1931, d'après le cadastre. En 1940, le club change de nom et devient le Cercle d'Aviron de Marseille. Le bâtiment principal perd sa fonction puisque le cadastre de 1955 le mentionne en édifice abrite un bureau de poste et une étude notariale. Le dernier niveau de façade a été modifié : la terrasse a été partiellement construite et le mur-écran arasé au niveau du garde-corps. C'est en 1954 que le nouvel établissement nautique a été construit sur le terre-plein, face au premier bâtiment. Cet
    Observation :
    Le club-house se signale à l'attention par une volumétrie atypique dans l'alignement (35 mètres de profondeur) et le bas-relief en façade.
    Référence documentaire :
    [Demande d'autorisation de construction d'un embarcadère pour l'association le Cercle des Scullers Le Cercle d'Aviron de Marseille brosse un historique de l'aviron à Marseille en citant : René
    Représentations :
    distinguent le phare Sainte-Marie, la colline de Notre-Dame-de-la-Garde, et le Château d'If.
    Description :
    Le Cercle des Scullers de Marseille est situé sur le chemin du Littoral. Le plan non daté montre les aménagements de l'établissement nautique de part et d'autre du chemin du Littoral : le club-house -plein sur la mer, dont nous ne savons pas s'il a été réalisé à l'époque. Le club-house compte trois niveaux. D'après le plan, l'étage de soubassement était occupé par une entrée et un vaste garage à bateaux , le rez-de-chaussée par des vestiaires, des douches, des lavabos, des chambres, une cuisine, un secrétariat, et une salle d'honneur donnant en façade sur un balcon. Le premier étage comportait une salle des . Une porte, sur le passage Ferrari, permettait d'accéder directement au rez-de-chaussée et, au bout permettait de mettre les embarcations à la mer. D'après le plan non daté, cet aménagement était complété par deux courts de tennis et un garage pour les bateaux à moteur. Le nouvel établissement nautique a été construits sur le terre-plein, face au premier bâtiment (grosso modo là où étaient situés les deux tennis et
    Texte libre :
    Le club-house se signale à l'attention par une volumétrie atypique dans l'alignement (35 mètres de profondeur) et le bas-relief en façade.
    Illustration :
    l'arrière le phare Sainte-Marie, la colline de Notre-Dame de la Garde et le Château d'If Local du Cercle de l'Aviron de Marseille sur le port, vue prise de l'est. IVR93_20081300118NUC2A
  • crèche et 25 santons (figurines)
    crèche et 25 santons (figurines) Marseille 16e arrondissement - les Riaux la Nerthe - chemin vicinal de l' Estaque au Rove
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur étiquette
    Représentations :
    Au premier plan, deux santons, la marchande de brousse du Rove et le pêcheur de l'Estaque femme à la cruche ; sur le chemin, avant le pont qui franchit le ruisseau, la fileuse et l'homme au fagot. En haut, sortant du moulin à vent, le meunier, devant un berger, des moutons, une arlésienne, un tambourinaire, une femme au fagot. Des cyprès rythment le paysage.
    Dimension :
    h = 41 ; la = 54 ; pr = 55 (dimensions maximales avec le socle) ; socle : h = 6. Santons du premier
    Texte libre :
    Les deux santons du premier plan, le pêcheur de l'Estaque et la marchande de brousse du Rove sont
    Illustration :
    Crèche offerte par le santonnier Carbonnel. IVR93_20061300432XE
  • écart des Abandonnés
    écart des Abandonnés Marseille 16e arrondissement - l' Estaque quartier des Piches les Abandonnés - ancien chemin du Rove impasse Pichou - en ville - Cadastre : 1978 Estaque R 1978 Estaque P
    Historique :
    ville. Le toponyme les Abandonnés apparaît sur le cadastre dans l'entre-deux-guerres. Dans la seconde lotissement de Campagne Bleue est venue combler le vide qui le séparait de la Campagne Bellevue (Référence
    Observation :
    Exemple d'une petite agglomération de cabanons de collines, initialement en discontinuité avec le
    Description :
    avec deux impasses en cul-de-sac et sans doute deux ensembles lotis : celui sur le plateau, côté Marinier et celui qui descend au fond du vallon ou impasse Pichou. Un escalier permet de relier le chemin du Rove à l'impasse Pichou. Le parcellaire de ces lotissements de cabanons s'étage entre 350 et 600
    Texte libre :
    Exemple d'une petite agglomération de cabanons de collines, initialement en discontinuité avec le
    Illustration :
    Escalier reliant le haut de la montée Pichou à l'impasse Pichou et desservant des cabanons. Vue prise vers le bas à hauteur de la parcelle IVR93_20051300101XE Escalier reliant le haut de la montée Pichou à l'impasse Pichou et desservant des cabanons. Vue prise vers le haut. IVR93_20051300100XE
  • maisons jumelles dites Villa Gymnote et Villa Gustave-Zédé, du lotissement Martin-Zédé
    maisons jumelles dites Villa Gymnote et Villa Gustave-Zédé, du lotissement Martin-Zédé Marseille 16e arrondissement - l' Estaque quartier de la Falaise - 144, 146 plage de l' Estaque - en ville - Cadastre : 1978 Estaque L 168, 169
    Historique :
    -marins francais, le Gymnote mis en chantier en 1886, dont les plans furent établis par les ingénieurs de marine Gustave Zédé et Henry Dupuy de Lôme, et le Gustave-Zédé, mis en chantier en 1893, construit sur
    Observation :
    Villas caractéristiques de l'architecture de villégiature bourgeoise implantée sur le front de mer
    Description :
    , couverte en terrasse. Les toitures à longs pans sont couvertes de tuiles plates mécaniques. Le gros oeuvre
    Texte libre :
    Villas caractéristiques de l'architecture de villégiature bourgeoise implantée sur le front de mer
  • Port de l'Estaque
    Port de l'Estaque Marseille 16e arrondissement - l' Estaque - - en ville - Cadastre : 908 M 4 non cadastré, domaine public
    Historique :
    marin ou lieu d'escale pour les pêcheurs de la région. Au moins depuis le 18e siècle, les pêcheurs trente bateaux armaient à la sardine avec deux ou trois hommes à bord. Le port de l'Estaque est doté ). Le port de l'Estaque accueille aussi le poste de chargement des tuiles sur les tartanes pour relier le Vieux-Port (référence IA13005951). Au début du 20e siècle, le port de l'Estaque est directement impacté par les chantiers du port de commerce qui s'étend toujours plus vers le nord : le tunnel du Rove (référence IA13004086) qui relie les bassins de Marseille à l'étang de Berre, le canal littoral dont les , l'avènement des bateaux à moteur fait disparaitre le mourre de pouar (la barquette marseillaise d'origine déplacer l'activité de pêche vers le port de Saumaty à partir de 1976. Depuis l'ancien port de pêche de aujourd'hui pour le loisir des plaisanciers. Les derniers travaux d'agrandissement datent de 2006 avec l'installation entre le port de plaisance et Saumaty du nouveau port privé Servaux.
    Description :
    Le port de l'Estaque est situé à l'extrémité nord des bassins est du GPMM (Grand Port Maritime de associations, ainsi que par le GPMM (pour environ 150 places). Il accepte des bateaux avec un faible tirant plusieurs jetées avec appontements flottants à platelage en bois. Le port est protégé par plusieurs . Le port est équipé d'une vigie (référence IA13001147). Le port est équipé d'une aire de carénage , d'un slipway et de grues (3-6 T). Seul le quai des pêcheurs est accessible au public.
    Illustration :
    Port de l'Estaque avant 1908, le môle central où sont étendus à sècher les filets des pêche Bassin intermédiaire du port de l'Estaque depuis le chemin du littoral récemment aménagé Le môle séparant le bassin intermédiaire du bassin nord-ouest du port de l'Estaque. Un passage est
  • revêtement mural (rocaille)
    revêtement mural (rocaille) Marseille 16e arrondissement - quartier de l' Estaque-Gare - 15 impasse du Bon Coin
    Observation :
    Le traitement en rocaille de la totalité d'une élévation est exceptionnel.
    Représentations :
    La façade est traitée dans le style roman. Un homme apparaît à la fenêtre de la tour crénelée.
    Illustration :
    Façade de la chapelle, de face : le portail. IVR93_19991300265XE
1 2 3 4 12 Suivant