Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • moulins de Grasse
    moulins de Grasse Grasse - en ville
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel parfumeries de Grasse
    Référence documentaire :
    [Vue des moulins du quartier Font Laugière vers 1860.] / Photographie de Charles Nègre, vers 1860 . Musée d'Art et d'Histoire de Provence, Grasse : 2010 0 6714. Plan d'ensemble du moulin de la Croix. / Plan à l'encre sur papier, 28/10/1897. Archives [Cascade dans le vallon du Rioublanquet vers 1900.] / Photographie de Jean Luce, vers 1900 [Le hameau de Magagnosc et ses différents quartier, vers 1900.] / Photographie de Jean Luce, vers . / Plan à l'encre sur papier de l'ingénieur en chef Grandchau des Ponts et chaussées, 07/12/1865. Archives [Cours d'eau longeant le moulin de la cascade vers 1900.] / Photographie de Jean Luce, vers 1900 Préparation des graisses. / Gravure anonyme, début du 20e siècle. Musée International de la . / Gravure anonyme, début du 20e siècle. Musée International de la Parfumerie, Grasse : non coté. vapeur et presses hydrauliques. / Gravure de Victor Rose, graveur, années 1890. Musée International de la
    Titre courant :
    moulins de Grasse
    Texte libre :
    Contexte historique de l'aménagement des moulins La Provence orientale (vigueries de Grasse d’exemple, elle accueille au 17e siècle, 40 % des moulins communaux de toute la Provence. Au sein de cet espace géographique, la ville de Grasse tient sans doute déjà à cette époque une place importante puisque la cité accueille selon le cadastre de 1644, une trentaine de sites abritant souvent plusieurs unités , ce chiffre avoisine soixante établissements en état de fonctionnement. Il s’agit d’une concentration -Maritimes, dressée en 1865. Cette démultiplication de sites s’est appuyée, à Grasse, sur la combinaison de deux éléments naturels favorables : un relief escarpé et un débit d’eau constant. Néanmoins la juxtaposition de ces deux conditions primordiales n’explique pas tout et ce sont aussi des facteurs historiques et humains qui ont rendu ce déploiement possible. Il est indéniable que les ressources en eau de l’essor économique de la cité. Néanmoins, cette ressource jugée comme abondante pour une population au
    Illustration :
    La commune de Grasse et ses différents quartiers IVR93_20150600474NUDA Localisation des moulins de la Foux et du canal des moulins. IVR93_20150600475NUDA Localisation des moulins de Magagnosc IVR93_20150600477NUDA zones de pentes faibles et de chutes marquées. Ces chutes correspondent à l'emplacement des anciennes affranchis des hauteurs de chutes préexistantes. IVR93_20150600478NUDA Principe de fonctionnement d'un moulin à huile. A gauche un moulin à roue verticale, à droite un Plan distributif des eaux de la Foux, d'après la carte (1809/1833) dressée par Jacques Quine [Vue du quartier des moulins de Grasse, vers 1860] IVR93_20150600788NUC1A Atelier de parfumerie comportant des presses hydrauliques et une meule de moulin fonctionnant grâce Plan d'ensemble du moulin de la Croix. IVR93_20150600794NUC2A
  • moulin à farine, à foulon, à huile et à ressence, actuellement logement et atelier de potier
    moulin à farine, à foulon, à huile et à ressence, actuellement logement et atelier de potier Grasse - quartier des Moulins - 6 avenue Jean XXIII - en ville - Cadastre : 1809 E 305 à 307 2006 BI 146 à 149
    Historique :
    attenante appartient successivement à Vincent Latil puis à François Luce. À partir de 1722, le site est vendu en deux parts inégales : 1/3 à Alexis Trestour et 2/3 à François Raymond. D'autres mutations Muraour, parfumeurs et fabricants d'huile. Il se compose de deux moulins à huile, d'une ressence et d'un moulin à farine, de logements, d'écuries, d'un grenier à foin et d'une jarrerie (stockage de l'huile). En 1890, le site ne comprend plus que les unités de production d'huile. L'activité se maintient jusqu'aux années 1950. Une partie des bâtiments a été convertie en logements et atelier de poterie. Le reste est en
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel parfumeries de Grasse
    Parties constituantes non étudiées :
    bief de dérivation atelier de fabrication
    Référence documentaire :
    Fol. 532 : cote de Vincent Latil Moulin blé et à huile et terre arrosable attenant à Font-Laugière . Cadastre de l’année 1714 (1). [Commune de Grasse]. Archives communales, Grasse : CC57. Fol. 1070 : cote de François Luce Moulin à blé et à huile et terre arrosable attenant à Font -Laugière. Cadastre de la commune de Grasse 1720 [2]. Archives communales, Grasse : CC60. Fol. 1701 : entrée en 1722 sur la cote François Raymond 2/3 du moulin à blé et huile et terre arrosable attenant à Font-Laugière Tiré su fol. 1070 Cadastre de la commune de Grasse 1720 [3]. Archives . Cadastre de la commune de Grasse 1720 [4]. Archives communales, Grasse : CC62. Acquisition par François Raymond et Alexis Trestour d'un moulin à blé et à huile et terre arrosable attenant à Font-Laugière Acte de vente. 08/04/1722. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice. Acquisition par Alexandre Camatte et Marc Antoine Jaume d'une partie de moulin à huile et à blé au
    Description :
    Cet édifice est formé de trois corps de bâtiments attenants, parallèles à la pente du terrain. Ces constructions sont hétérogènes et ont été édifiées progressivement d'’est en ouest. Chaque corps de bâtiment entre 4 et 6 mètres de diamètre. Deux d'entre elles sont encore en place. Un canal d'amenée d'eau , commun à ces trois roues, longe la face sud de l'édifice. Le moulin le plus ancien se trouve dans le à l'extérieur, contre le mur pignon du bâtiment. Elle est précédée d'un bassin de mise en pression confronte (au nord) deux bancs en pierres, vestiges de presses. Le deuxième moulin se trouve dans le corps toit à long pans, également effondré, était recouvert de tuiles creuses reposant sur une charpente en bois. Les vestiges du moulin se trouvent au rez-de-chaussée, dans une pièce divisée en deux, par un arc central. A l'est de l'arc se trouvent les restes d'un chaudron. De l'autre côté, deux bacs, restes des broyeurs à meules, occupent l'angle nord et confrontent, au sud, un banc de presse. La roue hydraulique
    Titre courant :
    moulin à farine, à foulon, à huile et à ressence, actuellement logement et atelier de potier
    Illustration :
    D'après le plan cadastral de 2016, section BI, parcelles 146 à 149. Echelle d'origine 1/1000e Plan cadastral de la commune de Grasse, 1809, section E, parcelles 305 à 307. Echelle d'origine 1 Vue de la face principale. IVR93_20120600070NUC2A Vue de la face latérale est. IVR93_20120600071NUC2A Vue du bassin en amont de la première roue hydraulique. IVR93_20120600072NUC2A Chambre hydraulique de la première roue, à l'ouest. IVR93_20120600074NUC2A Espace de pressurage du moulin à huile. IVR93_20120600073NUC2A Second espace de broyage, probablement du moulin à ressence. IVR93_20120600076NUC2A Vestige d'une presse dépendant sans doute de la ressence. IVR93_20120600077NUC2A Vue du canal de fuite des deux roues accolées. IVR93_20120600078NUC2A
1