Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 198 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier du presbytère
    Le mobilier du presbytère Colmars - rue Abbé-Daumas - en village - Cadastre : 1983 AB 158
    Historique :
    Les oeuvres présentes dans le presbytère proviennent des différentes paroisses alentours sans qu'il
    Titre courant :
    Le mobilier du presbytère
    Annexe :
    Liste du mobilier non étudié conservé dans le presbytère de Colmars. Objets religieux - paire de Liste du mobilier étudié conservé dans le presbytère de Colmars. Objets religieux - croix d’autel n
  • Tableau d'autel : le Baptême du Christ
    Tableau d'autel : le Baptême du Christ Colmars - place de l' Eglise - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur l'oeuvre Transcription (inscription concernant le donateur peinte en bas à gauche) : DON / ANTOINE BATIER . Transcription (inscription concernant l'iconographie peinte sur le phylactère) : ECCE AGN[US] DEI.
    Historique :
    Le tableau, don d'Antoine Batier, pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle, après la posée dans l'église, le tableau a été restauré en 1989 par Jean Bourgoin.
    Référence documentaire :
    Colmars dressé le 2 janvier 1906. Mention d'un "tableau encadré représentant le Baptême de Notre-Seigneur
    Représentations :
    Le Christ et saint Jean-Baptiste sont figurés debout : le Christ les mains réunies sur la poitrine , la tête baissée, saint Jean-Baptiste à demi tourné (c'est la différence principale avec le tableau de Mignard où il est au trois-quarts tourné vers le spectateur), lui verse l'eau de la coquille sur la tête l'arrière du Christ un ange agnouillé tient le manteau replié du Christ.
    Description :
    Toile de format rectangulaire vertical cintré, composée de deux lés verticaux. Le cadre est en bois
    Titre courant :
    Tableau d'autel : le Baptême du Christ
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Colmars - en village
    Historique :
    placé sous le retable encore conservé figurant trois saints dont sainte Catherine. Dans la visite et précieux, un seul demande à être remplacé". En 1876, toujours le même nombre de tableaux, mais Rosaire). Dans la visite pastorale de 1869, le vicaire général recense "6 autels dont 3 en marbre" un peu Jean-Baptiste (Référence : IM04002725) ainsi que le tableau au-dessus de cet autel : Le Baptême du Christ (Référence : IM04002727). La même année, les bancs sont remplacés. En 2008, le chemin de croix est
    Référence documentaire :
    . Etat des pièces en or et argent existantes dans la commune de Colmars inventoriées le 6 9bre 1792 et Colmars dressé le 2 janvier 1906. Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Annexe :
    L'emplacement des autels dans l'église paroissiale Saint-Martin de Colmars Le maître-autel actuel date de 1869 mais sa position dans le choeur demeure constante au cours du temps puisqu'à plusieurs reprise les évêques le décrive comme "éloigné de la muraille en sorte que l'on puisse passer derrière emplacements : jusque là les évêques mentionnaient les chapellenies et le mobilier associé, ici il procède à , à] côté de la chaire pour le garantir de l'humidité" (visite de 1876). Se trouve donc aujourd'hui à son ancien emplacement le retable de sainte Catherine, sainte Barbe et saint Blaise (IM04002713) dont , gradins et retable. Le retable et tableau d'autel sont ceux conservés aujourd'hui au même endroit exhorté et fortement recommandé à M le Maire et consuls ici présents de faire procéder à la réparation de l'autel de st Yves ; nous avons chargé le Sr Prieur d'y tenir la main et de nous donner conoissance de lad . réparation pour lever l'interdit quand elle sera faite". Il est toujours dans le même état en 1775. Dans la
    Illustration :
    Vue générale : intérieur de l'église vers le choeur. IVR93_20120400009NUC2A
  • Le mobilier de la chapelle Sainte-Madeleine
    Le mobilier de la chapelle Sainte-Madeleine Colmars - Clignon-Haut - - en écart
    Historique :
    1865, le tableau l'a visiblement été : "un tableau très bien". L'inventaire de 1906 mentionne : - quatre statues : sainte Madeline, saint Joseph, le Sacré-Coeur, la sainte Vierge - "deux tableaux encadrés donnés par Jean-Baptiste Girard, l'un représentant le baptême de Notre Seigneur [... l'autre
    Titre courant :
    Le mobilier de la chapelle Sainte-Madeleine
    Annexe :
    moitié 18e siècle (?) - tableau d'autel : Marie-Madeleine et le Christ au repas chez Simon, 1863 étudié Mobilier monumental - plaque commémorative de la guerre 1914-1918, émail (dans le cimetière 1906 (cf. Fig. 04) Arts graphiques - estampe (lithographie) : le Christ et Pierre, « Pierre m’aimez-vous ? », dims (de la gravure sans le cadre) : l = 60, la = 45, inscription (en bas à droite de la
  • Le mobilier de la Maison-musée
    Le mobilier de la Maison-musée Colmars - rue de Goin - en village
    Historique :
    IA04000123). Les objets exposés dans la maison-musée peuvent cependant avoir de toutes autres provenances. Le
    Titre courant :
    Le mobilier de la Maison-musée
  • Le mobilier de la chapelle Sainte-Trinité
    Le mobilier de la chapelle Sainte-Trinité Colmars - Clignon-Bas - - en écart
    Titre courant :
    Le mobilier de la chapelle Sainte-Trinité
  • groupe sculpté (demi-nature) : Saint Marc et le lion
    groupe sculpté (demi-nature) : Saint Marc et le lion Colmars - place Joseph-Girieud
    Observation :
    Le drapé du manteau de saint Marc, sa chevelure et l'expression de son visage traduisent
    Représentations :
    Le saint est représenté en pied, tenant le livre, le lion couché à ses côtés. L'animal symbolique de l'évangéliste est représenté sans ses ailes. Sur le socle peint en imitation de marbre vert, deux couronnes végétales, qui enserrent le coeur douloureux de Marie et le Sacré-Coeur, sont rapportées de part
    Description :
    à la feuille d'or sur préparation rouge-orangée. Deux éléments métalliques sont fixés sur le socle.
    Titre courant :
    groupe sculpté (demi-nature) : Saint Marc et le lion
    Dimension :
    h = 86 (hauteur avec le socle) ; la = 55 (largeur du groupe) ; pr = 40 (profondeur au niveau du
  • le mobilier de la chapelle de pénitents gris Saint-Joseph
    le mobilier de la chapelle de pénitents gris Saint-Joseph Colmars - place Joseph-Girieud
    Historique :
    dorure, le tableau fort propre" sont évoqués dans les visites pastorales : celui de la Vierge "qui est sur la gauche", du côté de l'Evangile donc, avec une statue de bois doré, le maître-autel au centre avec le tableau encore en place de la sainte Vierge avec saint Joseph et saint François (daté de 1648 remplacé par un tableau sur le même thème iconographique réalisé en 1892. L'ostensoir, le croissant, le . Le buste-reliquaire de sainte Euphémie (mentionné jusqu'en 1768) et ceux de sainte Christine et saint pour être fondues. L'ostensoir, le calice et la patène évoqués ci-dessus ont probablement été fondus à l'argenterie à Colmars réalisé vers 1792. L'armoire (classée au titre objet le 14/11/1991) est manquante.
    Référence documentaire :
    existantes dans la commune de Colmars inventoriées le 6 9bre 1792 et envoyées au district de Castellane
    Titre courant :
    le mobilier de la chapelle de pénitents gris Saint-Joseph
    Annexe :
    (?) - groupe sculpté (demi-nature) : saint Marc et le lion, bois, 18e siècle (?) - statue (petite nature -Baptiste terrassant le dragon, bois, 18e siècle (?) Peinture, arts graphiques - tableau : ex-voto disparus de la chapelle de pénitents gris Saint-Joseph de Colmars Œuvre mentionnée dans le récolement retable sans dorure, le tableau fort propre [...], deux croix pour les deux autels, il en manque une à considérable de sainte Christine, vierge et martire donné l'an mil six cens soixante cinq par Mr le Carnidal dans le bustes sous notre cachet les deux actes juridiques l'un du cinquième may mil six cens soixante quatre qui est le don de lad. relique fait par le Sr Fabre aumonier du susd. cardinal, et l'autre approbation du susd. Evêque le vint sept juin mil six cens soixante quatre 3° nous avons trouvé dans l'armoire ". 2 G 19 Visite du 25 septembre 1745 "Le tableau, retable, double pilastre, corniches et leurs 1er juin 1768 "Le tableau de l'autel [du maître-autel] est aussi [en bon état], il représente la
    Illustration :
    Vue générale de l'intérieur de la chapelle Saint-Joseph vers le sud-est. IVR93_20100403112NUC2A Le mobilier de la chapelle de pénitents gris Saint-Joseph. Vue générale de l'intérieur de la chapelle Saint-Joseph vers le nord-ouest. IVR93_20100403111NUC2A Vue générale de l'intérieur de la chapelle Saint-Joseph vers le sud-est. IVR93_20100403197NUC2A
  • Le mobilier de la chapelle Saint-Esprit puis Saint-Clair
    Le mobilier de la chapelle Saint-Esprit puis Saint-Clair Colmars - Chaumie-Haut - - en écart
    Historique :
    , selon la visite de 1718, "un tableau représentant le saint avec la ste Vierge". Cette chapelle était
    Titre courant :
    Le mobilier de la chapelle Saint-Esprit puis Saint-Clair
    Annexe :
    d'autel, h = 28, barbotine polychrome, marque sous le pied : C1389, 1ère moitié 20e siècle - paire de
  • le mobilier de la chapelle Notre-Dame-des-Grâces
    le mobilier de la chapelle Notre-Dame-des-Grâces Colmars - en village
    Historique :
    Le mobilier de la chapelle, très restreint aujourd'hui, semble suivre sa construction et donc dater de la 2e moitié du 17e siècle. Dans le livre des pénitents, on trouve mention en 1845 d'un achat
    Titre courant :
    le mobilier de la chapelle Notre-Dame-des-Grâces
  • Le mobilier de la chapelle Saint-Jean-du-Désert
    Le mobilier de la chapelle Saint-Jean-du-Désert Colmars - Saint-Jean - - isolé
    Titre courant :
    Le mobilier de la chapelle Saint-Jean-du-Désert
  • Cadre et tableau : Marie-Madeleine et le Christ au repas chez Simon
    Cadre et tableau : Marie-Madeleine et le Christ au repas chez Simon Colmars - Clignon-Haut - en écart - Cadastre : 2012 B1 95
    Historique :
    remplacé ; dans celle de 1865, il l'a visiblement été puisque le tableau est qualifié de "très bien". Le inversée (le Christ bénit de la main gauche) d'un tableau de Pierre Subleyras, Le repas chez Simon, peint en 1737 et conservé au Louvre. Le cadre pourrait être plus ancien, peut-être contemporain des gradins et tabernacle du maître-autel. Le tableau est mentionné à cet emplacement dans l'inventaire de 1906.
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Représentations :
    La scène représentée est l'onction des pieds du Christ au repas chez Simon, plus précisément le moment où, ayant oint les pieds de Jésus avec des onguents, Marie-Madeleine les essuie de ses cheveux. Le un original). Des têtes de chérubins ornent le cadre.
    Description :
    Toile en un seul , de format carré. Le cadre est rapporté ; en bois peint, polychrome, doré ; il
    Titre courant :
    Cadre et tableau : Marie-Madeleine et le Christ au repas chez Simon
    États conservations :
    Oeuvre restaurée : repeints maladroits sur la toile, couche picturale grossière sur le cadre.
  • statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant et saint Jean Baptiste terrassant le dragon
    statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant et saint Jean Baptiste terrassant le dragon Colmars - place Joseph-Girieud
    Représentations :
    le menace d'un sceptre en balustre.
    Description :
    obtenir les figures. L'ensemble est complété par des éléments rapportés, notamment le bras dextre de la Vierge et son instrument, mais aussi le museau et le buste du dragon.
    Titre courant :
    statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant et saint Jean Baptiste terrassant le dragon
    Dimension :
    h = 108 (hauteur avec le socle) ; la = 52,5 (largeur maximum de la sculpture) ; pr = 48 (profondeur
    États conservations :
    de préparation. Des fentes sont ouvertes dans le bois en maints endroits. Des exsudations sont
  • Tableau d'autel du maître-autel : l'Adoration des bergers
    Tableau d'autel du maître-autel : l'Adoration des bergers Colmars - en village
    Inscriptions & marques :
    Transcription (inscription peinte dans le bas du tableau, au milieu) : I. LE C[LE]R / F. 1678 . Transcription (inscription peinte sur le phylactère) : GLORIA EXCELSIS DEO.
    Historique :
    Ce tableau a été réalisé en 1678 par le peintre Angloie (?) Le Cler. Il a sans doute été commandé peu après la construction de la chapelle pour orner le maître-autel dans le retable encore en place
    Observation :
    1988/12/09 : classé au titre objet (même arrêté de classement que le retable, Référence
    Représentations :
    Au centre du tableau, dans le registre inférieur, l'Enfant nimbé est posé sur un linge blanc dans une mangeoire, avec l'âne et le boeuf à l'arrière, il désigne son coeur de son index droit. La premier berger, dont on ne voit que le dos et ayant sans doute apporté l'agneau comme présent, est à ses
    Auteur :
    [peintre] Le Cler I.
    États conservations :
    général qui obscurcit le tableau.
  • pont Saint-Roch
    pont Saint-Roch Colmars - en village - Cadastre : 1827 A non cadastré 1827 E non cadastré 1983 AB non cadastré 1983 A non cadastré domaine public
    Historique :
    Le pont existait déjà au moment où ont été dressés les plans pour les fortifications de la ville à la fin du 17e siècle. Le rajout des ailes sur la face aval ne figurent pas sur le relevé du cadastre napoléonien de 1827. Le pont a été déclassé en 1894, et remplacé par un nouvel ouvrage (IA04001156), situé une dizaine de mètre en aval. Il a été inscrit monument historique le 8 février 1927.
    Hydrographies :
    le Verdon
    Référence documentaire :
    p. 88-105. CHAMBONNET, Josette. Les moyens de développement. Dans : Annales de Haute-Provence : Le
    Description :
    Le pont Saint-Roch est un pont à une arche de forme plus ou moins segmentaire. Il développe un cm chacun. Sa flèche est de 6,50 m. Le reste de la maçonnerie est en blocage de moellons. Aux deux
    Illustration :
    Plan de la ville de Colmars et des ouvrages à y faire pour la fortifier [détail avec le pont [Vue d'ensemble prise de l'amont avec au second plan le nouveau pont]. IVR93_19760400025V
  • nouveau pont Saint-Roch
    nouveau pont Saint-Roch Colmars - en village - Cadastre : 1983 AB non cadastré 1983 A non cadastré domaine public
    Historique :
    Le nouveau pont Saint-Roch a été construit en 1894, en remplacement du pont historique (IA04001149 ). Il a été dédoublé par une ouvrage en béton de mêmes dimensions dans le 3e quart du 20e siècle. Ce
    Hydrographies :
    le Verdon
    Référence documentaire :
    p. 88-105 CHAMBONNET, Josette. Les moyens de développement. Dans : Annales de Haute-Provence : Le
    Description :
    Le nouveau pont Saint-Roch est un pont à une arche maçonnée en anse de panier, dédoublé par une l'extrados du rouleau. Le reste de la maçonnerie est en gros blocs calcaires, ceux des talus étant mieux
    Illustration :
    [A l'arrière, le nouveau pont saint-Roch caché par l'ancien]. IVR93_19760400025V
  • pont haut
    pont haut Colmars - près de Saint-Raymart - isolé - Cadastre : 1827 C non cadastré 1827 A non cadastré 1983 C1 non cadastré 1983 A2 non cadastré domaine public
    Historique :
    Le pont haut est figuré sur la carte de Cassini. Il pourrait être rapproché du pont de l'Abrau à Allos (fin 16e siècle ou 17e siècle). Il a été inscrit monument historique le 29 décembre 1948.
    Hydrographies :
    le Verdon
    Description :
    Le pont haut enjambe le Verdon qu'il domine de plus de 20 m. Il se compose d'une arche unique en plein cintre qui déroule deux rangs de claveaux. Le premier en pierres de taille calcaires de petit appareil, dont l'extrados, sans être régulier, est assez soigné, et le second, constitué de moellons plats face amont. Tout le premier rang, dans la profondeur de la voûte, est en pierres de taille. Sur les avancée et reposant directement sur le rocher. Les trous de boulin sont encore visibles des deux côtés , alignés sur la dernière assise de ce soubassement. Le reste de la maçonnerie est en blocage de moellons clé de voûte, ce qui donne au pont une ligne très trapue. Sur les deux rives, côté aval, le pont va
    Illustration :
    La voie portée avec le tracé original de la tête aval sur l'aile de la rive droite
  • Cadre et tableau : Assomption
    Cadre et tableau : Assomption Colmars - - place de l' Eglise - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur peint sur cartel
    Référence documentaire :
    d'attribution d'un tableau à l'église de Colmars par le Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts Colmars dressé le 2 janvier 1906. Mention d'un "tableau représentant l'Assomption (copie de Proudhon [sic
    Représentations :
    Assomption : la Vierge, les bras écarté, les paumes tournées vers le ciel, les yeux levés, s'élève
    Dimension :
    Dimension approximative (avec le cadre, sans le fronton) : h = 250.
  • Croix : Christ en croix (N°2)
    Croix : Christ en croix (N°2) Colmars - - place de l' Eglise - en village
    Historique :
    Ce Christ en croix pourrait dater du 17e siècle. Le socle de la croix est moderne.
    Description :
    polychrome et doré (pour le périzonium uniquement) sur apprêt blanc pour la polychromie et assiette rouge pour la dorure, le revers est ébauché. La croix est également peinte polychrome et dorée, les motifs des extrémités sont rapportés. Le Christ est fixé sur la croix à l'aide de petits clous de métal.
    Emplacement dans l'édifice :
    Sur le maître-autel
  • tableau d'autel : La Vierge à l'Enfant accompagnée de saint Joseph et saint François
    tableau d'autel : La Vierge à l'Enfant accompagnée de saint Joseph et saint François Colmars - place Joseph-Girieud
    Inscriptions & marques :
    François) : Le CLer/anglaie.Fecit/ 1648. Transcription (armoiries peintes dans la partie inférieure, au
    Historique :
    Le tableau a été réalisé par le peintre Le Cler en 1648. Le commanditaire est probablement l'un des membres de la famille d'Eyssautier dont le blason est peint dans la partie inférieure de l'oeuvre, peut -être Esprit d'Eyssautier, qui épousa Catherine Matty en 1638. Le tableau est mentionné dans les visites
    Observation :
    Un autre tableau de Le Clerc orne le maître-autel de la chapelle de pénitents blancs Notre-Dame-des
    Référence documentaire :
    Délibération du 10 avril 1990 : le conseil la restauration de la toile du retable "Vierge et
    Auteur :
    [peintre] Le Cler I.
1 2 3 4 10 Suivant