Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • village
    village Ceillac - en village
    Référence documentaire :
    XIII, en 1629. / Vallée du Queyras. (Hautes-Alpes). La maison du Roy et la route des Tourniquets Vallée du Queyras. (Hautes-Alpes). La maison du Roy et la route des Tourniquets. Passage de Louis . Passage de Louis XIII, en 1629. carte postale .carte postale
    Localisation :
    Ceillac - en village
    Illustration :
    Vallée du Queyras. (Hautes-Alpes). La maison du Roy et la route des Tourniquets. Passage de Louis XIII, en 1629. IVR93_19930502113XB
  • croix de chemin dite croix de la Passion
    croix de chemin dite croix de la Passion Ceillac - les Chastelas - isolé - Cadastre : 1987 E1 342
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 33 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Représentations :
    Les instruments de la Passion sculptés en bois sont rapportés sur les branches de la croix.
    Description :
    Croix en bois portant les instruments de la Passion et une couronne d'épine à la croisée.
  • chapelle de l'Immaculée-Conception
    chapelle de l'Immaculée-Conception Ceillac - la Rua de Ville - en village - Cadastre : 1964 AB 219
    Historique :
    Jacques l'édifice a été construit en 1854 en ex-voto à la Vierge par des habitants de Ceillac rescapés
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 38 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    Petit édifice de plan presque carré couvert d'une voûte en berceau. Clôture en bois tourné en
    Localisation :
    Ceillac - la Rua de Ville - en village - Cadastre : 1964 AB 219
    Couvrements :
    voûte en berceau
  • chapelle Saint-Michel
    chapelle Saint-Michel Ceillac - la Cime du Mélezet - en écart - Cadastre : 1831 E4 3190 1964 E5 1570
    Historique :
    . En 1939 une section de chasseurs Alpins basée à la Riaille était chargée de surveiller les cols. Un panneau en bois sculpté rappelle cette période : sous un edelweiss se trouvent l'écusson du régiment et sa devise, ainsi qu'une liste de quarante deux militaires. Toiture et cloche refaites en 1994.
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 42 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    dont la fourche porte la cloche. Au niveau de l'entrait de la ferme est gravée la date 1867. Clôture en bois tourné à balustres en façade.
    Localisation :
    Ceillac - la Cime du Mélezet - en écart - Cadastre : 1831 E4 3190 1964 E5 1570
    Couvrements :
    voûte en berceau
    Illustration :
    Façade sud, la clôture en bois. IVR93_19710500404X
  • chapelle Saint-Jean-Baptiste
    chapelle Saint-Jean-Baptiste Ceillac - le Bois Noir - en écart - Cadastre : 1831 C7 3950 1964 C7 2974
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 41 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    schiste en couverture
    Description :
    Petit édifice de plan presque carré, voûté en berceau. La toiture déborde largement au-dessus de la façade. Les extrémités des poutres de l'avant-toit sont chantournées et moulurées. Clôture en bois tourné en façade.
    Localisation :
    Ceillac - le Bois Noir - en écart - Cadastre : 1831 C7 3950 1964 C7 2974
    Couvrements :
    voûte en berceau
  • chapelle Sainte-Marie-Madeleine
    chapelle Sainte-Marie-Madeleine Ceillac - la Riaille - en écart - Cadastre : 1831 E5 4023 1964 E6 2165
    Historique :
    La chapelle existe déjà en 1771 date à laquelle une procession y est faite à cause de la grande
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 42 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    Petit édifice de plan rectangulaire voûté en berceau. Clôture en bois tourné en façade. Extrémités
    Localisation :
    Ceillac - la Riaille - en écart - Cadastre : 1831 E5 4023 1964 E6 2165
    Couvrements :
    voûte en berceau
    Illustration :
    Façade sud : la clôture en bois tourné. IVR93_19710500439X Le campanile, passage de la corde de la cloche. Vue en contreplongée. IVR93_19710500440X
  • chapelle Saint-Bernard
    chapelle Saint-Bernard Ceillac - le Pied du Mélezet - en écart - Cadastre : 1831 E4 2764 1964 E5 1931
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 42 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Toit :
    tôle ondulée pierre en couverture
    Description :
    Petit édifice de plan presque carré, voûté en berceau. Clocher-mur indépendant en pierre sèche
    Localisation :
    Ceillac - le Pied du Mélezet - en écart - Cadastre : 1831 E4 2764 1964 E5 1931
    Couvrements :
    voûte en berceau
  • chapelle Saint-Antoine
    chapelle Saint-Antoine Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A4 85 1987 AB 91
    Historique :
    Selon le Chanoine Jacques, la chapelle aurait été fondée en 1762 par Raynaud Gay sous la condition que la paroisse fournisse les matériaux. Sa construction aurait été achevée en 1765.
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 34 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    couvert d'une voûte en berceau. Une clôture en bois tourné ferme la façade. Le toit à longs pans est
    Localisation :
    Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A4 85 1987 AB 91
    Couvrements :
    voûte en berceau
  • chapelle Saint-Roch
    chapelle Saint-Roch Ceillac - les Chalmettes - en écart - Cadastre : 1831 C3 2029 1964 C3 1108
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 41 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    Petit édifice de plan presque carré voûté en berceau. Clôture en bois tourné en façade.
    Localisation :
    Ceillac - les Chalmettes - en écart - Cadastre : 1831 C3 2029 1964 C3 1108
    Couvrements :
    voûte en berceau
    Illustration :
    Façade sud, la clôture en bois tourné. IVR93_19710500336X
  • chapelle Sainte-Barbe
    chapelle Sainte-Barbe Ceillac - le Villard - en écart - Cadastre : 1831 B2 1265 1964 B2 722
    Historique :
    construites vers 1680, date peut-être du 4e quart du 17e siècle. Un sol en dalles de lauze a été posé en 1994.
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 40 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    desaxé en façade.
    Localisation :
    Ceillac - le Villard - en écart - Cadastre : 1831 B2 1265 1964 B2 722
  • chapelle Saint-Barthélémy
    chapelle Saint-Barthélémy Ceillac - le Tioure - en écart - Cadastre : 1831 C2 240 1964 C2 107
    Historique :
    Une chapelle Saint-Barthélémy existait déjà au Tioure en 1547. Elle était le lieu d'un pèlerinage ne soit détruite par une avalanche en janvier 1978. Cet édifice datait peut-être du 18e siècle. Il aurait survécu à l'incendie qui en 1765 avait détruit six maisons du hameau.
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 40 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Ceillac - le Tioure - en écart - Cadastre : 1831 C2 240 1964 C2 107
  • presbytère
    presbytère Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A3 2269 1987 AB 40
    Historique :
    En 1829 la commune de Ceillac demande un secours financier, afin de réparer le presbytère incendié en 1793.
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. Bâtiments paroissiaux. Demande de secours financier pour réparer le presbytère incendié en 1793. 15 p. 38 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Représentations :
    Les balcons et le lambrequin de la toiture sont en bois découpé et ajouré.
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier tournant en charpente
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A3 2269 1987 AB 40
  • église paroissiale Sainte-Cécile, actuellement chapelle
    église paroissiale Sainte-Cécile, actuellement chapelle Ceillac - la Clapière - isolé - Cadastre : 1831 A3 1662, 1663 1987 A2 269, 270
    Historique :
    du 17e siècle (porte la date 1605). La toiture quant à elle a été refaite en 1898. En 1985 des
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. historiques, Aix-en-Provence. GRADOS, Jean-Jacques. Le guide du Queyras. Lyon : la Manufacture, 1987. p. 33 Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille p. 39 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Escaliers :
    escalier intérieur échelle en charpente
    Toit :
    bardeau tufeau en couverture
    Description :
    La nef et le clocher sont construits en moellons de tufeau de moyen et petit appareil irréguliers et le choeur en pierre de taille. L'église orientée se compose d'une nef unique couverte d'une charpente apparente et d'un lambris, d'une chapelle latérale voûtée en berceau plein-cintre, d'une sacristie et d'un clocher surmonté d'une flèche en maçonnerie. Le choeur à chevet plat est voûté d'ogives. Le
    Texte libre :
    à l'abbaye Saint-André est confirmée en 1178 par le pape Alexandre III (Roman, Tableau historique du département des Hautes-Alpes, cité par Tivollier, ibid., p. 31), puis en 1250 (Fornier, cité par Tivollier , peu de textes éclairent l'histoire de Sainte-Cécile. Les registres paroissiaux nous apprennent qu'en ont permis la mise hors d'eau. D'autre part, une remise en état intérieure et extérieure a été effectuée en 1985 sous la conduite du service des Monuments Historiques (architecte Flavigny). Elle cimetière, bordé au sud par le chemin reliant le chef-lieu à la Clapière. Matériau Edifice en partie construit en moellons de moyen et petit appareil, de taille irrégulière. Appareil mixte de tuf local et de pierre grise, disposé en assises plus ou moins régulières et en partie en tuf soigneusement taillé. Voûte et arc triomphal du chœur en tuf. Chaînes d'angle (sauf celle de l'angle sud-est de la nef et celles du clocher en tuf), portails, encadrement de la fenêtre percée dans le mur sud de la nef et éléments
    Couvrements :
    voûte en berceau charpente en bois apparente
    Couvertures :
    flèche en maçonnerie
  • maison actuellement mairie, syndicat d'initiative
    maison actuellement mairie, syndicat d'initiative Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A4 2313 1987 AB 211
    Historique :
    maison plus ancienne, détruite par un incendie en 1889. Le linteau de la porte sur lequel est sculpté la date 1558 est un remploi de cet édifice signalé en 1888 par J. Roman. La plus ancienne mention d'une
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 38 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier tournant en maçonnerie
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A4 2313 1987 AB 211
  • chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul
    chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul Ceillac - le Rioufenc - en écart - Cadastre : 1831 C6 3592 1964 C6 2509
    Référence documentaire :
    du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. p. 41 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion
    Murs :
    pierre moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    Petit édifice de plan rectangulaire voûté en berceau.
    Localisation :
    Ceillac - le Rioufenc - en écart - Cadastre : 1831 C6 3592 1964 C6 2509
    Couvrements :
    voûte en berceau
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Sébastien, chapelle de pénitents, actuellement musée
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Sébastien, chapelle de pénitents, actuellement musée Ceillac
    Historique :
    Le mobilier de l'église a changé de disposition, notamment en ce qui concerne les autels et les en bois doré, l'autel de la Vierge et l'autel de Saint-Joseph. L'autel du Purgatoire est d'abord , tandis que l'autel de la Vierge le remplace. Puis en 1862, après l'inauguration d'un nouveau maître-autel en marbre, il reçoit une partie des restes de l'ancien maître-autel et pour cette raison est placé en face de la porte d'entrée. En 1906, l'autel du Purgatoire se trouve à droite du chœur et l'autel Saint -Joseph à gauche. Concernant les tableaux, cinq toiles se trouvent au fond du sanctuaire en 1851 : Sainte , offerte en 1781 et une Descente de Croix. En 1928, un certain nombre d'ornements sont restaurés par les musée créé à l'initiative du parc naturel régional du Queyras. Les objets qui y sont présentés
    Référence documentaire :
    P. 180-182 (Annexe A). Le canton de Guillestre en 1794, d'après les sans-culottes Jouve et Fantin , commissaires délégués dans le canton de Guillestre, par la société populaire d'Embrun, en suite des arrêtés du
    Annexe :
    Le canton de Guillestre en 1794, d'après les sans-culottes Jouve et Fantin, commissaires délégués dans le canton de Guillestre, par la société populaire d'Embrun, en suite des arrêtés du Directoire du , qui, pesés en p.résence de la municipalité, ont donné un marc deux onces I/4 d'argent. Il y a trois fût conservée pour servir à avertir en cas d'invasion étrangère. Elle a été employée à cet usage n'ont pas été séquestrés, parce que la municipalité atteste qu'ils n'en ont aucun. Annales des Alpes, t
  • présentation de la commune de Ceillac
    présentation de la commune de Ceillac Ceillac
    Historique :
    Le nom de Ceillac apparaît pour la première fois dans le testament du patrice Abbon en 739. Il est
    Référence documentaire :
    BLES, André. Ceillac en Queyras. L'église Saint-Sébastien. Ceillac : les Amis de Ceillac, 1981, 12 Exposition. Ceillac en Queyras. Objets témoins de leur temps. Ceillac : les Amis de Ceillac, 1978 tourisme en Queyras, 1984, 127 p. GUILLAUME, A. (général). Le Queyras. Splendeurs et calvaire d'une haute vallée alpine. Gap VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de promotion du
  • église paroissiale Saint-Sébastien, chapelle de pénitents, actuellement musée
    église paroissiale Saint-Sébastien, chapelle de pénitents, actuellement musée Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A4 2314 1987 AB 55
    Historique :
    Consacrée en 1532, l'église Saint-Sébastien a été construite dans les dernières années du 15e latérale pourrait en indiquer la fin des travaux et le nom gravé sur l'un des chapiteaux peut désigner un quant à elle, transformée en sacristie en 1911, a été construite au 16e ou au 17e siècle. Une chapelle clocher de la chapelle en 1739. L'actuelle chapelle des Pénitents a peut-être été construite à la demande des consuls de Ceillac, d'après un prix-fait établi par Jean Vagniat en 1755 (daté par source).
    Référence documentaire :
    Département des Hautes-Alpes. Ceillac en Queyras. Eglise du chef-lieu. Consolidation de la chapelle BLES, André. Ceillac en Queyras. L'église Saint-Sébastien. Ceillac : les Amis de Ceillac, 1981, 12 promotion du tourisme en Queyras, 1984, 127 p. -en-Provence. des pénitents. Avant-projet / Plan d'ensemble, par Francesco Flavigny, architecte en chef délégué des p. 630 PARAVY, Pierrette. De la chrétienté romaine à la Réforme en Dauphiné. Rome : École française p. 33 Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille p. 34-37 VANDENHOVE, Jean. Le Queyras, villages et hameaux. Gap : office d'information et de
    Escaliers :
    escalier intérieur escalier droit en charpente
    Description :
    Edifice orienté à nef unique voûtée en berceau brisé comprenant quatre travées dont la première sacristie adossée au nord de la troisième travée est voûtée d'arêtes. La chapelle des pénitents, voûtée en
    Localisation :
    Ceillac - en village - Cadastre : 1831 A4 2314 1987 AB 55
    Texte libre :
    HISTORIQUE L'église Saint-Sébastien a été consacrée en 1532 (A.D. 05 : G II, cité dans Giordanengo , 1972, p. 168) par Antoine Pascalis, évêque tutélaire de Rosée, en l'absence de l'archevêque d'Embrun d'accident ne se reproduise, les consuls demandent au propriétaire de vendre les ruines de sa maison et d'en faire le clocher de la chapelle des pénitents, partie en «tiourés (tuf) couppés bien propres », avant la fin juillet, pour 36 livres (ibid.). Effectivement, le livre consulaire mentionne en date du 7 nouveau en 1745 les toits de l'église et de la chapelle des pénitents subissent des réparations (AD d'Italie et de Piémont travaillant expressement en Dauphiné» fournissent un devis pour « blanchir le chœur de l'église Saint-Sébastien tout en entier d'un blanc de chaux, faire porte au pied de l'église en voûte en tuf de Saint-Sébastien, dont il « est nécessaire de la refaire à neuf», couverture de l'église en planches, ainsi que la restauration de la voûte de la chapelle du Rosaire, qui est également « en
    Couvrements :
    voûte en berceau brisé à lunettes
    Illustration :
    Vue générale de la chapelle (Christ en croix, chasuble, lutrin) IVR93_19990500001XA
1