Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Notre-Dame-de-Valvert
    église paroissiale Notre-Dame-de-Valvert Allos - le Plan-Nord - isolé - Cadastre : 1825 D5 765 2015 AC 63
    Historique :
    La première mention de l'église d'Allos apparaît vers 1300 au diocèse de Senez. Elle a été église d'édifices provençaux bien datés, comme les cathédrales de Digne et de Senez, celle-ci ayant pu, dans une certaine mesure, servir de modèle. Au début du 17e siècle, elle a été endommagée par les guerres. En 1697 , à la suite de l'effondrement du clocher au cours de l'invasion savoyarde, l'évêque ordonne la réparation de la voûte du choeur. Les travaux sont confiés au maître-maçon Joseph Classe. L'oculus du pignon oriental de la nef a probablement été muré lors de la surélévation induite par l'établissement d'une charpente, à une date inconnue, antérieure à 1723, date à laquelle l'évêque parle déjà de la couverture en mélèze. L'auvent en charpente soutenu par des colonnes en pierre de taille mentionnées en 1712 a disparu entrepris à peu de frais sur les voûtes et les murs de l'abside, le clocher est abattu et une sacristie est financière est accordée dès l'année suivante. En 1751, un clocher-arcade est construit au-dessus de l'arc
    Observation :
    Malgré la restauration radicale dont elle a été l'objet à la fin du 19e siècle, Notre-Dame-de -Valvert reste un témoin très intéressant de l'art roman dans les Alpes.
    Référence documentaire :
    Le testateur, sur le point de partir en pélerinage à Rome, fonde une chapellenie sous le titre de Saint-Michel dans l'église Notre-Dame d'Allos. Testament de Peire Janvier. Parchemin, 1395, expédition [cité dans la Carte archéologique de la Gaule 04] Note au sujet des tombes découvertes dans les environs de Notre-Dame de Valvert. Document dactylographié, 1967. Archives communales, Allos : non coté. Elévation principale, plan horizontal, coupe en traverse [sic]. Plan de l'église du chef-lieu de la commune d'Allos. Arrondissement de Barcelonnette. Basses-Alpes. / papier aquarellé par Piot[on], 15 : Annales de Haute-Provence ; le Haut-Verdon, n°306, 2e trimestre 1988, p. 221-271. THIRION, Jacques. Notre-Dame de Valvert à Allos. Dans Bulletin de la Société scientifique et p. 322-326. THIRION, Jacques. Alpes romanes. La Pierre-qui-vire (Yonne) : Impr. des Ateliers de la Pierre-qui-Vire et des Ateliers de l'Abbaye Sainte-Marie, 1980, 434 p.
    Précisions sur la protection :
    Classement par liste de 1846.
    Représentations :
    La travée droite du choeur et le chevet sont décorés d'un motif de dents d'engrenage et d'une série
    Murs :
    pierre de taille
    Statut :
    propriété de la commune []
    Description :
    L'église Notre-Dame-de-Valvert est située à 200 mètres au sud du bourg d'Allos, sur un coteau de la orienté, construit en moyen appareil de calcaire marneux gris. Un léger badigeon ocre très usé est encore visible sur l'élévation ouest. L'église comporte une nef unique de trois travées et une courte travée de plein-cintre et la travée de choeur d'un berceau brisé. L'abside est voûtée en cul-de-four. Dans la nef , les arcs doubleaux de profil carré retombent sur des colonnes engagées à chapiteaux sculptés, les -de-rond. Les tailloirs des chapiteaux adoptent le même profil de moulure. L'entrée du choeur est flanquée de colonnes engagées qui reçoivent l'arc brisé supportant le mur-pignon de la nef, percé d'un oculus. Les colonnes sont munies de chapiteaux à deux rangs de crochets sous un grand tailloir. La nef encadrement à ressauts. La travée droite du choeur est munie au sud d'une fenêtre identique à celles de la nef , bien que plus grande. L'abside est éclairée par trois baies en plein cintre encadrées de fines moulures
    Titre courant :
    église paroissiale Notre-Dame-de-Valvert
    Vocables :
    Notre-Dame-de-Valvert
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le plan cadastral de 1825, section D5, parcelle 765 Plan de masse et de situation d'après le plan cadastral de 2015, feuille AC, parcelle 63 Elévation nord : détail de la plinthe moulurée. IVR93_20050400187NUCA Vue générale de la façade. IVR93_20030400222XE Le portail d'entrée : détail du piédroit de gauche. IVR93_20030400224XE Vue générale de la nef vers le choeur. IVR93_20040400156XE Vue générale de la nef vers l'entrée. IVR93_20040400168XE Comble de la sacristie : ancienne baie murée dans l'élévation nord de la travée de choeur Fig. Vue générale de la nef. IVR93_20040400157XE
  • village d'Allos
    village d'Allos Allos - en village
    Contributeur :
    Boscal de Reals Aude
    Historique :
    Suite à la charte de Raymond Béranger (1233), Allos devient un consulat jusqu'à la Révolution française. En 1388, la cité dépend de la Savoie puis au cours des siècles suivants, elle appartient tantôt à la France, tantôt à la Savoie. C'est en 1713, lors du Traité de paix d'Utrecht, qu'Allos devient définitivement française et met fin à trois siècles de guerre. Sur le plan religieux, Allos dépend de l'évêque de Senez et aujourd'hui du diocèse de Digne. Le contour de l'agglomération se dessine dès la fin du 14e siècle avec l'édification d'un rempart. Le village est victime de nombreux dommages dus aux guerres, à la peste (1630) et aux incendies. Parmi les plus dévastateurs, l'incendie de 1747 ravage l'ensemble de l'agglomération. Sur le plan industriel, l'activité se développe au sud-est du village avec l'implantation de tourisme de montagne.
    Référence documentaire :
    villes, bourgs, villages et hameaux de la Provence ancienne et moderne, du Comté-Venaissin, de la principauté d'Orange, du comté de Nice etc. Aix-en-Provence : Pierre-Joseph Calmen, 1788, 2 vol. Les papiers de Jean Caire. Mémoire, lieux et récits du val d'Allos CAIRE, Jean, DOMENGE Jean-Luc , Les papiers de Jean Caire. Mémoire, lieux et récits du val d'Allos Dans Chroniques de Haute-Provence
    Statut :
    propriété de la commune []
    Description :
    élévation face à la rivière du Verdon entre l'embouchure de deux torrents, le Chadoulin et le Bouchier. Le village a conservé sa forme allongée et son réseau de rues pratiquement inchangé depuis l'époque médiévale . Le village est traversé par une rue principale, la rue de la Calade (anciennement Grand Rue) qui
    Illustration :
    Allos, section FU dite de la Ville, feuille 1/1, levé par Baudun et Corriol, le 1er septembre 1825 Vue aérienne prise du sud-ouest. Au premier plan, l'église Notre-Dame-de-Valvert Vue aérienne prise de l'ouest. IVR93_20060402285XE Vue de situation du village depuis l'est. Au fond, l'écart de Seignus. IVR93_20040400202XE Vue de situation depuis le nord-ouest. IVR93_20040400155XE Rue de la Citadelle depuis le haut. IVR93_20030400194XE Rue de la Citadelle. IVR93_20030400196XE Rue de la Citadelle. IVR93_20030400197XE Façades de maisons sur la rue de la Citadelle. IVR93_20050402200NUCA Rue de la Citadelle. IVR93_20030400240XE
  • église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Allos - la Foux - en écart - Cadastre : 1825 B2 414 ; 1983 B2 230
    Historique :
    établi sur les réparations à faire à l'église et l'estimation de leur coût. Jean-Baptiste Arvel et Jean sa reconstruction et 1000 livres pour les meubles. En 1873, le conseil de fabrique décide d'élever un nouveau clocher en maçonnerie accolé à l'église pour remplacer celui élevé en bois au-dessus de l'édifice et qui menaçait de faire effondrer la voûte, lézardée depuis plusieurs années.
    Référence documentaire :
    d'autrefois". COLLIER, Raymond. Chronique des monuments historiques. Alpes-de-Haute-Provence. 1970-1975. 1975 Rapport des réparations à faire à l'église de la Foux. 1783/02/19. Archives communales, Allos : non Section B2, parcelle 414, échelle 1/2500e. Plan cadastral de la commune d'Allos. / Dessin à l'encre par Beaudun et Carriol, 1er septembre 1825. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence Le clocher actuel en bois, élevé sur l'édifice, menace de faire effondrer la voûte qui est lézardée depuis quatre ans, aussi le conseil de fabrique veut-il élever un nouveau clocher en maçonnerie établi sur le sol. Il lance une souscription pour récolter des fonds à cet effet. Délibération du conseil de la fabrique de la paroisse de la Foux décidant la reconstruction du clocher de l'église. 1873/11/13 . Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 9. 1873 : délibération décidant la reconstruction du clocher de la paroisse de la Foux ; 13 novembre
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Statut :
    propriété de la commune []
    Description :
    L'église Saint-Jean-Baptiste est construite à l'entrée du hameau de la Foux, sur la rive gauche du Verdon, en bordure de route. C'est un édifice orienté de plan rectangulaire construit en moellons de la dernière sert de choeur. Les arcs doubleaux et les arcs formerets de section rectangulaire retombent sur des pilastres par l'intermédiaire d'impostes moulurées. De grandes arcades latérales en plein légèrement ébrasée, percée dans la travée de choeur et au sud par deux fenêtres identiques, l'une dans la première travée, la seconde dans la travée de choeur. L'église Saint-Jean-Baptiste a été restaurée consolidé par trois massifs en moellons. La sacristie, petit volume de plan carré vouté d'arêtes, est construite contre le mur est, à l'arrière de la travée de choeur. Cette élévation est munie d'une sablière . L'ensemble de l'édifice est couvert en bardeaux de mélèze. Le clocher-tour de plan carré, construit en maçonnerie enduite, est accolé au nord de la première travée. Il est accessible par une porte qui donne dans
    Illustration :
    Plan de masse et de situation d'après le plan cadastral de 1825, section B2, parcelle 414 Plan de masse et de situation d'après le plan cadastral de 2015, feuille B2, parcelle 230 Vue de situation, prise depuis le sud-ouest. IVR93_20040400031XE Vue générale de la nef depuis l'ouest. IVR93_20040400033XE Tombeau de la famille Gay, 1949-1955. IVR93_20040400428NUCA Tombeau de la famille Pin et Pellat, 1928 (?)-1992. IVR93_20040400429NUCA Tombeau de la famille Bianco. IVR93_20040400430NUCA Tombeau de la famille Garcin-Caire, 1957-1967. IVR93_20040400444NUCA Tombeau de la famille Barneaud, 1946-1963. IVR93_20040400445NUCA Tombeau de Michel Siffroy, 1957. IVR93_20040400446NUCA
1