Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • présentation de la commune d'Aiguilles
    présentation de la commune d'Aiguilles Aiguilles
    Référence documentaire :
    BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014. T. II, p. 113. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Texte libre :
    commune d'Abriès, en amont de Château-Ville-Vieille et Molines. Au nord elle est séparée de la vallée de 19 décembre 1908. Le musée cantonal Le Vieux Queyras, fondé en 1920, réunissait des collections de La commune d'Aiguilles occupe les deux versants de la vallée du Guil en aval du territoire de la Molines. Les deux barres rocheuses se réunissent au sud au Pic du Fond de Peynin (2912 rn). Liste des groupements de chalets connus aujourd'hui en ruines : La Caramagne Chalvet Bas ou Chauvet Chalvet Haut Le démographiques : 1421 : 2 «mortalités» (épidémies, de peste probablement) ravagent la commune. «en 2 fois environ certaines tombent en ruines . Le 26 octobre 1746 un incendie détruit 200 maisons au chef-lieu. Monuments : à 1 km environ en amont du bourg, à la rencontre de la RD 947 et de l'ancienne route d'Abriès qui empruntait la rive gauche dans la forêt de Marassan. Construit en 1786 par la commune avec un tablier en arc
  • centrale hydroélectrique dite l'Energie électrique du Queyras
    centrale hydroélectrique dite l'Energie électrique du Queyras Aiguilles - près d' Aiguilles - isolé
    Historique :
    L'usine électrique de la société l'énergie électrique du Queyras fut créée en 1908 et permit
    Référence documentaire :
    Aiguilles. Usine électrique. Glace au Guil. [Vue de situation prise de l'est en hiver]. Carte T. 1, p. 86 et 93 ; t. 2, p. 287. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Titre courant :
    centrale hydroélectrique dite l'Energie électrique du Queyras
    Appellations :
    l'Energie électrique du Queyras
    Illustration :
    Aiguilles. Usine électrique. Glace au Guil. [Vue de situation prise de l'est en hiver
  • Maisons
    Maisons Aiguilles
    Référence documentaire :
    BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014. Queyras. Grenoble,1909. P. 84-86. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
  • hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel
    hôtel de voyageurs dit le Grand Hôtel Aiguilles - en village
    Référence documentaire :
    Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-ouest]. Carte postale Abriès (1547m) La Halle construite en 1906, par Richard Calve. Carte postale ancienne. Mlle Joubert Vallée du Queyras. Aiguilles. Le Grand Hôtel. Station estivale. [Façade sud et portail]. Carte
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Aiguilles - en village
    Illustration :
    Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-est]. IVR93_19930502173XB Vallée du Queyras. Aiguilles. Le Grand Hôtel. Station estivale. [Façade sud et portail La Vallée du Queyras (1472 m). Aiguilles. Le Grand Hôtel avec sa superbe terrasse. [Façade sud Vallée du Queyras. Aiguilles (1469 m). Le Grand Hôtel. [Vue prise du sud-ouest
  • Village
    Village Aiguilles - en village - Cadastre : 1827 I1 1967 AC
    Historique :
    Village attesté en 1260 ; l'incendie de 1746 détruisit 250 maisons ; en 1886, 58 maisons brûlèrent à l'extrémité ouest du village ; en 1889, 108 maisons brûlèrent à l'autre extrémité ; village
    Référence documentaire :
    P. 27-30, 34-35. BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p . 34-35. Réédité dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014. Queyras. Grenoble,1909. T. I, p. 84-86. Le Queyras TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol
    Localisation :
    Aiguilles - en village - Cadastre : 1827 I1 1967 AC
    Texte libre :
    de Château-Queyras. Le finage de la commune s'étend sur les deux versants de la vallée. Ainsi le bourg se trouve placé à la tête du vallon du Lombard et en face de la belle vallée de Peynin. Les l'artère principale qui traverse le bourg d'est en ouest s'alignent les façades des maisons mitoyennes dont cimetière s'inspirent de modèles urbains. Des cours privées, clôturées de murs et de grilles en fer forgé ont été aménagées à l'emplacement des maisons en ruines. Quelques repères chronologiques Le 26 octobre tout le bourg. A la suite de ce désastre, de nombreux habitants s'expatrièrent en Amérique du Sud. Le 1889, le feu prit à l'autre extrémité du village et détruisit en quelques heures 108 maisons.
    Illustration :
    La vallée et les gorges du Queyras. Aiguilles, station estivale (alt. 1471 m). IVR93_19930502094XB La vallée et les gorges du Queyras. Aiguilles, station estivale (alt. 1471 m). [Vue générale prise Vallée du Queyras. Aiguilles, station estivale ( 1471 m). [Vue générale prise de l'est
1