Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Provence-Alpes-Côte d'Azur Var Saint-Mandrier-sur-Mer

[Projet de fort de la Croix des Signaux], 1845 : détail.

fort de la Croix des Signaux

Voir

[Projet de fort de la Croix des Signaux], 1845 : détail.

Informations générales

Haut de page
Immatriculation IVR93_20178300254NUC1A
Copyrights (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
Diffusion communication libre, reproduction soumise à autorisation
Date de prise de vue 2015

Auteur(s)

Haut de page
Auteur de l'illustration Corvisier Christian
Auteur du document reproduit Séré de Rivières Raymond Adolphe
Raymond Adolphe Séré de Rivières (1815 - 1895)

Ingénieur militaire, général du Génie, directeur du Service du Génie au ministère de la Guerre de 1874 à 1880. Il a conçu le nouveau système de fortification français qui porte son nom : une défense basée sur des places à forts détachés (éloignés des villes) formant une ceinture défensive où chaque élément couvre les intervalles et où les forts peuvent se défendre mutuellement.

Alors jeune capitaine nommé à la chefferie de Toulon en 1843, il est l'auteur des plans de la caserne du Pas de la Masque et du fort du Cap-Brun. Entre 1844 et 1848, il collabore aux plans du fort de la Croix des Signaux, du fort Saint-Elme et de la batterie de la Carraque sur la presqu'île de Saint-Mandrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Document reproduit

Haut de page
  • [Projet de fort de la Croix des Signaux]. / Dessin plume et lavis, par le capitaine Adolphe Séré de Rivières, 7 janvier 1845. Service Historique de la Défense, Vincennes : 1 VH 1862, 1844-1845, Plans n° 31,32, 33.

    Auteur : Séré de Rivières Raymond Adolphe
    Raymond Adolphe Séré de Rivières (1815 - 1895)

    Ingénieur militaire, général du Génie, directeur du Service du Génie au ministère de la Guerre de 1874 à 1880. Il a conçu le nouveau système de fortification français qui porte son nom : une défense basée sur des places à forts détachés (éloignés des villes) formant une ceinture défensive où chaque élément couvre les intervalles et où les forts peuvent se défendre mutuellement.

    Alors jeune capitaine nommé à la chefferie de Toulon en 1843, il est l'auteur des plans de la caserne du Pas de la Masque et du fort du Cap-Brun. Entre 1844 et 1848, il collabore aux plans du fort de la Croix des Signaux, du fort Saint-Elme et de la batterie de la Carraque sur la presqu'île de Saint-Mandrier.


    Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.