Caserne défensive, façade d'entrée sud, élévation extérieure d'ensemble.
caserne du Pas de la Masque - Caserne défensive, façade d'entrée sud, élévation extérieure d'ensemble.
Localisation Commune : Toulon
Lieu-dit : Mont Faron
Auteur(s) Dautheville
Dautheville

Chef du Génie à Toulon au milieu du 19e siècle. Auteur des travaux de remaniement du fort du Grand-Saint-Antoine en 1843-1845.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Corrèze Joseph
Joseph Corrèze

Chef du Génie à Toulon en 1845, lieutenant colonel en 1848. Collaboration ou direction de plusieurs chantiers de la place de Toulon :

- 1843-1848 : remaniement du fort Malbousquet

- 1845 : caserne du Pas de la Masque

- 1846 : remaniement du fort Lamalgue

- 1844-1848 : batterie de la Carraque et fort de la Croix des Signaux

- 1846-1849 : remaniement de la batterie basse du Cap Brun et de la batterie de la Cride

- 1861 : 2e enceinte de Toulon


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Séré de Rivières Raymond Adolphe
Raymond Adolphe Séré de Rivières (1815 - 1895)

Ingénieur militaire, général du Génie, directeur du Service du Génie au ministère de la Guerre de 1874 à 1880. Il a conçu le nouveau système de fortification français qui porte son nom : une défense basée sur des places à forts détachés (éloignés des villes) formant une ceinture défensive où chaque élément couvre les intervalles et où les forts peuvent se défendre mutuellement.

Alors jeune capitaine nommé à la chefferie de Toulon en 1843, il est l'auteur des plans de la caserne du Pas de la Masque et du fort du Cap-Brun. Entre 1844 et 1848, il collabore aux plans du fort de la Croix des Signaux, du fort Saint-Elme et de la batterie de la Carraque sur la presqu'île de Saint-Mandrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Devèze
Devèze

Capitaine du Génie à Toulon dans la première moitié du 19e siècle. Inventeur en 1843 d’un des systèmes de pont-levis à contrepoids roulants, à roues et disques (auquel il a laissé son nom) en usage dans la seconde moitié du XIXe siècle, amélioration du système dit « à la Delille », en usage depuis 1812.

A Toulon, ce système équipe la porte de la caserne du Pas de la Masque, achevée en 1844 et, dans une version simplifiée, celle de la Tour Beaumont, construite à la même époque. Il a été également proposé dans un projet de 1844 pour le fort du Grand Saint-Antoine mais non réalisé. En France, deux édifices conservent des pont-levis à la Devèze : le fort de Troyon dans la Meuse et la batterie de Sanchey dans les Vosges où le mécanisme est toujours en état de fonctionnement.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général