Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village

Dossier IA00124859 réalisé en 1991

Fiche

Quelques repères historiques et démographiques

En 1260 la commune existait sous le nom «Le Château», qu'elle garda jusqu'en1461 lorsqu'on créa la paroisse de Ville-Vieille.

1408 : de terribles inondations occasionnent des ravages considérables.

1430 : des inondations renversent 20 maisons.

La révision des feux de 1433 dénombre 102 chefs de famille plus la maison du curé,ce qui fait au total 15 feux solvables. «Depuis 20 à 30 ans, le lieu est diminué de plus de la moitié».

1635 : construction d'une église paroissiale au Collet (ou Coulet), où se trouvaient alors les maisons du village, à l'abri des inondations. L'ancienne église située à l'emplacement de l'actuel cimetière est jugée trop éloignée.

1692 : le commandant du fort, Gaspard de Lesches, fit mettre le feu au Coulet pour déloger l'ennemi. Dégâts et ruines importantes.

1696 : les maisons du Coulet et l'église, jugées trop proches du fort, sont détruites et reconstruites plus bas, en amont.

5 juillet 1720 : le village a entièrement brûlé.

Décembre 1722 (selon les transitons de Molines) : Le village a brûlé. II n'est échappé que 3 ou 4 maisons.

19 et 20 mai 1728 : des inondations emportent 8 maisons à la tête du village, avec le four banal et le moulin du sieur Jean Maritan.

Dénominations village
Aire d'étude et canton Aiguilles
Adresse Commune : Château-Ville-Vieille
Lieu-dit : Château-Queyras
Cadastre : 1827 E3 ; 1976 AB

Le village médiéval se trouvait au lieu-dit le Collet (ou Coulet) en face du fort ; lors de l'attaque de 1692, les troupes du duc de Savoie s'installèrent dans les maisons du Collet pour menacer le fort ; les assièges y firent mettre le feu ; Vauban décida d'éloigner le bourg du fort et le fit reconstruire au pied de la pente est du piton rocheux sur lequel est perché le fort ; l'église elle-même fut déplacée ; le village se développa aux 18e et 19e siècles grâce au logement des familles de la garnison, puis grâce au trafic qui se développa sur la nouvelle route carrossable de la vallée du Guil achevée en 1849 ; vers 1900, des maisons de villégiature s'y multiplièrent.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Fort et Château-Queyras (alt. 1340 m). Vue partielle prise du nord-est. Carte postale ancienne. Lambert éditeur à Gap. Cliché A.B.

  • Aiguilles (1469 m). Vue générale prise de la route d'Abriès. Carte postale ancienne. Vve Fournier, édit., Gap.

  • Château-Queyras. Vue générale. Carte postale ancienne. V. Fournier, édit., Gap.

  • Château-Queyras. Photographie de M. Eugène Charpenay, vers 1895 ?

  • Château-Queyras. Vue partielle prise du nord-est. Carte postale ancienne. Cliché Marquet.

  • Château du Queyras. Sabatier (dessinateur, ?-1887), Eugène Ciceri (graveur), Thierry frères (lithographes), Gravure, avant 1887.

  • Vue de Château-Queyras de l'ouest. Dessin, étiquette de la Laiterie Briançonnaise, signée F. Appel (ou Afpel), Paris.

  • Le Château-Queyras dans la vallée du Guil. L. H., Dessin. Dans A. d'Aunay, "Voyages en France", librairie Paul Dupont, 1883 ?, p. 288.

  • Fort et Château-Queyras (Htes-Alpes), alt. 1340 m. Carte postale ancienne. Louis Bonnet édit., à Gap.

  • Abriès (1547 m). Vue générale prise du sud. Carte postale ancienne. Louis Bonnet, édit., Gap.

  • Le Queyras. Risotlas. Vue générale (alt. 1633 m) dans la haute vallée du Guil. Carte postale ancienne. Louis Bonnet, éditeur. Gap.

  • Château Lueras [sic]. Bataillon de chasseurs dans les Alpes. Carte postale, vue prise avant 1911.

  • Château-Queyras (Htes-Alpes). Lacour (dessinateur), Allouard, Dessin, 1888, Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : Z Guill. 8510 (13).

  • Plan du village de Château-Queyras. Plan de 1850. (Calque). Service historique de la Défense, Vincennes : Archives du Génie. (Calque).

  • Le château Queyras, vue prise du chemin d'Abriès. E. Guigues (dessinateur), Sauvage (lithographe), Dessin, 1855. Dans : "l'Illustration", 30 novembre 1855.

  • Plan du village du Château-Queyras. Plan, 1849. Service historique de la Défense, Vincennes : Archives du Génie.

  • De Guillestre à Abriès. Château-Queyras (1387 m). Vue générale. Carte postale ancienne. Melle Joubert, éditeur, Gap.

  • Château-Queyras, [avec groupe de chasseurs alpins au premier plan]. Emile Guigues, Dessin, 1893 ?, Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : H.A. Z Guill. 8510 (26).

  • En-tête du papier à lettres de l'hôtel Puy-Cot de Château-Queyras. Vue de l'est. 1887. Archives départementales des Hautes-Alpes, Gap : Z Guill. 8510.

  • Château-Queyras (1340 m) et le Fort. Vue partielle prise du nord-est. Carte postale ancienne, avant 1902. Imp.-Pap. Chautard, Briançon.

  • Plan du village de Château-Queyras. Plan de 1864. Service historique de la Défense, Vincennes : Archives du Génie.

  • Tracé de la nouvelle route sur ce point, derrière le château Queyras. Muston (dessinateur), A. de Bar, Dessin, 1858. Dans : "l'Illustration", 18 décembre 1858.

Bibliographie
  • BLANCHARD, Raoul. L'habitation en Queyras. Dans Revue de géographie alpine, 1909 p. 34-35. Réédité dans Cinq études sur le Queyras. Val-des-Prés : Editions Transhumances, 2014.

  • FERRAND, Henri. Le pays briançonnais : de Briançon au Viso, la vallée de Névache et le Queyras. Grenoble,1909.

    P. 64-66.
  • TIVOLLIER, Jean, ISNEL, Pierre. Le Queyras (Hautes-Alpes), 2 vol. Marseille : Laffitte Reprints, 1985.

    T. 1, p. 51.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mallé Marie-Pascale