Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village puis écart dit Hameau de Méouilles

Dossier IA04002572 réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

Appellations Hameau de Méouilles
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Saint-André-les-Alpes
Adresse Commune : Saint-André-les-Alpes
Lieu-dit : Méouilles
Cadastre : 1838 F6 18, 19, 20, 22, 25, 30, 35, 36, 38, 39, 40, 45, 46 ; 2014 F4 66, 157

Concernant la fondation du village de Méouilles, même si la tradition propose une datation assez haute au 10e siècle par les templiers, les sources ne permettent de remonter de manière certaine que jusqu'au 13e siècle. Ainsi la première mention du castrum de Mezolla remonte à 1232-1244 puis en 1278 le castrum de Medulla. Dans les Pouillés du diocèse de Senez, l'ecclesia de Medulla est mentionné pour la première fois en 1300, elle aura donc été construite avant cette date, puis l'ecclesia de Medulha en 1376 (ou encore Medulla au 16e siècle). De même l'état féodal établi par Isnard, commence avec la famille des Baux au 13e siècle.

Au 14e siècle, la seigneurie passe aux mains de la famille Ailhaud qui en restent maîtres jusqu'à la Révolution (avec des périodes en co-seigneurie). Ils sont sans doute les constructeurs du château dans son état actuel qui pourrait dater de la 2e moitié du 17e siècle ou du tout début du 18e siècle (il est mentionné sur le cadastre de 1714).

Méouilles est initialement une commune et une paroisse indépendantes, il semble qu'elle ait même été le chef-lieu de Saint-André (en tout état de cause, les mentions du lieu précèdent celles du lieu de Saint-André dans les archives). Au 18e siècle, elle apparaît comme une succursale. Ainsi que le précise cependant Féraud, elle est à nouveau érigée en paroisse vers le milieu du 19e siècle, avant 1861. La commune est rattachée à la commune de Saint-André - qui prend alors le nom de Saint-André-de-Méouilles - en 1837.

Si le village existe bien, selon Baratier, en 1278, en 1315, il compte 11 feux, en 1471, 7 foyers imposables, en 1698, 5 maisons habités, 10 maisons habitées en 1728 (confirmé par la lecture du cadastre de 1714 où sont recensées dix maisons ainsi que des bâtiments ruraux "estable fenière", en plus du château), 9 maisons en 1765 avec 34 habitants. D'après les recensements du 19e siècle, le plus grand nombre d'habitants recensés pour cette période est celui de 1804 où Méouilles compte 80 habitants, en 1831, il n'y en a plus que 48. Au moment du cadastre napoléonien (1838), dans le village de Méouilles, outre le château et la chapelle, six maisons sont recensées ainsi que cinq bâtiments ruraux (plus un en ruine), un four (parcelle 36), un presbytère (parcelle 20) décrit comme "en ruine" et deux aires. Selon les matrices cadastrales, il faut ajouter à ces bâtiments deux constructions nouvelles en 1871 et en 1885. L'abandon du site a du être progressif au cours du 20e siècle jusqu'à aujourd'hui où il ne reste que le château et la chapelle avec son cimetière (ainsi qu'une ferme éloignée très remaniée).

Période(s) Principale : 13e siècle, 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle , (?)

Méouilles se situe sur une colline, de l'autre côté du Verdon par rapport à Saint-André, surmontant l'actuel lac de Castillon. De l'ancien village, il ne reste que la chapelle Saint-Martin (référence : IA04001894) avec un petit cimetière accolé et le château seigneurial, éloignées de l'ancien site, deux fermes peuvent également historiquement être rattachées au lieu : les fermes (non étudiées car trop remaniées) de la Roubine et du Pigeonnier.

Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre de Méouille[s]. 1714. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 173 / 002.

  • HONNORAT, André. Conférence relative à mon pays natal. 1936. Non coté, non publié, dactylographié. Archives communales, Saint-André-les-Alpes : non coté.

Documents figurés
  • Carte de France dite carte de Cassini. / Dessin à l'encre par César-François Cassini de Thury, seconde moitié du 18e siècle. Bibliothèque nationale de France.

  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Détails assemblés des feuilles 194-16 et 195-22 : hameau de Méouilles.
  • Plan cadastral de la commune de Saint-André-les-Alpes. 1838. / Dessin à l'encre. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 073 / 001 à 028. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : AC 170 001 à AC 170 031 et 105 Fi 173 21.

    AC_173_031. Section F6.
  • [Saint-André-les-Alpes. Château et chapelle de Méouilles]. / Carte postale, 1ère moitié 20e siècle. Collection particulière.

  • St-André-les-Alpes - Le Château de Méouilles (Alt. 900 m) / et sa Colonie de Vacances. / Carte postale, Edit. A. Pin, 1ère moitié 20e siècle. Collection particulière

Bibliographie
  • BARATIER, Edouard. Enquêtes sur les droits et revenus de Charles Ier d'Anjou en Provence (1252 et 1278). Paris, Bibliothèque Nationale, 1969, 562 p., ill.

    Mention du castrum de Medulla en 1278 .
  • BARATIER, Edouard. La démographie provençale du XIIIe au XVIe siècle. Paris : S.E.V.P.E.N. , 1961, 255 p.

  • BARATIER, Edouard, DUBY, Georges, HILDESHEIMER, Ernest. Atlas historique : Provence, Comtat Venaissin, Principauté de Monaco, Principauté d'Orange, Comté de Nice. Paris : Armand Colin, 1969

    p. 183 et 194.
  • CLOUZOT, Etienne. Pouillés des provinces d'Aix, d'Arles et d'Embrun. Diocèse de Senez. Paris : imprimerie nationale, 1923.

  • COLLIER, Raymond. MISTRAL, Alphonse. Textes et documents sur Saint-André-les-Alpes. Son histoire. Dans : Annales de Haute-Provence, tome XLVI, n°280, p. 339-371, juillet-décembre 1977.

  • FERAUD, Jean-Joseph-Maxime. Histoire, géographie et statistique du département des Basses-Alpes. Digne : Vial, 1861, 744 p.

    p. 269.
  • GRAS-BOURGUET. Antiquités de l'arrondissement de Castellane (Basses-Alpes). Digne : Repos, 1842, 314 p. : ill. ; 21 cm.

    p. 280.
  • ISNARD, Marie Zéphirin. Etat documentaire et féodal de la Haute-Provence. Digne : imprimerie Vial, 1913, 496 p.

    p. 230-231.
  • VENTURINI, Alain. Episcopatus et bajulia. Note sur l'évolution des circonscriptions administratives comtales au XIIIe siècle : le cas de la Provence orientale. Dans : Territoires, seigneuries, communes. Les limites des territoires en Provence. Actes des 3èmes journées d’histoire de l’espace provençal, Mouans-Sartoux, 19, 20 avril 1986. Mouans-Sartoux : Publication du Centre Régional de Documentation Occitane, 1987, p 61-140.

    Mention du castrum de Mezolla entre 1232 et 1244.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna