Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

village de Vergons

Dossier IA04001320 réalisé en 2008

Principaux édifices

L'ancienne église dédiée à saint Sébastien et saint Ferréol avait été édifiée au centre du village (actuelle place de la Fontaine) au 16e siècle. En ruine à la fin du 19e siècle, elle est remplacée en 1900 par l'actuelle église Saint-Sébastien et détruite en 1917. Voir dossier de l'actuelle église.

Une école primaire a été construite par Jean-Baptiste Pierlas, maçon, en 1872-1873 sur les plans de l'architecte Guiraud. En 1882, elle est déjà en mauvais état et insuffisante du fait de l'accueil d'une partie réservée aux filles.Entre 1899 et 1932 se succèdent plusieurs projets de construction d'un groupe scolaire ou de réhabilitation de l'école primitive, voire même d'installation de l'école dans l'ancienne église désaffectée. En 1934, les travaux de construction du groupe scolaire sont enfin adjugés à l'entrepreneur Cornu, sur un plan de l'architecte Philippon. Les travaux sont terminés en 1935.

En 1867, la mairie se résume à une chambre enclavée dans un appartement n'appartenant pas à la commune. Il est projeté de vendre la pièce et d'en restaurer une autre située au-dessus de la forge pour y installer la maison commune. En 1869 les travaux d'appropriation sont terminés.

Dans les années 1890, plusieurs travaux de construction ou de réfection des fontaines et lavoirs sont réalisés, ainsi que le couvrement du ravin de Pra Belon (voir ces dossiers).

En 1878, autorisation est donné à Irénée Gibert de construire un four à plâtre à 350 mètres du village, entre le torrent et la route nationale.

L'habitat

L'habitat est concentré dans le village de Vergons et le hameau de l'Iscle, qui sont des villages-rues constitués d'îlots de bâtiments mitoyens, adossés à la pente.

Le village de Vergons est à une altitude moyenne de 1035 mètres, celui de l'Iscle est à 935 mètres d'altitude environ. Vergons est situé au bord de la Route Nationale 202, qui est l'ancienne route royale de Lyon à Nice.

Le village est constitué de deux quartiers séparés par le ravin de Pra Belon : le Village (également appelé "la Bourgade" sur le cadastre de 1830) et les Granges.

Le quartier du Village

Le quartier du Village, au pied de la colline de Saint-Ferréol, est organisé en îlots denses, parallèles à la Grande Rue et à la rue de Saint-Ferréol, et séparés par des traverses (localement appelées "andrones").

Il est principalement occupé par des maisons d'habitation qui possèdent également des fonctions agricoles ou artisanales. A quelques exceptions près, les bâtiments agricoles sont placés à la périphérie du village. Un îlot de plan régulier (parcelles E 102 à 105) correspond à l'ancienne maison seigneuriale (dite "le château"). L'ancien pavage de la Grande Rue était fait de grandes dalles calcaires, un lavoir-abreuvoir est placé dans la Grande Rue. Le ravin de Pra Belon a été couvert par une voûte maçonnée en 1891 et une fontaine à bassin circulaire a été installée.

Le quartier des Granges

Le quartier des Granges, entre le ravin de Pra Belon et le ravin de la Font de Claude, s'étire le long de l'ancienne route. Il est très majoritairement occupé par des bâtiments agricoles, qui sont construits directement en contrebas des aires à battre. On y note néanmoins quelques maisons d'habitation sur le cadastre de 1830. Un grand lavoir couvert et une fontaine bordent la rue. Sur le cadastre de 1830, on note de nombreux jardins qui sont installés en contrebas du village, au pied de la colline de Saint-Ferréol (quartier dit "sous Ville"), ainsi que sous l'église Saint-Sébastien ; les parcelles libres situées entre les maisons du quartier des Granges sont également occupées par des jardins. Sur ce même cadastre, quelques aires à battre sont mentionnées au pied de la colline de Saint-Ferréol. Mais la majorité des aires à battre se situent au quartier des Granges, en contre-haut des bâtiments agricoles (plus d'une cinquantaine de parcelles concernées). En 2008, un quartier de maisons pavillonnaires est implanté à l'est du quartier des Granges.

Dénominations village
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Vergons
Cadastre : 1989 E

Le castrum de Vergons est mentionné dès le début du 13e siècle. Le site médiéval de Vergons (château, village et église) était situé au quartier cadastral Château Vieil, où subsistent de rares vestiges de murs perdus dans les broussailles. Mais il est néanmoins probable que le site de Saint-Ferréol a été occupé dès le 14e siècle. L'église de Notre-Dame-de-Valvert (13e siècle), aujourd'hui isolée, est située immédiatement en contrebas du site médiéval. L'abbé Féraud précise que les vestiges d'un monastère attenant à cette église sont encore visibles au milieu du 19e siècle. Les auteurs du 18e siècle et du 19e siècle, ainsi que la tradition orale, mentionnent de nombreux éboulements sur le versant sud de la montagne de Chamatte. En outre, la carte géologique du secteur montre clairement les cônes de déjection de deux éboulements majeurs : l'un sur le site de Notre-Dame-de-Valvert, l'autre au quartier des Glaires (l'Iscle). Un fort éboulement (sans-doute survenu à la fin du 17e siècle ou au début du 18e siècle) a pu ruiner le village de Château Vieil. Cet événement a sans-doute conduit à l'implantation de Vergons à son emplacement actuel (extension d'un hameau déjà existant ?). L'ancienne église se trouvait sur la place de la fontaine, elle a été détruite dans les années 1950 ; l'église actuelle date des années 1900. Sur le cadastre de 1830, on note de nombreux jardins qui sont installés en contrebas du village, au pied de la colline de Saint-Ferréol (quartier dit sous Ville), ainsi que sous l'église Saint-Sébastien ; les parcelles libres situées entre les maisons du quartier des Granges sont également occupées par des jardins. Sur ce même cadastre, quelques aires à battre sont mentionnées au pied de la colline de Saint-Ferréol. Le ravin de Pra Belon a été couvert par une voûte maçonnée en 1891 et une fontaine à bassin circulaire a été installée.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : 19e siècle

Le village de Vergons est un village-rue, situé au bord de la Route Nationale 202 et constitué d'îlots de bâtiments mitoyens, adossés à la pente. L'altitude moyenne est de 1035 mètres. Il est constitué de deux quartiers séparés par le ravin de Pra Belon : le Village (également appelé la Bourgade sur le cadastre de 1830) et les Granges. Comme leurs noms l'indiquent, les deux quartiers se différencient par leurs fonctions. Le quartier du Village, au pied de la colline de Saint-Ferréol, est organisé en îlots denses, parallèles à la Grande Rue et à la rue de Saint-Ferréol, et séparés par des traverses (localement appelées andrones). Il est principalement occupé par des maisons d'habitation qui possèdent également des fonctions agricoles ou artisanales. A quelques exceptions près, les bâtiments agricoles sont placés à la périphérie du village. Un îlot de plan régulier (parcelles E 102 à 105) correspond à l'ancienne maison seigneuriale (dite le château). L'ancien pavage de la Grande Rue était fait de grandes dalles calcaires, un lavoir-abreuvoir est placé dans la Grande Rue. La majorité des entrepôts et des aires à battres (plus d'une cinquantaine de parcelles) se situe au quartier des Granges, étiré le long de l'ancienne route entre le ravin de Pra Belon et le ravin de la Font de Claude. Un grand lavoir couvert et une fontaine bordent la rue.

Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Direction générale des forêts. Rapport. Construction d'un four à plâtre à Vergons, 22 août 1878. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 Z 37

    Le rapport établi par le sous inspecteur des forêts le 22 août 1878, conclut qu'il y a lieu d'accorder l'autorisation à Irénée Gibert de construire un four à plâtre "... à 350 m en aval du village de Vergons entre le torrent de ce nom et la route nationale ...".
  • Délibération du conseil municipal de Vergons décidant la construction d'une école au quartier des Granges, 25 avril 1869. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    Le conseil approuve les plans et devis dressés par l'architecte M. Guiraud.
  • Délibération du conseil départemental d'Instruction Publique des Basses-Alpes approuvant le projet de construction d'une école à Vergons qui lui est soumis par la municipalité, 6 août 1869. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    Le conseil refuse l'aggrandissement de la salle de classe prôné par l'inspecteur d'acaddémie en raison de la dépense supplémentaire engendrée et du retard que prendraient les travaux. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514
  • Devis et détail estimatif pour la construction d'une école à Vergons, avec description du bâtiment et des matériaux utilisés, 18 octobre 1869. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    L'école, située "près de la route impériale donnant au midi," fera 13,50 m de long sur 9 m de large, non compris le préau, et sera composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage, les murs seront construits en chaux et en sable avec des moellons posés sur un lit de carrière. Le rez-de-chaussée comprendra une salle de classe divisée en deux donnant sur le préau au nord et sur la cour au sud, et une bibliothèque dont l'entrée se fera au sud par une porte en pierre de taille. Les croisées des fenêtres, les portes et le parquet seront en bois de pin. Le corridor sera carrelé en moellons du pays, les marches de l'escalier seront "en maçonnerie mentonnée en bois, avec des planches devant," sauf la première en pierre de taille pour recevoir une rampe.
  • Délibération du conseil municipal de Vergons approuvant le marché de gré à gré des travaux à exécuter pour construire l'école de Vergons, 24 mai 1872. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    L'adjudication n'ayant pas abouti, le maire conclut un marché avec M. Pierlas (maçon) pour l'exécution des travaux.
  • Lettre du sous-préfet de Castellane au préfet des Basses-Alpes lui transmettant le certificat du maire de Vergons qui constate que les travaux de construction des deux écoles sont en cours, 27 juin 1872. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

  • Procès verbal de réception de la construction de l'école de Vergons signé par l'architecte, le maire et le maçon, et portant approbation du préfet, 17 novembre 1873. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

  • Lettre du sous-préfet de Castellane au préfet des Basses-Alpes lui transmettant un rapport du maire de Vergons qui constate que les travaux de constructions des deux écoles sont achevés, 3 avril 1878. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains
  • Arrêté préfectoral approuvant le projet de réparation de l'école de Vergons présenté par la municipalité en question, 4 octobre 1884. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    Le bâtiment, pourtant récent, a été mal construit et manque de solidité. D'autre part en 1882 l'école mixte a été dédoublée et une école de filles a été créée avec l'arrivée d'une institutrice, il a donc fallu transformer l'école en groupe scolaire. Pour ce double motif, des travaux de consolidations sont donc indispensables.
  • Rapport du maçon, M. David Alexandre, concernant l'état de l'école de Vergons, 20 mars 1887. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    La solidité de l'édifice "n'est pas compromise par suite du récent tremblement de terre" : certaines cloisons sont lézardées mais cela date d'avant les secousses ; les murs sont décrépis et comportent une ou deux fissures sans gravité. Il estime qu'après quelques réparations, telles que la réfection du plafond de l'école des filles et le replâtrage des cloisons et des murs (intérieur et extérieur), le bâtiment pourra recevoir les deux écoles dans de bonnes conditions.
  • Lettre de l'inspecteur d'académie au préfet lui faisant part de ses doutes quant à la validité du rapport du maçon, M. David Alexandre, au sujet de l'état de l'école de Vergons, 7 juin 1887. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    Du fait des relations existant entre le maire et le maçon, il craint fort, en effet, que ce dernier ait beaucoup minimisé l'état de délabrement véritable dans lequel se trouve l'école. Il estime, pour sa part, qu'il serait peut-être même préférable de construire un nouveau bâtiment.
  • Lettre du maire de Vergons au sous-préfet de Castellane concernant la recherche d'un plan dressé par un agent-voyer en 1883 dans le cadre du projet d'appropriation de la maison d'école, 6 juillet 1890. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 o 514

    Ce plan est nécessaire dans le cadre des réparations projetées à l'école et pour lesquelles le conseil a déjà voté une certaine somme.
  • Délibération du conseil municipal de Vergons se prononçant à l'unanimité pour la construction d'un groupe scolaire, suite au rapport de l'inspecteur primaire de Castellane, 8 janvier 1899. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Il invite le maire à s'adresser à l'architecte départemental pour étudier un projet et le choix de l'emplacement.
  • Délibération du conseil municipal de Vergons se prononçant en faveur de l'acquisition d'un terrain pour l'emplacement du groupe scolaire projeté, 4 juin 1899. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Le conseil déclare que le pré situé "entre la grande route et l'ancienne route" et appartenant à M. Coullet, curé de Castellet-les-Sausses est "de tous les emplacements le plus convenable pour la construction du groupe scolaire." Il demande au maire d'inviter l'architecte à dresser sans délai les plans et devis. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514
  • Lettre de l'inspecteur d'académie au préfet faisant état du retard que prend le projet de construction d'un groupe scolaire à Vergons, 21 décembre 1899. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    L'inspecteur met en cause la mauvaise volonté du maire dans la stagnation du projet : rien n'a encore été fait. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514
  • Délibération du conseil municipal remettant en cause la construction d'un groupe scolaire à Vergons, 10 juin 1900. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    1900/06/10 : etant donné le coût élevé des loyers des locaux dans lesquels sont installées provisoirement les deux écoles et les instituteurs, et leur état inapproprié à un tel usage, la nouvelle municipalité propose de remettre en état l'ancienne école abandonnée "depuis plusieurs années" plutôt que de construire un nouveau bâtiment, en raison du coût de ce dernier projet.
  • Délibération du conseil municipal remettant en cause la construction d'un groupe scolaire à Vergons, 10 juin 1900. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    1900/09/30 : après lecture du rapport de l'inspecteur d'académie favorable à la construction d'un groupe scolaire plutôt qu'à la réparation de l'ancienne école, le conseil maintient son choix d'abandonner le projet de construction d'un nouveau bâtiment et de s'en tenir à la réfection des locaux existants, où il croit posssible d'installer deux salles de classe et deux logements personnels, en ajoutant un jardin et "un cabinet d'aisances" à chaque école.
  • Délibération du conseil municipal de Vergons approuvant le projet de "restauration et d'aménagement de l'école de Vergons" dressé par l'architecte départemental, 2 avril 1901. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Il est précisé que, dans son rapport, l'architecte émet tout de même des réserves quant à "la solidité du gros oeuvre du local à réparer."
  • Délibération du conseil municipal de Vergons renonçant finalement à son projet de restauration de l'école existante et décidant de la construction d'un groupe scolaire nouveau, 1er juin 1902. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Suite à l'avis défavorable du comité des bâtiments civils au projet de restauration de l'école, vu le manque de solidité du bâtiment, la municipalité décide de construire un nouveau bâtiment sur l'emplacement de l'ancien et demande à l'architecte d'en dresser les plans.
  • Délibération du conseil municipal ramenant le projet de construction d'un groupe scolaire à celui, plus modeste, d'une simple école mixte, sur ordre du ministre de l'Instruction publique, 28 octobre 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Délibération du conseil municipal de Vergons mentionnant qu'un plan et un devis ont été dressés par l'architecte départemental pour le projet d'école, 8 décembre 1907. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Lettre du préfet des Basses-Alpes au sous-préfet de Castellane relative à la demande de la municipalité de Vergons d'installer l'école dans le local servant autrefois d'église, 28 mars 1911. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Il déclare que la municipalité doit d'abord demander la désaffection de l'église et produire un certificat attestant que le culte a cessé pendant plus de six moix consécutifs.
  • Délibération du conseil municipal de Vergons choisissant comme emplacement pour la construction de l'école celui de l'ancienne église, 12 juillet 1925. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Courrier du maire de Vergons au préfet des Basses-Alpes lui transmettant la promesse de vente par M. Coullet, du terrain choisi pour la construction de l'école, suite à l'approbation de l'inspecteur d'académie et du préfet lui-même, 6 décembre 1929. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Délibération du conseil municipal de Vergons approuvant le projet pour la construction de l'école dressé par l'architecte M. Philippon, 7 septembre 1930. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Délibération du conseil municipal de Vergons modifiant le projet de construction de l'école dressé par l'architecte M. Philippon, 20 septembre 1932. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Suite à la demande de l'inspecteur d'académie, il est décidé que "la salle de récréation close et couverte soit remplacée par le préau couvert réglementaire", afin de diminuer la dépense.
  • Délibération du conseil municipal de Vergons demandant à l'architecte de lui soumettre rapidement le projet modifié de l'école, 11 décembre 1932. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Délibération du conseil municipal de Vergons autorisant le maire à passer l'acte d'achat du terrain pour l'école, suite à l'approbation du projet de construction par l'inspecteur d'académie et par le préfet, 11 mars 1934. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Arrêté préfectoral autorisant l'achat du terrain pour la construction de l'école par la municipalité de Vergons, cette acquisition étant déclarée d'utilité publique, 22 mars 1934. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

  • Procès verbal de mise en adjudication des travaux de construction d'une école mixte à Vergons, 27 mai 1934. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    M. Cornu est déclaré adjudicataire des travaux
  • Lettre du maire de Vergons au préfet des Basses-Alpes relative au déroulement des travaux de construction de l'école, 28 décembre 1934. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Les travaux ont commencé début juin 1934, mais n'ont pu être achevés avant l'hiver, ils seront donc ralentis "jusqu'à ce qu'il ne gèle plus."
  • Rapport de l'ingénieur des T.P.E. attestant de l'achèvement des travaux de construction de l'école de Vergons, 23 janvier 1936. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 514

    Les travaux ont été "convenablement exécutés", leur réception provisoire a eu lieu le 27/07/1935, et l'école fonctionne dans le nouveau bâtiment depuis le mois d'octobre 1935.
Documents figurés
  • [Vue d'ensemble prise du sud-ouest]. / Tirage photographique noir et blanc, avant 1900. Collection particulière

  • [Vue d'ensemble prise du sud-ouest.] / Carte postale, années 1910. Collection particulière

  • [Vue d'ensemble, prise du nord-est]. / Carte postale colorisée, années 1950. Collection particulière

  • Vergons (B. Alpes). Altitude 1031 m. [Vue d'ensemble prise de l'est]. / Carte postale, années 1900. Collection particulière

  • [Place de la fontaine. Vue prise du haut de la place.] / Carte postale, années 1950. Collection particulière

  • Vergons (B-A). Station estivale. Alt. 1024 m. La Grande Rue. / Carte postale, vers 1930. Collection particulière

  • Vergons. (B-A). Alt. 1024 m. L'église. [Rue et place de l'église prises de l'est]. Carte postale, années 1920.

  • Vergons. (B-A). Alt. 1024 m. Hôtel Léon. / Carte postale, avant 1900. Collection particulière

  • [Place de la fontaine. Vue prise en direction de l'église]. / Tirage photographique noir et blanc, vers 1955. Collection particulière

  • [Place de la fontaine. Vue prise du haut de la place.] / Tirage photographique noir et blanc, vers 1955. Collection particulière

  • Vergons. (B-Alpes). Une procession au village. Alt. 1053 m. [Procession sur la R.N. 207, au passage du ravin de Pra Belon.] / Carte postale, vers 1900. Collection particulière

Bibliographie
  • BERARD, Géraldine. Carte archéologique de la Gaule. Les Alpes de Haute-Provence 04, dir. Michel Provost, Paris : Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Ministère de la Culture, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, avec l'Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales, 1997.

    p. 495 : G. Barruol pense que l'agglomération antique de Vergons se trouvait peut-être autour de la chapelle Notre-Dame de Valvert
  • Grosso, René. Paysans de Provence : Bouches-du-Rhône, Alpes-de-Haute-Provence, Var, Vaucluse. - Lyon : Horvath, 1993, 157 p. : ill.

    p. 114 : maisons étroites en hauteur à Vergons (Alpes-Haute-Provence)
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï