Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

viaduc ferroviaire (TGV) de Vénéjan-Mornas, dit aussi viaduc de Mornas

Dossier IA84000916 réalisé en 2011
Précision dénomination viaduc ferroviaire (TGV)
Appellations viaduc de Vénéjan-Mornas, ou viaduc de Mornas
Dénominations viaduc
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Bollène
Hydrographies Rhône (le)
Adresse Commune : Mornas
Lieu-dit : le Grand Moulas, île Saint-Georges
Cadastre : 2008 0G 745
Précisions oeuvre située en partie sur le département 30
oeuvre située en partie sur la commune Vénéjan ; Bagnols-sur-Cèze

Deux ouvrages de type bow-string ont été choisis pour permettre à la ligne TGV-Méditerranée de franchir le Rhône (Référence : IA84000946) entre Gard et Vaucluse, à hauteur de Vénéjan. Comme le viaduc de Mondragon (Référence : IA84000915) qui se trouve dans son prolongement en amont, le viaduc ferroviaire de Mornas, mis en œuvre et conçu par la SNCF, a été édifié, pour les travaux de génie civil, par Spie Batignolles TP et Campenon Bernard, sur les plans de l'architecte Jean-Pierre Duval. Sa construction métallique a été confiée à Baudin Châteauneuf. Le chantier des deux ouvrages s'est déroulé de janvier 1997 à mai 1999.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1997, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Société Nationale des Chemins de Fer (SNCF),
Société Nationale des Chemins de Fer (SNCF)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître d'oeuvre, attribué par travaux historiques
Auteur : Duval Jean-Pierre, architecte
Auteur : Spie Batignolles, entrepreneur
Auteur : Campenon Bernard,
Campenon Bernard

Entreprise de travaux publics crée par Edmé Campenon après la Première Guerre mondiale. En 1920 il s'associe à André Bernard, ingénieur des Arts et Métiers, et fonde avec lui à Albi en 1920, la société en nom collectif Campenon et Bernard. Par la suite, une société en commandite par actions est crée sous le nom Campenon Bernard et Cie dont le siège est à Paris. En 1935 Edmé Campenon signe un premier contrat sur l'usage des brevets déposés par Eugène Freyssinet confirmé en 1940.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur
Auteur : Baudin Châteauneuf
Baudin Châteauneuf

La SNC Baudin et compagnie est créée en 1919 à Châteauneuf-sur-Loire (45) par Basile Baudin, entrepreneur, et Georges Imbault, ingénieur spécialiste des ponts en métal. La société est dirigée par Basile Baudin jusqu'en 1932, puis par Georges Imbault jusqu'en 1951. Transformée en SA Ets Baudin en 1928, la société sera baptisée BAUDIN CHATEAUNEUF en 1952. A partir de la production de pylônes électriques et de hangars agricoles, l'entreprise s'oriente vers la construction de ponts métalliques.Après la deuxième Guerre Mondiale, BAUDIN CHATEAUNEUF participe à la reconstruction des ponts en France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Le viaduc ferroviaire de Mornas franchit le Rhône (Référence : IA84000946) en aval de la confluence du fleuve avec le canal de Donzère-Mondragon (Référence : IA84000943). Il relie l'île Saint-Georges, à la pointe orientale de Vénéjan (Gard), au lieu-dit le Grand Moulas, à l'ouest de la commune de Mornas (Vaucluse). L'ouvrage de type bow-string offre une longueur de 887 m sur laquelle se répartissent quatre ouvrages distincts constituant un ensemble de dix-sept travées appuyées sur des piles oblongues en béton armé. Trois ouvrages de type bipoutre mixte mixte à ossature acier et dalle de béton armé - l'ouvrage d'accès rive droite de 248,30 m comportant six travées inégales, l'ouvrage d'accès rive gauche de 468 m comptant neuf travées et une travée inerte de 45,30 m - encadrent la travée principale de type bow-string de 121,40 m de long (portée de 118,72 m sur le fleuve). Cette dernière est composée de deux poutres en arc en acier de couleur bleue - une de chaque côté du tablier - qui montent à plus de 32 m de hauteur. Selon une disposition originale, ces arcs sont dédoublés et liaisonnés, et un contreventement en X disposé à la clef assure leur stabilité. Ces arcs sont reliés au tablier à l'ossature acier qu'ils soutiennent par des suspentes métalliques. La dalle de couvrement en béton armé supporte deux voies ferrées. Le viaduc de Mornas présente des principes constructifs identiques à l'ouvrage qui le prolonge entre Vénéjan et Mondragon (Référence : IA84000915) et lui est contemporain.

Murs métal
acier
béton béton armé
Typologies pont en arc à tablier suspendu, TYPO2 pont en arc à tablier suspendu

Repérage cartographique. Suite du Pont TGV précédent (P1bis), franchissant le Rhône entre Mornas (84) et Vénéjan (30-Languedoc-Roussillon). Propriété : R.F.F. (base CNR-Oasis).

Statut de la propriété propriété d'un établissement public
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Decrock Bruno