Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame-de-Vauvert

Verrière figurée : Assomption

Dossier IM04003121 réalisé en 2014

Fiche

Voir

Selon Jacques Simonelli, les huit médaillons symboliques de la verrière de l'Assomption sont disposés en deux groupes de quatre, selon un schéma qui évoquerait une croix de Malte.

Ils sont complétés par quatre médaillons identiques, placés aux points cardinaux et représentant des motifs floraux.

Les symboles font référence aux Litanies de la Vierge (Litanies de Lorette) sauf le dernier "Stella maris" qui vient de l'Ave Maris Stella. En suivant l'ordre de ces litanies, nous avons :

- "Domus Salvatoris" ou la Maison du Sauveur, église dorée représentant Marie, mère du Sauveur et premier sanctuaire,

- "Vas insigne devotionis" ou vase d'insigne dévotion, Marie est nommée "encensoir d'or" dont s'échappe ses perfections, telles les fumées de l'encens,

- "Turris Davidica" ou Tour de David, Marie est ce bastion fortifié, lieu d'asile et rempart du fidèle contre ses ennemis,

- "Turris eburnea" ou Tour d'ivoire, évoque la pureté de Marie, supérieure à celle de l'ivoire,

- "Foederis Arca" ou Arche d'Alliance, Marie, telle l'Arche construite d'un bois incorruptible, Marie, Arche vivante dans laquelle Dieu s'est enfermé, est donc exempte de toute corruption (dogme de l'Immaculée Conception),

- "Porta coeli" ou Porte du ciel évoque la persévérance dans la prière, l'édifice austère appelle à plus d'humilité pour entrer dans la maison de Dieu,

- "Stella matutina" ou Etoile du matin figure le Christ de l'Apocalypse et celle qui a paru "mille fois plus brillante que l'aurore (...) pour donner au monde celui qui devait y apporter la lumière",

- "Stella Maris" ou Etoile de la mer, Marie, protectrice des navigateurs, "consolatrice des affligés", brille au dessus d'un navire voguant sur des flots paisibles.

Dénominations verrière
Titres Assomption


Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Riez
Adresse Commune : La Palud-sur-Verdon
Adresse : place de l' Eglise
Emplacement dans l'édifice Sur la façade

Cette Assomption est manifestement une copie du tableau L'Assomption de la Vierge de Pierre-Paul Prud'hon, daté de 1819 et conservé au musée du Louvre. L'arrière-plan est traité différemment : uni et bleu dans cette verrière, il évoque le ciel ; ocre, il est peuplé d'anges par Prud'hon. Autre différence notable : seuls deux anges accompagnent au premier plan la Vierge de cette verrière et ils sont ailés.

Ces vitraux datent de la fin du 19e siècle. En 1906, la verrière est estimée à vingt francs lors de la rédaction de l'inventaire des biens de la fabrique par la direction générale des domaines. Toutefois, d'après des sources orales, dans les années 1950, le sujet de cette rosace aurait été une Nativité et non une Assomption. Il est donc possible que la verrière actuelle provienne d'un autre édifice. Elle a été restaurée au cours des années 1990, comme les verrières de l'abside.

Avant qu'un mur aveugle ne soit érigé entre la nef et cette dernière (années 1970), cette rosace répondait à l'Immaculée Conception, sainte Anne et saint Joachim, qui éclairaient le chœur, formant ainsi un cycle marial.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Stade de création copie interprétée de peinture
Auteur(s) Auteur de la source figurée : Prud'hon Pierre-Paul,
Pierre-Paul Prud'hon (1758 - 1823)

Pierre-Paul Prud'hon, né le 4 avril 1758 à Cluny (Saône-et-Loire) et mort à Paris le 16 février 1823, est un peintre et dessinateur préromantique français.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
d'après, peintre

Située sur la façade ouest à 8m50 de hauteur, cette verrière a un diamètre approximatif de 3m ; ses moulures sont en tuf. Cette rosace est en verre transparent coloré avec grisailles et réseau en plomb, consolidé par une grille en fer.

Catégories vitrail
Matériaux verre transparent, peint, polychrome, grisaille sur verre
plomb, réseau
Précision dimensions

Dimension approximative : d = 300.

Précision représentations

L'élément iconographique central de cette rosace est une Vierge de l'Assomption qui, soutenue par deux anges, s'élève au dessus des nuées.

Autour de ce motif central, douze médaillons sont disposés : quatre médaillons aux motifs floraux ornent les points cardinaux, les huit autres évoquent des symboles mariaux et sont précisés par une inscription latine.

Précision état de conservation

Rosace restaurée dans les années 1990.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Travaux communaux. Commune de La Palud-sur-Verdon, 1866-1910. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 334.

Bibliographie
  • Simonelli, Jacques. La rosace symbolique de Notre-Dame-de-Vauvert. - La Palud-sur-Verdon : Start Editions, s.d., 3 p.

Liens web

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Bonan Aurélie