Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

tunnel ferroviaire de la Mescla

Dossier IA06001652 réalisé en 2010

Dossiers de synthèse

Précision dénomination tunnel ferroviaire
Appellations tunnel de la Mescla
Dénominations tunnel
Aire d'étude et canton voie ferrée de la ligne Nice - Digne-les-Bains
Adresse Commune : Malaussène
Lieu-dit : la Mescla
Cadastre : 1987 D2 non cadastré ; domaine public

Les projets de tracé et de terrassements de la section Saint-Martin-du-Var / Puget-Théniers, préparés par les ingénieurs Cornemillot et Pilinski, ont été approuvés le 31 décembre 1890. La présence de l'ancien pont routier de la Mescla suspendu sur le Var avait obligé les concepteurs de la ligne à donner au tunnel une pente de 25 mm / m pour établir la tête nord du tunnel, à proximité immédiate de ce pont suspendu, à une altitude de 190 m. Selon ce projet, environ 200 m avant la tête nord du tunnel, cette pente s’adoucissait fortement jusqu'à devenir quasiment nulle à la sortie du tunnel. La nécessité de remplacer le pont routier de la Mescla, en supprimant cette importante contrainte, a conduit les ingénieurs de la voie à revoir entièrement leur projet et à établir cette tête à l'altitude de 182 m seulement. La tête amont a été refaite à une date indéterminée pour permettre le réaménagement de la route. Le couvrement à l'origine en maçonnerie en plein cintre a laissé la place à un linteau métallique.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle

Le tunnel de la Mescla est situé dans les gorges du même nom. Il mesure 934 m de longueur. Sa partie centrale est rectiligne et ses deux extrémités (sur une cinquantaine de mètres à la tête sud et sur une vingtaine de mètres à la tête nord) suivent une courbe de 150 m de rayon. En section normale, sa hauteur totale est de 7,08 cm pour une hauteur sous voûte de 5,80 m. Son couvrement en plein cintre prend appui sur des piédroits légèrement inclinés. A la tête sud, un couronnement porte la hauteur maximale de l'ouvrage à 860 cm. La voûte et les piédroits sont renforcés d'une maçonnerie de 46 cm en section normale. L'arc de tête de la tête sud, qui porte au-dessus de la clé la date 1891, est en pierres de taille calcaire grossièrement hachurées. Le couvrement de la tête nord est constitué d'une poutre métallique. Le reste de la maçonnerie des deux têtes est en moellons calcaire assisés.

Murs calcaire
acier
moellon
pierre de taille
Statut de la propriété propriété publique, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Chemin de fer du sud de la France [...]. Modifications apportées au projet définitif. Par Cornemillot, décembre 1890. Archives nationales, Paris. F14-12455.

  • Réclamations de l'entreprise Rougier-Aillaud pour le percement du tunnel de la Mescla pour dépassement des coûts estimés et état des dépenses effectuées. 1891/05/10. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice, 211 J 0048.

Documents figurés
  • Chemin de fer du sud de la France. Profils en long. / Dessin à l'encre sur papier signé Cornemillot le 1er juin 1890. Archives nationales, Paris. F14/12455.

    Premier et second projets.
  • Chemin de fer du sud de la France / Réseau d'intérêt général / Ligne de Saint-André à Nice / Section de la Mescla / Tête aval et amont du tunnel de la Mescla. / Dessin à l'encre sur papier, 31 X 125,8, vers 1895. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice, 211 J 49.

Bibliographie
  • BANAUDO, José. Le siècle du Train des Pignes. Breil-sur-Roya : Éditions du Cabri, 1991, 320 p. : ill.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud