Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Notre-Dame

triptyque : Pietà

Dossier IM04000650 réalisé en 2005

Fiche

Dénominations triptyque
Titres Pietà
Parties constituantes non étudiées cadre
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Saint-André-les-Alpes
Adresse Commune : Angles
Lieu-dit : le Moustier
Emplacement dans l'édifice choeur

La présence à Angles d'un prieuré et d'un hospice appartenant aux moines de l'abbaye Saint-Honorat de Lérins est très probablement à mettre en relation avec la réalisation de ce triptyque, daté 1497 et attribué à Louis Bréa (vers 1450 - vers 1523). C'est ce qui expliquerait aussi la place accordée à saint Honorat dans la composition. Signalons à ce titre, qu'une seule commande connue à ce jour a été passée entre Bréa et un moine de l'abbaye de Lérins, en 1501, pour le retable de la Vierge à l'Enfant (Arcs-sur-Argens). Le triptyque de la Pietà est attesté, en 1697, lors de la visite de l'église d'Angles par Jean Soanen, évêque de Senez. Il y est demandé que le prieur et les religieux du couvent Saint-Honorat de Lérins, installés dans le village, fassent réparer le tableau du maître-autel. Cette oeuvre, conservée dans l'église, a été déposée et restaurée, de 2002 à 2008, par les ateliers Amoroso Waldeis d'Avignon. Triptyque remis en place dans l'église paroissiale Notre-Dame en 2009.

Période(s) Principale : 4e quart 15e siècle
Dates 1497
Auteur(s) Auteur : Bréa Louis, peintre, (?)
Auteur : Amoroso Waldeis, dit(e) Atelier Amoroso Waldeis,
Amoroso Waldeis , dit(e) Atelier Amoroso Waldeis

L'Atelier Amoroso Waldeis a été créée en juin 1994 par deux conservateurs-restaurateurs Marc Maire et Danièle AMOROSO, il est situé 47 rue des teinturiers à AVIGNON (84000).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
restaurateur, attribution par source

Triptyque en peuplier composé de 3 panneaux verticaux, assemblés originellement par 3 traverses clouées. Panneaux latéraux monoxyles. Panneau central, plus large, constitué de 2 planches verticales de largeur inégale.

Catégories peinture, menuiserie
Structures fixe rectangulaire vertical
Matériaux peuplier, support, en plusieurs éléments, tempera à l'oeuf, peint, polychrome
Précision dimensions

Dimensions du triptyque : h = 189 ; la = 168,7. Hauteur de la scène centrale : 95,5.

Iconographies Vierge de Pitié : paysage, château, homme, agenouillé, en donateur
saint Honorat, en pied
sainte Marie-Madeleine, en pied
Calvaire
Annonciation
Christ, apôtres
Précision représentations

Le triptyque comporte six scènes reparties dans trois registres représentatifs. Au centre du registre médian, dans un paysage où s'inscrit un château, une Vierge de Pitié est représentée avec un donateur agenouillé à ses pieds (panneau central). Elle est encadrée par saint Honorat (panneau gauche) et par sainte Marie-Madeleine (panneau droit). Dans le registre supérieur, de part et d'autre d'un Calvaire (panneau central), est figurée une Annonciation : d'un côté, l'archange Gabriel (panneau gauche) et de l'autre, la Vierge (panneau droit). Une prédelle feinte, qui se déploie au bas des trois panneaux et forme le registre inférieur, est occupée par le Christ bénissant entouré des 12 apôtres.

Inscriptions & marques date, peint, sur l'oeuvre
inscription concernant l'iconographie, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Date peinte au bas de la scène centrale : .1497.die.X.madii. . Inscription peinte sur le panneau gauche : SANCTUS HONORATU[S] (le S final a disparu lors de la découpe du panneau). Inscription peinte sur le panneau droit : [S]ANCTA.M.MAGDALENA (le S a disparu lors de la découpe du panneau).

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Avant restauration l'oeuvre présentait de nombreux repeints. La restauration a permis de dégager un important repeint et de mettre au jour la représentation telle que nous la connaissons aujourd'hui. Ces repeints modifiaient profondément l'aspect du triptyque en le rendant plus naïf. Les inscriptions et le donateur n'y apparaissaient plus. Les effets de profondeur et certains éléments du paysage avaient disparu. Les couleurs étaient ternes et le Christ était représenté plus sanguinolent. Le triptyque avait alors été placé dans un cadre mouluré en bois, plus récent, les contours de l'oeuvre ayant été altérés (découpe du haut du triptyque et des panneaux latéraux) pour l'adapter à ce cadre, dont la partie supérieure était légèrement cintrée.

Le triptyque conservé à Angles présente de nombreuses similitudes avec des oeuvre attestées de Louis Bréa. La composition compartimentée et les dimensions du triptyque sont très proches de celles du retable de l'Annonciation (1499, Lieuche). A Angles, le Christ de la Pietà est traité de manière semblable à celui du retable de la Pietà considéré comme la première oeuvre signée de Bréa (1475, Cimiez). Il est à rapprocher également du Christ représenté dans le retable de la Pietà dite Teste, attribué à Bréa (1505, Monaco). Jusqu'à présent, 3 retables de Bréa avaient été recensés représentant la Pietà en scène centrale : ceux de Cimiez, de Monaco et de l'église Saint-Augustin à Nice, réalisé autour de 1500. La prédelle feinte du triptyque d'Angles est à mettre en relation avec celle du retable de l'Annonciation (Lieuche). A Angles, l'attitude et la position frontale de saint Honorat renvoient à la représentation du même saint dans le retable de la Vierge à l'Enfant (Arcs-sur-Argens), de saint Lazare dans le retable de sainte Marguerite (vers 1498-1500, Lucéram) et à saint Nicolas, saint éponyme d'un second retable conservé à Monaco (1500). Le visage de Marie-Madeleine ressemble étonnamment à celui de sainte Marguerite dans le retable qui lui est dédié (1494, Châteauneuf-de-Galaure) ou encore à la Vierge du retable d'Arcs-sur-Argens. Dans l'ensemble, des constantes sont à noter dans l'oeuvre de Bréa. Les visages se caractérisent par une grande douceur. Les têtes sont souvent légèrement inclinées. Le peintre semble avoir conçu des modèles de représentation pour les saints qu'il décline à travers toutes ses oeuvres. La manière dont il traite le paysage témoigne de cette même constance. Bien souvent, les scènes s'ouvrent sur un paysage serein agrémenté de collines arborées, de plaines, de routes sinueuses et de rivières serpentant au loin. La représentation d'une ville, d'une fortification ou d'une architecture y est récurrente. Les scènes du registre supérieur, l'Annonciation et le Calvaire, apparaissent à de nombreuses reprises chez Bréa et semblent respectivement empreintes d'un même modèle. Comme dans d'autres oeuvres de Bréa, le donateur est représenté selon des proportions réduites, agenouillé aux pieds de la scène centrale, les mains jointes. Ici, il est probable qu'il s'agisse du prieur d'Angles.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé au titre objet, 1988/09/07

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez. 1697-1707. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 17.

    1697/05/24. Au cours de la visite, il est question d'un "[...] tableau fort antique representant nostre Dame de pitier st honoré et la mag[delei]ne assis [...)". "Nous eveque avons ordonné que les Religieux du couvent saint honnoré de lerins ou St Prieur dudit Couvent [...] dudit Angles fairont reparer le tableau du maistre autel de la paroisse dudit lieu [...]"
  • Atelier Amoroso Waldeis. Dossier d'examen et de traitement. Pietà avec sainte Marie-Madeleine et saint Honorat. Eglise d'Angles. Alpes-de-Haute-Provence. 2005. Archives communales, Angles : non coté.

    Conclusions de l'atelier Amoroso Waldeis, d'Avignon, suite aux restaurations effectuées de 2002 à 2005 sur le triptyque de la Pietà d'Angles attribué à Louis Bréa
Bibliographie
  • Schwok, Claire-Lise. Louis Bréa : ca.1450-ca.1523. Paris : Arthena, 2005

  • Palousié, Hélène. Icônes et idoles. Regards sur l'objet Monument historique. Arles : Actes Sud, 2008.

    p. 118-119
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna - Boscal de Reals Aude - Poulin Yvan