Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

tour-vigie dite Fort de Pâques

Dossier RA13000021 réalisé en 2011
Précision dénomination tour-vigie
Appellations Fort de Pâques
Destinations maison
Dénominations édifice fortifié
Aire d'étude et canton bassin du Rhône - Arles
Hydrographies Grand Rhône (le)
Adresse Commune : Arles
Lieu-dit : le Fort de Pâques

Le Fort de Pâques a été édifié par les habitants d'Arles, avec la participation de la Ligue arlésienne, en une quarantaine de jours, à partir du jour de Pâques de l'année 1593. ''Les protestants s'’étaient emparés du château de Trinquetaille et il s'’agissait de les contenir tout en assurant les communications avec la Camargue''. Un bac à traille (Référence : RA13000033) avait été mis en place à cet effet pour franchir le fleuve sous la protection du Fort sis au bord du Grand Rhône (Référence : IA13004134). Henri IV fit abattre le fort en 1595. A l'emplacement de cette ancienne tour subsiste une exploitation rizicole qui paraît dater du 17e siècle. On remarque dans le corps de ferme des remplois d'époque antérieure.

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle
Dates 1593, daté par travaux historiques

Le fort de Pâques était situé à 7 km au sud d'Arles (le lieu-dit auquel il a donné son nom en conserve le souvenir), en rive droite du Grand Rhône (réf. IA13004134). La tour-vigie avait 5 toises de longueur pour 4 toises de largeur.

États conservations détruit, vestiges
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Havard Isabelle - Redon Clotilde - Decrock Bruno