Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
chapelle Notre-Dame des Clots

statue (petite nature) : Sainte Thérèse de Lisieux

Dossier IM04001516 réalisé en 2008

Fiche

Dénominations statue
Titres Sainte Thérèse de Lisieux
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Senez
Lieu-dit : les Clots
Emplacement dans l'édifice nef

Le modèle de la statue a été créé en 1922 par Louis Richomme, dit frère Marie Bernard, trappiste et sculpteur à Soligny-la-Trappe dans l'Orne. Il a été fabriqué et diffusé par le statuaire Rouillard d'Angers, mais d'autres maisons l'ont également fabriqué et diffusé : Giscard de Toulouse, Ruicaud de Bordeaux ou encore F.B.M. de Lyon.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Pays de la Loire, 49, Angers
Auteur(s) Auteur : Richomme Louis, dit(e) Frère Marie Bernard,
Louis Richomme , dit(e) Frère Marie Bernard (1883 - 1975)

Louis Richomme est né le 13 janvier 1883 à Vire, il entre au séminaire en 1902 puis à la Grande Trappe de Soligny (Orne) en 1907. Il est frère Marie Bernard en religion.

Sculpteur autodidacte, en 1917, il est recommandé par l'abbé de la Grande Trappe à Mère Agnès, la supérieure du Carmel pour la réalisation des statues de sainte Thérèse. Frère Marie-Bernard avait en effet déjà réalisé quelques autres travaux en plâtre, notamment un médaillon de Thérèse.

Sa première statue thérésienne a été achevée en 1919. Elle représente Thérèse assise, un livre sur les genoux, et se trouve au Carmel de Lisieux. Suivirent un buste et le gisant de la châsse de la (future) sainte. En 1922, il signa la célébrissime ”Thérèse aux roses”, il devient ainsi créateur du type iconographique si répandu. Plus tard, toujours pour Lisieux, il réalisait encore la Thérèse agenouillée du cimetière, la Thérèse en conversation avec son père du jardin de la maison familiale des Buissonnets, la Thérèse tendant les deux bras en avant de la crypte de la basilique, et la Thérèse Docteur de l’Eglise le bras droit levé vers le ciel, qui accueille les pèlerins devant la basilique (1938).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, auteur du modèle
Auteur : Rouillard Pierre, fabricant de statues
Auteur : Office central de Lisieux,
Office central de Lisieux

Créé sous l’influence du Carmel de Lisieux, l’Office Central de Lisieux est chargé depuis 1923 (année de la béatification de Sœur Thérèse par le pape Pie XI) de diffuser le message de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, à travers le livre et l’objet. Les archives de l’O.C.L. ayant brûlé pendant la seconde Guerre Mondiale, il est difficile de préciser l’exacte évolution de la société. De nombreuses activités se sont superposées, fabrication de statues, maison d’édition, atelier photographies.

L’Office Central de Lisieux a aujourd'hui son siège social au 57 rue du Carmel à Lisieux. L’Office Central de Lisieux gère également les droits concernant les photographies de Thérèse, toutes prises par sa sœur Céline. Il travaille de concert avec le Sanctuaire de Lisieux pour accueillir individuels et groupes de pèlerins, et leur proposer une large gamme d’articles religieux. Parmi ses actionnaires, l’Office Central de Lisieux compte notamment le Carmel de Lisieux, et le diocèse de Bayeux-Lisieux.

Le cachet de l'Office Central de Lisieux : OST entrelacées avec, parfois, une étoile filante.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
éditeur
Catégories sculpture
Structures revers ébauché intérieur creux
Matériaux plâtre, moulé, peint, polychrome
Précision dimensions

h = 120 ; la = 34 ; pr = 35.

Iconographies sainte Thérèse de Lisieux : crucifix, rose
Précision représentations

La sainte tient le crucifix et les roses dans ses deux mains devant la poitrine.

Inscriptions & marques signature, gravé, sur l'oeuvre
marque d'auteur, gravé, sur l'oeuvre
cachet, en creux, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Signature : fr. M. BERNARD (gravé en creux du côté senestre du socle) ; ROUILLARD STATUAIRE / ANGERS (gravé en creux du côté dextre du socle) ; OST (lettres enlacées, en creux du côté senestre du socle).

Précision état de conservation

Il y a quelques lacunes au niveau de la polychromie.

Il s'agit d'un des modèles officiels approuvés par le Carmel de Lisieux comme l'atteste le cachet de l'Office central de Lisieux (OST).

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Papin-Drastik Ivonne