Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale puis église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

stalles et lambris de demi-revêtement

Dossier IM04001386 réalisé en 2008

Fiche

Dénominations stalle, lambris de demi-revêtement
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Senez
Adresse : place de l' Eglise
Emplacement dans l'édifice nef

L'ensemble date du 17e siècle et il est probable, qu'au moins du côté sud, une chaire à prêcher venait s'adosser aux stalles. Les registres paroissiaux signalent des réparations effectuées sur les stalles du choeur par Monsieur Voisin, menuisier de Barrême en 1877. Les stalles du côté sud ont été restaurées en 1993-1994 par Tomas Van der Hammer (Vauvenargues).

Période(s) Principale : 17e siècle
Auteur(s) Auteur : Voisin, menuisier, restaurateur
Auteur : Van der Hammer Tomas, menuisier, restaurateur

Ensemble de 56 stalles avec lambris de demi-revêtement réparties en 2 groupes disposés face à face. Chaque groupe sur plateforme comporte 13 stalles basses interrompues par un passage central et s'achevant par un passage latéral, et 15 stalles hautes surmontées d'un dorsal à pilastres, panneaux et corniche. Les stalles disposent de sellettes mobiles sous lesquelles est fixée une miséricorde plus ou moins élaborée. Les assemblages sont chevillés. D'anciens numéros sont encore partiellement lisibles sur les dosserets.

Catégories menuiserie
Structures stalle, 56 miséricorde galbé
Matériaux noyer, structure, taillé, mouluré, décor en bas relief, décor en demi relief
Précision dimensions

Lambris de demi-revêtement : h = 330 ; l = 948 ; stalle : h = 57 ; la = 61 ; pr = 32.

Iconographies ornementation : enroulement, volute, patte, chapiteau composite
tête : femme
noisette
artichaut
étoile
cercle
tête d'animal : bélier
coeur
cartouche
fleur
feuille
vase
tulipe
courge
bulbe
goutte
Précision représentations

Les parcloses galbées sont décorées par des enroulements, en volute lisse dans le haut, en volutes aux extrémités de pattes de griffons dans le bas. Les dosserets sont séparés par des pilastres. Les miséricordes représentent des visages humains, des têtes d'animaux, des chapiteaux, des noisettes, des artichauts, des étolies, des cercles, des cartouches, des fleurs, des feuilles, des vases, des tulipes, des courges, des bulbes ou encore des gouttes.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Côté sud, le plancher a été entièrement refait en pin sylvestre, les planches soutenant les sièges ont subi quand nécessaire une greffe en noyer pour les parties visibles, en châtaignier pour les parties cachées par la plinthe. Les sellettes qui n'avaient pas de miséricorde à l'origine, ont reçu une pièce non sculptée afin de donner une unité visuelle à l'ensemble. Certaines sellettes ont nécessité une greffe pour pouvoir encastrer les charnières. Sur la plupart des montants, les rainures devant recevoir les panneaux manquaient. Les greffes nécessaires à l'emboitement des panneaux ont donc été effectuées. Le lambris de demi-revêtement a été consolidé et certains panneaux ont été remplacés. Des greffes ont également été effectuées sur la corniche en remplacement de parties manquantes. Les stalles du côté nord présentent de nombreuses lacunes : au niveau de la corniche notamment mais également des trous dans le lambris de demi-revêtement.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé au titre objet, 1908/06/19

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des comptes de la fabrique de Senez. 1859-1889. Archives paroissiales, Senez : non coté.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Papin-Drastik Ivonne